22/01/2013

Pachatruk Barbatruk n'est pas de Genève!

Putain! Faut-il un passeport vaudois pour écrire sur 24 Heures ? Je veux bien bâfrer la Venoge si l'horloge rédactionnelle de 24 Heures exige un passeport vaudois !

Vaudois, Vaudoises, la République de Lausanne vous appelle à la conscription. Il va y avoir guerre de sécession entre les élus de 24 Heures et celles et ceux chassés, jetés en disgrâce par la Rédaction. Une guerre de purification ethnique a été déclarée (sic) par les rejetés de la tribu. Le pire, c'est que la fille balkanique, sauvée par Tamédia, a été assimilée au bon peuple vaudois. Voyez le délit perprété et la trahison abjecte commise en haut lieu. Les citoyens et citoyennes helvétiques sont jetés en dehors de chez eux. Pas l'étrangère. Il vous faudra donc pendre haut et court tous les journalistes de 24 Heures. 1789 !!! Ces rois, princes, et courtisans des Bourgeois. La République devrait passer à la purification ethnique, élimination des nobles et extermination des étrangers...pour faire place aux pauvres, aux...illettrés, aux misérables...

Au Japon, cher Trio Infernal, il faut que l'amour se consomme vite et intensément. Ils utilisent le banzaï ! (10'000 ans de vie) comme expression de joie et du bonheur. Pendant la guerre, les Japs kamikazes s'écrasaient sur les navires ricains en s'exclamant

(万歳, ばんざい

 

Je vous reprends :

-La diversité virgule « culturelle »,  là c’est l’adversité tout court! A moins de considérer que  la culture va de la manière de tuer, à comment cuire un spaghetti !

Cela tombe comme un fruit mûr en ce jour...ou une bombe anatomique bien roulée dans le sable. Et bien oui. La passion japonaise, et la manière aussi de tuer un amour, s'exprime par la façon de bien tromper son spaghetti dans l'eau bouillante. Ils ne disent pas "Je t'aime, moi non plus" les Japs. Ils disent "la lune est belle, moi non plus".

Je vous reprends encore :

-La diversité virgule « sociale » ! Les pauvres n’ont rien à foutre ici!De un ils n’ont pas d’ordinateur, ou alors ils l’ont volé!

 

De un, je n'ai pas volé mon ordinateur bien que j'ai des poursuites à la pelleteuse mécanique. De deux, je vole de mes libres ailes et ne suis pas assujetti à la pensée commune de mes concitoyens et concitoyennes, ce que vous appelez le politiquement correct. Je ne suis pas de Genève. Je suis de la planète Terre, Suisse accessoirement, et de plusieurs cantons, citoyen aléatoirement (on remonte dans le temps, Fribourg, Neuchâtel, Valais, Lucerne, Vaud, Genève, Berne, Jura, en fonction de la généalogie et de mes habitats durant ma vie de gitan). Je comprends pourquoi le Gérard il postule pour tous les passeports du monde. Il en a rien à foutre d'être d'ici puisqu'il est aussi d'ailleurs.

Et vous reprends encore :

Reste que personne dans les « élus » ne l’ouvre !

 

Contre-vérité et mauvaise foi parfaite. Dès le départ j'ai personnellement pris la défense des blogs qui risquaient leur peau (si j'ose parler de peau et de sentiments à fleur de peau). Il y a longtemps que je me fais du soucis. Tamagochi, vous vous souvenez ?, je suis le seul à avoir alerté les blogueurs et blogueuses des risques de disparition. Ma révolte de n'être qu'un simple objet de consommation jetable dès que mon blog ne serait plus « nourri »par de nouveaux billets. Pouvais-je crever en paix et disparaître sans laisser aucune trace de mon âme auprès de mes concitoyens et concitoyennes? J'ai fait des billets, lancer des S.O.S. J'ai parlé de l'erreur 404. Mais oui. Sans réponse de personne. A part celle d'une attaque terroriste du Redbaron. Et oui j'ai même été raboter, ratiboiser par Redbaron alors même que j'étais choqué que le blog de Blondesen soit devenu une erreur 404. Je n'ai même point parler du blog collectif de la Tribune de Genève, dans lequel j'ai beaucoup mis de ma personne, qui lui aussi est devenu une erreur 404. Alors, s'il vous plaît. Ne jouer pas aux martyrs. Car vous ne vous êtes pas mis aux côtés du pacha pour défendre ce que je voulais défendre pour tous avant qu'il ne soit trop tard !

