12/02/2010

Un avant-goût de Saint-Valentin (part 10)

 

Coupe de l'America, c'est parti... dans la désolation malgré la beauté des libellules des mers! Aucun suspens... et deux bateaux si différents dans leur conception que les marins ne peuvent être jugés sur leurs valeurs respectives. C'est comme si on posait une locomotive à vapeur sur un rail, et un TGV sur l'autre rail et qu'on demandait au public de parier sur laquelle allait gagner la course de vitesse. D'accord, j'exagère un peu, et ce n'est pas flatteur pour Alinghi mais ma fois c'est aussi la réalité de leur course d'aujourd'hui. Et vous voulez encore que le public se passionne pour vos prouesses et pirouettes juridiques, Messieurs Bertarelli et Ellison?

Et vous, Madame, Monsieur? Votre rendez-vous de la Saint-Valentin, vous le fignolez avec amour? Ci-dessous je vous propose trois chansons sympa pour une soirée à domicile avec repas de cuisine aux mollécules compatibles. Pour jouer avec les coussins avec la première, pour vous blottir et vous câlinez avec la seconde, pour vous faire monter en flèche avec la troisième (classé catégorie « poetic vulgarity »). Le gars, Francky Vincent, réussit là ou Rihanna échoue lamentablement, John. C'est une ficelle bien connue. Savoir jouer des mots crus tout en racontant de petites histoires de fleurs et de papillons aux adultes.

Voilà. Je m'arrête à J-2. J'espère que vous avez apprécié mes petits billets et surtout les clips vidéos présentés sur mon blog. Au jour J, pensez une seconde que je tiendrai la chandelle en célibataire à tous les couples qui auront été inspirés peu ou proue (attention à la quille!) par ces articles sortis tout droit d'un chapeau de magicien de l'amour.

Au fait, il y a une femme qui me met de bonne humeur à chaque fois, même quand elle me hérisse le poil que j'ai dru, que je la lis. Hallali ha la la! C'est Madame la Baronne Nadine de Rothschild. J'ai raté ma carrière de châtelain mais sûr que si j'avais eu l'argent pour l'entretenir et mon silence obtenu pour ne pas divulguer certains de nos petits secrets sur un blog, on n'aurait pu faire une belle paire de nouilles adorables en cuisine. Je lui dédie l'ensemble de « Un avant-goût de Saint-Valentin ».

 

 

 

 

 

 

 

picture032_11.jpg

 

 

picture041_11.jpg

picture068_22.jpg

16:44 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |

Un avant -goût de Saint-Valentin (part 9)

Jour J-2. Vous commencez à paniquer? Oui, je vous vois venir, vous préféreriez bien niquer ce jour-là. Mais voilà, Les idées vous manquent. Vous avez bien ce plan cinéma avec « Valentine's Day ». N'y allez pas. Rien que le titre vous annonce la catastrophe de votre nuit. Vous pensez immédiatement à « The Day after » ou à « Apocalypse Now » ou en encore « D Day » et « Indépendance Day ». Que de la destruction, que de la confusion, que du meurtre. Comme aphrodisiaque, c'est aussi fort que le bouquet de roses convenu. Bien que vous ne vous considériez pas con du tout et très romantique.

Vous voulez de l'humour, du décalé, de l'érotique? Oubliez le cinéma, et regardez ceci. Et n'oubliez pas la petite morale première de l'amour. Sans argent, vous n'êtes qu'un pauvre clochard abandonné de tous, y compris de vos enfants. Faites gaffe à votre porte-monnaie...

 

 

 

 

 

 

P.S. 9 régates pour Pacha K Mac, peut-être la 1ère pour Oracle-Alinghi tout-à-l'heure. Le vent censure, le vent assure, le vent rassure et les tam-tams de l'amour jouent leur danse du ventre.

08:16 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

Un avant-goût de Saint-Valentin (part 8)

Nous sommes le 12 février 2010. Dans deux jours, nous fêterons dans le monde entier la Saint-Valentin, la fête de l'amour, la fête des amoureux.

Pour beaucoup, cette fête ne rime à rien sauf à faire carburer le business. Pour d'autres, elle rime avec le cynisme et les comportements trash. Pour la dernière catégorie, les romantiques, elle signifie encore l'aventure amoureuse, le plaisir de partager ses sentiments et de ne pas seulement consommer du sexe, cette jouissance rapide et bâclée dans les vapeurs alcooliques et stupéfiantes plutôt qu'honorer les sentiments humains par des gestes érotiques et raffinés.

