19/05/2011

Suite 2806, la cabane maléfique de Strauss-Kahn

 

Le désormais ex directeur du FMI s'en tient à la ligne dure et clame haut et fort son innocence devant les accusations d'agression sexuelle portées par la femme de chambre guinéenne du Sofitel.

Ce sera, dans un premier temps, un tir nourri d'intimidations dirigé contre l'accusatrice, histoire de la faire craquer psychologiquement. Puis, de la part des avocats de la défense, viendra le temps de la proposition du gros su-sucre financier et de l'arrangement à l'amiable en échange de l'abandon des charges criminelles portées envers DSK. Tout pourrait alors s'arrêter là. Strauss-Kahn s'en tirerait grâce à sa puissance personnelle et ses nombreux soutiens. Sauf si la mélancolie...

Car oui, tout pourrait bien se passer autrement. Comme une sorte de révolution copernicienne s'abattant pareil à un cataclysme rédempteur retournant de fond en comble la planète Terre. La jeune femme a la peau noire, très marquée et traumatisée par l'agression sexuelle subie, a d'ores et déjà promis à son avocat qu'elle allait se battre et défendre son honneur comme son intégrité morale et spirituelle. Elle pourrait bien passer par-dessus l'argent et demander une vraie réparation judiciaire par une exigence à une peine de prison ferme pour son agresseur.

Allons-nous assister à un procès modèle mondialisé contre le machisme exacerbé et exercé par les hommes puissants de cette planète envers les plus faibles, les femmes sans posture sociale, entre autres? Ou allons-nous encore une fois nous diriger vers un accord à l'amiable où l'argent roi tiendra le rôle principal par l'abandon des charges contre l'agresseur? Personnellement, nous espérons un procès exemplaire, une accusatrice forte et digne qui n'abandonne pas la défense de son intégrité physique et morale en échange d'une importante somme d'argent. Mais si Naffissatou Diallo cède à l'argent, nous ne lui en voudrons pas. Nous vivons dans un monde qui, hélas, accorde son intérêt prioritaire à la situation matérielle personnelle avant même de défendre les valeurs spirituelles et humaine de notre condition de femme et d'homme vivant et mourant sur cette petite planète bleue. Nous attendons donc la suite de cette affaire avec un certain espoir d'assister à un bouleversement judiciaire et à une vraie brèche ouverte sur l'impunité des moeurs scandaleuses pratiquées par les puissants de ce monde envers les plus fragilisés d'entre nous grâce à l'usage de la toute-puissance de l'argent.

Naffissatou, nous comptons sur votre dignité de femme pour ne pas céder à l'argent de la corruption morale et pour défendre votre honneur comme votre fierté à tenir votre rang devant un des hommes les plus puissants de la planète qui a osé vous prendre pour un simple kleenex de plaisir égoïste sans tenir compte de votre point de vue, de vos souhaits personnels, de votre intégrité corporelle et morale. Un peu comme tout ce qui se passe aux quatre coins de la planète pour de nombreuses populations où les petites gens n'ont aucun intérêt à se frotter à plus forts qu'eux dans le combat économique livré, retenus et entravés qu'ils sont par la précarité du travail, la pression insupportable sur les salaires et le risque de se retrouver tout simplement exclu de la société en cas de révolte. En pleines festivités cannoises, une jeune femme de 32 ans, musulmane et portant le fichu, pourrait bien être la star mondialisée involontaire d'une certaine réalité désastreuse de notre monde. A travers la tentative d'autodestruction d'un homme présidentiable à la tête d'un Etat comme la France, c'est tout notre système de pensée moderne, occidental comme oriental, qui semble prit dans une tourmente gigantesque propice à notre propre autodestruction mais aussi à notre volonté de rédemption, notre soif de beauté, notre nouvelle recherche d'ailes du désir nous portant vers un univers plus céleste afin de nous sortir de notre gadoue, de cette glu qui nous plaque au sol entre rêve de Révolution de Jasmin réussie et Ancien Régime opaque, carcéral, monstrueux, haineux, enfermé dans une logique entre Axe du Mal et Axe du Bien perçus à chaque fois par la victoire finale d'une idéologie sur l'autre...