Désolé, je le redis en Japonais, car je me sens un peu samouraï dans l'âme :

(万歳, ばんざい

 

Pour moi, c'est sûr, je suis d'ailleurs.

Votre lien, qui sera bientôt devenu une erreur 404...un peu par votre faute de ne pas vous solidariser de tous les blogueurs quand ils risquaient la disparition et que leur chef était là, écrivait dans le vide, sans réponse, sans soutien, sans amitié, sans amour... Un brin de votre souvenir restera sur mon blog...

http://letrioinfernal.blog.24heures.ch/

 

 

Portrait de Mokhtar Belmokhtar le Barbare

L'émir de la mort, Mokthtar Belmoktar, n'en est pas à son coup d'essai avec la prise éphémère et meurtrière d'In Amenas. L'Algérien est l'auteur de nombreux enlèvements et meurtres d'Occidentaux. Cela fait au moins 20 ans qu'il combat l'Occident, d'abord en Afghanistan, ensuite en Algérie et dans les pays limitrophes.

Une de ses « réussites » et exploit est d'avoir réussi à faire fuir le Paris-Dakar en Amérique du Sud loin du Sahara. En 2008, le rallye est annulé in extremis suite au meurtre de 4 Français en Mauritanie. Puis décision est prise de le dérouter vers le continent sud-américain à cause du risque terroriste.

Mokmok Tartar, homme d'Allah et du Diable, ne reviendra jamais sur son choix du djihad par les armes. Il se nourrit du Livre de façon stricte et ne contredit aucun verset violent du Coran contre les infidèles et les impies. Il ne croit ni aux Droits de l'Homme ni aux valeurs de liberté, de non-violence, et d'acceptation de la différence entre les êtres humains. Il est l'homme de la monoculture, de la dictature, de la théocratie. Un dieu dirigeant par la haine, l'inhumanité, le mensonge permanent, la dissimulation, l'acte barbare et cruel, la terreur.

L'islam n'en a pas fini avec ses démons. Il serait peut-être temps pour tous les musulmans de s'éloigner des mosquées et des imams qui prêchent la haine et envoie la jeunesse arabe au casse-pipe en semant les germes de la haine de l'islam parmi la société du monde libre. Ce n'est pas la guerre du Bien de l'Islam contre le Mal de l'Occident. C'est la guerre de Satan contre les forces du Bien, de l'Amour, et de la Liberté. Aux Occidentaux de ne pas tomber dans les pièges du Mal tendus par les fous d'Allah que l'on peut aussi appelé suppôts de Satan prêts à la destruction de l'Humanité.

Un petit souvenir d'un homme de bien qu'on aimait bien et que Dieu a rappelé à Lui en plein Sahara.

21/01/2013

Le tourisme écologique en Tunisie

 

Avec pas moins de 15 parcs nationaux sur son territoire, la Tunisie offre de magnifiques sites pour les adeptes du tourisme vert. En effet, malgré une petite superficie par rapport à celle de ses voisins, le pays dispose d’une diversité considérable de paysages et de milieux naturels. En optant pour le tourisme écologique en Tunisie vous aurez la possibilité de découvrir de véritables merveilles naturelles comme les grottes de Matmata, le lac Ichkeul, le mont Chaâmbi, l’Ile de la Galite ou la forêt de Nefza. De plus, les activités liées à l’écotourisme proposées sur les sites naturels et dans les parcs nationaux de Tunisie, parmi lesquels le célèbre parc national de l’Ichkeul classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1980, sont de plus en plus nombreuses. En voici quelques exemples :

 

Randonnées pédestres et circuits équestres

 

Au cours de leur séjour en Tunisie, les visiteurs intéressés au tourisme de randonnée ont le choix entre divers circuits équestres et pédestres, dont certains d’entre eux sont proposés par l’ATR (Association Tunisienne des Randonneurs) qui organise de nombreuses sorties dans les parcs nationaux et dans les zones rurales du pays. Les passionnés d’équitation peuvent également prendre part à des randonnées à cheval à travers les pistes et sentiers de la Kroumirie, ou, pour les plus aventureux, dans le désert du Sahara.

