07/06/2013

Laisser mourir la Syrie et le reste du monde?

Une seule planète. Un seul monde. I am the soldier of love who die for you. Faut-il laisser mourir un peuple? Faut-il croire en Dieu quand les hommes déchirent la planète de leurs haines et de leurs crimes? Faut-il prier et ensuite aller tuer, violer, piller, détruire toute âme et toute construction qui vivent ? Dieu, mon dieu ne croit pas ainsi, ne pense pas ainsi, n'agit pas ainsi sur les âmes. Mon dieu agit pour le bien des êtres humains, leurs libertés, leur émancipation, leur progression vers les sommets qui élèvent l'âme humaine vers le Ciel.

Cette descente dans les profondeurs des abîmes, ce satanisme d'êtres humains devenus fous et rendus fanatiques par des grands maîtres de la Violence, du Viol, du Meurtre, et du Vol ne peut pas être arrêté sans s'engager et prendre le risque de s'exposer. Dieu n'est pas manipulable. Il est le chef d'orchestre qui fait triompher le son, la chaleur des cœurs et des âmes sur l'horreur des guerres humaines.

Voici en primeur mondiale photographique, pour vous mes premières lectrices et lecteurs qui suivez ce blog depuis longtemps, les instruments dérisoires, mes bombes à fragmentations amoureuses, qui iront affronter sur le terrain l'enfer.

20130607_141142.JPG

Jaxy Jay Gatsby, le ballon d'or de la Terre

20130607_141317.JPG

Bachar la Salade, la cocotte-minute des enfants et des familles

20130607_141843.JPG

Lady Daisy D, la tigresse blanche de mon coeur

 

So it's the God's movie in my world

It's a man's world

 C'est un monde d'hommes, c'est un monde d'hommes,
Mais il ne serait rien, rien sans une femme ou une fille

Tu vois, les hommes ont fait les voitures, pour nous emmener sur les routes
L'homme a créé le train, pour transporter les lourdes charges
L'homme a inventé la lumière électrique, pour nous sortir de la noirceur
L'homme a fait le bateau pour l'eau, comme Noé a créé l'arche

C'est un monde d'hommes, d'hommes, d'hommes
Mais il ne serait rien, rien sans une femme ou une fille

L'homme pense un peu aux bébés filles et aux bébés garçons
L'homme les rend heureux, parce que l'homme leur crée des jouets
Et après que l'homme ait tout fait, tout ce qu'il pouvait
Tu sais que l'homme fait de l'argent, pour acheter des autres hommes

C'est un monde d'hommes,
Mais il ne serait rien, rien, pas une seule petite chose
Sans une femme ou une fille

Il est perdu dans la nature
Il est perdu dans l'amertume
Il est perdu, perdu quelques part

{Traduction réalisée par Ptitbison}

S'élever au lieu de dégénérer dans cette violence

 Le 2 millième billet de ce blog...

 

Elève-toi

 

Aurais-je été mauvais élève

de n'avoir eu comme unique maître

l'apprentissage du Connaître?

 

Aurais-je été mauvais élève

d'être né en démocratie plutôt qu'en théocratie

et d'avoir voulu de ma vie

que le bien et l'amour

pour mes soeurs et mes frères en désamour?

 

Aurais-je été mauvais élève

de transgresser les dogmes et les frontières

de partir à la recherche démocratique des lumières

de la Ville annonçant la liberté

la fraternité, l'égalité?

 

Ô Jérusalem

fallait-il ce cauchemar de la Civilisation

et cette fin tragique des trois religions

dans cette grande guerre interdite par Dieu?

 

Aurais-je été mauvais élève

de ne jamais m'interdire l'Amour des fous

de creuser le sillon des tabous

d'affranchir les soumis

pour qu'ils gagnent leur vie et leur paradis

 

Enlève-moi!

 

06/06/2013

Un super après-midi sous le soleil exactement

Dix jours de boulot. Et puis ce repos bien mérité. Cudrefin, sa plage, ses naïades (quand elles veulent bien se montrer), sa buvette.