Hors un Européen très riche, très respecté, et reconnu de tous par notre système économique et politique, à la tête du Fond Monétaire International, vient juste de s'attaquer à une femme africaine anonyme très travailleuse, très honnête, religieuse, sans reproche et sans provocation. Anges et Démons n'ont pas fini de s'affronter à nos corps défendant...Comme si Dieu avait voulu que la tragédie arrive pour nous envoyer un message de l'au-delà...

Il était un grand homme tout nu tombé né à né sur un bel astre bleu voilé descendant du ciel. Il poussa sa victime à croquer dans la pomme. Mais l'astre bleu répudia fermement son invitation à la luxure. Alors la collision eut lieu et la vague médiatique submergea toute la planète Terre...

 

L'eau noire,

mystérieuse et cachée dans la nuit,

a éteint le feu du mâle impie

se répandant comme la foudre

dans sa cabane magique.

 

L'eau noire,

coulant le long de son bois d'ébène,

portera sa peine en son sein.

Le fléau ne mentira pas au-delà de son lit.

Il sombrera dans son ultime châtiment.

 

De son épine,

il a transpercée la rose

dépossédant les fragiles pétales

de leur authenticité naturelle.

L'internationale socialiste est décédée.

De Tunis en passant par Le Caire,

les privilèges s'éteignent à New-York.

 

Mort du libéralisme humaniste.

Mort du socialisme communiste.

Mort de l'islamisme radical.

Et après?

Quelle utopie humaine

pour la Planète Bleue?

 

Un fascisme économique?

Un fascisme vert?

Un nationalisme ultra?

Je vote pour le parti de l'Iris et des Tomates,

parce qu'il vient d'Ailleurs

et que ses initiales sont I.T.

 

Dans son quartier du Bronx, tout le monde la soutient:

« Les yeux de Mamadou Diallo se remplissent de larmes alors qu’il raconte quand et comment il a rencontré sa compatriote : « C’était il y a trois ans, Nafi était serveuse dans un restaurant gambien. Toujours souriante et aimable .»

Le propriétaire gambien de l’établissement, une petite cantine africaine située sur l’une des grandes artères du Bronx, se souvient parfaitement de « cette employée modèle et charmante » qui a travaillé pour lui « pendant trois ans ». « Puis elle a obtenu ses papiers (NDLR : la fameuse carte verte permettant de travailler légalement aux Etats-Unis) et elle est partie. Elle revenait de temps en temps acheter à manger. » Pour protéger cette femme placée sous les feux des projecteurs bien malgré elle, l’imam de la mosquée que Nafi fréquente avec sa grande sœur dans le Bronx a insisté auprès de ses fidèles. Ils ne doivent dévoiler aucune information la concernant."

Le Parisien.fr

Un visage sans visage, une vie et un corps bafoués, une honte portée par une femme victime d'une agression sexuelle. Et cette France insupportable qui continue à croire au complot...

 

 

Photos-0248.jpg

 

 

Photos-0247_1.jpg

 

 

Photos-0249.jpg

 

 

Photos-0249_1.jpg

 

 

Photos-0250.jpg


MELANCHOLIA : BANDE-ANNONCE (Festival de Cannes... par baryla

La chanteuse automate...regardez la vidéo jusqu'à sa conclusion. C'est intéressant...

18:56 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1) |

18/05/2011

DSK et BHL, un couple de tristes machos complices

 

Il fallait bien que cela arrive. BHL, Bernard-Henry Lévy, approuve la nouvelle ligne de défense de DSK. Après avoir joué la ligne VAGIN NO et nié tout acte sexuel commis contre l'intégrité corporelle d'Ophélia (restons à son 1er premier prénom connu afin de donner une dimension littéraire à cette histoire), les défenseurs de Strauss-Kahn, ses avocats en première ligne de feu, sont ressortis des tranchées et contre-attaquent le pouvoir judiciaire américain en déclarant que la relation sexuelle était consentie par les deux parties (un peu comme si la France, renversant la responsabilité de l'assaillant sur le lit sanglant des tranchées, avait accepté l'agression allemande de son territoire en 1914 en partageant la responsabilité de l'attaque et en révisant, de fait, la réalité de l'Histoire). C'est pratique les avocats qui aident à mentir bien...

