08/02/2013

La saveur savante et sauvage d'une Sauveuse

 Sauver la Révolution. Sauver la Vie. Sauver l'Amour. Sauver la Démocratie. Sauver,c'est un verbe qui tient du miracle. Sauver la vie de quelqu'un au mépris de sa propre vie. Sauver l'amour de son couple alors que notre partenaire nous quitte pour un/une autre. Sauver la révolution qui se noie sous les ordres d'assassinat des dictateurs. Sauver la démocratie de sa corruption, sa petitesse, sa médiocrité ordinaire pour en faire la victoire de la liberté pour tous.

Oui. Sauver tient du miracle. Elle est en train de me sauver de mon naufrage amoureux et de mon indifférence à la séduction. Elle a su percer ma muraille de Chine et me transmettre de ses yeux qu'il pouvait peut-être exister une alternative à la vie d'ermite et à sa solitude absolue. Elle est comme un oiseau venu gazouillé sur le bord de la fenêtre. Je la trouve intelligente et discrète. Elle a connu les chasseurs et leurs fusils, craint de se rapprocher des dragueurs trop insistants. Elle a été blessée. Mais sa blessure, elle ne l'expose pas au tout venant. Elle porte la douleur des fleurs d'Indochine. Elle sent l'amour, pas l'amour physique. L'amour d'aimer romantique. Les prémices d'un printemps amoureux, impétueux, dans l'urgence des voluptés essentielles. Sauver un homme de ses désillusions et lui rendre sa possibilité d'aimer pour de vrai, pour de bon, pour la vie. Elle a un flair de chatte et des antennes vénusiennes qui dépassent le roulis des vagues  agitant son coeur. Elle est hyperactive et n'aime pas rester chez elle. Deux points communs, entre elle et moi. Le troisième, c'est notre point de rencontre et notre quart d'heure de séduction tous les soirs. Dans l'attente de mon dernier train. Je n'ai pas envie de rater le sien. Je prends garde à son luxueux Orient Express. Je veux sauver ma possibilité d'aimer pour de vrai, pour de bon, pour la vie, et peut-être la sienne aussi.

Sauver l'Amour. Par les temps qui courent, voilà un luxe, un calme, une volupté de poète perdu dans un monde sans lueur scotché à ses certitudes et à son triste matérialisme ou à son fanatisme religieux délirant.

07/02/2013

L'Origine du monde et son...découpage par Courbet

 Un puzzle. Voici la nouvelle énigme proposée par le tableau qui a et fait encore scandale sur la planète Terre.

L'Origine du monde a désormais un visage... Et ce visage n'est pas celui de Dieu le Père. Mais celui d'une jeune irlandaise du nom de Joanna Hiffernan.

Cartographie d'une dame... Quelqu'un a découpé son corps en différents tableaux. Au final, il existait l'Origine du Monde.

Les Hommes découpent la Terre en territoires géographiques, politiques, spirituels, ethniques. De se concentrer sur l'Origine du Monde, nous rappelle à tous que nous sortons de la même Matrice, Mère de tous les Hommes...Le message subliminal de Courbet est en train de passer tel un ange dans la nuit des Hommes...


 

http://www.slate.fr/culture/68065/origine-du-monde-polemi...

06/02/2013

Meurtre politique en Tunisie, la fin et les moyens

 

"Quand on commence à détruire son patrimoine, quelles que soient ses croyances, c'est la fin de tout", murmurait un habitant en contemplant dimanche avec amertume les murs et la tombe calcinés du saint Sidi Bou Saïd El Béji.

 

Extrait tiré d'un article sur la destruction d'un mausolé en Tunisie le 12 janvier dernier. http://www.lemonde.fr/tunisie/article/2013/01/14/tunis-cr...

 

Aujourd'hui 6 février 2013, c'est un opposant démocrate de gauche qui vient d'être assassiné en Tunisie. Chokri Belaïd a été assassiné de trois balles tirées à bout portant à la sortie de sa maison.

