09/11/2014

La main frappeuse de Thomas vient de l'esprit frappeur de Nabilla

Sous l'effet de la cocaïne et la peur de la tromperie de la part de son amour passionné, le jeune homme a-t-il pu se planter lui-même la poitrine pour prouver son amour à une Nabilla déchaînée qui lui demandait une preuve absolue de son amour pour elle ?

Il semblerait que les seules empruntes découvertes sur le couteau seraient celles du jeune homme et non celles de Nabilla. Pourtant, les tourtereaux ont inventé ensemble cette version commune de l'agression par trois hommes avant que les caméras de surveillance de l'hôtel ne puissent confirmées cette version et que Nabilla déclare que Thomas s'est planté tout seul sous l'effet de la cocaïne.

Pourquoi alors mentir des deux côtés sur la version originelle de l'agression ? Pourquoi Thomas ne porte pas plainte ? Pourquoi Nabilla ressent-elle une grande injustice durant sa garde à vue ?

Dans l'état actuel, nous sommes bien dans l'histoire d'une scène amoureuse passionnelle ou le couteau mortel fonctionne comme un leitmotiv dans l'imaginaire passionné et jaloux de Nabilla au cas où son petit ami en viendrait à la tromper.

Excédé par l'amour étouffant de Nabilla, Thomas, lui même rendu fou de jalousie par une scène aperçue lors de la dernière émission télévisée de la bimbo, a-t-il voulu mimer la scène finale qui pourrait arriver dans la réalité  entre eux?

Le « n'importe quoi » de Thomas à la dernière version de Nabilla dans laquelle elle déclare qu'il s'est lui-même planté le couteau signifie que Nabilla n'a pas frappé mais qu'elle est à l'origine de l'auto-violence que Thomas s'est infligé.

Une main frappeuse, un esprit frappeur, nous voilà bien dans l'explication surnaturelle de l'agression qui reste cependant une explication psychiatrique et scientifique du fonctionnement de nos cerveaux atteints parfois de maladies passionnelles arrivées au stade terminal de la pulsion de vie et de mort...

 

08/11/2014

Nabilla-Thomas, on va tout gentiment vers l'interprétation surnaturelle

Une entité surnaturelle a-t-elle planté le couteau dans le thorax de Thomas ? Trois goules sorties de l'univers de Dracula ont-elle voulu la peau du beau gosse à défaut de pouvoir planter leurs dentitions dans le cou du bellâtre à cause de la jalousie infernale de Nabilla ?

Si j'étais leur avocat, je me ferais celui du diable et de la version surnaturelle afin de disculper et l'un et l'autre, qu'ils puissent gentiment retourner à une vie civile amoureuse, pleine de passion et de tendresse, et plus encore survitaminée en contrats publicitaires en tous genre grâce à cette précieuse intervention satanique. C'est de l'humour, bien entendu. Il faut stopper la dérive qui fait que cette affaire deviendrait paranormale.

Sérieusement, Thomas et Nabilla se sont joués une terrifiante crise de jalousie où le relationnel amoureux a viré à l'irrationnel suicidaire. C'est d'une explication psychiatrique qu'il faut pour sauver les tourtereaux du cycle infernal dans lequel ils se glissent gentiment devant le monde entier. Les deux amoureux sont auto-coupables de leur montée vers une agression violente réciproquement recherchée. Ils se sont faits mousser un peu trop sur la corde hyper sensible et ravageuse de leur amour tumultueux et de leur jalousie maladive.

Vite un psychiatre pour tous les deux. Sinon, ils vont devenir cinglés devant l'horrible pression médiatique qui désormais leur est appliquée.

Thomas et Nabilla, il est plus que temps de vous faire aider non seulement de vos avocats mais surtout d'un thérapeute qui rétablira un peu de vérité entre vous deux sur les évènements qui ont précédé le drame.

Le Mal existe et il peut brouiller bien des pistes pour celles et ceux qui désirent pourtant la vérité...


A méditer, vous les enfants pourris-gâtés d'un monde médiatique qui n'est que factice et artificiellement créé à la gloire du fric et du sexe.

 

07/11/2014

Nabilla et Thomas se sont trompés de vendredi

Non mais allô quoi ? Tu fêtes Halloween avec Thomas et tu te rates d'une semaine !

