23/06/2015

Terre d'exil et d'asile

L'Histoire humaine est chargée d'aventures migratoires, d'invasions, de voyages imaginaires ou/et réels. Qui ne connaît pas Homère et son « Ulysse » formidable conte de la Grèce antique?

Qui ne connaît pas le voyage en Inde de Christophe Colomb se terminant aux Amériques...et avec la guerre génocidaire qui commencera contre les peuples autochtones pour obtenir richesses et territoires?

Ces migrants étaient soit des aventuriers désireux de connaître de nouveaux mondes et de s'y installer soit des marins à la solde des rois qui tenaient à agrandir leur royaume et leur richesse partout où ils le pourraient pour leur propre gloire et celui de leur empire.

De ces migrants, on retiendra l'aspect redoutable, armé et organisé à coups de financement faramineux. Migrants qui ressemblent à nos migrants modernes des grandes puissances, Chinois, Européens, et Américains en tête, qui cherchent en Afrique un eldorado financier en exploitant les richesses de son sol ou tout simplement en ouvrant des commerces prospères grâce à la croissance exponentielle de certaines villes et régions africaines.

Et puis, il y a les autres migrants qui sont sans doute moins redoutables pour la culture locale mais sans doute beaucoup plus craints parce que pauvres, sans liens communs entre eux, ne venant pas sur des vols en première classe ou des paquebots de luxe, pour conquérir leurs nouveaux horizons.

Ces migrants se sont tous ceux qui risquent d'appauvrir les caisses de nos Etats financés par les impôts des citoyens de souche. Ces migrants ne sont pas forcément au bénéfice de diplôme et d'expérience professionnelle. Ils sont en état de détresse bien souvent. Fuyant guerres et situation personnelle catastrophique, ils tentent leur dernier coup de poker pour enfin connaître une vie plus acceptable en rapport avec leurs rêves d'enfance ou tout simplement en rapport avec la dignité que l'on se doit d'accorder à chaque être humain.

Les sans-terre, les intouchables, les ingérables, les misérables, les irrécupérables, les pestiférés, les damnés. Quelque soit le qualificatif qu'on leur attribue, il sera toujours péjoratif dans la bouche d'une majorité de personnes prenant peur devant « l'invasion » non contrôlée de ces morts-vivants qui ne sauraient retrouver vie sous peine de nous condamner nous, les prospères, à disparaître en leur laissant toute la place.

Hors, il faut le constater. Ceux qui occupent toute la place, le petit 1% de notre Humanité qui s'octroient les 99% des richesses planétaires, sont aussi les faiseurs de guerre quoiqu'on en dise, et donc les responsables en premier chef des dizaines de millions de réfugiés fuyant leur propre pays dévasté par des barbares aux ordres de ces super riches fournissant mieux en canons et en dollars les salauds prêts à participer aux boucheries humaines qu'ils n'offrent leur assistance et ouvrent leur bourse méga-géante aux personnes en danger de disparition. Réfugiés qui débarquent sur nos terres et demandent le droit d'asile et la possibilité de travailler.

Parmi eux, quelques-uns ont sans doute de mauvaises intentions quant à leurs motivations de venir chez nous. Actes de terrorisme en tête ou simplement désir de se faire assister par une société opulente qui offre ses largesses, voir, en plus, utiliser le temps libre total ainsi obtenu pour faire quelques trafics illégaux et s'enrichir sur le dos des gens et la mort des toxicomanes. Des salauds, il y en a partout. Et pas qu'en Afrique.

En attendant, les peuples démocratiques devraient mieux comprendre les mécanismes qui entraînent ce genre de catastrophe migratoire avant de céder à la pensée fasciste qui nous entraînera vers des guerres irréversibles et globales. Ces gens venus d'ailleurs ne sont en rien responsables des politiques de leur gouvernement, des liens qui unissent les puissants de ce monde dans un cynisme extraordinaire. Ces gens ne demandent qu'une seule chose : le droit à la vie, le droit d'exister en paix et en accord avec eux-mêmes et leurs voisins de palier, le droit d'exercer un métier et de participer à la vie active de nos sociétés, le droit d'aimer la vie et les gens à la place de se recroqueviller dans la haine de soi et des autres pour cause de non entrée en matière sur leur dossier et leur cause, leur échappatoire à la vie d'enfer qu'ils ont souvent connu sur leur propre terre d'origine.

