22/01/2015

Mon garde du corps me sourit

Pour tous les hommes et les femmes libres, ils arrivent que des menaces tombent. Parfois diffuses, parfois très précises. D'autres hommes, d'autres femmes veulent faire taire ces voix dérangeantes qui osent tout...ou presque. Faut-il protéger ces personnes contre d'éventuels terroristes? L'Etat a-t-il le devoir de protéger des personnes qui risquent leur vie par leurs propos ou oeuvres artistiques?

Je ne sais pas. La liberté implique d'être responsable de sa propre prise de risque. C'est la même que court l'alpiniste quand il décide de gravir un sommet. D'un autre côté, une société qui ne protège pas les personnes les plus clairvoyantes sur les risques encourus par un laisser-faire communautaire coupable et un engourdissement des consciences fatal mérite-t-elle d'être sauvée de sa dégénérescence?

Quoiqu'il arrive dans ma vie, je ne demanderai jamais la protection de l'Etat contre d'éventuels terroristes à travers une protection rapprochée fort coûteuse. Ce qu'il faut protéger avant tout, c'est la société, les lieux publics, les endroits les plus sensibles propices à un carnage de masse.

Je m'occupe de ma pomme et je demande à mon garde du corps sa protection surnaturelle.

https://fr.news.yahoo.com/charlie-hebdo-syndicat-police-arret-surveillance-133431511.html

Photos-030777.JPG

 

 

Photos-0307777.JPG

 

 

Photos-03077777.JPG

 

 

21/01/2015

Charlie Hebdo rejoue les Amants de Vérone

Charb et Jeannette, vrai ou échafaud ?

Pauvre Jeannette Bougrab. Lynchée par la famille de Charb, puis lapidée par la famille de Charb, qui annonce que tout est faux et que cette relation sentimentale n'a jamais existé, ainsi que par Sylvie Coma, directrice de la Rédaction chez Charlie Hebdo qui l'accuse carrément de viol posthume pour sa prétendue relation intime avec Charb !

Si Charlie se voulait comique, il est devenu une figure tragique avec l'attentat contre ses journalistes, doublé d'une guerre idéologique puante au sein même de la famille. On ne fricote pas avec une femme de droite chez Charlie. C'est comme ça et même si c'est pas le cas, il faut tout faire pour ignorer la relation, pire tenter de l'anéantir en niant son existence.

A moins que... Jeannette Bougrab nous mente effrontément sur toute la ligne. Elle n'a pas connu l'amour avec Charb. Elle a juste tenté une improvisation sur le thème « il faut que j'existe encore aux yeux des médias et du monde » et sa connerie se retourne contre elle... Franchement, venant de la part d'une ex-ministre de Sarkozy, ce serait un manque d'intelligence crasse doublé d'un cynisme et d'un opportunisme extraordinaire. En est-elle seulement capable, cette malheureuse femme ?

Il faudra survivre à pareille mésaventure. Pour elle, c'est un drame absolu car quoi qu'elle ait représenté pour Charb, la voilà désignée menteuse, profiteuse de la mort d'un homme, affabulatrice sans cœur et sans respect. Et si elle arrive malgré tout prouver leur amour par des traces photographiques ou écrites laissées par sa relation intime entre elle et Charb, elle sera honni de l'extrême gauche pour avoir sali l'image de la gauche radicale en tombant dans les bras de Charb qui n'a pas servi la cause communiste en osant le blasphème de coucher avec une femme de droite du gouvernement honni Sarkozy.

Ma parole. Ce n'est pas Charia contre Charlie Hebdo. Mais on s'y croirait presque : manque de pureté et de soumission à l'idéologie par Charb pour son association fornicatrice avec l'impure, Jeannette. Amours illicites avec une infidèle. Manquement à la rigueur religieuse et aux canons athées, la ligne éditoriale dictée par les docteurs de la foi communiste. Pour cela, Jeannette doit payer cher son parasitage et on doit lui faire son procès sur la place publique.

Où elle est sorcière. Où elle est sorcière. Y'a pas le choix. Jeannette Bougrab vit un terrible drame en enchaînement. Les islamistes ont pendouillé Charb sur la plus haute branche de l'islamisme. Jeannette n'aura plus son Charb pour se consoler. Et maintenant, elle a encore le ciel qui lui tombe sur la tête. Espérons qu'elle n'ait pas envie de se pendouiller toute seule pour rejoindre son Charb après pareille dénonciation sur la place publique.

Répudiée par tous, trouvera-t-elle au moins un soutien quelque part ?

 

Le Figuier

20141102_002024.JPG

 

20141102_002024444.JPG

20/01/2015

Vision nocturne d'un artiste sur le fil du rasoir

2014-11-15 15.39.0999.PNG

VISION NOCTURNE D'UN ARTISTE SUR LE FIL DU RASOIR

Manifs au Nigeria, en Tchétchénie, en Afghanistan, etc.