La bimbo et son bimbolo se sont disputés. Elle est tombée sur un petit couteau pas plus long qu'un petit zizi et qui ne pouvait bien sûr pas faire bien mal au moment de l'orgasme. Lui a dit à elle ;

« Vas-y ma chérie, plante-moi bien de ton pieu. J'adore quand on joue à se travestir le soir d'Halloween. »

Elle a répondu à lui :

« Ça fera un sacré buzz pour nous deux et notre avenir royal. On dira qu'on a été agressé par une bande de clown pic-niqueurs et que j'ai défendu ta vertu envers et contre tous tes fantasmes. Enfin non. Je me goure là. La mienne de vertu, pas la tienne, parce que sinon ça colle pas avec la déposition qu'on fera à la police qui fait que c'est toi la victime sensée défendre la vertu de sa petite amie, et que c'est moi, ta copine, qui ait secrètement ce genre de fantasmes indéfendables en amour. »

Ensuite, ça a vraiment dérapé du côté gore de la jalousie et de la haine entre couple bien attentionné.

«  Non. Mais t'es vraiment une bitch, ma chérie. T'es plus qu'une chienne en chaleur sous sa permanente qui a besoin de câlins à chaque lampadaire. Tu veux du shampoing supplémentaire ? Y'en a plein la douche si tu veux. Te gênes pas avec les désaxés du déodorant. Ils bombent le torse mais ils n'ont rien dans leur calebar. »

« Tiens ! Prends ça alors, pôvre macho ! On va voir si ton torse est si résistant que ça et que tu me mérites parce que je le vaux bien. »

Ensuite, elle l'a planté bien profond, à la guerre comme à la guerre, en plein thorax. Heureusement que ce n'était pas la sienne de poitrine. Elle aurait explosé et détruit entièrement l'Hôtel Sanguin, Thomas n'a pas bougé au moment de l'acte d'amour. Il la regardait faire les yeux fixés et rivés sur le visage jouisseur de Nabilla. Pour une fois, ses seins n'étaient pas le point d'attraction universelle pour Thomas. Hélas pour lui, Nabilla sait planter mieux encore qu'un garçon. Il s'est mis à saigner grave. Les choux à la crème des anges de la télé réalité ont alors paniqué. Dieu était insensible à leur scénario gore qui tournait mal. Pour sûr, ça giclait bien le sang et pas le sperme cette fois-là. Ensuite, Nabilla a téléphoné une première fois aux pompiers, toujours paniquée et encore une seconde fois encore plus paniquée. Sa crise de nerfs l'empêchait de penser à ça. Et elle a hurlé dans son I-Phone  dans l'oreille du pompier de service qui se serait bien fait sucer par elle, même s'il n'avait pas le droit d'y penser, lors de l'intervention ou les lèvres de Nabilla n'arrêtaient plus de trembler d'effroi. Qu'elle était délicieusement sensuelle dans ces moments-là. On aurait cru Béatrice Dalle dans « La Vengeance d'une femme ».

Mais le vrai cinéma n'a pas empêché la bimbo de les accueillir avec sa formule consacrée et célébrissime :

« Non, mais allô quoi, vous êtes pas de piquet le soir d'Halloween ! Vous jouez dans « Retour vers le futur »  avec vos couilles pendant que Thomas se vide de son sang et va mourir sous mes yeux ? Non, mais allô".

C'était le condensé le plus précis après "Danse avec les Stars" concernant ce fait divers qui tient en haleine toute la planète people. En prime time, on vous annonce que Nabilla et Thomas ne vont pas se quitter tout de suite mais s'aimer bien davantage au corps. On ouvre les paris et on met le champagne au frais.

DJ Dracula pour Hallo ! Win ! Production, vendredi 7 novembre 2014, 12.36H

P.S. Aux dernières prise de température, Nabilla et Thomas aurait déjà demandé une cellule commune à leur avocat respectif qui n'y voient pas d'inconvénient. Objet de l'accusation du procureur général de la République française : « Coups et blessures amoureuses volontaires, abus de confiance envers la justice et le peuple dans l'unique but de créer un énorme buzz à leur profit ».

N.B. On nous signale aussi qu'une firme pharmaceutique va donner prochainement le nom de "Vergara" à une pilule apparentée au Viagra, cela sous licence Benattia. Son image choque sera un petit couteau à la lame ensanglantée posé à côté d'un sexe mâle en érection bien plus grand que lui avec le slogan habituel: "Fête l'amour, pas la guerre".

 

 

 

François Hollande, comme des envies de grand large...

