27/10/2011

A Tfou, l'anonyme commentateur imbécile

Après tout, je vais te dédier un billet, mon ami, mon frère. Le nul que je suis pour toi a décidé de te faire rire jaune. Personne ne rit assez sur cette planète. Tout est si tragique que l'on finit par disparaître sans laisser de trace. D'où que l'on est sans personnalité, sans charisme, sans rien qu'un animal qui mange, boit, et baise, en travaillant entre deux. Evidemment, la personnalité elle est dédiée aux stars du système, à toutes celles et tous ceux, tous domaines confondus, qui apparaissent (et finissent par disparaître) dans les médias. Evidemment, tu m'écrirais autrement et avec respect si, entre guillemets, j'étais une "star" reconnue. Quoique. Aujourd'hui, le respect ça se noient dans du formol car nos gosses ont appris à contester toute autorité morale, politique, religieuse, artistique, avec le plus grand irrespect (faut dire qu'ils ont leurs bonnes raisons, nos jeunes, avec cette société vouée à l'hypercapitalisme, au cynisme, et à l'utilisation de l'autre comme objet façon de parvenir à obtenir ses propres bénéfices) et surtout la plus grande inculture. Nous avons à faire à des écervelés de ton espèce. des jeunes, heureusement encore minoritaires, qui ne pensent qu'à faire la fête, à boire, et sauter sur tout ce qui bouge. Evidemment, le cul ça fait du bien aux tripes et l'alcool ça te les fait vomir. Evidemment, tes copines elles ont tendance à faire n'importe quoi avec n'importe qui pourvu que le mec soit con, mignon, et qu'il soit capable de dire les pires insanités pour les faire éclater de rire. Evidemment se sont des pétasses bien jolies avec qui on veut bien s'amuser. Pour le reste, assumer, et surtout aimer avec les sentiments, souffrir par amour d'une seule fille, ça mon gars tu connais pas encore et peut-être que tu ne connaîtras jamais. La consommation de stupéfiants (alcools, drogues, et filles à gogo) te suffit amplement à ton petit bonheur intime.

Quel vide mec! Quel vacuité remplie. Ton frigidaire est plein de choses qui te remplissent le ventre. Et ton âme. mec! T'as pensé à ton âme? Ben non, c'est clair, puisque Dieu n'existe pas. Donc ta vacuité est en fait un plein d'essence matérielle que tu t'envoies au petit déjeûner, au déjeûner, au dîner. Et la nuit. Tu passes ton temps à ton foutre partout. Tu bâffres et tu bouffes, et tu bois. Fais gaffe à la panne d'essence car un jour elle arrivera sans avertir, un jour de maladie, de dèche, d'exclusion de la société. Ce jour là, petit gars, crois-moi, si ton âme n'a pas été nourrie, tu tomberas comme une mouche que l'on a frappé avec une tapette. Tu ne seras plus rien du tout. Même pas sans personnalité. Plus rien du tout, qu'un déchet encombrant dont tu ne sauras que faire. Tu ne laisseras aucune trace de ta peur sidérale, de ton angoisse viscérale devant le vide, ce vide que tu n'auras pas su combler par une absence de personnalité, une absence au monde, mais compensée au centuple par une présence à toi-même, à ton éveil spirituel, le vrai sens de la vacuité et de l'absence de personnalité. En résumé, un moine sur sa montagne...

Voilà ce que j'avais envie de t'écrire. Pour plus, si je t'ai touché au coeur, je ne te parlerai pas d'islam. Non. Je te parlerai de bouddhisme. Je te donne ci-dessous quelques clés trouvées sur internet concernant le sens premier et essentiel de la vacuité. je te souhaite bonne route dans la vie. Et laisse-toi tomber une fois amoureux afin que tu goûttes à l'essence même de l'amour pour une femme, pas à son sexe, à ton amour profond pour elle qui rejoint la Foi et le sentiment de la Chute si cet amour est rompu par le temps qui court.

« Selon le bouddhisme, tout est en essence vacuité (śūnyatā), tant le samsâra que le nirvâna. Śūnyatā ne signifie pas « vide ». C'est un mot très difficile à comprendre et à définir. C'est avec réserve que je le traduis par « vacuité ». La meilleure définition est, à mon avis, « interdépendance », ce qui signifie que toute chose dépend des autres pour exister. [...] Tout est par nature interdépendant et donc vide d'existence propre. »

La vacuité, traduction de suññata, enseigne que toutes les sensations, perceptions, la conscience sont dépourvues d'une personnalité et dépourvues de permanence. Le terme de vacuité est traité en tant que

  • Qualité, caractéristique des choses ;
  • Objet sur lequel est portée l'attention ;
  • Contemplation de la vacuité : suññata

De même, la vacuité correspond à l'absence de moi. La vacuité renvoie donc aux trois caraxtéristiques de l'existence :

« La simple expression « vide de soi » résume les mots « impermanent » (anicca), insatisfaisant (dukkha) et sans soi (anattā) ». Quand quelque chose est en perpétuelle évolution, dénué de tout élément permanent et stable, on peut aussi dire de lui qu’il est « vide ». »

Voilà. Je ne t'en dis pas davantage. Je t'avais promis au début de mon billet de te faire rire. Alors chose pormise chose due. Bonne route. Et avant d'insulter parce que tu ne comprends rien à une chose, étudie d'abord la chose. Et après reviens me l'écrire. A bientôt peut-être.