Ne nous laissons jamais abuser par les démagogues et les partisans du racisme et du fascisme. Restons lucides et vigilants face à la diabolisation des migrants. Ils sont pauvres, à la merci de la mer, prêts de la mort, donc prêts à se battre positivement pour la vie. Ils sont nos alliés, nos possibles amis, nos sources d'énergie renouvelable. Ils ne sont ni rien ni personne. Sauf à imaginer que Ulysse lui-même revenu au pays seul au monde, vieux d'expériences humaines extraordinaires, ne soit reconnu que d'un vieil aveugle et de son chien et renier de tout le peuple qui l'avait prit pour son roi.

Ulysse le Flamboyant est parmi les Migrants.

 

 

L'horreur nazie est de retour

Tout en douceur et en rondeur dans la propagande pour ne pas trop heurter « l'esprit démocratique » qui survit encore parmi les masses populaires en plein doute identitaire et souffrant des maux du chômage, de la pression au travail, des salaires rognés comme des pensions de retraites allouées.

Tout en cruauté et en ironie sanglante dans les mots d'ordre pour abolir l'esprit de résistance, donner raison à l'oppression, distiller un discours choc frappant les négligences coupables de la race blanche qui va se faire avaler tout cru par l'étranger faute de résistance et d'esprit du plus fort. L'étranger, ce fauteur de troubles, ce semeur de perversion et de propagande religieuse totalitaire, ce voyou quémandeur de soins, ce profiteur d'un système à l'agonie qui exclut lui-même du gâteau social ses résidents de souche tout en accueillant à bras ouverts l'ennemi venu d'ailleurs, cet ennemi protégé de la gauche bien-pensante prête à toutes les compromissions et faiblesses, y compris celles qui consistent à brader la fierté et les conservatismes nationaux aussi bien que religieux au profit de ce conglomérat informe,dénaturé de pseudo civilisation multiculturelle s'effondrant sur elle-même et provoquant moult troubles civils, chômage, dumping salarial, dépravations et déperditions morales, manque de courage, manque de cruauté envers cet Autre qu'il serait préférable d'abattre avant qu'il ne soit trop tard... Tout ce marasme civilisationnel organisé par cette caste au service de la grande puissance élitiste internationale dirigée par la juiverie mondiale avec l'appui de gouvernements faiblards, la banque mondiale et le FMI (sic) donnant accès aux soins, le droit au logement, et aux ressources nationales....provenant du peuple travailleur corvéable à merci cotisant pour la part des Autres, cet Autre haï, rejeté, vilipendé, et considéré comme les sauterelles annonciatrices de l'apocalypse et la fin de l'Europe blanche, de l'Occident suprématiste, dominateur, fait pour rester mille ans encore le phare mondial... La plomberie a du mal à suivre pour colmater les brèches et contenir les fuites d'eau. Il serait temps de construire une digue autour de l'Afrique pour éviter le tsunami chez nous, Qu'ils se noient parmi, chez eux, mais qu'ils laissent vivre en paix la race blanche sans déranger notre bonne conscience... Cerné entre Marine le Pen et Nicolas Sarkozy, le peuple ne comprend plus rien au discours de qui veut quoi et pour qui. Le Président normal continuant dans sa normalitude royale devant un peuple redoutant les platitudes toujours plus monumentales de leur petit Prédisent.

