10/02/2010

Un avant-goût de Saint-Valentin (part 6)

 

PÔVRE CLOCHE !

 

T'a passé le témoin

comme dans une course de relais.

Tu m'as dit du moins

j'me donne jamais au rabais.

 

Du vent, du balais dans la chambre.

J'suis parti en fumée très loin

de toi dans cette fusée de novembre

en pleurant, et serrant fort mes poings.

 

J'avais tout prévu,

l'argent, l'amour, le chalet

et même de l'imprévu

pour q'tu restes libre sans délai.

 

J't'avais promis de changer

ma vie et ma misère en succès.

Mais voilà je suis resté en danger

de disparaître sans succès.

 

On a tenu six ans

comme des enfants de coeurs croyant

au bon dieu pour nous sauver

et aux humains pour nous aimer.

 

Aujourd'hui, t'es partie.

Notre conte de fée est fini.

La barre était trop haute

et je l'ai prise dans les côtes.

 

Mais quand tu sautes

dans l'amour tu deviens cosmonaute.

Tu crois toujours à la gloire,

au respect, à l'honneur de la victoire.

 

Tu crois pouvoir décrocher la lune

alors qu'c'est son pouvoir d'attraction

qui t'attache ferme à sa lune.

C'est alors que la lune décroche

et qu'tu tournes en gravitation

comme une toupie en perdition.

Pôvre cloche !

 

By By Milky Way.

Et que Dieu te protège dan ta galaxie nuptiale

parmi les hommes et les chacals.

23:39 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

Un avant-goût de Saint-Valentin (part 5)

 

Putain, ça penche, jolie Pervenche. A vent couvert, Alinghi se prend l'or olympique en pleine pomme tandis que du haut de son Oracle, Larry Ellison Flint se prend la barre Terelli d'Ernesto en pleine poire. Drrrring! Tirelire! Putain, ça penche et va falloir que Kirsty présente un sacré tour de hanche à son barreur de mari pour oublier que son ex maîtresse russe elle coûte devrait son saladier d'argent au Larry Ellison Flint de la voile. Putain, ça penche salement sur leur planche à voile. On dirait que ça va chattement virer sec dans le coeur des derniers supporters. Mais pourquoi ils ne sont pas à Verbier en train de faire du ski, ces deux équipes de nazes? A force de jouer les Brice de Nice, ils vont finir par demander à Dieu le secours d'Eole. Et dire que le luxe, c'est sensé rendre calme et voluptueux. J'ai comme l'impression qu'ils commencent à énerver tout le monde sur leurs petits navires de guerre économique déguisés en vamps gracieuses et volatiles des mers. Putain, ça penche. Et pourquoi pas un joli Big Bang et un Hublot qui se prend les talons aiguilles d'une copine jalouse dans la tocante pour ce match-racing pas piqué des Biver? Et en Alaska, j'te dis, y'avait de quoi tenir les harengs au frais. Au moins tout le monde se les gèlerait, et on aurait fini d'entendre parler d'eux. Congeler pour l'éternité, le duo Alinghi-Oracle. C'est le couple maudit parfait crucifié comme Jésus en pleine gloire dans sa 33ème Coupe de l'America. Cela tombe bien. C'est Carnaval. On va envoyer la Guggenmusikr de Delémont sur les deux bateaux ivres. Déjà qu'ils dorment, on va les réveiller ces marins prodigieux qui jouent les gros malins en plein hiver.

C'est l'été à Vancouver, c'est l'hiver à Valence. Allô chérie, on mets les voiles pour un été de porcelaine? Mais avant ça, On va aller taquine le goujon avec ce diable de Souchon qui jette son bouchon et joue au cornichon avec la jet-set. On suit avec notre grande histoire d'amour toute fraîche assaisonnée par Indochine qui l'a dédicacée « Au Nombril du Monde », c'est-à-dire à Bibi, votre commentateur. Ensuite, on s'envole pour Vénus, histoire de dire que notre Saint-Valentin, on la passera par téléportation einsteinienne pour éviter toute bavure meurtrière. Enfin notre été de porcelaine, rien que pour nous deux, et aussi pour tous les amoureux qui reconnaissent la fragilité et la solidité de chaque amour naissant et durable.

 

Vous êtes sur Radio Pacha K Mac, la radio qui vous rendra possible l'impossible amour.

 

 

 

 

 

 

15:07 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

09/02/2010

Un avant-goût de Saint-Valentin (part 4)

Pour les couche-tard, pour celles et ceux qui travaillent ou qui rentrent du travail, pour celles et ceux qui vont se réveiller bientôt, à toutes celles et tous ceux qui vivent par amour et pour l'amour, voici trois superbes et luxueuses vidéos. Les deux premières sont destinées à vous endormir avec de beaux rêves à l'esprit, ou alors à vous réveiller tout en douceur depuis votre bureau. La troisième, c'est pour vous secouer l'esprit et le corps. Faites gaffe, c'est comme si vous étiez en train de rêvasser à votre dernière nuit de folie, et que soudain votre chef bondisse dans votre espace privé et vous sommes de vous secouer. Alors, comme on dit, mieux vaut prévenir par une décharge électrique envoyée dans l'échine dorsale par une musique envoûtante plutôt que guérir le rêve amoureux langoureux par la voix épouvantable du pitbull de service qui vous aboie ses ordres. Avec un peu de chance, vous allez même entraîner votre chef de meute dans la danse. On peut toujours rêver d'une hiérarchie cultivée et passionnée...

Ici Radio Pacha K Mac, la radio qui vous parle d'amour tout en douceur pour vous aider à préparer votre soirée galante de la Saint-Valentin.

