07/01/2015

Nous ne nous tairons jamais

Horreur à Paris. Attaque contre l'Humanité. Attaque contre des femmes et des hommes qui savaient ouvrir leur gueule et causer toujours en bons démocrates. Attaque contre des familles françaises, des citoyens et citoyennes libres d'un monde libre.

Ils ne nous feront pas taire. Parce que se terrer face à ce genre de personnes qui ont perdu tout esprit sain et toute humanité pour servir les intérêts du faux dieu qu'ils représentent (on parle ici du Mal, de Satan) et les leur entraînés dans le même projet d'éradication de l'être humain. Objectif final : mettre à feu et à sang la France et l'Europe en espérant créer un Etat islamique version Syrie ou Irak. Il faudra les pourchasser, sévir durement face à leur sadisme. Il faudra aussi se montrer tous solidaires, quelque soit notre bord politique, face à l'innommable. Qui s'en prend aux fondements même de la démocratie moderne, s'en prend aux femmes et aux hommes de foi, de convictions, d'idéaux ancrés dans le cœur de l'Humanité moderne, pacifique et internationale, cherchant à intégrer toutes les tendances, tous les styles de vie, toutes les façons de penser à l'exception des thèses fascistes, tyranniques, obsessionnellement tournées vers un pouvoir unique et despotique.

Aux familles touchées, aux journalistes, aux dessinateurs qui sont morts dans cet attentat, nous présentons notre immense estime d'avoir su défendre avec conviction la liberté, toutes les libertés de penser en démocratie. Même les formes les plus caustiques de l'humour, même les textes et les images les plus cinglantes s'attaquant à la religion ou à la politique ont droit de parole et d'écriture. C'est ainsi que fonctionne toutes les vraies démocraties du monde, et elles sont encore très peu nombreuses sur cette planète. Allons-nous nous soumettre à cet ordre barbare?

Un livre d'un auteur archiconnu dans nos pays sort en librairie aujourd'hui même par le plus funeste des hasards ou alors par la volonté programmée de ces gens de réussir un maximum d'impression sur nos valeurs et les vertus démocratiques que nous développons et défendons contre les barbares. Cet écrivain c'est Michel Houellebecq qui a écrit « Soumission ».

La France, et l'Europe avec elle, ne se soumettra jamais à cet ordre sanguinaire des barbares d'Allah.

06/01/2015

Houellebecq ne défend aucun régime, même pas la démocratie

Anarchiste nihiliste suicidaire. Tel est la description assez exacte que l'on peut faire du profil littéraire de Michel Houellebecq.

En cela, il s'oppose exactement à l'anarchiste constructiviste révolutionnaire dont je pense faire partie avec grande passion.

Michel Houellebecq nous fait supporter le Mal puisque le Mal peut nous permettre de mieux vivre à travers toutes sortes de démissions et de soumissions. Il peut représenter l'anti-Justine de Sade, celle qui se soumet aux pires déviances et vices pour assouvir sa soif de pouvoir et de domination mais en se soumettant alors au Mal profond. Vendre son âme au diable, cela existe bel et bien.

Si Justine est plongée dans le malheur par son insoumission au vice et son ralliement à une vertu très (trop) religieuse, l'anti-Justine est plongée dans l'athéisme le plus profond, la vénération de Sade, et l'envie de faire souffrir et d'en jouir pleinement plutôt que de souffrir inutilement et de se condamner à ne plus jamais jouir des bienfaits de ce monde terrestre, dont la privation de sexualité, pour cause de dégoût total des perversions sexuelles humaines atroces qui conduisent à la scatologie, la torture, le viol, et même le pieu dans le vagin et la mort par empalement...

