12/11/2011

Un petit conte pour mon frère et ma soeur

 

Un petit conte, est-ce une histoire vraie? Une histoire vraie, est-ce un conte à dormir debout? Ci-dessous deux histoires magnifiques dont une passe actuellement au cinéma. Merci aux sites Chantelavie.com et Manon.org, qui donnent à lire des histoires précieuses. Je vous conseille la lecture de "Le dauphin et l'enfant", une histoire d'amitié profonde, écrite par Ghyslaine Correggia dit "GIGI" et reproduite sur le site de Chantelavie.com. Je ne peux malheureusement pas reproduire cette histoire ici pour cause de protection des données et droits d'auteur.

La seconde histoire qui passe actuellement au cinéma est tout aussi émouvante. Sans faire de commentaire, j'y ai rajouté une oeuvre musicale "à la 007" deVladimir Cosma, auteur roumain, oeuvre qui se nomme "Black Flower". Histoire de rapprocher des histoires d'animaux et d'humains à des histoires d'hommes et de femmes... avec au passage l'inversion toujours possible entre ce qui est humain et ce qui est animal dans une histoire d'amour...Chasser croiser...Cet hiver, Winter le dauphin, ce meilleur ami des hommes, nous donne froid dans le dos. Va-t-il être sauvé et veut-il être sauvé? Car le sauveur a-t-il voulu être sauvé quand il mourut sur sa croix? Ou est-ce les hommes qui ont refusé de le sauver pour cause de complexe de supériorité puisqu'il parlait au nom de Dieu? Bigre. Quelle prétention! Quel orgueil! "Complexé", ça c'est ma dernière épouse, avant de partir, qui me l'a maintes et maintes fois reproché par manque de confiance et de croyance en son amour. Etait-ce un complexe de supériorité ou d'infériorité? Un psy le dira un jour très certainement. Pour ma part, je ne fais pas de la psychologie. Je vis ma vie avec mes joies et mes douleurs. Si je pouvais faire sans mes complexes, cela m'irait ma fois fort bien. On naît à l'existence comme on est. Et je n'ai d'autres prétentions que d'aimer mal ou d'aimer bien. Aux autres de se prononcer.

Je vous laisse à vos interrogations fécondes. Et n'oubliez pas d'aller lire « Le dauphin et l'enfant ».

 

14:47 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (4) |

11/11/2011

Que faisais-je le 11.11.11 à 11heures 11?

 

Et vous que faisiez-vous? En célébration de mariage? En pleine conférence de presse? A votre bureau? En train de planter une fleur d'Ukraine dans votre salon feutré? Où bailler aux corneilles sur la bourde de standard of poors qui nous prévoit l'avenir misérable de la France à l'avance comme une diseuse de bonne aventure roumaine? Où alors en train de remonter un business qui semble déjà troué de toute part par l'effet négatif de la Bourse?

Pour ma part, je n'avais prévu aucun attentat terroriste, ni aucun supplice à faire subir à ma femme envolée, ni songer à tout laisser tomber tant la galère me semblait trop lourde à supporter. Mon épouse joue les filles de l'air, mais hôtesse c'est un joli métier; je n'ai plus de travail, plus de certitude dans mon métier; je ne suis pas même sûr de toucher le chômage; la dépression a ravagé mon coeur telle un cyclone s'abattant sur le triangle de mes bermudas? Bref, en apparence tout va si mal dans ma vie. Et pourtant, tout va presque bien. A l'heure dite, j'étais en train de monter ma nouvelle entreprise. O pas grand chose, aucune garantie de succès. Et même du temps donné sans certitude de retour sur investissement. Juste des contacts humains, des amitiés naissantes, des gens qui s'imaginent que tu as la volonté d'un leader, les capacités de coeur et d'intellect pour réussir ton réseau. Bref des gens qui investissent du temps simplement parce qu'eux aussi ont besoin de toi, de ton enthousiasme, de ta positivité. Au lieu de disparaître dans un licenciement collectif; au lieu d'écouter la valse funèbre des marchés qui s'effondrent comme des pyramides construites avec du sable, tu décides soudain que le monde ne te soumettra pas à sa volonté de logique barbare, et que toi tu as autre chose à donner à ce monde. Un nouveau départ, un édifice à construire avec éthique et conviction, et un plein de confiance pour ouvrir de nouvelles portes, d'autres perspectives d'avenir. Le 11.11.11. à 11 heures 11, j'écoutais une conférence d'un nouvel ami sur Internet. Aucun avion ne tombait sur un world trade center, aucun tsunami ne m'atteignait de plein fouet. A cette heure, j'étais simplement en train de réinventer ma vie, et de dire merci à des gens qui mettaient leurs intelligence au service de la communauté pour un bien-être supérieur pour tous.