Et puis ma soeur, ma soeurette qui me sort de ma Syrie, de ma Turquie, de ma Tunisie, de ma Libye, de mon Egypte, enfin de mon monde de luttes et de violences sans fin. Un peu de douceur et de rires dans ce monde givré par le fascisme islamique, et celui d'extrême-droite ou d'extrême gauche. A Paris, il y a eu un mort aujourd'hui. Frigide promettait du sang. Elle a trouvé un apôtre de sa bonne parole biblique qui vient d'accompli sa mission de haine ordinaire.

Les gays ne sont peut-être pas capables de se marier et d'élever des enfants, ils sont peut-être contre la nature ordinaire voulue de Dieu qui voudrait que le monde animal et végétal soient de toutes natures sexuelles mais que l'humain se soumette à un autre ordre, contrevienne à cette nature en ne forniquant jamais...contre nature...et seulement de façon hétérosexuelle, en cachette sous le drap, dans la position du missionnaire (qui couche absolument et uniquement pour la procréation et ne pratique jamais la baise sous toutes ses coutures) et à l'exception de toutes les autres pratiques sexuelles vues et pratiquées par les autres animaux de la création. Dieu nous a semble-t-il banni du droit à la jouissance sans entrave en nous imposant son code de conduite sexuelle obligatoire et cela pour toujours. Mais là n'est pas le sujet de mon billet.

Sous le soleil exactement, il y a une soeur qui s'inquiète pour son frère. Il faut le dire d'emblée. Ma soeur n'aime ni les Arabes, ni les Portugais, ni les Juifs, ni... ni... ni... Ma soeur a peur et elle est farouchement athée. Elle a surtout peur pour son petit frère. Elle ne comprend pas pourquoi il tente des trucs insensés selon son avis, prends des décisions de ouf qui l'entraînent sur des routes sans issue. Un mirage pour un divorce, entre autres. En un mot, elle refuse l'idée que son frère puisse prendre le risque de se faire trucider sur des terres en guerre à cause de son idéal si peu partagé à travers le monde. Cet idéal de démocratie pour tous auquel il croit contre vents et marées de sang si facilement déversées par les êtres humains...les barbares.

Alors, sous le soleil exactement, je tente l'évolution des êtres humains, ses combats, ses dieux, ses progrès, ses rêves, ses monstruosités aussi. Et je lui dis que nous avons tous un destin à accomplir. Et que le miens, aujourd'hui, est peut-être bien d'oser ce truc de ouf qui me tenaille les tripes afin de voir où cela mène humainement de se mobiliser pour ce projet de démocratie pour tous à travers une aventure solitaire au coeur de l'enfer syrien. Les enfants le valent bien tout partout sur la planète.

Sous le soleil exactement, je n'arriverai jamais à la convaincre. Elle a peur. Elle a raison. J'ai peur aussi de faire un truc pour rien et qui me coûte la vie. Mais le destin me pousse à risquer ma vie pour la liberté, la démocratie, l'amour des gens qui ne savent plus s'aimer entre eux, l'Amour de Dieu, enfin, qui promet... Mais comme les promesses n'engagent que ceux et celles qui y croient...

Sous le soleil, un jour, il y avait un arbre exactement qui causait à sa soeurette en dégustant un oeil-de-perdrix bien frappé.

"Vivre comme un arbre seul et libre, vivre en frères comme les arbres d'une forêt."

Nazim Hikmet, au jardin de Gezi, Turquie, juin 2013

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/06/06/le-jardin-gezi-occupe-voit-refleurir-la-liberte_3424795_3232.html

05/06/2013

Pourquoi Erdogan s'exprime-t-il comme Assad?

Le Premier Ministre Recep Tayyip utilise des termes comme "bandes de vandales marchant main dans la main avec les terroristes" pour parler des jeunes se mobilisant contre les dérives autoritaires et islamiques de son gouvernement?