Le suicide de Houellebecq c'est celui d'une société qui ne veut plus reconnaître les vertus du Bien sous prétexte que l'areligion est bien plus préférable et supérieure à la religion car celle-ci s'est totalement compromise et discréditée en se complaisant dans le vice sous des allures de grande vertu, vertu à chaque fois bafouée par des crimes sordides. Il ne reste alors que le Mal sadien et la liberté de ce mal pour jouir et profiter de ce monde terrestre. Sade devient l'emblème de l'insoumission tant désirée et souhaitable alors qu'il est bien plus l'emblème de la soumission au Mal, Sade et Satan ne faisant alors plus qu'une seul et unique personne afin de démoraliser intégralement le reste de vertu qui subsiste au coeur de la société des Hommes.

Soyons précis sur les descriptions. Sade et Houellebecq ne sont ni l'un ni l'autre des incarnations de Satan. Ce sont des êtres humains qui doivent être respectés, lus, et écoutés. Ils nous décrivent nos univers, nos déviances, nos perversions intimes et collectives. Ce ne sont pas des boucs émissaires qu'il faut crucifier ou mettre au donjon sous prétexte qu'ils seraient le Mal. L'écriture n'est pas le Mal. Le Mal c'est ce que nous faisons dans les actes quotidiens de nos vies et qui portent atteintes à des personnes, voir des animaux. Il y a des lois qui punissent les femmes et les hommes coupables de crimes réels. Le Mal, lui, peut se lire en littérature, se voir au cinéma ou au théâtre mais il doit être combattu sur le terrain de nos existences. La culture a le devoir d'être dangereuse car elle ouvre alors des perspectives sur les maux que nos sociétés voudraient cacher sous le tapis de notre bonne conscience.

Mais ce qui fait vraiment peur avec Houellebecq c'est que la fiction, sa fiction, semble rejoindre pour de vrai la réalité. D'ailleurs sa littérature même est empreinte de cette fiction-réalité mélangée et le monde la dévore comme si cela devait être toute la réalité souhaitée et prophétisée. « On se suicide ? Et alors » diront les plus cyniques. « Après nous, le déluge ? Quelle importance ? Je serai mort donc je ne porte pas de responsabilité sur le devenir de l'être humain ». D'ailleurs, c'est bien cette irresponsabilité que revendique Michel Houellebecq. Lui-même est comme il est et il ne changera pas. Le monde est comme il est et il ne changera pas. Fin de l'histoire. Houellebecq peut se suicider. Quelle importance ? Aucune, pour lui. Aucune pour nous non plus. Le monde se suicidera un jour ou l'autre. Quelle importance ? Aucune. Ni pour lui ni pour nous. Puisque Dieu n'existe pas, point de Jugement Dernier, point à s'en faire sur les responsabilités de notre disparition.

Houellebecq nous met face aux ultimes questions qui vaillent en cette fin  des temps version houellebecquienne:

« Méritons-nous de vivre sans idéal ? Puisque toute race animale ou végétale n'est pas responsable de son apparition et de sa disparition, l'Homme doit-il être responsable de sa disparition s'il n'a pas été responsable de son apparition ? Et si l'homme n'est pas responsable de son apparition mais que seul le hasard a voulu que nous existions, pourquoi s'attacher à des idéaux qui ne sont qu'illusions fantasmagoriques ? Vivre irresponsable, sans morale, sans religion, sans Dieu, devient-il alors le seul recours pour jouir tristement mais à fond de notre vie provisoire ? »

Houellebecq creuse la fosse de nos humanités. Nous laisserons-nous entraîner dans les abîmes de l'enfer avec lui ou irons-nous voir du côté de la particule de Dieu pour voir si les trous noirs nous entraînent dans un univers autre que nihiliste, dépressif, et suicidaire ?

http://www.20minutes.fr/culture/1510487-20150106-soumissi...

http://www.lefigaro.fr/livres/2015/01/06/03005-20150106AR...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Constructivisme_%28politique...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Art

Ma question ultime:

L'individu peut-il être heureux seul en dominant et sabotant égoïstement de sa personne tout projet collectif ou a-t-il besoin d'un projet collectif pour grandir librement, à la fois se soumettre à un idéal démocratique tout en développant de nouvelles formes modernes de cet idéal collectif par une certaine insoumission à l'ordre établi (soit la démocratie en mouvement pour tous) ?