Un gourou d'une secte apocalyptique? Que non. Un coach, oui. Et même des coachs des uns et des autres, nous entraînant vers une spirale positive, comme une équipe de foot gagnant son match crucial sur un terrain face à un adversaire terrifiant, « le Sporting des Abysses », ce team qui sévit au fond des êtres et qui nous plonge dans la nuit.

Ne pas se laisser disparaître dans les ruines de nos vies éclatées. Reprendre notre savoir et se dire que notre savoir va nous emmener plus loin, plus haut, plus riche, plus fort, plus reconnu dans un monde qui pousse les êtres à devenir des choses invisibles, des cris d'angoisse développant violence et irrespect par manque d'estime de soi. Non. Tu peux et tu dois te battre avec ton coeur et ton esprit qui sont là pour te dire que non, non, non, jamais ô grand jamais tu as tout perdu, tout vécu, tout vu, tout entendu pour te laisser entraîner vers ta propre disparition. Dire oui à soi-même. Si important, si crucial. Un nouveau départ nous est promis à tous et nous attend au-delà de la crise actuelle.

Une petite vidéo pour vous tous, sans catégorie sociale désignée. Car nous tous avons besoin de tout le monde pour construire un autre monde. Une pierre est posée. A toi de rajouter la tienne à ce nouvel édifice.

14:36 Publié dans Bien-Etre | Lien permanent | Commentaires (11) |

Iran-Resist, un site d'info à consulter

 

Vous êtes inquiet de la situation concernant le programme nucléaire iranien et vous aimeriez savoir ce qui se passe dans ce pays avec un plus d'objectivité dans les informations recueillies?

Rendez-vous sur le site Iran-Resist. Vous y trouverez de l'info produite et diffusée en Français par des Iraniens très critiques envers le régime et envers la manière de traiter les nouvelles par nos médias occidentaux. C'est un site de référence pour qui veut chercher plus de vérité au milieu des menaces proférées de part et d'autre. Le monde est malade et nos gouvernements sont souvent les premiers malades. Alors n'hésitez pas à vous remuer les méninges pour empêcher nos Etats à nous lancer dans le pire et la mort.

Bonne lecture.

 

 

 

06:44 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (0) |

10/11/2011

Seins et fesses à l'air contre la prostitution

Les Ukrainiennes ont jeté leur ukaze. A l'image de Tsarines de la rue, elles font de beaux dommages sur le Sihlquai zürichois, haut lieu de la prostitution.

Faut-il interdire la prostitution? C'est tout de même, selon la banalité littéraire, le plus vieux métier du monde. Le cadeau du mâle en échange de câlins fait partie de la nature humaine, mieux la prostitution est un des phénomènes de société qui permet d'éviter plus de viols et de contraintes sexuelles. L'homme devrait-il être plus responsable de sa libido? En théorie, oui. En pratique, demander à un homme de se comporter en saint n'est pas donné à tout le monde.