Le tableau noir de notre société établi par toutes sortes de personnes à la craie blanche n'aurait pas déplu du tout à un certain homme qui pleurait la décadence morale et culturelle de son pays, la déchéance du peuple et sa soumission à l'élite organisée par une oligarchie juive toute puissante reconduite à la tête de la société allemande pour organiser sa propre survie au détriment des masses salariales mise au chômage, crevotant dans la misère économique, spirituelle, et culturelle. Cet homme n'en pouvait plus de voir ainsi la nation allemande s'effondrer et soumise au nouvel ordre mondial des Français et des Américains qui soumettait l'Allemagne et son peuple aux pires sévices. Il fallait donc cet homme providentiel qui préparait depuis des années sa prise de pouvoir après avoir échoué dans sa tentative de devenir un grand artiste... Cet homme, vous le connaissez tous, et voici noir sur blanc ce qu'il écrivait dans  « Mein Kampf » :

Le rôle du plus fort est de dominer, non point de se fondre avec le plus faible, en sacrifiant ainsi sa propre grandeur. Seul, le faible de naissance peut trouver cette loi cruelle.

Ce peuple [français], qui tombe de plus en plus au niveau des nègres, met sourdement en danger, par l'appui qu'il prête aux Juifs pour atteindre leur but de domination universelle, l'existence de la race blanche en Europe.

Adolf Hitler

 

C'était dans les années 20 du siècle dernier après son putsch manqué alors qu'il croupissait en prison. L'homme avait devant lui un grand avenir et une fin encore plus grandiose après avoir commis ce que l'on sait comme dévastation et horreurs. L'Europe va-t-elle trouver son nouvel Hitler pour sauver la race blanche d'Europe et un grand peintre-écrivain rejouant le coup d'Adolf ?...

Le rôle du plus fort est de dominer. Pas de se fondre avec les plus faibles.

N'oubliez pas cette petite phrase d'Adolf et vous dominerez le monde...avant sa grande, sa suprême dévastation...tout à la fin du scénario cauchemardesque.

https://fr.wikiquote.org/wiki/Mein_Kampf

 

 

22/06/2015

Butterfly

Jeunesse passée.

56 étés

déposés dans les blés.

 

Pourquoi les papillons

ne survivent-ils qu'un seul été ?

 

Pourquoi 56 étés

me donnent-ils ce visage de papillon ?

 

Fauché dans la fleur de l'âge.

Cela doit en être l'unique raison,

 

Ou alors :

danser dans la fleur de l'âge

à en perdre la raison.

 

Pardonnez la folie de cet homme.

Il ne connaît plus les limites de la mer.

Il a oublié toute tranquillité sur la terre.

 

Battements d'ailes en pagaille.

Et puis la fin solitaire

en beauté

pour sa foutue bataille solaire.

 

2015-06-21 23.32.20.png

 

 

2015-06-21 23.32.20000000.PNG

 

 

2015-06-21 23.32.20000.png

 

 

IMG-20150621-WA00022.jpg

 

 

21/06/2015

L'Expo Universelle 2015 à Milan

Située dans le nord de l’Italie, Milan est une excellente destination pour ceux qui veulent allier culture et esthétisme.

Outre sa réputation de capitale de la mode, Milan est aussi une ville qui a sû valoriser son patrimoine comme la cathédrale du Duomo située sur la place du même nom et considérée comme une merveille architecturale, mais aussila gare de Milan-Centrale, la piazxza Mercanti, la Galleria Vittorio Emmanuelle II.

Et surtout à ne pas manquer le célèbre opéra de la Scala de Milan qui se prépare à une saison 2015 grand format en vue le l’exposition universelle de Milan ; au programme «Fidélio », « Aïda », « la Bohème » et tant d’autres.

A ce propos, l’Exposition Universelle de Milan, c’est aussi le plus grand évènement organisé sur le thème de l’alimentation et de la nutrition. Durant 6 mois, la capitale lombarde deviendra une vitrine mondiale pour tous les pays qui voudront exposer le meilleur de leur savoir-faire dans le domaine.

L’Expo Universelle c’est plus d’1,1 million de m² de surface d’exposition, plus de 140 pays et organisations internationales concernés et plus de 20 millions de visiteurs. Le pavillon français (3600 mètres carrés) est consacré à la sécurité alimentaire et est considéré l’un des 10 pavillons les plus beaux de l’Expo.