Mais le pire est à venir. Et BHL, grandeur philosophique devant l'Eternel a commis cette phrase impérissable devant l'Histoire de l'Humanité:

« Après tout, la femme de chambre est entrée seule dans la chambre. Elle endosse donc une part de responsabilité ».

Profondeur philosophique et métaphore de la domination masculine « la femme de chambre est entrée seule dans la chambre. Après tout, elle porte une part de responsabilité dans cette agression ». Chaque femme qui entrera désormais seule dans la maison ou dans la chambre d'un mec sera désormais considérée comme proie fatale du mâle! La France en ressort grandie du haut de sa Tour Eiffel. Et moi qui croyait que le « symbole phallique » des minarets faisaient peur aux Français comme aux Suisses et que l'on craignait tous que les musulmans nous conduisent à la soumission des femmes occidentales! Bien vu, le chantre des Droits de l'Homme qui s'est rendu à Benghazi pour sauver la liberté libyenne née de la Révolution de Jasmin tunisienne!

Mesdames, n'ouvrez plus jamais votre porte au facteur, au plombier, à l'agent d'assurance, aux témoins de Jéhova...sinon vous porterez le poids de la responsabilité et de la culpabilité partagée en cas d'agression et de viol commis par l'un ou l'autre de ses corps de métier très exposés à pénétrer dans les maisons où vivent des femmes esseulées!

Typiquement française, cette réaction de BHL. Et dans de sales draps glauques la France politique et morale de Sarkozy. Vivement la naissance du bébé de Carla et Nicolas pour mettre un peu de lumière et de baume sur la beauté virginale de la relation amoureuse. Ils ont vraiment choisi le bon moment, ces deux tourtereaux, pour sauver la France du naufrage. Si j'étais Carla, je dirais que le petit môme devra porter le prénom de Tristan ou la petite gaille celui de Yseult. Histoire de dire la tristesse de notre époque et de l'aventure DSK...avec l'espoir d'un renouveau romantique naissant sur les cendres de ce conte réel horrifique...

 

Mon visage dans tes prunelles,
Et le tien dans les miennes , Eternelles;
Deux coeurs purs et sincères,
Dans ces visages paisibles se mirent.
Ou trouver deux hémisphères plus enclins au bonheur,
Que jamais ne sépare la pale ligne de l'équateur?
Seul ce qui souffre d'un déséquilibre est voué à périr.
Si jamais nos deux amours pareils en tout point ,
S'égalent en importance et ne font qu'un;
Aucun d'eux ne serait se ternir,
Ni ne saurait mourir...

 

Un des plus grands exploits de Tristan, c'est d'avoir tué en combat singulier le Morholt, un monstre irlandais redoutable qui dévorait les petites filles. Il trancha la langue empoisonnée du monstre mais se fit assommer d'un coup de queue du monstre pas encore tout à fait mort. Il fut découvert par des paysans qui l'amenèrent au château d'Yseult, la belle Blonde qui en tomba amoureuse. Cela ne fit pas l'affaire du Sénéchal du palais qui réclamait la main d'Yseult depuis longtemps.

Voici quelques mots qui rétabliront à eux seuls une part de la vérité de ce qui s'est réellement passé comme drame, mots simples, sobres, sans commentaire, prononcés par la direction du Sofitel au personnel de l'Hôtel grande classe:

« Ne lui demander ni de parler ni de raconter. Prenez-la simplement dans les bras » en parlant d'Ophélia, jeune maman de 32 ans, agressée sexuellement par un des hommes démocrates et dinosaures les plus puissants au monde.

 

10:25 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (8) |

17/05/2011

Ophélia ou Nafissatou?

