04/03/2010

Café Mod Dior

 

Une petite pause atmosphérique dans la pesanteur de l'actualité inspirée par mes amies musulmanes Zakia et Fatima. J'offre ce beau temps mort (esprit de compétition persistant) à la Libye et à son Président Muammar Kadhafi afin de lui procurer du bien-être en faveur d'une atmosphère détendue lors de ses prochaines rencontres amicales avec la Suisse et les Suisses. Un jour, on vous attend à Berne, Monsieur le Président (attention, cette invitation n'est ni officielle ni venant de nos autorités fédérales. C'est juste une voix Off venant du Ciel).

Maintenant place à la culture française et à la mode indienne.

 

 

 

22:44 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

Police de la pensée en démocratie

 

« Qui prône et sème la haine » sera puni par Dieu selon les textes sacrés des trois religions monothéistes.

Et en démocratie, que pouvons-nous dire et inscrire dans la loi contre les semeurs de haine? Nous devons comprendre que la communauté musulmane s'offusque logiquement d'une police de la pensée en introduisant une surveillance des imams. Car alors nous pourrions aussi surveiller, par exemple, les évangélistes de la secte des scientologues, les extrémistes qui prônent le fascisme et le meurtre des étrangers. Rien qu'en Italie, coeur du fascisme actuel de l'Europe occidental, combien de gens seraient alors fliqués et fichés pour peu que le Gouvernement de Berlusconi en aie la volonté (rire) ?

En Suisse, certains parlementaires demande la surveillance des imams. Cela peut effectivement être considéré comme discriminatoire et infamant pour la communauté musulmane. De l'extérieur, la Ligue Arabe vient de condamner la Suisse pour racisme en apportant son soutien à la Libye. Elle demande aussi à l'Europe de se distancer de notre pays.

Nous avons un sérieux problème. A force d'avoir suivi les traces du l'UDC, la droite libérale suisse, majoritaire au pouvoir et donc représente et porteuse des valeurs helvétiques à l'étranger, nous a entraîné sur un terrain miné. D'ailleurs il est assez symptomatique que nos ennuis avec la Libye aient démarré à partir du moment que l'UDC et le MCG ont percé sur un territoire genevois traditionnellement porteur des valeurs universelles et habitué à l'internationalisme des relations humaines qui plus est, siège de l'ONU et de nombreuses organisations mondiales.

Les Kadhafi nous font valser. Mais il est évident que cette mauvaise valse contient sa part de vérité et de logique rationnelle au contraire de ce que beaucoup peuvent en penser. La dernière votation sur les minarets a sonné le glas de notre impunité internationale en matière des Droits de l'Homme.

A nous tous, Suisses, de réévaluer nos valeurs démocratiques, notre foi et notre attachement aux valeurs humaines. Nous avons commencé ce nouvel apprentissage des valeurs humanistes avec le Conseil national qui vient d'accepter le droit à l'apprentissage des écoliers étrangers clandestins habitant la Suisse.

Je termine avec Roxanne, The Police pour appuyer sur le fait que nos valeurs se doivent de défendre autant l'ouverture d'esprit libertin que l'ouverture d'esprit à la spiritualité. Valeurs non seulement attaquées par les extrémistes religieux mais aussi attaquées par les racistes, les homophobes et toutes les personnes qui rejettent le métissage des cultes et des cultures, de la sexualité, et de la pensée.

P.S. Important! A lire, le billet de ce jour écrit par Zakia et Fatima. http://regardsdefemmesmusulmanes.blog.tdg.ch/trackback/45631

14:37 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (0) |

Le mal des mots (Suisse & Libye)

Des bouches enfantent des cercueils

dans la douleur et l'orgueil

de deux peuples blessés

par leurs gestes déplacés.

 

Des mots crient et respirent le malheur

asphyxiant les fleurs

de deux peuples touchés

par leurs actes manqués.

 

De la cabine téléphonique

tire un homme à la carabine.

 

Il voulait dire des mots de bienvenue

mais ses mots solitaires se sont perdus.

Sans personne pour les recevoir,

sans personne sur le trottoir

pour répondre à son appel.

 

De la cabine téléphonique

tire un homme à la carabine.

 

Il faudra les chiens aux longues babines

et aussi les troupes de la police du pire

pour faire taire l'homme qui tire de rire.

Car jamais il ne lâchera sa carabine.

 

Car le rire de la vie évitera encore à la femme de pleurer.

