19/04/2013

Watertown, le marathon de la mort à son dénouement

La ville de l'eau... Les poètes ont toujours des intuitions profondes et une longueur d'avance sur les détectives et les terroristes.

La piste islamiste, encore elle. Deux presque gamins attirés par la mouvance du crime islamiste. Quand est-ce que les musulmans vont se réveiller PARTOUT DANS LE MONDE ET CRIER SUR LES TOITS: NON! NO! AU TERRORISME ET A L'ISLAM DE LA TERREUR.

Tout imam, tout prédicateur qui continuera à tenir des prêches de haine et de meurtres sur les infidèles doit être expulsé des mosquées, que ce soit en Arabie Saoudite, en Amérique, en Russie, et partout ailleurs.

La honte du feu de l'islam doit s'éteindre dans les coeurs corrompus par le crime de la toute-puissance et l'eau spirituelle déversée en ce jour même par l'Amérique d'Obama et cette envie saine et profonde de vivre des marathoniens doit venir en aide à tout musulman digne d'Allah, qu'il pratique à la mosquée ou qu'il ne pratique plus activement au sein de la communauté religieuse d'Allah. Marathon Man, Marathon Ladie, est celle et celui qui fait de sa vie une oeuvre en progrès.

En la vie, nous croyons

dans la mort, nous espérons

en Dieu, nous cherchons l'Amour

en l'être humain, la lumière du jour,

chassant les séductions de Satan

Espace et Temps

Dieu, notre Lumière,

qui nous projette dans l'avenir


18/04/2013

Le boxon à Boston: des suspects comme s'ils en pleuvaient

Les heures passent depuis le double attentat du marathon de Boston et le FBI ne sait plus à quel(s) suspect(s) se vouer.

Les réseaux sociaux organisent la chasse à l'homme, suivi de près par les médias, et alimentés par les brides d'info concédées par le FBI.

La course à l'audience pour être le premier à pouvoir donner le bon coupable au monde. Mais peut-être que les cocottes-minute étaient-elles des OVNIS largués par des aliens invisibles qui nous veulent du mal ?

Pour le moment, nous avons droit à l'homme à la robe de chambre bleue ; un autre homme aperçu sur la chatière brûlante d'un hôtel durant l'explosion ; deux hommes de type arabe qui ne font pas super méchants et prêts à tout faire péter ; et quelques autres autochtones qui devraient rapidement prendre contact avec les autorités avant de se faire lyncher dans la rue...

Nous sommes au siècle de l'INFO... Mais quand l'info ne sait plus rien fournir de vrai, on se perd en conjectures.

Ce qui est sûr, comme INFO, c'est que parfois tu peux fabriquer une sacrée bombe beaucoup plus puissante que les cocottes-minute à partir d'une lance d'incendie et de l'eau pure. Il suffit de diriger la lance et le jet l'eau vers le mauvais endroit. Et BOUM ! Comme quoi entre l'intentionnel et l'accidentel, il y a parfois des interventions tragiques qui unissent les innocents et les coupables dans un même malheur. Ça n'existe qu'en Amérique !


Syrie: la Croix d'Assad et la Bannière d'Al-Nosra

 

Rien ne va plus. Faites vos jeux. A la roulette russe, il faut désormais choisir entre le rouge du camp Assad et la case noire d'Al-Nosra.

Assad cloue la Syrie à sa croix. Al-Nosra lui lance sa bannière dans le flanc. Les puissances mondiales lui font porter la couronne d'épine, Amérique en tête suivie par l'Europe, la Russie, et la Chine. Belle, très belle couronne d'épines des rois du monde. Le Christ sur le chemin de Damas. Jamais Paul de Tarse n'aura été plus vivant dans les âmes et consciences de l'Humanité.

L'Humanité Garce, l'Humanité Traître à sa propre cause. Restons baroudeurs et baroudeuses. Un jour, mort sur la route d'avoir trop rêvé. En musique et sur le chemin spirituel de l'Amour, s'il vous plaît.

 

 

Ecouter les explications

 

SUR LE CHEMIN DE DAMAS

" … Chemin faisant, il approchait de Damas quand soudain, une lumière venue du ciel l'enveloppa de sa clarté. Il tomba à terre et entendit une Voix lui dire ; " Saül, Saül, pourquoi me persécutes-tu ? ".
Acte IX-3

Ces couleurs riches et violentes indiquent quel combat se livre entre le Christ Cosmique et Saül (Paul). Le rayonnement du Christ en forme de soleil signifie le magnétisme spirituel dégagé, la force vitale agissant sur les plans concrets. Saül est vêtu de couleur foncée, il est soumis aux tentations du mal, mais sa manche droite est dorée, il va recevoir la première initiation. Bien assis sur son cheval, c'est-à-dire maître de ses véhicules inférieurs, le gris bleu passe au doré ; d'un idéal assez matériel, il passe au service de Dieu.
Saül a donc la vision céleste du Christ tout en énergie et puissance vibratoire. Ce Christ a un bras négatif qui arrête Saül dans son élan. Un bras secourable, c'est le dialogue, l'offre d'amour. Un bras distendu par le crucifiement, rappel du sacrifice de Jésus.
Heureux celui qui perçoit cette Lumière. Elle touche tous les humains, mais peu la voient. Peu savent s'en éclairer pour combattre leur nature égoïste. Sur le plan physique, Paul perdra la vue trois jours, mais son âme à la Lumière naissante, aura vaincu les Ténèbres.