 

La presse nous offre deux prénoms pour la femme de 32 ans, mère de famille célibataire, qui aurait (c'est presque une certitude) été agressée par DSK. Le premier rappelle Arthur Rimbaud et Hamlet. Le second la reine égyptienne Néfertiti ou une belle dormante novice à tout...

Une jeune maman sans histoire, timide, secrète, distante des hommes. Une musulmane portant le foulard, honte supplémentaire pour Strauss-Kahn osant s'attaquer à une femme vertueuse plutôt que dévergondée dans sa tenue vestimentaire. Comment un homme à la tête d'une organisation internationale très importante a-t-il pu oser s'attaquer violemment à une jeune femme très pudique dans son comportement? C'est bien là le mystère DSK. Comme si cet homme, qui s'est déjà frotté par le passé à des femmes  libérales non consentantes à ses avances, avait besoin de relever un défi encore plus énorme: celui d'imposer, par la violence et la séquestration, à une femme croyante et religieusement vêtue, une fellation, puis une tentative de viol. Un défi qui fait penser à un acte de torture et de barbarie commis par des gardiens de prison dans le lieu de Guantanamo envers des candidats terroristes présumés arrêtés et pris au piège de la guerre déclarée par l'Amérique en Afghanistan. DSK a-t-il une dent contre la religion musulmane? Devra-t-on enquêter pour savoir si le patron du FMI a cherché à se venger d'une quelconque humiliation subie préalablement par des autorités islamiques au pouvoir dans un ou l'autre des pays du Moyen-Orient, autorités qui auraient été peu enclines à répondre favorablement dans un dossier chaud à DSK, le directeur du FMI?

 

Nous ne le pensons pas. Monsieur Strauss-Kahn a entretenu de très bons rapports avec les pays du monde islamique ces derniers mois; il s'est engagé personnellement pour le soutien aux révoltes arabes, et a même proposé que le prochain directeur général du FMI provienne d'un pays émergeant!...Alors... Quelque part dans la psyché de l'homme Strauss-Kahn, rôdait peut-être le fantasme ultime, le passage de l'interdit sexuel envers une femme particulièrement vertueuse et religieuse, contrainte à un acte de libertinage pour tester à la fois sa puissance virile à lui et le degré de résistance de sa victime. La femme inaccessible était là, comme envoyée par la providence...ou le destin, belle et désirable devant lui qui se trouvait dénudé. C'était le moment où jamais de tenter le coup. Une femme de chambre montrant sa vertu par son comportement et ses habits se montrerait-elle vraiment être la même femme prude et sensible une fois la tentative brutale de séduction franchie? DSK a senti une excitation irrésistible montée en lui, il s'est précipité sur la dame, l'a forcé, l'a contrainte à toutes sortes d'attouchements, et il a cru, au final, qu'elle en serait ravie...où du moins qu'elle se tairait pour ne pas subir publiquement l'humiliation qu'il venait de lui imposer.

Dominique a perdu les pédales et le contrôle de sa libido exubérante...comme en d'autres occasions déjà. On le protégeait dans les hautes sphères européennes. On le maintenait dans une sorte d'illusion de l'impunité due à son rang d'homme politique présidentiable et directeur du FMI... Mais l'Amérique ne protège pas davantage ses patrons que ses administrés. Bill Clinton en sait quelque chose. Strauss-Kahn a choisi le plus mauvais endroit pour sa tentative folle. En France, la justice se serait sans doute montrée plus molle et conciliante avec l'agresseur. En Amérique, c'est la victime qui a la priorité. Deux cultures différentes...Heureusement, Ophélie a le plus grand des poètes français avec elle.

 

I


Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles
La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,
Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles...
– On entend dans les bois lointains des hallalis.


Voici plus de mille ans que la triste Ophélie
Passe, fantôme blanc, sur le long fleuve noir;
Voici plus de mille ans que sa douce folie
Murmure sa romance à la brise du soir.


Le vent baise ses seins et déploie en corolle
Ses grands voiles bercés mollement par les eaux;
Les saules frissonnants pleurent sur son épaule,
Sur son grand front rêveur s'inclinent les roseaux.