Car n'oublions pas toute la misère du monde, la femme et l'homme abandonnés à leur sort. Si la femme trouve dans la prostitution un moyen de vivre mieux, pourquoi pas? Et si elle s'y s'en mieux que derrière un tiroir-caisse à la Migros, pourquoi pas. Elle seule est responsable de sa vie. Si l'homme trouve un certain bien-être et réconfort à fréquenter le monde de la nuit, et de jour parfois, pour oublier ses misères intimes, pourquoi pas?

La prostitution c'est mal. Evident. Personne n'a envie que sa fille se prostitue. Mais de ce mal, peut-on faire plus de mal en interdisant globalement et radicalement aux femmes de prêter leur corps contre de l'argent?

Il y a de belles histoires qui naissent parmi les filles de la rue. Des histoires romantiques dans un monde de déchéance. Y aurait-il plus d'humanité parmi les hommes si la prostitution était interdites, si les femmes et les hommes coupables seraient enfermés entre quatre murs pour dépravation et mauvaise vie, ou pire encore, la mort comme sanction? Non. Sûr que non.

Les Ukrainiennes ont raison de jouer les chiennes de garde. Mais leurs actions ne dépassent pas la protestation de principe et éventuellement la lutte contre les réseaux de chair humaine, les proxénètes violents et les criminels qui sévissent partout dans le monde.

Dans l'idéal, la prostitution devrait disparaître. Mais l'utopie est-elle réalisable dans un monde où les instincts des êtres humains sont nettement plus prisés que leur sainteté d'esprit?

Les interdits ont toujours provoqué la dictature de l'esprit. Une société libérale et démocratique doit veiller à la protection des prostituées. Mais toucher à l'interdit, c'est renvoyer les femmes prostituées dans des donjons où elles seront exploitées dans les ténèbres par des hommes terrifiants. Car l'homme ne change pas avec le changement de religion. L'homme change avec son esprit individuel et sa volonté de devenir meilleur. Un individu peut devenir meilleur et entraîner les autres avec lui. C'est un leader. Mais une société ne peut pas devenir meilleure sous les codes d'une dictature morale. Impossible. Sinon, cela se saurait depuis la nuit des temps.

Qui veut d'un monde ou la moralité stricte fera le malheur des êtres humains?

Personnellement je réponds aux Ukrainiennes qu'elles sont courageuses de se déshabiller dans le froid et de se prendre pleins de frisssons sur tout le corps. Pour le reste, je pense qu'elles doivent affronter les réseaux de proxénétisme et demander aux prostituées de devenir des indépendantes du business plutôt que des filles sous la coupe des macs. Le message est clair. Aller les Ukrainiennes. Y'a du boulot sur le turbin pour éviter que les turbans ne vous voilent intégralement sur tout le corps.

Amène pas ta gang si t'es venu pour me voir. Laisse ta gang dehors pour une fois pour un soir. Je veux plus veiller sur la galerie Avec douze de tes amis. J'ai le goût de me faire caresser. Viens donc dans ma chambre avec moi.
Chu tannée de les voir parler de sport parler de char Laisse ta gang dehors pour une fois pour un soir Ma mère s'endort de bonne heure. Pis est dure a réveillé. Viens pas me faire accroire que t'as peur. Viens donc dans chambre avec moi .
On a plus l'âge de se pogner les mains toute la soirée. Des fois je me demande si t'as peur de rester seul Avec moi réponds moi
Chu tannée de me faire embrasser dans le noir Quand tes chums t'attendent sur le bord du trottoir. Chu tannée de me faire accroire Que ça va changer demain soir. Yé; temps de se faire une idée. Viens-tu dans chambre avec moi?
On a plus l'âge de se pogner les mains toute la soirée. Des fois je me demande si t'as peur de rester seul Avec moi. Réponds moi.
Chu tannée de me faire embrasser dans le noir Quand tes chums t'attendent sur le bord du trottoir. Chu tannée de me faire accroire Que ça va changer demain soir. Yé temps de se faire une idée. Viens-tu dans chambre avec moi.
Amène pas ta gang si t'es venu pour me voir. Amène pas ta gang si t'es venu pour me voir. Amène pas ta gang si t'es venu pour me.