 

08:49 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |

03/03/2010

Lettre à l'auteur(e) des photos envoyées à la TdG

Madame, Monsieur,

 

Le fils du Président Libyen, Mr Hannibal Kadhafi a accompli un geste symbolique très important en rendant visite à Mr Max Göldi.

Désormais la pression est sur vos épaules. Les photos judiciaires de H. Kadhafi que vous avez remis en toute illégalité à la TdG et qui ont provoqué il y a plusieurs mois le retour avorté de nos deux ressortissants, vous mettent aujourd'hui dans l'obligation morale de vous dénoncer.

Car de deux choses l'une. Soit vous avez commis une grosse bêtise, vous le reconnaissez, vous faites votre mea culpa à la famille Kadhafi ainsi qu'à la police genevoise et la justice pourra se montrer clémente avec vous; soit vous gardez le silence. Dans ce cas là, vous prolongez inutilement la détention de Mr Max Göldi, vous continuez à empoisonner les rapports diplomatiques et commerciaux entre la Suisse et la Libye, entre la Suisse et l'Europe, entre l'Europe et la Libye. Dans ce cas, si c'est la justice qui doit vous retrouver un jour, vous vous verrez reprocher d'avoir voulu nuire au clan Kadhafi, nuire à la Libye, nuire à la Suisse, nuire aux familles Rachid Hamdani et Max Göldi. Pour cela, vous serez sans doute exclu de la police et serez puni relativement sévèrement vu votre obstruction à la résolution de cette crise.

Nous sommes au terme de la partie d'échec, Madame ou Monsieur. Le match nul est d'ores et déjà acquis et reconnu des deux parties même si chaque camp revendiquera la victoire pour des raisons de politique interne aux deux pays. Seulement il y a une pièce qui gêne Mr Muammar Kadhafi. Et cette pièce, c'est le fou helvétique, donc vous. Le Président libyen refusera de jeter l'éponge et jouera les prolongations aussi longtemps que le fou ne sera pas tombé de l'échiquier. A cause de ce fou suisse qui ne sert pourtant plus à rien dans cette partie, vous continuez à laisser dans la souffrance une famille, celle de Max Göldi, et même celle de Rachid Hamdani, car ce dernier porte le poids de l'incarcération de son collègue et ami d'infortune. Vous continuez à empoisonner aussi, tout-à-fait stupidement, notre Conseil fédéral et contribuer à mettre notre pays dans une situation de plus en plus délicate dans ses relations avec le monde musulman. La reine et le roi des deux pays sont désormais à l'abri d'une défaite mortifiante en annulant tout à tour leurs coups car aucune des deux équipes ne peut plus abattre l'autre. Nous jouons des coups dans le vide avec la montre qui tourne et ne s'arrête pas pour Max Göldi.

Madame, Monsieur, je vous demande de vous rendre à la raison en vous dénonçant spontanément. Cela ne sera qu'une étape indispensable à un maintien possible de votre poste de travail dans le corps de police genevois.

Avec mes salutations sincères et en vous assurant que vous risquerez beaucoup moins en vous livrant à la justice qu'en gardant votre anonymat déplorable.

 

P. S. Cette chanson est pour vous dans l'espoir qu'elle vous aidera à vous confesser...

 

14:58 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (24) |

Une fatwa contre le terrorisme

Une personnalité et autorité religieuse pakistanaise, Muhammad Tahir-ul-Qadri, vient de lancer une fatwa contre les attentats terroristes en déclarant illégal et contre l'islam le recours à la violence à travers des actes terroristes qui touchent d'innocentes personnes,

Vous pouvez trouver l'énoncé de son discours sur leparisien.fr dans lequel il condamne sans ambigüité le recours à la violence et au terrorisme comme prétexte au djihad, à la guerre sainte.

Je pense que ce texte (dont l'entier comporte 600 (!) pages) est suffisamment fondamental pour notre époque pour que l'Occident se saisisse de l'occasion et crée des débats médiatiques autour de ce texte avec des responsables de nos différentes religions ainsi qu'avec des philosophes et maîtres d'éthiques en démocratie.

Je vous laisse sur cette chanson en vous rappelant que la famille de Mr Max Göldi vient de lancer un appel urgent à la famille de Mr Muammar Kadhafi afin d'user de tout son pouvoir pour une libération d'ici quelques jours de notre otage encore en Libye.

 

07:33 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (1) |