"La jeunesse religieuse" voulue par Erdogan et son réseau politique n'a pas l'obligation de suivre les codes et le carcan moral voulu par le clergé islamique traditionnel. L'alcool interdit de vente après 22 heures dans les commerces? Pourquoi pas quand il s'agit de maintenir un minimum de protection et de contrôle de la jeunesse durant les longues nuits animées des villes. Nous connaissons ce genre de décision en Suisse prise à la suite de dérives alcooliques et des nombreux comas éthyliques amenant l'hospitalisation de jeunes au bord de la mort et des bagarres dues à une trop forte consommation d'alcool. Dans les bars, chez nous, la vente d'alcool reste libre d'accès mais sous la responsabilité et le contrôle du tenancier de l'établissement qui se doit de refuser la vente d'alcool à des personnes ayant déjà consommé de manière exagérée.

Si les libertés sont bafouées, la société devient plus agressive, plus sectaire, plus violente. Les libertés ne doivent pas êtres bafouées. Elles doivent être encadrées afin de permettre une fluidité et la paix au sein de la société. Ce n'est pas en traitant la jeunesse turbulente de "terroristes", en la gazant généreusement de gaz lacrymogènes, en la tabassant à travers les forces policières que le gouvernement turc réussira à empêcher la révolte d'une jeunesse qui ne veut pas se conformer forcément au carcan religieux des islamistes.

La jeunesse est « ailleurs ». Elle est artiste et amoureuse. Il faut lui accorder la confiance et cesser de l'insulter avec des mots qui ne lui correspondent pas.

04/06/2013

Çamlica, à Allah offre le cœur de ta vie

Çamlica Hill. Un grand projet de mosquée à Istanbul, la plus grande mosquée du monde! Faut-il y voir l'amour pour Allah? Faut-il y voir la grandeur et la folie d'un islam impérialiste et ostentatoire qui veut dominer le monde?

La religion, discrétion presque parfaite, secrète et silencieuse, loin du regard des hommes et des femmes, et même des enfants, au désert, dans la recherche des textes et des arts. Inspiration vers Dieu, aspiration vers le Très-Haut. Faut-il y construire des mosquées pour Allah ? Faut-il y construire des minarets pour Allah ? Ou faut-il de l'Amour pour Allah à travers l'Amour de la vie, de la création, de l'art, et des gens ?

Il a dit encore: «J'ai entendu dire le Messager de Dieu (bsdl): «Le jour de la résurrection, le premier homme à être condamné sera l'un de ces trois:

1. Un homme mort en martyr. On le fait venir, Dieu lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît. Il lui dit: «Qu'as-tu fait de ces bienfaits?» Il dit: «J'ai combattu pour Ta cause jusqu'au martyre». Il dit: «Tu mens. Mais tu as combattu pour qu'on dise: «C'est un homme audacieux», et on l'a dit». Il ordonne alors qu'on le traîne sur sa face et qu'on le jette au Feu.

2. Un homme qui apprit la science, l'a enseignée aux autres et a lu le Coran. On le fait venir, Dieu lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît. Il lui dit: «Qu'as-tu fait de ces bienfaits?» Il dit: «J'ai appris la science, je l'ai enseignée et j'ai lu le Coran par amour de Toi». Il dit: «Tu mens. Mais tu as appris la science pour qu' on dise: «II est savant», et on l'a dit. Tu as lu le Coran pour qu'on dise: «C'est un lecteur du Coran», et on l'a dit». Il ordonne alors de le traîner sur sa face et de le jeter au Feu.

  1. Un homme à qui Dieu a assuré une situation aisée et lui a donné toutes sortes de richesses. On le fait venir. Dieu lui montre Ses bienfaits à son égard et il les reconnaît. Il lui dit: «Qu'as-tu fait de ces bienfaits?» Il dit: «Je n'ai pas laissé un seul domaine où Tu aimes qu'on dépense sans y mettre mon argent par amour de Toi». Il dit: «Tu mens. Mais tu as fait cela pour qu'on dise: «C'est un homme généreux», et on l'a dit». Il ordonne alors qu'on le traîne sur sa face et qu'on le jette au Feu». (Rapporté par Moslem)

    A Çamlica Hill, est-ce l'Amour d'Allah et de la liberté ou l'envie de domination, de pouvoir, de soumission aux hommes dominateurs qui prévaut dans le projet de la plus grande mosquée du monde.

 

http://www.lepetitjournal.com/istanbul/accueil/actualite/...