05/10/2011

Bad Jalousy Addiction (remix Michael Jackson)

 

 

One man One crasy

One criminal love

T'es pas là

t'es là-bas

To be to bad Jalousy Addiction.

 

J'peux pas dormir

sans tes sourires

J'peux bien vomir

tes absences qui empirent,

mon mal est profond,

trop profond.


Comment décrire l'amour de ma vie

quand cet amour part à l'abandon

because bad jalousy addiction?

 

How to kill my bad jalousy addiction

for not to kill your love?

 

My Bad Jalousy,

I hate you.

 

Your butt is mine
Ton cul est à moi
Gonna tell you right
Je vais te le dire clairement
Just show your face
Montre juste ton visage
In broad daylight
Au grand jour
I'm telling you
Je te dis
On how I feel
Ce que je ressens
Gonna catch your mind
Je vais voler ton esprit
Don't shoot to kill
Ne tire pas pour tuer
Come on
Vas-y

Come on
Vas-y
Lay it on me
Fournies-le moi
All right
Très bien

I'm giving you
Je te laisse
On count of three
Jusqu'à trois
To show your stuff
Pour montrer tes choses
Or let it be
Ou laisse faire
I'm telling you
Je te dis
Just watch your mouth
De juste regarder ta bouche
I know your game
Je connais ton jeu
What you're about
De quoi tu parles

Well they say the sky's the limit
Voilà ils disent que le ciel est la limite
And to me that's really true
Et pour moi c'est réellement vrai
But my love you have seen nothin'
Mais mon amour tu n'as encore rien vu
Just wait till I get through
Attends juste que j'arrive

[Chorus]
[Refrain]
Because I'm bad, I'm bad
Parce que je suis méchant, je suis méchant
Come on
Vas-y
You know I'm bad, I'm bad
Tu sais que je suis méchant, je suis méchant
You know it
Tu le sais
You know I'm bad, I'm bad
Tu sais que je suis méchant, je suis méchant
Come on, you know
Vas-y, tu sais
And the whole world
Et le monde entier
Has to answer right now
Doit répondre sur l'instant
Just to tell you once again
Juste pour te dire encore une fois
Who's bad...
Qui est méchant...

The word is out
Le mot est fini
You're doin' wrong
Tu ne fais pas ce qu'il faut
Gonna lock you up
Tu vas t'enfermer
Before too long
Avant trop longtemps
Your lyin' eyes
Tes yeux menteurs
Gonna tell you right
Vont te le dire clairement
So listen up
Alors écoute bien
Don't make a fight
N'en fais pas une bataille
Your talk is cheap
Ta parole ne coûte pas cher
You're not a man
Tu n'es pas un homme
You're throwin' stones
Tu jettes des pierres
To hide your hands
Pour cacher tes mains

Well they say the sky's the limit
Voilà ils disent que le ciel est la limite
And to me that's really true
Et pour moi c'est réellement vrai
But my love you have seen nothin'
Mais mon amour tu n'as encore rien vu
Just wait till I get through...
Attends juste que j'arrive

[Chorus]
[Refrain]

We could change our world tomorrow
Nous pouvons changer notre monde demain
This could be a better place
Ça pourrait être un meilleur endroit
If you don't like what I'm sayin'
Si tu n'aimes pas ce que je dis
Then won't you slap my face
Alors tu ne me gifleras pas

But you will waiting the start of my Bad Jalousy addiction

Mais tu attendras le départ de mon addiction à ma mauvaise jalousie.

[Chorus]
[Refrain]

Who's bad ?
Qui est méchant ?

À Imen Bambi,

l'être chéri et béni de mon coeur.

 

Et Ta Mère

 

Tu étais venue remplie d'espoir

croyant trouver l'eldorado et la poire,

l'ivresse des nuits sans taches,

les jours bourrés au Caran d'Ache

redessinant les couleurs du saint Coran

aux odeurs complexes de ton sexe temps.

 

Et Ta Mère restée outre-mer

dans nos désillusions amères.

