30/09/2022

Vendredi Noir sur toute la planète Terre

Vladimir Poutine a prononcé son discours d'annexion des régions du Donbass et environs.

Le moins que l'on puisse écrire c'est qu'il a fait le procès de l'Occident et de sa propension, selon ses propres termes, à coloniser le monde entier et d'exploiter les populations autres qu'Occidentales au profit entier de l'Occident.

Le délire poutinien est à son comble. Nous voilà les suppôts de Satan, les destructeurs de la Russie et de la famille, les exploiteurs de l'Humanité, les abominateurs et les racistes, les salauds et les fornicateurs, les ennemis de Dieu et de l'orthodoxie russe.

L'Occident, un bloc de sauvages qui pillent et violent, torturent et soumettent, prennent par force les territoires et s'accaparent toutes les richesses que la communauté humaine produit tandis que nous sommes les parasites qui nous prélassons dans nos canapés avec les milliards qui tombent du ciel des pauvres exploités de la Terre vivant un enfer carcéral sous notre domination impériale.

Vladimir Poutine a une image de l'Occident tellement démente que sa démence à lui risque bien de le pousser à commettre l'irréparable et à déclencher un conflit nucléaire sous prétexte de protéger les territoires ukrainiens qu'il vient d'annexer par la force militaire.

Il n'y a plus de paix possible avec cet homme qui est sorti des rangs de la communauté internationale. Ce tyran est un criminel de guerre paranoïaque qui doit être arrêté dans sa course folle au lancement de l'arme nucléaire.

L'ONU a-t-elle les capacités morales d'être quasi unanime à condamner le discours grotesque et fallacieux de Vladimir Poutine?

Si tel n'est pas le cas, pouvons-nous avoir encore une chance d'échapper à un conflit nucléaire apocalyptique et comment?

Le questionnement est abyssal et ce Vendredi Noir, à travers le discours du dictateur russe, est une des journées les plus atroces de l'Histoire de notre Civilisation moderne. Nous sommes devenu-e-s, sous les mots et le discours du tyran russe, les Juifs de Poutine. Son discours ressemble en bien des points au discours tenus par Adolf Hitler le 30 janvier 1939 devant le Reichstag en prophétisant l'anéantissement des Juifs d'Europe.

https://cicad.ch/fr/extrait-du-discours-de-hitler-du-30-j...

Nous voilà prévenu-e-s. Les Européens et les démocraties du monde ne se laisseront pas conduire en camp d'extermination nucléaire sans nous défendre et défendre la liberté.

L'hiver sera peut-être nucléaire et mortel pour l'Humanité ou alors le monde deviendra de plus en plus libre et démocratique ou ne sera plus jamais.

 

Sommes-nous encore vivants

où déjà bien morts?

Avons-nous la mort ou l'amour aux trousses,

le désir de rendre libres nos vies,

de donner notre vie à la liberté,

ou alors la frousse du lâche

qui s'écrase devant la dictature

d'un seul homme

qui met l'Humanité entière

en danger de disparition?

 

La Russie, ce n'est pas Vladimir Poutine.

La Russie, c'est un peuple avec toutes ses différences.

Et la Russie n'a pas à vouloir l'anéantissement de la planète

ni vocation à porter le poids et l'accusation de la disparition

de notre Civilisation.

 

A vous, ami-e-s Russes de trouver la parade

pour sortir le fou de l'estrade.

 

 

Les commentaires sont fermés.