02/03/2010

Le rêve de liberté

 

En poésie et en douceur, Lhasa nous emmène vers le désir de liberté de deux personnes retenues arbitrairement dans un pays. L'or canadien offert aux populations de la planète par une fille trop tôt disparue.

L'appel au djihad et à la révolution en Suisse du Président libyen est un appel à s'améliorer individuellement et collectivement. Un appel valable pour tous les citoyennes et les citoyens du monde...

Genève, un monde en soi. Genève, un monde en toi. Genève, un monde sans roi. Genève doit donner les garanties d'une justice qui a la volonté de trouver le ou les coupables de la fuite des photos judiciaire de Hannibal Kadhafi, citoyen libyen qui a le droit de faire respecter son honneur comme tout citoyen du monde.

01/03/2010

Fin du match Libye – Suisse

Un match nul entre les deux équipes internationales qui ont marqué de nombreux buts et autogoals sans jamais réussir à se départager. Un match terrible, un match âpre, un match qui a failli tourner à un drame définitif. Les déclarations des uns et des autres, les maladresses de part et d'autre ont failli punir pendant très longtemps deux citoyens suisses.

Nous reviendrons dans les prochains jours sur le compte rendu de ce match hargneux et vraiment inutile tellement les deux pays sont faits pour s'entendre et s'apprécier mutuellement.

En attendant, voici un clip vidéo pour se rappeler de la difficulté du combat.

 

17:58 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |

Connaître Muammar Kadhafi

 

Des étudiants libyens se sont postés aujourd'hui devant l'Ambassade suisse à Tripoli pour soutenir leur leader.

Voici trois vidéos (d'autres sont disponibles sur Y Tube) pour nous faire un peu mieux comprendre le fonctionnement intellectuel du Président Kadhafi.

Je termine par « Black magic Woman » de Carlos Santana. J'imagine que les Libyens apprécient aussi ce grand musicien à la frontière du supernaturel...

 

 

 

Mais où sont donc passés les otages suisses, Mme la journaliste?


Et la Suisse, Monsieur Kadhafi?

Pouvez-vous la visiter?

Oui. Bien sûr. Quand vous aurez libéré notre otage.


 

P.S. Je viens de lire à l'instant (soit 20 minutes après avoir rédigé ce billet) que Mr Hannibal Kadhafi a rendu visite à Mr Max Göldi en prison. C'est un très bon signe d'une libération iminente de l'otage suisse.

14:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |