07/03/2013

La femme tunisienne lapidée?

La vague des prédicateurs du Coran venant du Golfe se propage en Tunisie. Une vidéo hallucinante, c'est vraiment le terme tant la portée spirituelle de la culpabilité est mise en avant, circule avec succès sur Y-Tube et bouleverse des milliers de musulmans.

Difficile de contrer la religion quand la force de prédication est évidente et que les femmes, prises dans la tourmente de leur conscience, se sentent prisent au piège entre la punition divine et l'homme qui brandit les paroles du Coran jusqu'à raconter la justification du pire : soit la lapidation à mort de la femme fornicatrice au nom d'Allah alors que son nourrisson a deux ans et qu'il a été sevré.

Une vidéo qui nous parle de ce monde arabe prit dans la tourmente d'une modernité démocratique et des droits humains. Un monde arabe qui a tant de peine à évoluer pour ne pas trahir l'islam d'origine. Hors, est-ce trahir l'islam que de donner sa chance à la femme fornicatrice et à son enfant ? Hors, est-ce trahir l'islam que d'être bon et juste avec les femmes qui vendent leurs corps sans vouloir les juger et les punir au nom d'Allah? Hors, est-ce trahir Allah que l'écouter dans nos cœurs et non dans les prêches des prédicateurs trop attachés aux dogmes d'origine ? Serait-ce prier un autre Dieu qu'Allah ? Serait-ce que Dieu a parlé une fois pour toute à un seul Prophète et que nous sommes tous soumis à sa Parole ?

Ci-dessous cette vidéo qui donne un témoignage exceptionnel de ce qui se joue en Tunisie et ailleurs durant ce printemps arabe. Soeurs et frères musulmans, après avoir vu cette vidéo, rendez-vous d'urgence au cinéma voir le film extraordinaire de Atiq Rahimi, Singué Sabour, Pierre de Patience en français. Une façon personnelle d'évoluer dans l'islam de manière plus libre et plus consciente de sa propre prise en main du destin.

Quant à toutes celles et tous ceux que cette vidéo révoltera et qui voudront lancer des nouveaux cris de haine contre l'islam, n'oubliez pas que la culture est immense et que ce qui nous est inaccessible à nous Occidentaux peut nous devenir accessible par le lien de l'Amour si nous prenons le soin d'écouter les cris de douleur des êtres humains blessés dans leurs chairs et dans leurs âmes.Inch'Allah!

Harlem shake with papagayooooo!

Rions un peu avec le monde animalier. Ce soir, pas d'écriture ni de philosophie. Encore moins de politique et de religion. Juste Michael Jackson et Joko, perroquet incroyable. Peut-être connaissiez-vous déjà cette vidéo. Moi, je suis tombé dessus en cherchant "Sarkozy Perroquet Karaoké" sur Google. Parce que l'ex-président français semble trouver le nouveau président un peu trop imitateur en matière de guerre. Ce qui le fait enrager. Car un rambo Sarko en guerre, ça le fait. Alors qu'un Flamby Flambé à la Ségolène et à la Val sainte partant en guerre, ça ne le fait pas, mais alors vraiment pas du tout. Enfin bref. Simple jalousie d'un ex-président qui ne peut, lui, plus partir en guerre. Impuissant. Va! Vivement son retour pour le voir se faire baffer par Marine le Pen. Parce que parfois, quand un ex-président ne sait pas être sage dans ses déclarations, il y a des baffes qui se perdent vraiment.


Mais revenons à Joko. Lui au moins, il nous fait rire aux larmes.

06/03/2013

Les Maliens ont-ils vu les dragons suisses?

Quelle histoire! L'UDC fait un nouveau buzz. Nos soldats auraient été engagés secrètement dans la guerre du Mali pour protéger nos intérêts (ambassades, industries?). Le hic c'est que, à ce jour, les Maliens n'ont pas vu de soldats suisses censés être restés sur place durant deux mois. Ils ont peut-être été confondu avec la Croix-Rouge ?

Alors de deux choses l'une : soit, nos dragons artistiques se sont perdus dans le désert de l'Adrar des Ifoghas et ont séjourné dans les grottes de la région afin de peindre des peintures rupestres made in Switzerland (c'est notre rôle à nous les Suisses de jouer aux bons sauvages) tandis que les Tchadiens et les Français se battaient contre les terroristes, soit les photos prises proviennent plutôt de Libye et l'UDC a parlé trop vite.