L’objectif de cette manifestation est de réussir à garantir une alimentation plus saine, plus contrôlée et suffisante pour tous les peuples et ce dans le respect de l’équilibre de notre planète.

Cet évènement unique au monde sera le réceptacle de nombreuses réflexions, confrontations d’idée, découvertes, nouveautés qui contribueront à stimuler la créativité des différents pays et à promouvoir des innovations pour un meilleur futur.

Et parce que réfléchir ça donne faim, sera offerte la possibilité, à tous les visiteurs, de connaître et déguster les meilleurs plats du monde et par la même occasion de découvrir les traditions agro-alimentaires et gastronomiques de chaque pays.

Le tout animé par des évènements artistiques et musicaux, spectacles et laboratoires créatifs.

 

Les pavillons qui valent un coup d'oeil particulier sont celui de l'Azerbaijan avec son architecture à la fois moderne et simple construite à partir de matériaux traditionnels comme le bois ou la pierre.

Celui de la Thailande vaut aussi le détour avec son pavillon qui reprend la forme du chapeau traditionnel des cultivateurs de riz thailandais.

 

Infos pratiques :

Dates : Du 1er mai au 31 octobre 2015.

Lieu :

L’Expo se situe au nord-ouest de Milan et s’étendra pour 90% sur la commune de la ville et 10% sur celle de Rho.

Tarifs :

Possibilité de réserver les billets sur le site officiel de l'Exposition Universelle et de profiter ainsi d'une réduction de 20%. Offre valide jusqu’au premier mai.

- Visiteur âgé de 14 à 64 ans : 32 euros

- Visiteur de plus de 65 ans : 25 euros par personne

- Forfait famille (adulte(s) + enfant(s)) : 41 à 82 euros

Hébergement :

Il est préférable de réserver votre logement à l’avance et à proximité de l’Expo. Sur des sites comme http://fr.venere.com/de712492/italie/hotel-milan/ vous trouverez des chambres adaptées à vos exigences géographiques et économiques.

Accès :

Accès Nord-Ouest : Trains via une gare TGV spécialement construite pour l'occasion.

Accès Sud-Ouest : Ligne 1 du métro milanais

Accès Sud : Taxis, Cars, voiture

Accès Est : Taxis, Cars

 

 

Susanna Giordani

 

 

logo expo milan
Affichage de logo expo milan en cours...

 

Si Dieu est une cochonnerie, les hommes en sont responsables

Il vous met dans une situation de le haïr ? Vous ne pouvez plus entendre son nom ? Vous ne pouvez même plus le supporter dans la bouche d'un croyant ? Vous le niez jusqu'à vous renier vous-même dans la liberté de penser que vous accordez normalement aux autres ?

C'est que Dieu est devenu une cochonnerie infecte, un attrape-nigaud immonde pour faibles d'esprit, un piège à cons pour offrir le pouvoir aux totalitarismes les plus rebutants et sanguinaires.

Dieu est ce qu'en font les êtres humains. Dieu a vécu mille transformations au cours des âges. Il a été poly et mono, dans les étoiles ou dans le ciel, sous la mer et sur les volcans, dans le feu et l'eau, dans l'air et le métal. Il a subi tellement de mues et de visions. Mais Dieu est le mirage des êtres humains. Il existe dans leurs âmes et dans leurs consciences. Il peut être admirable, beau, courageux, amoureux. Il peut aussi être haïssable, laid, lâche, et haineux.

Dieu est en tout et partout. Mais c'est l'Homme qui en fait une cochonnerie infecte ou un Être spirituel suprême.

Si tu sens que le mauvais œil pourrait te détruire, conjure le sort, et bats-toi pour rester avec des pensées positives et une envie de construire le monde plutôt que de le détruire à coups de cochonneries et de bouffonneries métaphysiques qui entraînent l'Humanité dans sa chute finale.