 

P.S. Je n'ai pas du censurer de com de ta part jusqu'à maintenant. Apprendrais-tu à me respecter?



Je Péte de joie - TFOU par nath-angel

08:33 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (2) |

25/10/2011

Quand j'entends ta voix

 

Quand j'entends ta voix

c'est l'aube d'une nouvelle vie

qui sourit devant moi

 

Quand je respire ton parfum

c'est la rose de l'amour

qui pénètre l'épine de mon coeur

 

Ô mon amour des regrets

pourquoi est-ce ainsi

ces heures si longues qui nous séparent

du bonheur de s'aimer unis?

 

Ô mon amour aux aguets

j'élèverai des jardins de prière

pour te garder nuit et

jour dans notre rivière de fougères

 

D'amour

je te porte drapée sur la rive

endormie dans nos labours

tes lèvres en sang d'olives

 

Tu es l'étoile naufragée

Revenue d'un long voyage

direction Vénus

loin de ton aimé

loin de ta destinée

 

Ne tourne pas la page

à notre amour galopant

Il reviendra rouler sur la plage

tous les printemps

 

Dans le Livre des béatitudes

il est écrit que peu connaîtront la délivrance

du désastre et des turpitudes

Mais Dieu a-t-il perdu connaissance?

 

Mais Dieu souffre-t-il d'un peu de douleur

quand l'amour pleure

dans les coeurs en pluie?

Mais Dieu viendra-t-Il nous serrer tout contre Lui?

 

D'amour

je t'insuffle la conscience

de t'éveiller à notre délivrance

pour en faire un lendemain de festin

 

De bonheur je veux vivre

et mourir avec toi

De bonheur je veux libérer

et laver nos coeurs de la trahison

 

Si du Ciel

Sa punition nous est souffrance

Si de Dieu

nous ne savons plus vivre ensemble

Si du Paradis

l'Enfer nous est promis

 

Alors je te le jure,

ma soeur, mon amie,

mon épouse, mon amante,

je resterai avec toi

brûler dans les flammes éternelles,

ou nous goûterons au Jardin des Délices

 

Dieu est Amour

De vengeance Il ne peut

vouloir détruire sa créature

Dieu est Amour

De trahison il ne peut

vouloir la Fin des Temps

dans une horreur globale inhumaine

 

Car Dieu n'est pas le Traître.

Satan est le Traître.

Dieu est Aimable.

Il est l'Omniscient, le Bon, le Tout-Puissant.

 

Tel l'Être suprême de Bonté et de Bienveillance

veillant sur les consciences des gens endormis.

 

Allah ne m'en veut

que pour le mal que je commets.

Allah ne me punit

que pour mes erreurs.

 

Allah ne me condamne pas

pour l'amour que je porte aux humains.

Allah ne me condamne pas

pour l'amour que je porte

à la flamme de ses yeux.

 

Elle est là.

C'est elle.

C'est l'amour de ma vie

qui s'en va.

Retiens-là! Embrasse-là!

Sinon tu fais de moi un criminel

et d'elle une épouse répudiée.

 

Seigneur,

un miracle ou la mort


Sinon rien que le silence autour de nous

 

Merci à mon amie Maya, soeur de coeur d'Imen,

par qui cette mélodie arrive.

 

Musulman, c'est d'abord être Croyant en Allah

dans la communion de l'Esprit Saint

 

Tout de toi me plaît

malgré la déchirure,

malgré les engelures,

malgré les brûlures.

 

Tout de toi me plaît

et me rend fier de partager

nos instants d'amour.

 

Même si nos corps n'exultent plus:

même si notre bonheur s'échappe,

même si nos vies se séparent,

tu es mon sang et ma vie,

notre romance et mon espoir.

 

Impossible de t'oublier

dans mes moments de désespoir.

Impossible de t'abandonner

dans tes moments d'égarement.

 

Aucun homme ne pourra te donner

ce sentiment d'immense profondeur

né de notre amour.

 

Give me a melody

just for  time a melody

You are my melody

You are my maladie

You are my sad symphonie

 

Tu vas grandir, petite fille.

Et femme, tu te rappelleras alors de ton grand amour.