 

Mon pencil plongé dans tes vitamines

caressant le rêve d'un enfant à venir,

un grand bol d'air pour toi gamine

qui croyait trouver loisirs et plaisirs

au milieu d'un nid d'amour tout neuf.

 

On ne fait plus d'homme sans casser ses oeufs.

Qu'importe le con

pourvu qu'il te donne l'ivresse des sons,

le vide abyssale de ses profondeurs.

 

Et Ta Mère restée outre-mer

dans nos désillusions amères.

 

Voyage volage

sous tes déshabillages maquillage.

A venir encore la jolie plage

sous tes pavés de marbre lancés au visage.

 

Finir notre histoire d'amour béni

par une sortie mortelle entre amis,

pour un refus ivre et maudit de revenir.

Préférer toujours les jeux du foulard aux délires.

 

Permis d'ivresse retiré à perpétuité

trop tard pour nos souvenirs agités.

Tu lui dis en riant de tonnerre:

« Et si on téléphonait à Tamer? »

Histoire de rester sages entre amis

plutôt qu'accepter sa foudre d'une première nuit.

 

Et Ta Mère restée outre-mer

dans nos désillusions amères.

 

Tant d'amertume déversée sur le bitume

de tes bitures orientales

vient couvrir mon visage de larmes automnales.

C'est la lune rousse, Bébé,

et mon coeur n'est plus à notre fête de l'été.

.

Quand ton désir tousse

c'est notre amour qui s'enrhume

et l'abîme qui s'ouvre sous nos pieds

 

À Imen Bambi

 

04:45 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

01/10/2011

L'Acratopège et le solfège des insultes sur les blogs

 

Cela ne s'arrêtera jamais. C'est sous le dernier billet du blog de l'Acratopège que le fiel s'est répandu comme une traînée de poudre dans les commentaires adressés sous l'article « Vous êtes le héros ».

Un peu à la manière de DSK rentrant en France sous les vivas de certains et les huées des autres, Homme libre s'est fait épingler comme un papillon de collection et tirer à vue par Géo trouve rien d'autres à faire qu'à saccager la crédibilité du plus grand nombre de blogueurs ne correspondant pas à ses propres critères de pensée de modèle réduit rangé dans le placard de son gîte alpin.

« Vous êtes le héros,  ». Mais combien de zéros après la virgule pour vous, Géo? Se sentir exister en insultant, se sentir important en agressant, se sentir puissant et jouir du sentiment d'impunité face au viol de la personnalité que l'on tente de réduire à néant. En fait, DSK comme John savent ce qu'ils ont réellement fait ou pas fait. Et de toute façon, justice ou injustice, ou même coupable impuni, un criminel ne peut pas effacer la tache qu'il porte sur le corps s'il est incapable de reconnaître sa faute et de payer pour elle.

DSK comme John défendent leur honneur et leur personne face à la meute aux abois. S'ils se sentent innocents, c'est qu'ils le pensent réellement. Si cette innocence est feinte et traîtresse, alors ils se puniront eux-mêmes sur leur lit de mort. Car quitter la planète la conscience soulagée est un des critères d'une promesse de belle mort pour chacun et chacune d'entre nous. Mourir dans les tourments d'un mensonge inqualifiable doit être terrible pour une personne qui possède une véritable conscience. John Gotelen comme Strauss-Kahn possèdent cette capacité de conscience.

Géo, ce n'est pas à vous de juger. Contentez-vous de critiquer, d'utiliser l'humour et l'ironie, même acidulée, pour dire quelque chose qui vous perturbe ou vous dérange. Mais la calomnie et l'injure sont interdites par la loi démocratique. Dire du mal sur quelqu'un de façon absolue, sans porte d'échappatoire possible, c'est lyncher la personne comme au pays de la loi populiste. Vous faites du fascisme votre fond de commerce, Géo. Vous êtes malheureux en amour et en tout.

Dommage pour vous, Géo. Encore un qui ne mourra pas tranquille sur son lit de mort...

16:32 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (9) |