 

 

 

 

23:54 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

Un avant-goût de Saint-Valentin (part 3)

L'amour, c'est comme la climatologie. Tu y crois ou pas. Scientifiquement, c'est prouvé que ça peut faire de très gros dégâts si tu le pollues de tes vices. Pratiquement, c'est aussi prouvé que si tu laisses tes gaz d'échappement et ton trash polluer l'atmosphère du couple, les filles se bidaulent sur tes tracks et tombent folles dépendantes de toi. Enfin quoi, t'as déjà vu une fille prendre son plaisir sans tigre Gainsbourg dans le moteur? Parce qu'on a non plus jamais vu qu'une fille électrique ça joue les nonnes bienheureuses avec un curé lui faisant de méchants sermons moraux (ça c'était le plan Roméo foireux de grand-papa). Alors, à toi de choisir. Le plan risqué ou le plan plan-plan. Si tu y mets trop d'idées, tu risques de l'effrayer et adieu Valentine (ou Juliette, parce que toi The Modern Lover qui assure tes arrières, t'en a toujours une que t'imagine en attente dans le placard à pili-pili de ton arrière-cuisine qui te mijotera un couscous de derrière les fagots si par hasard ton lapin play-boy fugueur et peu stable te lâche pour le petit sirop d'à côté). Si tu n'y mets pas d'idée du tout, rebelote, adieu Valentine (mais bonjours Juliette). Mets-y un brin de romantisme, et surtout de l'improbable comme la météo. Parce que toi, adepte régulier d'épicurisme, tu cherches finalement le réchauffement gynéco pas logique sous son palmier mais pas vraiment l'aire glaciaire de ton ex blonde qui t'a plaqué comme un con de pingouin manchot dandelinant sur sa banquise pole dance. Une fille, c'est comme un trapèze. Ou tu l'attrapes au vol acrobatique ou tu t'écrases comme un lamentable lézard sur la piste du cirque aux étoiles. Cela vient de m'arriver il y a quelques mois avec ma Valentine. Mais j'suis un homme à la pointe de son boxer qui assure même dans les pire conditions d'abandon. Alors cette année, ce sera Valentine plutôt que Juliette, ou l'inverse, ou t'as d'un côté l'Islam, et de l'autre la Chrétienté qui tente entre eux un réchauffement climatique révolutionnaire. Moi, j'demande à l'arbitre de bien arbitrer parce que je veux gagner la zone climatique tropicale avec elle. Et au final, ça devrait donner une grande fusion solaire ou une bombe atomique.... Heuuu. J'préfère nettement la grande fusion solaire. Et puis, avec la bombe atomique, on serait tous morts. Toi aussi, ma soeur. Toi aussi, mon frère. Alors Montaigu et Capulet, vous avez avantage à accepter ce microclimat brûlant entrain de s'établir entre elle et moi. Comme quoi, c'est toujours aussi beau et dangereux l'amour.

En avant pour le grand jeu TRASH. Tu risques la mort, mais avant tu auras vécu l'amour gigantesque. Mmmmm...

 

Vous êtes bien sur les ondes de Radio Pacha K Mac, la radio qui a réuni un con et une vierge pour donner naissance à la conviergence. la radio révolutionnaire qui montre en même temps qu'elle cause en déshabillant ce que la télévision censure. Et avant de vous envoyer en l'air à l'Hôtel Californication, un dernier conseil que je me donne d'abord à moi-même:

Si tu veux trouver de l'embauche auprès d'une superbe fille un tantinet romantique, ne débauche pas ton corps. « Don't worry, be happy », cri d'amour du Laïco Djerba où la fille belle comme le jour et douce comme la nuit devra patienter sur son transat jusqu'en juillet. Suspens. Attendra-t-elle l'ours qui a vu l'ours qui a vu la mer comme une belle princesse au bois dormant ou trouvera-t-elle un ourson mal élevé pour la consoler de sa douleur?

 

 

picture068_11.jpg

Ton Joujou haut-de-gamme ronronne pour Toi, Princesse Imen Omri!

15:43 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |

08/02/2010

Un avant-goût de Saint-Valentin (part 2)

La Coupe de l'America se prend un bouillon à la Valencienne bien mérité, la plate-forme TdG – 24 HEURES explose le nombre de ses pages visitées. Les blogueuses et les blogueurs surfent dans le vent. Ce n'est que justice. Les voiliers n'ont jamais fait d'autres bruits que celui des vagues qui viennent frapper les coques des bateaux. Les marins qui ne trouvaient pas d'embauches au port peuvent enfin prouver qu'ils ont un public et savent tenir la route sur la Mer des Sarcasmes. Qui va gagner la Coupe TdG – 24 HEURES en 2010? La compétition est très ouvertes. De nombreux blogs se partagent les visiteurs et visiteuses. Suspens. Il n'y a pas de milliards engagés, que des énergies, des plaisirs à partager.

Ici Radio PachaKmac et le Capitaine Haddock, seul maître à bord après Dieu. Branchez vos écoutilles et oubliez votre travail 15 minutes. Cela commence par quelques pairs de claques pas mal volées; cela suit avec une interrogation psychédélique sur vos sentiments infidèles; et ça se termine en poésie sur une sirène qui vous fait son grand jeu de la séduction dans le miroir de l'eau. Entre le rêve et la réalité, il y a la sincérité de l'amour. Si les sentiments sont réellement partagés, votre tandem va traverser les tempêtes, les maladies, les problèmes, les rejets de toutes sortes, et vous sortirez grands vainqueurs de votre amour.

 

 

 

 

 

 

23:37 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |