28/06/2015

Que faut-il faire d'un livre qui provoque tant de malheurs ?

Le Coran. Le livre béni pour des centaines de millions de musulmans. Le livre satanique par excellence pour d'autres centaines de milliers de gens su Terre qui pensent responsable et juste de devoir interdire ce livre et sa pratique religieuse qui conduisent à tant de haine et de folie chez certains extrémistes.

Le Coran. Pris à la lettre, en toute honnêteté pour celui ou celle qui le récite, peut effectivement entraîner des comportements schizophrènes épouvantables. Mais pris dans le sens de son esprit, il est source spirituelle magistrale d'un combat personnel contre l'avachissement, la corruption, la perte des valeurs humaines dans nos sociétés robotisées et axées sur un matérialisme outrancier. Le Coran est aussi un appel divin à la solidarité du début à la fin de la chaîne humaine. Cet appel est valable pour nous tous.

Le Coran. Rien ne peut le toucher. Il est un livre exigeant pour une époque qui avait déjà le goût du relâchement, de l'alcool, des mœurs libérées, des comportements malsains. C'était du temps de Muhammed, son Prophète vénéré. Mais aujourd'hui, il est sans doute un livre dépassé dans les pratiques quotidienne de notre humanité. Sachons le reconnaître en toute bonne foi devant Allah. L'Humanité a progressé. Elle a aboli l'esclavage, la peine de mort. Elle a libéré la femme de son entière soumission à l'homme. Elle a donné la liberté du choix des armes et des combats à mener. Elle a autorisé la débauche et la dépravation au risque de se perdre corps et biens pour celle et celui qui s'avachit dans une luxure débridée et une infidélité outrancière à ses promesses devant les femmes et les hommes. L'Humanité a créé des lois de liberté personnelle qui ne sont pas incompatibles avec l'esprit et le souffle du Coran. Au contraire, se confronter à la modernité dans l'esprit du Coran donne un souffle nouveau à la religion des musulmans.

Il suffit simplement de donner une nouvelle respiration, une modernité, aux versets du Coran. Exactement comme on le fait d'une musique classique (Mozart, Chopin, ou tout autre) remise au goût du jour avec de nouveaux instruments entre nos mains. Le sublime du passé révolu n'est alors pas abrogé. Il est juste transformé à la façon d'une majestueuse chenille très riche et colorée qui se transforme soudain en majestueux papillon pour la modernité. L'islam aujourd'hui, c'est cette chenille qui veut devenir papillon mais qui se fracasse en mille morceaux au moment de sa mue difficile parce que beaucoup pensent qu'il vaut mieux rester belle chenille éternelle devant Allah que papillon virevoltant à la face de Satan pour lui faire la nique et lui faire perdre son combat, celui de la destruction de l'Humanité.

Pas touche au sacro-saintes vérités du Coran ! Cette peur de faire le Mal de certains musulmans occasionnent le pire des Mal : celui de la folie meurtrière dont le Malin connaît l'exactitude attirance. Cette folie qui a entraîné un jeune homme musulman joyeux à se transformer non pas en papillon mais en tyranosaure prêt à tuer des dizaines d'innocents venus se prélasser au soleil de l'islam sur les plages de Port el Kantaoui.

http://www.mosaiquefm.net/fr/index/a/ActuDetail/Element/5...

 

Le Collectif R... avec vous pour tout l'été

Le Collectif R défend les réfugiés sur les terres romandes...et bien au-delà... Si vous vous sentez pousser des ailes à l'heure où le repli identitaire paralysie des millions d'âmes humaines anesthésiée devant le spectacle des personnes démunies de tout venues s'échouer sur nos rivages méditerranéens, vous pouvez participer à la fête des migrants.

Bonjour à toutes et tous,

Le samedi 4 juillet 2015, vous êtes tous conviés dès 18h à une nouvelle soirée de concerts de soutien au Refuge Saint-Laurent. Au programme, du reggae, du rap et le groupe français HK qui nous fait le plaisir de venir jouer en session acoustique. (voir affiche ci-dessous)

Un repas traditionnel érythréen ainsi qu'une exposition de photographies dans le foyer du bar sont également au programme de la soirée...

Nous espérons d'avance, vous y voir tous et toutes en grand nombre :D

(Pour plus d'informations sur l'événement, n'hésitez pas à vous rendre sur le site www.desobeissons.ch ou l'événement facebook https://www.facebook.com/events/502745366542262/ )

Le groupe Animation du Collectif R

 

 

27/06/2015

La fin des délices, les débuts du supplice

Monde fou ;

que je quitte

le devoir accompli.

 

Monde fou ;

qui fuit l'utopie

d'un homme accompli.

 

Monde fou ;

que je quitte

le cœur enfoui dans la mer.

 

Monde fou ;

que d'horreurs et de ténèbres tombés sur tes médias ;

que de mensonges et de trahisons ;

que de dieux imposteurs et tortionnaires ;

que de haine et de jalousie;

que de faux rois et de faux princes.

 

Monde fou ;

elle est devenue mon jasmin,

ma rose et mon parchemin.

 

Et seul l'amour

restera plus fort que notre mort.

Entre nous deux,

entre nous deux seulement.

 

Quand tu t'en iras

il y aura l'odeur du jasmin

se répandant sur la Terre

effaçant l'odeur de la poudre

et la folie du sang répandu.

 

Quand tu t'en iras

c'est l'amour qui prendra son envol

et qui brillera dans leurs yeux

au nom de notre humanité.