Le Président français a le mal de mer. Il aimerait fuir loin de la côte médiatique infestée de requins blancs ainsi que de sa cote de popularité qui ne fait que partir en vrille. Il a presque cité Paul Valéry, hier soir lors de son intervention télévisée :

 «Les évènements ne sont que l'écume des choses, ce qui m'intéresse, c'est la mer»

Paul Valéry,
Regards sur le monde actuel 1931

mais n'a en réalité fait qu'illusion pour contrer son ex égérie, Valérie, devenue une vipère ass de pique « Les évènements ne sont que l'écume des choses » et en est resté qu'à la première partie de ses intentions. Rien de probant ni de transcendant dans ses propos de curé défroqué., rien de neuf dans son discours et les actes prévus qui puisse arraché la France à sa désespérance. Quelques bondieuseries républicaines et puis basta.

François Hollande est resté fidèle à lui-même tout en trompant impunément les Français sur son mandat initial de ramener la France à la victoire économique. Au lieu de sortir du purgatoire pour rejoindre enfin le paradis matérialiste pour tous, la France file tout droit en enfer économique pour y retrouver Sade et ses petites culottes roses fluo au JT de hier soir. Dans le genre sado-maso, il a fait fort, le Père François.

« Vous m'avez voulu, et vous m'avez vu nu avec Julie ma gaille, et mon splendide casque vénitien, tel que je suis en vrai dans la vraie vie, pas celle sur les médias que je vous distille à rebours de ma pensée biblique. Mes malheurs intimes, je les garde littéralement pour moi, je les porte en moi et avec moi mais je ne les partagerai jamais avec vous tous, les mecs et les nanas qui m'avez élu à la sucette universelle. Non, con soit clair, je ne la partagerai jamais avec vous dans vos bouches. Non ! Nonnn ! Nonnnn ! Restons sérieux. Vous les Français et les Françaises, je vous ferais pas ça, vous qui vous nourrissez de mes discours sirupeux malgré l'insu de votre plein gré et qui portez déjà des souffrances atroces bien plus tenaces et durables que les miennes qui ne sont finalement que celles du fruit de mon libertinage tachant librement vos banquettes, je ne pourrais pas outrager en plus vos bouches de mon malheur et de ma petite mort.

Bien entendu, j'aurais pu quitter courageusement, pour tout vous dire de la contre-vérité sur moi, les habits de Justine que je porte fièrement à l'écran afin de vous donner une authentique leçon de sadisme post-moderniste mais je, non, je reste avec ma bite et mon prêche racoleur du haut de ma chair triste à vous débiter mes sermons vaticanesques afin de faire illusion auprès de ma gloire présidentielle qui reste, je le reconnais, bien petite à vos yeux. 

Je reste au couvent, enfer et contre tous, et je resterai pour vous tous ce président vertueux, sûr de son bon droit légitime, légitimé d'ailleurs, vous vous en souvenez tous, par votre choix et votre vote lucide d'il y a deux ans et demi, fort juste et droit envers les Français malgré des résultats qui ne sont pas à la hauteur de vos attentes élevées, vous le bon peuple, mais qui sont cependant très à la hauteur de ma grandeur personnelle racolant chaque jour à la sauvette du côté du Bois de Boulogne.Ma gueule, vous pouvez la voir sur le visage de toutes ses putes insoumises. Mais ne me mettez pas à l'amende, j'y suis pour rien. Ce sont elles qui m'ont volé mon masque! Ces salopes...

Certains pensent et d'autres médisent « qu'il aille au diable, lui et sa funeste boîte à outils ». Mais je vous le dis en tant que moi, président de la République : flagellez-moi, rejetez-moi, envoyez-moi à la Bastille, je suis et je resterai votre Président Vertueux pour encore 2 ans et demi...sauf viol républicain et sodomie par vous le bon peuple... Pour le mauvais exemple...

Je comprendrais, bien évidemment, mais n'approuverais nullement votre perversité et votre cruauté sorties tout droit de cet esprit mal tourné et torturé qu'était celui de ce petit Marquis de Sade sans envergure,..qui a pourtant déteint sur la carrure de DSK, entre autres.

Mais lui, tu vois, mec, bien que socialiste, il n'est jamais devenu président in extremis potente, comme moi. Il est devenu une masse au carré en perdition, comme dirait mon sarkophage d'à côté, qui avançait à la vitesse de la lumière de son pénis et quand il atteignait par voie fluviale sa masse grave, il touchait à l'attraction universelle des corps féminins qui tombaient alors comme des mouches attirées par le vinaigre de sa pisse. La pomme de Newton n'était pas loin. Mais son vers de terre non plus. Il se sentait alors dans sa relativité géante plus communément appelée la relativité XXX du mec tout-puissant qui se croit dans son bon droit. Ben aujourd'hui, DSK, il est devenu une masse inerte et inactive dans le genre. Il en est au stade terminal de sa relativité restreinte, sans couilles, quoi, mou comme du nougat. En tout cas, plus du tout présidentiel comme moi.