 

Safaris photographiques

 

Les amoureux de la nature et de la photographie peuvent conjuguer leurs deux passions et participer à d’enthousiasmants safaris photo dans le magnifique parc naturel de Bouhedma. Dans cet étonnant plateau sauvage situé entre Sidi Bouzid et Gafsa, vous pourrez photographier de splendides espèces d’animaux comme la gazelle de Mhorr, l’autruche à cou bleu, l’oryx ou le mouflon à manchette.

 

Birdwatching

 

Entre fin août et mi-novembre, dans le nord de la Tunisie, les passionnées d’ornithologie peuvent assister aux fabuleux spectacles de la migration d’oiseaux au Cap Bon. Dans le parc d’Ichkeul, ils seront également enchantés d’observer des milliers d’oies cendrées, des canards siffleurs et autres espèces d’oiseaux migrateurs à partir de lucarnes spécialement aménagées pour pratiquer le birdwatching.

 

Ecomusées

 

Enfin, plusieurs parcs nationaux de Tunisie possèdent un écomusée. Ainsi, après une ballade en montagne dans le parc naturel de Jebel Zaghouan, on peut visiter un écomusée mettant en valeur la faune et la flore de la zone (chêne vert, pin d’alep, hyène rayée, chacal, renard roux,…), participer à des activités ludo-éducatives et découvrir le site archéologique du Temple des Eaux. Autre exemple : l’écomusée d’ Ichkeul qui, perché sur une colline, offre une superbe vue sur la nature environnante et explique aux visiteurs le fonctionnement de l’écosystème du parc.

 

Plusieurs guides touristiques et agences de voyages spécialisés dans le tourisme vert en Tunisie proposent de magnifiques séjours et randonnées à la découverte du patrimoine naturel du pays. N’hésitez donc pas à consulter une revue ou un site d’annonces (http://www.tayara.tn/ ) pour trouver et vous inscrire à une de ces nombreuses excursions.

 

Crédit photo: tourmag.com

 

 

 

 

 

Susanna sur un plateau d'argent

 

« Je m'appelle Susanna, je suis une writer freelance et je collabore avec plusieurs sites et blogs. »

 

Tel est le début d'un e-mail reçu la semaine passée sur ma boîte.

 

Vous aurez le plaisir de lire et découvrir prochainement les textes de cette personne qui se présente sous le prénom de Susanna. Sur ce blog dans la colonne intitulée « Susanna sur un plateau d'argent », titre inspiré de la chanson Suzanne de Leonard Cohen. Je me réjouis, et j'espère vous aussi, de découvrir l'écriture de cette mystérieuse correspondante à qui j'ouvre l'espace de mon blog pour tout reconstruire... Une collaboration éditoriale qui donne une dynamique supplémentaire à pachakmac.

Susanna, à vous de jouer sur la piste. C'est quand vous voulez.

 

Nimraude, chasseuse de blog devant l'Eternel

 

Je l'ai surnommée Nimraude,

la fille des Balkans.

 

Elle a survécu au naufrage

sur la plate-forme 24 Heures.

 

Elle pense qu'elle aurait du partir

avec les autres;

quitter le navire

pour un plongeon forcé et involontaire

dans le bouillon de la blogosphère.

 

Elle est toute surprise

de la décision prise

par le Capitaine.

 

Elle va garder sa place,

sa place de minoritaire,

avec son écriture d'exilée.

 

Pourquoi Nimraude?

Parce que Nimrod, au masculin,

cela donne la construction de la Tour de Babel,

l'homme, le roi 1er, qui espérait dépasser Dieu

pour protéger les Hommes d'un nouveau Déluge.

 

Alors que Nimraude...

Cela donnera sans doute la démocratie,

la protection et la défense des minorités devant les forts,

les cyniques, les établis, les possesseurs,

les décideurs, les IR responsables devant personne,

et surtout pas devant Dieu.

Ceux qui ont détruit son pays,

la Yougoslavie multiethnique et multiculturelle,

ce pays où

You go

la vie!

 

Nimraude, la fille des Balkans,

se bat discrètement sur son pont

avec les armes de l'Amour.

 

Elle mérite toute sa place sur le paquebot 24 Heures.

Car le Capitaine le sait.

Il est le seul maître à bord après Dieu.

 

lire ici:

 

http://balkangirl.blog.24heures.ch/archive/2013/01/20/titre-de-la-note.html