CI-DESSOUS UN ARTICLE PRIMORDIAL DU PHILOSOPHE ABDENNOUR BIBAR

http://www.liberation.fr/culture/2015/01/02/l-imaginaire-...

 

 

2014-12-30 14.47.111111.PNG

Soumission : Houellebecq akbar !

http://www.lefigaro.fr/livres/2015/01/06/03005-20150106ARTFIG00150--soumission-houellebecq-akbar.php

05/01/2015

Malheur héroïque de l'insoumission

Résiste au temps. Résiste au conformisme. Résiste au pouvoir de l'argent. Résiste au sexe trop facile. Résiste à ton mari. Résiste à ton épouse. Résiste au pessimisme ambiant. Résiste au nihilisme. Résiste à la défaite. Résiste aux salauds. Résiste à la connerie. Résiste à la corruption. Résiste au populisme. Résiste au pire...et offre le meilleur de toi au monde.

Oui. L'insoumission est un combat violent pour le corps et l'esprit. Elle ressemble à la lutte d'un sportif contre l'adversité et contre l'oubli. Il faut beaucoup s'entraîner, savoir recevoir quantité de coups et de blessures intimes, savoir aussi perdre plus souvent que gagner, souffrir, souffrir, encore souffrir.

Et pourquoi souffrir quand, par soumission, une sorte de paradis facile s'offre à nous ? Une belle femme épouse un homme très riche par soucis du confort sans effort. Une autre résiste mais se voit contraint, par insuffisance économique (parfois libre de le faire par intérêt de l'expérience marginale) de se prostituer. Qu'elle est celle qui se soumet le plus aux plaisirs des hommes ?

La fille des bordels pour tous les hommes ou celle d'un seul bordel pour un seul homme ?

Se soumettre et vivre dans un confort matériel relatif, un semblant de bonheur et de paix, est-ce une posture intéressante pour l'être humain ? La vie ne vaut-elle pas à travers un combat, un idéal, une égalité entre êtres humains qui fait aussi notre dignité d'êtres doués d'un esprit et d'un cœur ?

Rester sportif en son âme et conscience plutôt que se soumettre aux ravages du temps et de l'Humanité par soumission bête et souvent méchante, voir assassine. Combattre, toujours combattre, et finir par mourir en prévenant Ce qui arrive après la mort par ces mots :

« Et maintenant à nous D(i)eux »

Houellebecq en appelle à un PDM

Parti Démocrate Musulman. Nous avons un PDC en Suisse. La France pourrait se doter d'un parti démocrate musulman. C'est une idée positive et une façon d'intégrer une population importante à la vie active politique et démocratique plutôt que de fantasmer à l'instauration de la charia sur le modèle de l'Arabie Saoudite et d'ignorer tout le jeu politique de la vie en démocratie tout en faisant le jeu des radicaux et  autres extrémistes qui se profilent sur la victimisation des musulmans et tentent d'en tirer un profit maximal.

http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/01/03/michel-h...

 

04/01/2015

Le FN au pouvoir marquerait la fin de nos démocraties et des Lumières

Personne ne doit être dupe. Si les extrémistes qui se réclament de l'islam nous montrent leur vrai visage d'intolérance et d'horreur, l'Ange Marine le Pen et ses acolytes nous cachent leur vrai projet d'épuration ethnique et culturelle.

C'est à lire ici et cela ne peut qu'inquiéter la France et l'Europe un peu plus. Si la lecture vous est impossible sans abonnement au Temps, tapez "La culture touche le Front". Le sésame s'ouvrira alors...encore pour l'instant...ou alors procurez.vous la version papier.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/dc0638dc-b0ef-11e3-bf34-d...