25 octobre 2011

 

Ali Pacha

 

Photos-0306_2.jpg

14:46 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (6) |

24/10/2011

Mixité, le bouleversement du monde

 

Aimer jusq'à disparaître

pour te voir renaître

 

Aimer jusq'à la Foi

pour croire en Toi

 

Aimer sous la lumière de Dieu

parce que c'est nous Deux

 

Tout simplement

si doucement

si sincèrement

nous Deux sur nos deux Continents

 

16:44 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (1) |

L'UDC recule mais pourrait gagner un fauteuil au Gouvernement

 

La Suisse politique est extraordinaire. Sa formule magique est déconcertante et pleine de trouvailles à faire pâlir les démocraties voisines. Voilà que le plus grand parti du pays perd pour la première fois des sièges et des suffrages depuis 20 ans et qu'il pourrait pour la première fois obtenir deux Conseillers fédéraux. Quel paradoxe!

Mais n'allons pas si vite en besogne. L'UDC avait en fait déjà obtenu ces deux sièges. Mais son Prince plénipotentiaire, Christoph Blocher, devait être l'Elu du parti au Conseil fédéral. Dixtat d'une droite nationaliste trop sûre d'elle-même. Ce fut Widmer-Schlumpf qui l'emporta dans les circonstances que l'on sait, puis son exclusion du parti pour « trahison au maître», puis création d'un nouveau parti pour sauver la Conseillère fédérale du néant politique, parti qui aujourd'hui fait de l'ombre à l' UDC. On n'est jamais mieux puni que par ses péchés d'orgueil. L'UDC a fait tout faux il y a 4 ans. Elle en paie la redevance aujourd'hui. L'UDC pourra crier à l'injustice au cas où les chambres ne donnent pas un 2ème siège au plus grand des partis. Ce ne sera qu'une injustice retournant l'arrogance et le mépris des principes fédéraux à son expéditeur d'origine.

L'UDC a joué le jeu du dictateur de conscience il y a 4 ans et dans ses affiches outrancières d'aujourd'hui. Malgré le fric, malgré les médias, malgré toutes les cartes qu'elle avait en main, elle a fait mal donne au peuple. A elle d'expier ses fautes avant de peut-être refaire de la bonne politique nationale dans le respect d'autrui.

L'UDC a besoin de faire sa révolution démocratique. On l'attend avec impatience.

 

13:51 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

23/10/2011

Libye: le rendez-vous manqué du jour d'après

 

Extension du domaine de Dieu... Muammar Kadhafi se prenait pour Dieu. Il a jeté son peuple dans la misère, la crainte, et la soumission malgré les richesses naturelles du pétrole.

Les nouveaux dirigeants provisoire veulent, sans élections démocratiques, imposer la charia à tout le peuple libyen, comme Khomeiny l'imposa à l'Iran à son retour de France. Sans vote démocratique, sans aucune autorisation des suffrages des partis politiques dissidents à toute intervention de l'Ordre d'Allah dans les affaires courantes de l'Etat. Un Etat inspiré de la charia, comme nos Etats d'origine chrétienne inspirés de l'héritage chrétien, mais oui certainement, ce serait la solution à la naissance d'une démocratie arabe et islamique en Libye, fière de ses origines et de sa culture.

La dépouille du Colonel pas encore sous terre que les nouveaux dirigeants survivants, grâce à l'intervention du monde libre et démocratique, s'octroient des prérogatives de dictateurs éclairés...ou plutôt illuminés. C'est une catastrophe qui s'ajoute à la catastrophe libyenne de plus de 40 ans. Faut-il vraiment si peu de sagesse à ces gens installés tout neuf à Tripoli pour qu'ils osent dire si rapidement et si radicalement que la charia sera l'Ordre libyen dès cet instant?

Allah est Grand. Ne dites jamais qu'Il n'existe pas. Mais ne vous mettez pas à sa place pour prendre sa place. Allah n'aime ni les usurpateurs, ni les voleurs, ni les menteurs, ni les magiciens.

« (Ô Muhammad! » Nous ne t'avons envoyé que comme miséricorde pour l'Univers. Dis: « Il m'a seulement révélé que votre Dieu est un Dieu Unique. Etes-vous disposés à vous soumettre à Lui? » Mais s'ils tournent le dos, dis-leur: « Je vous ai tous avertis en toute équité, mais j'ignore si ce qui vous est promis est proche ou lointain. Dieu sait ce que vous dites à haute voix et ce que vous dissimulez. Mais j'ignore si ce délai qui vous est accordé constitue une tentation pour vous ou une occasion de jouir encore un laps de temps de la vie. » Et le Prophète de dire: « Seigneur décide entre nous, en toute équité! C'est de notre Seigneur, le Miséricordieux, que nous implorons assistance contre vos assertions mensongères! »

Extrait tiré de la Sourate des Prophètes Al-Anbiyâ'

Démocratie, c'est la voie, le chemin, et la voix du Coran...pour une époque comme la nôtre.

23:00 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (3) |