Les nénuphars froissés soupirent autour d'elle;
Elle éveille parfois, dans un aune qui dort,
Quelque nid, d'où s'échappe un petit frisson d'aile :
– Un chant mystérieux tombe des astres d'or.


II


Ô pâle Ophélia ! belle comme la neige !
Oui tu mourus, enfant, par un fleuve emporté!
– C'est que les vents tombant des grands monts de Norvège
T'avaient parlé tout bas de l'âpre liberté;


C'est qu'un souffle, tordant ta grande chevelure,
A ton esprit rêveur portait d'étranges bruits;
Que ton cœur écoutait le chant de la Nature
Dans les plaintes de l'arbre et les soupirs des nuits;


C'est que la voix des mers folles, immense râle,
Brisait ton sein d'enfant, trop humain et trop doux ;
C'est qu'un matin d'avril, un beau cavalier pâle,
Un pauvre fou, s'assit muet à tes genoux !


Ciel! Amour! Liberté! Quel rêve, ô pauvre folle !
Tu te fondais à lui comme une neige au feu :
Tes grandes visions étranglaient ta parole
– Et l'infini terrible effara ton oeil bleu !


III


Et le poète dit qu'aux rayons des étoiles
Tu viens chercher, la nuit, les fleurs que tu cueillis,
Et qu'il a vu sur l'eau, couchée en ses longs voiles,
La blanche Ophélia flotter, comme un grand lys.

Arthur Rimbaud

 

16:57 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (4) |

16/05/2011

Kadhafi pue la charogne, Benghazi a gagné

Tout arrive en ce monde. Même la liberté de vivre ou de mourir.

 

Peuples enchaînés

pris entre racines du mal

et fleurs de jasmin.

Peuples hurlant aux loups

quand les chiens aboient.

 

La caravane trépasse.

La bouche maudite crache sa bave.

Paix pour les braves.

 

Benghazi devait mourir.

Ils sont restés debout.

La charogne a changé de camp.

Les rats ont changé de bord.


Le superbe roi va mourir

et le peuple va renaître imberbe.

C'est la loi du Verbe

et celle des poètes.

21:28 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1) |

Le Festival de Cannes Strausse Kahn

Et voici le film cul(te) du festival 2011. "Cannes et ses artistes jouent l'autruche, tête-bêche dans le bac à sable". A noter que Kahn va la cruche à l'O qu'à la fin du générique elle chasse tous les terribles prédateurs de son nid d'amour. L'Autruche est l'héroïne des plumes et paillettes de cette année. Mais regardez plutôt la vidéo qui fait détourner tous les yeux des femmes de ménage qui triment et trinquent sur la Croisette pour accueillir les V.I.P. Scènes chaudes garanties. Et l'oeuf de Colomb à la clef. On ne fait pas de galipettes sans casser les oeufs des machos. Comme Dominique ne fera jamais tenir debout une jeune femme sans lui casser son Amérique à elle. Ah misère! Pourquoi nos dirigeants ne regardent même plus si la jeune fille est consentante ou non. Passer-droit quand tu nous tiens comme moralité...

Je croyais qu'au FMI, on était respectueux des règles déontologiques comme démocratiques et qu'on savait très bien faire remarquer aux peuples qu'ils étaient tous coupables de leurs dettes monstrueuses. Apparemment, il y a des règles pour les pauvres, et d'autres pour les plus riches d'entre nous... Si j'étais un animal, je choisirais l'homme-autruche, genre très répandu en ce monde. Mais attention. L'autruche, la vraie, n'est pas stupide. Elle découvre très vite la vérité sur l'homme et le singe...

Ma Palme d'Or 2011 revient d'ores et déjà à :

" HOCHZEITSTANZ DER STRAUSSE "

 

Naître au monde et

N'être qu'une proie pour les guerriers

Naître amoureuse que d'un homme et

N'être qu'un objet de désir pour tous les hommes

Naître et mourir

Vivre entre deux

et subir les assauts des guerriers... ou combattre leur fléau

anéantissant mon univers et celui de ma famille.

 

20:05 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) |