 

Toute la Tunisie est sous le coup de l'émotion. De nombreuses manifestations et des révoltes ont lieu sur tout le territoire tunisien. Le parti islamiste, au pouvoir depuis la révolution, est particulièrement visé par la population. D'où que vient ce crime, il a des origines religieuses. Il ne fait aucun doute que les extrémistes de l'islam ont orchestré et commandité le meurtre de cette personnalité populaire de Tunisie.

 

Au final, l'islam est en train de perdre ses relais démocratiques. Il se raidit dans le dogmatisme et l'intégrisme. Il ne pourra pas survivre à la tête de l'Etat tunisien. La vraie démocratie tunisienne crie sa révolte dans la rue. C'est elle qui au final obtiendra le droit de gouverner et de diriger un pays sous la coupe actuelle d'irresponsables religieux jouant avec le feu des haines, empêchent la Tunisie de rejoindre les rangs des démocraties modernes. La théocratie joue perdante. Elle n'aura pas le dernier mot.

 Chokri Belaid, porte-parole du Mouvement des Patriotes Démocrates

 

Chokri Belaid, porte-parole du Mouvement des Patriotes Démocrates

 

http://www.shemsfm.net/fr/album_photos/chokri-belaid-dans...

 

 

 

L'athéisme sadien est frère de l'islamisme saoudien

Cela choquera peut-être certains. Pourtant, je l'affirme. L'athéisme sadien est de la même famille politique et philosophique que l'islamisme saoudien.

L’œuvre de Sade est philosophique et politique. Elle opère un renversement de toutes les règles morales traditionnelles : la calomnie, le vol, le meurtre et les pires débauches de cruauté y sont loués comme étant à la fois conformes à la nature et propres à former un peuple respecté de ses ennemis.

Citation empruntée à :

http://www.philophil.com/philosophie/mal/figures/sade/sad...

En prenant connaissance des souffrances infernales endurées par la petite Lama d'Arabie Saoudite http://www.algerie1.com/actualite/un-predicateur-saoudien...

, souffrances provoquées par le sadisme de son propre père qui l'a soupçonnait de n'être plus vierge (!), on en vient à penser que le régime saoudien soutient ses imams les plus pervers et qu'il a créé un système religieux et politique correspondant à la « liberté » sadienne et pas du tout à celle d'un Allah, Dieu d'Amour et de Protection de la dignité humaine.

La question est de savoir comment nous autres Occidentaux pouvons encore entretenir de bonnes relations diplomatiques avec cet islam-là et ces régimes théocratiques dignes des couvents de Sade ?

Les régimes islamiques et terroristes de tous poils entretiennent exactement la vision nihiliste du Marquis et empruntent à sa philosophie sadienne :

« Dans La philosophie dans le Boudoir, Sade entend d’abord justifier ses conceptions par la conjoncture : la scène internationale demeurant un état de guerre, la liberté des révolutionnaires est en danger si les Français ne sont pas précédés par leur réputation de férocité, or cette réputation ne s’acquiert que par des actes effectifs de cruauté. Sade revisite l’Histoire pour montrer que beaucoup de peuples autorisaient le meurtre en leur sein et attisaient ainsi leur valeur guerrière (jeu de gladiateurs dans les cirques romains, la chasse aux Ilotes à Sparte). »

En quelque sorte, l'extrémisme islamique rejoint l'extrémisme libéral qui ne s'embarrasse ni des lois, ni de sentiments, ni de justice, ni d'amour. Seul compte l'efficacité de la liberté, cela à n'importe quelle prix et contre toutes les valeurs d'humanité et de morale, voulue au nom de soi-même et d'accomplir, par tous les moyens immoraux tels que la corruption, le chantage, la menace de mort, et même le viol et le crime, l'impunité obtenu devant la loi des Etats et leur justice réservée aux peuples ordinaires et démocratiques.

