03/10/2022

Yvan

 

Yvan

c'est comme si un frère de sang

était mort au front.

Héros de mon coeur,

héros de mon idéal humain.

héros de l'humanité,

c'est ainsi que je te vois

sans t'avoir jamais connu,

sans jamais avoir eu la chance

de te rencontrer un jour

quelque part à Moscou, Paris ou Neuchâtel.

 

C'est peu de choses

quelques mots sur la tombe d'un jeune homme

mort pour la liberté de sa patrie

et par refus de tuer l'Autre,

son frère, sa soeur d'humanité

partout sur la planète Terre.

 

C'est peu de choses

les mots d'un poète

sur la tombe d'un héros.

C'est comme des fleurs

que l'on dépose sur la terre

de sa mère, de son père,

de son frère, de sa soeur.

Personne n'y fait attention.

Personne ne regarde les tombes

même quand la guerre et les bombes

pleuvent sur les maisons et les gens.

Personne ne visite les cimetières

sauf, peut-être, la famille d'un-e décédé-e.

C'est un lieu que l'on fuit

pour oublier qu'un jour on est mort.

C'est un lieu que l'on déserte

comme on déserte l'appel à la mobilisation

pour éviter de tuer sa soeur ou son frère

en humanité.

 

Yvan, j'ai pas les mots

pour te dire que tu es mon poteau,

mon frangin, mon ami pour la vie.

Yvan, j'ai pas les larmes faciles

et quand elles coulent

c'est souvent à contre-temps.

Yvan, c'est par ta mort volontaire

que tu es devenu mon ami pour la vie.

C'est tellement bizarre que la mort

crée l'amour et l'amitié.

C'est comme le Christ

au moment de son calvaire.

C'est comme Che Guevara

mais en mieux.

Parce que toi tu as refusé la violence,

sauf envers ta propre existence,

pour montrer ta résistance et ta révolution.

 

Tu es comme Martin Luther King

et Nelson Mandela

sans avoir été un leader de la lutte anti-apartheid.

Tu es comme Gandhi

libérant son peuple face à l'oppression

sans jamais tirer une seule balle contre sa soeur,

son frère britannique en humanité.

 

Yvan, j'ai tellement d'admiration pour toi,

ton extrême courage

qui t'a conduit à commettre l'irréparable.

Yvan, j'écouterai encore et encore ta musique

et j'espère que les Clubs de toute la Terre

t'offriront l'hospitalité et la joie

de faire encore partie de nous tous,

de nous toutes, tes frangins, tes frangines

qui t'admirons pour ton geste effroyable

de paix, de bonté, et d'amour.

 

Tu fais partie de notre famille, Yvan,

de la famille des faiseurs et faiseuses de paix,

d'amour et de liberté.

 

Ciao Yvan.

A bientôt, dans un autre monde.

 

Yvan Petunin le Magnifique

Tout le monde parle de

Fuck you Vladimir Putin.

Mais qui parle de Yvan Petunin

le tsar du rap russe

suicidé par amour de l'Humanité?

 

Tout le monde glorifie

le tyran de Moscou

parmi tous les conspirateurs,

les complotistes, les admirateurs,

toutes les admiratrices de sa Majesté

le Saigneur fasciste de Russie.

 

Mais qui parle

du Tsar du rap de Russie

mort par amour de la paix et de la liberté?

 

Journaux occidentaux

faites des obsèques dignes d'un tsar

à Yvan Petunin le Magnifique

au lieu de votre silence insupportable

quand une Gloire de la liberté

se donne la mort

pour offrir la liberté à son peuple.

 

Mes pensées les plus profondes vont à sa famille, à ses amis. R.I.P. Yvan Petulin. Tu fais partie à jamais de la race des Seigneurs de l'Humanité.

https://www.liberation.fr/international/europe/le-rappeur...

 

 

 

Le poutinisme implose sur lui-même

La fin est proche pour le dictateur Poutine.

Entraînera-t-il l'Occident dans sa chute en envoyant quelques missiles nucléaires sur des capitales européennes? C'est la question la plus brûlante autour de son cas pathologique de haine paranoïaque et d'anti-cosmopolitisme "occidental" à la Staline. Poutine a remplacé les Juifs par les Occidentaux comme ennemi juré de la Russie. Car à la chute du nazisme et d'Hitler les Juifs avaient pris le rôle de "monstres" anti-soviétiques aux yeux de Staline.

On peut dire qu'à la Chute du Mur de Berlin et de la disparition des deux blocs ennemis, Poutine avait déjà besoin de s'opposer systématiquement à l'Ouest pour exister politiquement et recréer une sainte force artificielle de la Russie face au "satanisme" et à la "décadence" avérée de l'Occident sous les effets des régimes démocratiques. "Un seul Dieu, un seul Tyran". Voilà le résumé le plus succinct de la ligne politique que Vladimir Poutine s'est mis en tête pour conquérir le pouvoir et le garder après la "traîtrise" de Mikail Gorbatchev et la "décadence" notoire de Boris Vodka Eltsine.

Vladimir Poutine a voulu rejoué l'Histoire et se présenter comme Tsar de la nation russe. Il a perdu et très mal perdu. Sa vengeance finale pourra-t-elle être exécutée? Aura-t-il assez de fidèles autour de lui pour accomplir la pire des missions assassines? L'Amérique laissera-t-elle faire du moment que l'alerte nucléaire aura été déclenchée et que tous les signes avant-coureurs de lancement de missiles nucléaires se manifesteront? Le vertige dans lequel nous plonge le tyran de Moscou est à son apogée. Les défaites militaires sur le terrain ukrainien doivent le rendre fou de rage et de haine.

Les Russes ont une chance d'échapper au pire des scénarios pour eux. Il faut éliminer, d'une façon ou d'une autre, et empêcher de nuire le responsable en chef de cette guerre absurde. C'est de l'avenir de la Russie dans le concert international des nations qu'il s'agit. Plus la Russie devient paria et criminelle, plus elle risque gros pour son avenir.

Ami-e-s Russes conscient-e-s et responsables de votre futur, il est vraiment temps de faire barrage au poutinisme qui vous a plongé dans l'abîme. A vous tous et vous toutes de désobéir à ses ordres grotesques et surtout monstrueux pour rétablir la grandeur de la Russie moderne qui n'a d'avenir serein que sous le signe de la démocratie et du partage du pouvoir.