Je sais, cher bon peuple de France, nous avons, dans notre propre parti à la rose, connu d'autres grands adeptes et grands esprits fort mal tournés qui entretenaient des tournantes régulières parmi les cinq orifices étoilés de nos palaces et qui, régulièrement, faisaient appel au matériel féminin pour soulager leur conscience et leur libido.

Mais ce soir, je ne suis pas de leur camp... Enfin, je n'y appartiens plus désormais. Le sadisme n'est pas un bon exemple et un bon remède pour vous soigner, toi le bon peuple sensé être vertueux, sensé sans érotisme détourné par les détournements comiques genre moi président, dont celui que j'impose à mon propre style aujourd'hui par la grâce de Coluche ci agenouillé devant moi et devant vous tous, vous mon cher peuple de France. Vous risqueriez d'y trouver trop d'ouverture d'esprit à votre propre liberté. Je me verrais alors dans cette situation fort inconfortable dont je vous ai entretenu plus haut et que j'appelle en privé la position bête et méchante du musulman en situation de prier. Bien entendu, ne le répétez jamais à quiconque, sinon la France ira à l'explosion djihadiste et de partout on hurlera au loup à cause de mon incompétence et de ma diarrhée verbale pestilentielle. Je n'y tiens pas spécialement. Sodomite un jour, oui, certainement. Sodomisé toujours, non pas vraiment.

Merci à vous tous, Mesdames et Messieurs les journalistes, de m'avoir accordé cet entretien et écouté dans la religiosité la plus étendue à votre intelligence d'esprit. »

Ce que vous auriez pu entendre d'hallucinant hier soir au JT si un certain Coluche complètement JT aurait joué « Hollande et ses quatre vérités sur la vertu » et qu'il avait enfilé son masque et son histoire d'un mec...heuuuu pas complètement président blanc mais passablement noir...enfin pas tout à fait mais presque sauf à la face intérieure de ses mains...

Du château de Pierre Scize, le citoyen aristocrate Donatien de Sade, Marquis de Sade par son titre et pour le décorum, lui envoie son manuscrit de sa pierre incise « encise » d'outre-tombe. Lui et sa célébrité seront donc de rester extrêmement fidèle au sadisme qu'il a inspiré à notre temps et à nos présidents démocratiquement élus.

Un petit tour par Venise et sa pierre encise sur le visage du Divin Marquis...avant de laisser les artistes à leurs intenses relations corporelles et spirituelles...

 

"Législateurs, rendez vos flétrissures moins fréquentes, si vous voulez diminuer la masse des crimes, une nation qui sut faire un dieu de l’honneur peut culbuter ses échafauds, quand il lui reste pour mener les hommes le frein sacré d’une aussi belle chimère…"

 

Les Crimes de l'amour, Marquis de Sade

 

De Sade, sa valeur marchande inestimable...

 

2014-11-07 02.32.06.png

 

 

2014-11-07 02.33.35_1.png

 

 

2014-11-07 02.35.33.png

 

 

2014-11-07 02.37.10.png

 

 

2014-11-07 02.42.255.PNG

 

06/11/2014

Après minuit tu fais oh la, oh la la laaaaa

 Si pour me sauver la vie

comme un garçon

facile tu te déshabilles

en fille vinyle de salon

champagne, paillettes et caviar

planqué dans notre corbillard

perché sur toi corbeau braillard

je viendrai te surprendre

en plein viol

sur ce ciel étoilé au vitriol

 

Après minuit tu fais

oh la, oh la la laaaaa

dans le bain de mes nuits

mais au matin tu te prends ce rail

oh la, oh la la laaaa

signé au sang givré de nos funérailles

 

Cash l'amour

tout déraille dans nos têtes

Crash l'amour

toutes nos fêtes

suivent des convois funéraires

des festins suicidaires

qui finissent à la mer

qui meurent à l'amer

 

Tu voulais me sauver la vie

mais tu m'as donné plus de mort

Tu voulais me sauver la vie

mais tu fais de moi un croque-mort

 

Dracula passe

te fait son tour de passe-passe

Dracula passe

et ton corps trépasse

sous ses crocs qui t'enlacent

 

Après minuit tu fais

oh la, oh la la laaaaa

dans le bain de mes nuits

mais au matin tu prends ce rail

oh la, oh la la laaaa

signé au sang givré de nos funérailles


Nos funestes rails

d'amour

Nos funestes rails

d'amour

Nos funestes rails

d'amour

 

Oh la, oh la la laaa

te voilà belle en vampire

pour ton Dracula hideux

Terminus radieux