Les imams, prédicateurs extraordinaires devant Allah, comme les milliardaires extraordinaires devant les Hommes, ne doivent en rien répondre à la justice ordinaire des Droits Humains. Ils font respecter leurs propres lois, leur propre injustice, leur propre autorité tyranique.

Et voilà pourquoi nous affirmons définitivement que l'islam du pire rejoint la liberté du pire préconisée par Sade.


 

 

 

 

 

05/02/2013

Truquée, chiquée, corrompue, droguée, la loi du sport...

Tout le monde il est trop beau et trop gentil. Zlatane en paix dans ton coin, mon frère, la fille est belle et ton mariage parfait. De jolis règlements, du fair-play, du courage, de la volonté, de l'entraînement, de la performance, de la perfection. Même que la prochaine Coupe du Monde de Football, tu iras la jouer au Royaume du Qatar. Car Allah le veut. Tu mérites la fournaise de Doha, la capitale de l'arbre collant et gluant, l'enfer pour obtenir ton paradis, la Coupe du Monde.

Zlatane en paix sous ton palmier, mon frère chameau. Et deviens un Badiste, la nouvelle religion du peuple, des plus jeunes en particulier qui n'ont pas pris l'école et les études pour exemple et qui ont suivi la divine loi du sport et de la gloire médiatique. Le Badisme, c'est la religion libre du Dieu Bad. Tu joues ta petite frappe durant ton enfance et ton adolescence, tu te glisses dans la peau du petit dur qui se la joue dans le racket, la drogue, le chantage, les jeux truqués, les filles à niquer sur le capot ou dans les chiottes d'un bar à Gogo Girls. Tu es soit le gros lot de maman et papa bourré de talents sportifs qui finira grand footballeur, soit, si à ta naissance t'a pas reçu du Dieu Bad, le jackpot céleste qui consiste à être plu doué que la normale dans un domaine ou un autre, tu obtiendras ton lot de consolation et tu deviendras le badiste du coin qui finira entre milieu carcéral et rue dorée. Mais en tous les cas tu resteras badiste, grosse caisse, petites pépées, gros compte en banque secret ou déclaré, car le Dieu Bad ne renie jamais les siens et offre à satiété son very bad trip in Hells & Paradise.

Zlatane en paix, mon frère. J'aimerais voir du beau jeu, du bon jeu sincère, amical, flamboyant, acquis sur des bases saines, authentiques. J'aimerais voir des Goodies du Dieu Good l'emporter sur les terrains en mettant une bonne raclée aux Badies, de les voir niquer Zlatane en scandant : « Et Zlatane, c'est moi qui ait la plus grosse ». Mais tu le sais parfaitement, le Bien est ennuyeux (c'est pourquoi il ne dira jamais la vulgarité ci-dessus mais osera seulement comme Federer, le Goody, s'il avait été footballeur, « c'était un super match, Zlatane a bien joué mais j'étais dans un super feeling au moment de marquer mes buts » et le Mal est vicieux et plein de demeures obscures jouissives. Alors, entre l'ennui et le vice, nous vivons, mon frère. Et si s'encanailler dans les bars aux filles légères n'étaient réservés qu'aux Bad, Dieu aurait depuis longtemps séparé le bon grain de l'ivraie. Finalement, je crois que nous finirons tous en enfer et au paradis. Histoire de rejouer nos vilains matchs truqués et nos autres, sincères, authentiques, magnifiques, mythiques. Car ainsi va la vie et notre destin.

Zlatane en paix, mon frère et ma petite sœur. Et que le Badisme vous soit une religion ouverte, non dogmatique, afin qu'un jour vous puissiez vous convertir sans prise de tête à la religion Goodiste. Car Dieu partage, à parité exacte, son terrain de foot entre le camp du Bien et le camp du Mal. A toi de jouer pour les rouges ou pour les bleus. La religion est un sport. Et c'est pourquoi beaucoup de grands champions se signent au moment de la victoire, dopé ou pas.