Merci à http://giffie.free.fr/site/Pages/F29.html

lire aussi http://www.24heures.ch/monde/assad-affirme-occident-paier...

 

17/04/2013

Boston: la terreur des frustrés et des malades mentaux?

Cocottes-minutes et sacs à dos. Quoi de plus banal ? Un sac à dos au milieu de milliers de sportifs passe pour 100% anonyme. Une cocotte-minute se trouve dans tous les ménages et tous les magasins d'ustensiles ménagers du monde. Les explosifs ? Sans doute préparés à partir d'une recette de produits relativement faciles à se procurer et se trouvant à la vue de tout le monde sur Internet. La cuisine alimentaire des cinglés et des frustrés de la société a de beaux jours devant elle.

L'exemple des amateurs fous de terrorisme vient des djihadistes islamiques. Le mode opérationnel des cellules terroristes est souvent artisanal, individuel ou pratiqués en très petits groupes, sans tête de commandement. L'idéologie globale d'un chef est dépassée aujourd'hui par le désir de faire simplement un carnage au nom de sa simple appartenance à soi-même. Les islamistes se tuent entre eux. La référence au Coran est juste un stupide et ignoble prétexte. Car qui représente le frère ou la sœur en islam quand chaque frère et chaque sœur se trucident au nom d'un prétendu djihadisme pour l'islam ?

Aux Etats-Unis, avec la pauvreté et la crise, les frustrés et les paumés développent des envies de vengeance par le crime et le chaos semés. Ils voient chaque jour à la télévision des bombes explosées en Irak, en Syrie, et dans tellement de pays du monde. Ils n'ont plus rien à perdre. Ils ont déjà tout perdu ou presque. Leur dernier acte de désespoir est de perdre leur dignité d'être humain en provoquant la mort d'autres êtres humains.

Et si les fous de Dieu de l'islam se sont persuadés qu'en tuant aveuglément ils iront au paradis et auront plein de jeunes vierges pour les aimer, certains en Occident se disent peut-être qu'à tuer pour leur propre cause les mettront automatiquement à la droite de Dieu et de Jésus. Leur vie sur Terre ratée, ils ne leur restent que le désir d'être aimés ailleurs dans un autre monde...

Un monde de fous. C'est certain. Pour le changer, il faudrait déjà que les grands gourous de l'islam modifient leur perception du droit au paradis ou de l'accès à l'enfer. En pratiquant la non-violence, par exemple ?...

15/04/2013

Ton ado fout la m...? Parents punis?

On vit une époque forrrrmidable: celle de la biture devant le sapin de la disco et à l'entrée du Tunnel du Vodkaberg. N'est-ce pas Monsieur Ogi?

Oui. Nos ados vivent dans un monde sexe, fun & rock'n'roll que nous adultes avons voulu créer pour nous et pour eux contre la dictature des moeurs. En tant que créateurs, nous sommes aussi conscient des limites sociétales de l'artifice carnavalesque sexe, fun & rock'n'roll.

Mais nos gosses? Eux qui n'ont pas inventé Mai 68, ils profitent seulement de la liberté déjantée qu'ils ont obtenu d'office sans en tirer forcément les conséquences de leurs actes.

Et ils recommencent, week-end après week-end, à se biturer pour la bonne cause: celle de la fête, rien que la fête, toujours la fête.

Et après la fête? Ils n'y songent même pas, croit-on, du côté des parents.

En regardant grandir mes enfants, j'ai entendu parler, voir vu et bu bien des excès, à travers les confidences de mes ados de filles. Le petit dernier, le garçon amoureux de la ferme et de ses vaches, lui, commence à peine à flirter avec ses excès et ceux de ses copines et copains malgré toutes les bonnes paroles de son père, de sa mère sans doute aussi, et les mises en garde devant les dangers d'un abus d'alcool ou du retour en voiture avec un jeune gars bourré qui vient d'acquérir son permis de conduire.

En fait, nous les parents, nous sommes sans cesse inquiets pour nos ados. Nous aimerions qu'ils soient des nonnes et des saints pratiquant le jeu de cartes à domicile autour d'une verre de flotte. Tout le contraire de nous, les adultes, en résumé. Et quand un jour de trop la sanction punitive arrive parfois d'un procès verbal sur un tag non autorisé par la loi et par la décence morale, nos ados le prennent encore à la cool. On les engueule, on leur dit que ça n'est pas bien du tout d'écrire des tags fascistes sur les murs d'un vieux monsieur bougon. On leur fait remarquer qu'en tant que commerçant dans un petit bled perdu du monde, c'est notre business et notre « real reputation » qui sera sanctionné par la population et la police... Mais maman et papa ont-ils acquis la réputation du village de ne point organiser et de ne point faire la fête avec leurs clients?...

Au bout du compte, nos ados comprennent et assimilent tout. Et adultes, ils deviennent souvent plus sages, plus conservateurs, et plus rangés que nous, les fondateurs du sea, sex, and sun.

Lire aussi :

http://commentaires.blog.24heures.ch/

 


Tribute to gainsbourg .sea , sex and sun... par Shaman43000