Nous nous faisons peut-être la guerre parce que nous préférons le cynisme à l'engagement de partager nos biens avec nos semblables. Il ne faut y voir là aucun moralisme. Juste une consternante constatation que l'humain peut se comporter en con à n'importe quel moment de sa courte existence. Par contre, chacun et chacune d'entre nous pouvons choisir notre connerie. Celle de croire en un Dieu tout-puissant pour certains, celle de croire à l'Amour pour d'autre. Ceux qui ne croient en rien s'appellent des scientifiques. Ils n'examinent que les preuves formelles d'une vérité qui se transforme pourtant sans cesse au cours des millénaires. Je préfère les preuves d' Amour à toutes les autres preuves. Car l'Amour nous oblige à choisir, à souffrir, à s'engager pour une cause ou une autre.

Voici deux vidéos à partir du film « Dune » de David Lynch. A deux jours de la Saint-Valentin, nous pouvons réfléchir à l'importance de l'eau et du désert dans nos existences.

 

" Tu es né de la poussière d'étoile et tu retournera poussière "

 

 

 

00:22 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

11/02/2010

Un avant-goût de Saint-Valentin (part 7)

Recevoir des sms brûlants de la part d'une fille que tu connais aussi peu que ton exploration personnelle du Sahara, te donne des idées d'aventure et d'ouverture sur un imaginaire difficilement transmissible. Tu te retrouves dans une sorte d'atmosphère rarissime ou le mirage fiction prend la forme d'une réalité irréelle. Tu es projeté dans une oasis d'une telle clarté et d'une telle beauté que tout te paraît trop incroyable pour être vrai. Alors même que tu croyais être abandonné à jamais dans une sorte de désert sentimental définitif et sans retour possible, te voilà l'amoureux d'une fille des dunes. Les cantatrices du désert roulent sur ses hanches pareilles à des sons sortis d'un instrument  nouveau. Elle laisse deviner les formes de l'absolu pureté, de l'amour, du bonheur partagé. Son corps chante, son corps m'aspire et m'inspire et je crois avoir perçu l'avenir d'un amour durable là devant moi. La rejoindre, seulement la rejoindre bientôt sur les dunes et voyager avec elle dans « Dune », notre Thriller rien qu'à nous deux. Quel cadeau divin reçu du ciel pour Noël!

 

 

 

 

Notre tête à tête amoureux,

Princesse Imen Imri,

se réalise en direct sur la blogosphère.

 

Et bientôt dans la réalité pour toujours.

 

 

 

16:47 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

Un avant-goût de Saint-Valentin (part 6)

 

Un univers sans amour, un monde sans enfants, une nature sans animaux ni plantes, et vous vous retrouvez sur Mars. C'est peut-être très tek-poésie de vouloir partir tout là-bas. Mais si vous avez la fibre sentimentale, les petites fleurs bleues et les papillons qui volent autour de vous, je pense que vous allez mourir de rire avec moi en répétant à tous ces idiots l'espace: « Aller! Ouste! Envoyez-vous en l'air, Allez visiter Mars, Jupiter, Vénus, Neptune, la Lune, ou n'importe laquelle ou lequel de ces dieux et déesses, et laissez-nous la Terre avec nos déesses et nos gosses qui nous font pleurer de rire avant de nous faire pleurer de souffrir ».

Je vous entraîne ce matin pour une Saint-Valentin des Mille et Une nuit exceptionnelle avec la mutine Haifa Wahbi... De l'érotisme et de l'humour à dose concentrée. Et un final à faire mourir de rire les féministes, et à pleurer de souffrir les machistes. Façon de prouver que le monde musulman évolue souvent plus vite que nos ombres jetées sur nos stupides préjugés. En avant la musique. Si vous choisissez le plan oriental, Madame ou Monsieur, n'oubliez pas de faire passer en boucle « Lebanon » sur votre poste. La voix de la dame ouvriront vos sens à des ébats torrides... Mais en amuse-bouche, une danse orientale de toute beauté présentée à votre partenaire ferait bien dans le paysage...Ou bien l'inverse aussi. Vous le travestissez en danseuse orientale et hop, déhanche-toi mon petit vieux que j'examine ta souplesse. La chanson s'y prête bien.

 

 

 

09:02 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (5) |