En préambule à mon billet, rappelons quelques faits majeurs réalisés par des terroristes islamistes de ces pays cités où de grosses manifestations, parfois violentes et contre les Chrétiens, ont eu lieu ces derniers jours pour dénoncer les caricatures de Mohamet dans Charlie Hebdo

Russie, Beslan :

La Russie affirme qu'un responsable d'Al-Qaïda, Abu Omar as-Seif a apporté sa contribution financière à cette attaque. Et le groupe de terroristes étaient composés d'éléments hétéroclites de différentes nationalités : Le gouvernement russe suppose pour sa part qu'il s'agit d'un groupe international comprenant des Kazaks, des Tchétchènes, des Arabes, des Tatars, des Ouzbeks et même des Russes[réf. Nécessaire].

Source Wikipédia.

Résultat de l'attentat: près de 200 enfants tués dans l'école et des dizaines de professeurs et de soldats des forces de l'ordre ainsi qu'une trentaine de terroristes.

Russie : prise d'otages, Opéra de Moscou

La télévision russe montre les cadavres de femmes terroristes en voile intégral, ceinturées d'explosifs et le cadavre de Mosvar Baraïev… À treize heures, Vassiliev réaffirme que 67 personnes sont mortes, mais ne parle pas de la mort de cinq enfants.

Source : wikipédia

Résultat de l'attentat par des Tchétchènes : 129 otages et 39 terroristes tués

Afghanistan : destruction des Bouddhas de Bâmiyân

Cette destruction est survenue en mars 2001 à moins de six mois des attentats du 11 septembre à New-York.

Nigéria: Boko Haram

Enlèvement de dizaines de jeunes filles dans des écoles dans le but de les marier de force ou de les soumettre à l'esclavage sexuel par un groupe de fanatiques islamistes. Dizaines d'attentats terroristes par la même secte et des milliers de morts, de torturés, de femmes et de fillettes violées. Génocide et destructions complètes de villes et villages.

Toutes ces attaques ont des revendications islamistes à faire valoir. Aucune ne défend la liberté d'expression, la pluralité des opinions, et la culture. Aucune ne défend la dignité, la liberté, et la non-violence. Aucune ne se soucie de tuer pêle-mêle enfants, femmes, et hommes innocents dans le même massacre. Aucune ne revendique la démocratie pour leur peuple mais toutes revendiquent un totalitarisme sous la dictature de la charia islamiste pour leur peuple.

Nous pouvons maintenant développer ce qui me tient à cœur ici, la liberté d'expression, sous la forme d'une question à celles et ceux qui ne comprennent pas ce que cherchent les provocations de Charlie Hebdo.

Faut-il continuer à caricaturer Mohamet et se moquer des terroristes vu les manifs monstres que cela provoquent dans les pays mentionnés, la haine que ces caricatures déclenchent contre la France, contre les chrétiens et les églises, et contre l'Occident en général ?

Formulons la question différemment avec plusieurs questions pertinentes : Est-ce qu'en fermant notre gueule la démocratie fleurira un jour dans tous ces pays ? Est-ce qu'en fermant notre gueule, les dissidents, les artistes, les femmes, qui se battent là-bas et qui risquent leur peau pour ouvrir leur pays à la démocratie vont se sentir soutenus par nos démocraties ou au contraire vont-ils se sentir abandonner à la dictature théocratique ? Est-ce qu'en fermant notre gueule, n'allons-nous pas délaisser à notre tour et peu à peu nos valeurs démocratiques pour laisser la place aux religions qui vont reconquérir le pouvoir, dicter ce qui est bon à dire et à faire, ce qui est mauvais et interdit devant Dieu et la religion dominante, voir unique, qui régira alors l'Etat ?

A la première de mes questions, je peux répondre maintenant un « oui » sans hésitation devant tant de menaces religieuses qui nous guettent. Oui, les provocations de Charlie Hebdo restent utiles dans ce monde qui risque de se noyer dans l'obscurantisme le plus intégral. Il ne faut jamais oublier que les journalistes de Charlie Hebdo ne saccageront à aucun moment un lieu saint, n'interdiront jamais un croyant d'aller dans un lieu de culte, ne tueront jamais personne sans légitime défense au nom de leur propre conviction laïque, défendront même avec la dernière énergie le droit à une minorité religieuse de défendre ses lieux de cultes et ses croyances contre une majorité religieuse qui voudraient les étouffer, les interdire, les éliminer. A qui donner vous votre préférence ? Aux tueurs intolérants ou aux fous joyeux de Charlie ?

C'est aussi cela l'esprit Charlie alors que l'esprit obtus de tous les extrémismes religieux seront à jamais intolérants et prêts à prendre les armes pour éliminer les infidèles, ces pervers au sang impur qui n'ont pas leur place devant Dieu, Allah, ou toute autre divinité soutenue et représentée par des terroristes idolâtre d'un culte unique qui serait la norme divine pour toute la population mondiale.

Les délires de Charlie Heddo sont de petits délires bien sympathiques à côté des délires monstrueux des terroristes. Et ce qui ne doit jamais quitter nos esprit: 12 artistes et leurs collaborateurs, tous défenseurs de la libre pensée, ont payé de leur vie à travers la lâche attaque armée de deux terroristes préconisant la dictature islamiste après des années de lavage de cerveau exercé par des gourous extrêmement bien organisés et financés par des puissances économiques occultes.

Si nous oublions cela, nous sommes tous condamnés à voir la démocratie périclitée et disparaître.