Bon, On termine ce buzz par un coup de sang. Oskar, auréolé de sa toute fraîche victoire, est un peu notre athlète perturbé par sa gloire récente et qui se sent attaqué par un voleur dans la nuit, enfermé (déjà) dans le palais fédéral (sa maison) et tirant à quatre reprises à travers la porte blindée de l'armée sur un de ses compatriotes, ex-général unique depuis Guisan, tout de même. Ce n'était pas un voleur mais son ex-général! Juste un vieux de l'armée qui a pas mal d'humour en faisant une sacrée blague à l'UDC.

Voici la blague de Christophe:

«C'est des gens (l'UDC, ndlr) qui travaillent avec une carte au 50:000 plutôt qu'avec le globe terrestre. Cela leur arrive de mélanger les pays.»

Si l'UDC valaisan avait bien compris le message de notre ex-général, il aurait su que depuis Guisan le Réduit National avait pris une dimension planétaire et qu'il était temps que la Suisse s'engage dans le monde pour sauver la démocratie, donc nos intérêts personnels à travers le monde. Mais voilà. Oskar est un Haut-Valaisan qui ne défend que sa terre, sa famille, ses amis proches. Un populiste qui se fraye un joli chemin à la Chavez ou à la Le Pen.

Assad rend hommage à Chàvez

La boucle est bouclée. La dictature a toujours raison et ferme la gueule à son opposition tandis que la démocratie, sociale-libérale dans l'âme, cause toujours et sans fin. Car le propre de la dictature c'est le paternalisme et l'absolutisme du père qui casse les ailes aux enfants rebelles. Alors que le propre de la démocratie c'est les oiseaux qui n'arrêtent pas de faire du bruit et chanter dans tous les sens...

Bienvenue en planète "Dictature". La démocratie est en grand péril, y compris en Europe. Si elle veut survivre, elle devra toujours faire face à ses propres populismes. La liberté n'est jamais acquise. Il faut toujours se battre pour elle. La liberté est un combat pour l'Amour. Celui qui forme et fait grandir des oiseaux libres et responsables aux ailes différentes, multicolores, et non des machines automates programmées et soumises qui obéissent aux dogmes rigides de chefs tout-puissants assassinant les peuples quand ils se révoltent sans aucun état d'âme et sans jamais se remettre en question. Ils sont au pouvoir pour toujours, pour le meilleur, rarement, mais plus sûrement pour le pire de la nation et des nations étrangères.

Peuples du monde, peuples d'Amérique du Sud, faites gaffe aux populismes. La promesse d'aller sur la lune avec un chef charismatique conduit fatalement un jour à la tragédie communautaire et aux règlements de compte dans le sang.

http://www.lepoint.fr/monde/syrie-hommage-a-chavez-pour-s...

 

 

 

Hugo Chavez: la promesse de la lune contre la soumission

Il est parti en commandant, en chef charismatique, en militaire. Cela veut tout dire. Le chavisme n'était pas de nature un régime démocratique mais bel et bien de type autoritaire et oppressif. Certes, Chavez a su bien manoeuvrer pour et par le peuple. Mais qu'aurait été Hugo Chavez sans le précieux pétrole vénézuélien? Un putschiste révolutionnaire rêvant de prendre le pouvoir, tous les pouvoirs, et d'y installer sa famille, ses amis, ses plus fidèles lieutenant aux postes capitaux, y compris ceux de la justice permettant ainsi l'impunité en cas de dépôts d'une plainte de l'adversaire ou pour atténuer au maximum la peine après un délit, un crime, une corruption.

Hugo Chavez était comme tous les populistes du monde. Il se servait intelligemment de la démocratie pour que la majorité du peuple le porte et le maintienne au pouvoir. Mais sans le pétrole, Le régime d'Hugo Chavez n'aurait jamais tenu sans violence et génocide. C'est la triste réalité d'un peuple illusionné par un personnage puissant et qui a réussi à faire croire à la lune communiste plus Dieu... Ce n'est pas sans ces raisons mentionnées ici qu'il s'entendait bien avec les dictateurs arabes et si mal avec les Etats-Unis et les démocraties libérales.

"Un défenseur des valeurs révolutionnaires", la réaction du président iranien à la mort de Hugo Chavez. Révolution pour la victoire de la dictature... Car après la fin du pétrole, il y aurait eu un trou béant...et seul Dieu pour secourir les populations rendues à leur catastrophique misère par leur soumission totale au chef et leur manque d'entreprise individuelle pour survivre libre et indépendant du paternalisme gouvernemental.

Dieu a de l'avenir devant Lui. Mais lequel?