 

19:16 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (14) |

Des milliards jetés à la pelle mécanique

 

La grande dépression commencée à Athène, berceau de notre démocratie moderne, s'étend à l'Ouest et frappe comme un ouragan toute la zone euro. Mais plus encore, l'Amérique est touchée et le monde entier risque de se trouver entraîné vers une réplique du méga séisme de 2008, en plus catastrophique.

Et après, on fera quoi? Et bien Israël et l'Amérique préparent déjà psychologiquement les foules. On fera la guerre à l'Iran qui, par effet domino, entraînera les foules islamiques à se soulever en masse contre l'Occident. La Chine jouera son rôle à la Japonaise kamikaze à Pearl Harbor et la Russie se rappellera qu'elle fut la grande dominatrice partenaire des USA triomphant ensemble durant la guerre froide, qui heureusement pour nous resta congelée malgré les sueurs de la Baie des Cochons. Hélas, le scénario d'aujourd'hui pourrait lui devenir brûlant. Car les voyants économiques ne sont pas ceux de 1959, année où je vis pour la première fois la lumière du jour.

La symphonie du Nouveau monde a du plomb dans l'aile. De quoi nos lendemains seront-ils faits? De pain de jasmin et d'eau fraîche au fond d'une baie paradisiaque avec l'Amour pour idéale compagnie. C'est mon voeu. Et tant pis pour les chefs de guerre qui feront une boucherie de cette planète au nom du fric, du bénéfice, du fils, de Dieu qui sera en fait Satan.

Paroles et traduction de Gravity Of Love (Enigma)

Gravity Of Love (La Gravité De L'amour)

[Choir]
[Choeur]
O Fortuna
O Fortune
Velut Luna (1)
Comme la Lune

Turn around and smell what you don't see
Retourne toi et sens ce que tu ne vois pas
Close your eyes... it is so clear
Ferme tes yeux... c'est si clair
Here's the mirror, behind there is a screen
Voici le miroir, derrière il y a un écran
On both ways you can get in
Des 2 façons, tu peux y rentrer
Don't think twice before you listen to your heart
Ne réfléchis pas à deux fois avant d'écouter ton coeur
Follow the trace for a new start
Suis la trace pour un nouveau départ
What you need and everything you feel
Ce dont tu as besoin et tout ce que tu ressentiras
Is just a question of the deal
Est juste une question de l'affaire
In the eye of storm you'll see a lonely dove
Au coeur de la tourmente tu verras une colombe solitaire
The experience of survival is the key
L'expérience de la survie est la clef
To the gravity of love
Pour la gravité de l'amour

[Choir]
[Choeur]

The path of excess leads to
Le chemin de l'excès mène à
The tower of Wisdom (X2) (2)
La tour de la Sagesse (X2)

Try to think about it...
Essaie d'y réfléchir...
That's the chance to live your life and discover
C'est la chance de vivre ta vie et de découvrir
What it is, what's the gravity of love
Ce que c'est, ce qu'est la gravité de l'amour

[Choir]
[Choeur]

Look around just people, can you hear their voice ?
Ne regarde que les personnes autour, peux-tu entendre leur voix ?
Find the one who'll guide you to the limits of your choice
Trouve celui qui te guidera aux limites de ton choix
But if you're in the eye of storm
Mais si tu es au coeur de la toumente
Just think of the lonely dove
Ne pense qu'à la colombe solitaire
The experience of survival is the key
L'expérience de survie est la clef
To the gravity of love
Pour la gravité de l'amour

[choir]
[Choeur]

(1) O Fortune like the Moon

(2) first : woman ; second : man

 

10:15 Publié dans Lettres | Lien permanent | Commentaires (19) |