28/09/2022

Poutine choisit la politique du pire, définitivement

Le très probable sabotage de l'autoroute du gaz au large des côtes danoises en mer Baltique et les référendums forcés dans la partie conquise par les Russes accompagnés d'une montée claire de la menace nucléaire par Poutine actent, de façon irréversible, la politique du pire du tyran russe.

Le monde est désormais en extrême danger de désintégration nucléaire et il serait primordial que les derniers grandes nations, comme la Chine ou l'Inde, soutenant la dérive mortelle du dictateur, se refusent désormais à apporter leur soutien à cet homme qui menace toute l'Humanité à travers son discours belliqueux et obsessionnel.

Il est temps que les nations unies n'autorisent plus ce tyran à menacer la planète toute entière. C'est tout simplement la survie de notre Civilisation qui est en jeu. Que les peuples se rendent enfin compte que notre survie est en grave danger et qu'ils appliquent les sanctions les plus fermes afin de faire tomber un régime en train de s'effondrer sur lui-même en entraînant les peuples de la Terre vers un conflit nucléaire d'une atrocité et d'une dévastation sans précédant.

Vladimir Poutine ne peut plus continuer à régner sur la Russie à travers sa politique de Terreur. Si les peuples ne sont pas solidaires pour lutter contre cette terreur, nous aurons au final un troisième conflit mondial de l'ordre de l'insoutenable et de l'inimaginable.

Il est temps que l'ONU disent non à Vladimir Poutine.

 

Les commentaires sont fermés.