20/01/2015

Liberté d'expression sous une religion

Halal ou Haram? Telle est la question. Quand un point rouge peut faire la différence... DOGME  ET  INTÉGRISME DICTÉS PAR LES DOCTEURS DE LA FOI FAISANT TOUTE LA DIFFÉRENCE...

2014-11-15 15.38.488.PNG

HALAL

 

2014-11-15 15.38.4888.PNG

HARAM

19/01/2015

Tête de bite ou tête de pro-fête, faut savoir poser la toile

On ne va pas mégoter sur la dernière une de Charlie qui met le monde musulman en effervescence. Si certains pensent en plus que d'avoir osé le blasphème, Charlie a doublé le blasphème d'une infamie par la représentation du visage du Prophète en forme de sexe masculin, je vais tenter de dédramatiser l'affaire, si j'ose dire.

Un mec qui n'a pas de couilles, cela se lit sur son visage. Et comme Muhammed avait bel et bien des couilles, Allah a décidé d'en gratifier les hommes qui osent se doter d'une certaine aura mystique.
Alors voilà... Les filles, voilez-vous le visage sinon vous allez rougir:-)). Au second degré, on dirait bien un...

2014-11-15 15.38.4888.PNG

BLASPHEME

2014-11-15 15.36.3333.PNG




Jamel Debbouze, un musulman moderne et sincère

Si les musulmans s'identifiaient tous à Jamel Debbouze, il n'y aurait plus de front islamiste pour l'imposition de la charia dans le monde.

Hélas, Jamel n'est qu'un humoriste, un artiste talentueux qui n'est pas un imam, donc qui n'a pas autorité d'Allah, donc qui ne peut être reconnu comme un bon musulman selon les canons du Livre des musulmans défendus par les plus obtus imams que l'Histoire moderne ait eu à connaître. Ne serait-ce que parce qu'il touche à l'alcool de façon modérée et responsable, c'est déjà foutu pour dire que Jamel peut être un exemple à suivre pour un « bon musulman ». Ne serait-ce que parce qu'il ne se conforme pas à la lettre du Coran et qu'il est un adepte de la liberté, de la laïcité, de la démocratie, de la non supériorité du Coran par rapport aux autres religions, qu'il est à la France ce que Ben Laden est au terrorisme international islamiste, qu'il aime ce pays comme une République démocratique et non comme un pays sous gouvernance de la charia, il est condamné à n'être qu'un simple musulman qui n'aura sans doute pas droit aux honneurs des premières places dans le paradis d'Allah selon les tenants du salafisme, des Frères Musulmans, ou d'autres branches religieuses psycho-rigides de l'islam.

Et elles sont très nombreuses, ces sectes, en nombre comme en adeptes zélés qui se comptent par millions voir dizaines de millions de fidèles absolutistes à travers le monde.

Prenons ici l'exemple d'un figuier représentant l'islam. Et acceptons qu'une partie de ses branches soit contaminée par la folie totalitaire. Comment l'arbre islamique va-t-il se défendre ? En tuant les branches d'un islam ouvert et moderne, en se suicidant et en menant au suicide le monde entier ? Ou en tentant de soigner les branches attirées par la folie fasciste ? Si j'étais le Prophète Mohamet (j'ai déjà osé écrire quelque chose d'impardonnable en supposant m'élever à sa grandeur) et que je regardais l'Arbre d'Allah, je dirais qu'il faut sulfater, généreusement et sans relâche, de haute culture mondiale et d'instruction universelle les branches totalitaires afin qu'elles guérissent et qu'elles n'entraînent pas la mort du Figuier d'Allah.

« Mangez-les car elles (les figues) guérissent diverses maladies ».

Prophète Muhammed

Quelles sont les figues musulmanes qu'il faut manger pour faire vivre l'islam ? Celles d'un Jamel Debbouze ou celles d'un djihadiste qui veut commettre un terrifiant attentat ?

Je laisse le soin de la réponse aux imams des mosquées d'Europe et de partout dans le monde.

http://lemandalaphytoblog.blogspot.ch/2013/01/la-figue-fr...

http://www.lefigaro.fr/cinema/2015/01/19/03002-20150119AR...

 

 

 

 

19.30H. Si les nouvelles du monde étaient de l'Art

20150113_0136377.JPG

 

Darius Rochebin et l'utopie d'un nouveau monde

 

20150113_01363777.JPG

18/01/2015

Déni à la Grande Mosquée de Paris

Ils ne sont pas Charlie. Ils ne le seront peut-être jamais...à cause de leur foi. Ils pensent que tout a été fabriqué par les pouvoirs, l'attentat contre Charlie, le mouvement « Je suis Charlie », etc. rejoignant le discours du prédicateur, Tariq Ramadan.

Ils ne font pas confiance au discours officiel ni à tous ceux, artistes, écrivains, intellectuels, politiciens, professeurs d'université, qui tentent d'expliquer le pourquoi des caricatures et ce qu'il est nécessaire de faire pour arriver à des réformes religieuses indispensables. Ils refusent catégoriquement de s'associer aux assassins qui commettent des crimes au nom de leur religion. Ce sont pourtant leurs fils et leurs filles qui ont largué les amarres de la République préférant le rigorisme d'un islam radical qui permet de tuer les infidèles, et tous ceux qui s'opposent à un islam trop visible et trop autoritaire dans la sphère publique. Les démocrates ont beau leur dire que toutes les religions ont le devoir d'être critiquées afin d'avancer sur le chemin de la laïcité, surtout quand des attentats se produisent partout et de plus en plus dans le monde au nom de l'islam, ils n'écoutent pas. Ils s'accrochent à leur foi comme des moules à leur pieu. Crispation totale.

Aucune religion n'est parfaite, et aucun représentant d'aucune religion ne se comporte en être parfait. Nous sommes tous soumis au devoir de critique en démocratie. Nous avons tous des visions qui peuvent être discutées et remises en question et c'est la majorité qui décide finalement des choix de société tout en tenant compte des minorités dans la mesure du possible. Une religion sans critique et sans remise en question est une religion totalitaire comparable à une secte apocalyptique.

Sans volonté de faire une révolution islamique, non pas dans le sens d'un Etat islamique qui retourne au Moyen-Age et qui impose une charia despotique, mais bien dans le sens d'une ouverture décisive du Coran, d'une remise en cause des passages les plus contestables, voir les plus condamnables du Livre saint, il n'y aura pas de possibilité d'apaiser les extrémismes qui continueront à vouloir la guerre civile.

Dernier acte avant la guerre civile, le mouvement d'extrême-droite anti-islam Pediga, menacé d'attentat en Allemagne, renonce à sa dernière manifestation. C'est aujourd'hui même dans les journaux.

Est-ce que les fidèles musulmans de Paris ont tellement d'oeillères pour ne pas comprendre que les fascistes racistes n'attendent qu'à ce que les musulmans s'enfoncent dans leur dogmatisme pour en découdre dans une guerre civile ? Sont-ils plus attachés à la paix républicaine et démocratique ou plus soumis à des visions de l'islam qui ne peuvent plus prendre racine dans la modernité citoyenne d'aujourd'hui ?

C'est à eux tous de répondre. Car si demain il y a guerre civile, ils ne pourront pas dire qu'ils n'auront pas une part de responsabilité dans les horreurs à venir.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/17/a-la-gra...