 

Captain Nemo

de passage à Port el Kantaoui

 

 

26/06/2015

Des mots polis...des mots policés

Néanmoins la foi démocratique est sans cesse violée dans les grandes sociétés policées. Il est peu de gouvernements qui soient fidèles à leurs citoyens ; il est peu de citoyens qui soient fidèles à leurs gouvernements.

Je viens de paraphraser — (Jean-Claude de La Métherie, De l'homme considéré moralement: de ses mœurs, et de celles des animaux, vol.2, p.268, an XI). https://fr.wiktionary.org/wiki/polic%C3%A9

Sur les rochers de Vintimille, quelques grappes noires font mouvement et sécession face aux touristes qui passent en masse la frontière. Ils sont sauvagement interdits d'entrée sur le territoire de l'Hexagone...dans le plus grand respect de la loi française... Les autres, les Français ou Européens, ont tous leur bon de sortie pour s'en aller profiter du bien-être estival sur les côtes italiennes...dans le plus grand irrespect et l'indifférence la plus totale vis-à-vis de ces étrangers arrivés de façon souvent homérique sur le sol européen et dont les Français et Européens ne se soucient absolument pas. Leur sort n'est pas de leur ressort mais celui de leur gouvernement...Ils ont bravé les interdits transfrontaliers...Qu'ils aillent se faire cuire un œuf sur leur rocher...en attendant les décisions de l'Europe qui n'arrivent jamais tellement la lâcheté et l'hypocrisie généralisées transpirent en cet été 2015 brûlant.

Les seuls qui s'en préoccupent vraiment, si j'ose le dire ainsi, ce sont les sympathisants de l'extrême-droite, de l'extrême loyauté au droit du sang d'origine. Et ceux-là viendront manifester avec leurs banderoles et leurs slogans pour faire déguerpir au plus vite ces migrants qui dérangent l'Ordre Blanc. Et s'ils ne repartent pas dans la mer se faire bouffer par les méduses, ils sauront, eux, les jeter dans les entrailles de la Méditerranée. Pas d'invasion ! Pas de soumission aux vagues migratoires qui envahissent le continent et qui vont transformer l'Europe en Afrique d'Europe. La France aux Français...sauf que...

Sauf que le onze de France qui a remporté la Coupe du Monde de football en 1996 était la France Black-Blanc-Beur comme quoi la France qui gagne est une France métissée...et pas cette France des taxis qui se bat pour conserver les privilèges d'un corporatisme dépassé.

Est-ce alors la France des multinationales qui devrait gagner au détriment de la France profonde ? Elle non plus n'est pas la France rêvée des démocrates. Uber Alles, les néo-nazis de la globalisation qui amassent et concentrent les capitaux entre quelques mains au détriment des Etats ( et des citoyens surtaxés, eux) qui ne perçoivent même plus d'impôts là où se captent les plus grandes richesses alors que les employés de ces multinationales n'ont ni contrat de travail, ni protection syndicale, ni même salaire payé à la hauteur des prestations fournies. Employés qui créent leur petite république individuelle ou la fraude fiscale est la loi et le travail au noir la règle. Je suis travailleur de jour pour un salaire officiel et déclaré de working poor surtaxé et travailleur de nuit chez Uber afin d'arrondir mes faims de mois pour que mes enfants puissent manger à leur faim et...partir en vacances avec ma femme et moi quelque part sur la côte Adriatique...Fin de la démocratie pour tous...Début des règlements de comptes.

La jungle est dans nos murs. Alors pourquoi ne pas accueillir ces sauvages noirs qui vivent et tentent de survivre dans cette jungle avec nous ? Solidaires avec les plus démunis plutôt qu'esclaves des milliardaires qui tentent de nous soumettre à leurs bottes.

P.S. Ce billet est provisoirement le dernier... En attendant que des nouvelles vous parviennent des murmures de la mer. A bientôt.

 

24/06/2015

Aide de proximité, aide du lointain, élargir son empathie

La réponse aux derniers commentaires de lovejoie et Corélande ne pouvant leur parvenir pour cause d'erreur informatique dont je ne connais pas la raison, je viens ici simplement défendre l'empathie au sens large de la famille humaine qui doit se faire non au détriment de la famille rapprochée mais en parallèle à la famille rapprochée.

Je donne donc ci-dessous le commentaire que je voulais déposer et dont je ne parviens pas à publier en espérant que le problème est chez 24 Heures...et que la panne sera réparée dans les meilleurs délais...

 

« Chère Corélande,

Mon fils vous donnera sa réponse un jour, peut-être. C'est compliqué d'aider. La famille, certes. Priorité absolue quand quelque chose de grave arrive. Mon fils travaille dur pour un métier qu'il aime avec passion. Ah les vaches! Le bonheur est dans le pré. Mon fils a les pieds sur sa terre jurassienne et il n'est pas prêt de quitter ce lieu magnifique pour quelques folies poétiques dont son papa a le secret. Je l'en félicite. Je demande de loin pas à mes enfants de vivre ce que je vis et à la façon dont je le vis. Je connais trop la solitude de ma situation pour dire qu'elle est très confortable. Mes enfants ont la vie devant eux, une famille à construire et à aimer. A près de 60 ans, comme leur père, ils auront peut-être d'autres utopies à honorer.

Bonne journée à vous deux. Et merci de ce débat sans véritable fin. Aide de proximité ou aide du lointain, l'important c'est l'empathie que l'on accorde aux êtres humains. Ici, je ne suis qu'une personne qui tente d'alerter devant les dangers. Les Allemands des années 20 étaient des gens tout-à-fait ordinaires comme vous et moi avant qu'ils ne croisent le chemin de leur futur maître adoré et führer: Adolf Hitler...

Cela donne à réfléchir afin que nos sociétés ne versent jamais dans le même piège dramatique et funeste. »