16/09/2015

Merci Monsieur Charles

Il y a quelques hommes dont la tête et le coeur dépassent la masse des êtres humains plus aptes, trop souvent, à accuser l'autre, à refuser l'autre, à condamner l'autre plutôt que de se remettre en question dans leur façon de penser l'existence, la démocratie et tout ce que cela implique comme engagement humain. Charles Aznavour fait partie de ces personnes qui possèdent la grâce en plus du talent artistique. Mais souvent l'une va avec l'autre.

Premier rappel: la démocratie n'exige pas la médiocratie. La démocratie implique que des têtes et des coeurs à la hauteur prennent les responsabilités de la gouvernance, élus par des peuples qui savent mettre les bonnes personnes aux bonnes places. Si la démocratie n'est pas capable de mettre au pouvoir des têtes qui ont une âme alors qu'on la passe par les armes et qu'on passe à un régime où les poètes, les musiciens, les artistes prendront le pouvoir sur la médiocratie de pensée du peuple incapable de s'élever par soi-même, de s'instruire pour comprendre les enjeux de notre monde.

Second rappel: aux Suisses et Suissesses qui ferment leurs portes et leurs coeurs,  je ne donne qu'un seul exemple parmi des milliers d'autres possibles: Nicolas Hayek, Libanais d'origine, il est à la base du plus grand succès historique horloger de la Suisse, et cela contre les banques suisses qui ne croyaient pas à sa Swatch. Nicolas Hayek a sauvé l'industrie horlogère de la faillite, préservé du chômage et de la misère sociale des milliers de Suisses et Suissesses, à booster le dynamisme helvétique. En plus des dizaines de milliers d'emplois dans la branche horlogère, il a offert des milliers d'autres emplois dans la construction, la restauration, la bijouterie, la publicité, et la vente. Cela a ramené directement et indirectement, par l'entreprise et les salariés, des impôts colossaux à la Suisse qui a pu redistribuer cela pour le bien de la collectivité publique. Si quelques millions de ces impôts finissent dans l'aide aux migrants, ce n'est que justice pour une solidarité entre les peuples du monde. Si tout le monde ne peut pas s'appeler Nicolas Hayek, tout le monde peut, à son niveau, venir en aide à cette immense vague migratoire.

Voici en images quelques photos des 400 personnes qui ont défilé hier soir pour l'ouverture des frontières aux migrants. Sur la chanson du grand Charles qui va ouvrir une de ses résidences à des migrants, je laisse à chacun et chacune le soin de réfléchir à xy façon de fuir ses responsabilités humaines tout en accusant de tous les noms d'oiseaux ces personnes dignes qui arrivent chez nous et qui demandent de pouvoir vivre et travailler chez nous. Si les moutons noirs existeront toujours, que les dealers et autres trafiquants causeront toujours un tort énorme aux populations migrantes, il ne faut jamais oublié que parmi les Suissesses et les Suisses d'origine, il y a aussi des horribles personnages qui ont trahi l'Humanité.

 

 

2015-09-16 00.31.51.png

 

20150915_182231.JPG

 

20150915_173344.JPG

 

20150915_180126.JPG

 

20150915_180247.JPG

 

20150915_181558.JPG

 

20150915_181822.JPG

 

20150915_181904.JPG

 

20150915_182052.JPG

 

20150915_182104.JPG

 

20150915_182135.JPG

 

20150915_182659.JPG

 

20150915_183044.JPG

 

20150915_183102.JPG

 

20150915_183136.JPG

 

20150915_183225.JPG

 

20150915_183523.JPG

 

20150915_183526.JPG

 

20150915_183743.JPG

 

20150915_184008.JPG

 

20150915_184222.JPG

 

20150915_184338.JPG

 

20150915_184544.JPG

 

20150915_184602.JPG

 

20150915_184624.JPG

 

20150915_184722.JPG

 

20150915_184746.JPG

 

20150915_184905.JPG

 

20150915_185103.JPG

 

20150915_185342.JPG

 

20150915_185354.JPG

 

20150915_185809.JPG

 

20150915_190634.JPG

 

20150915_190638.JPG

 

20150915_190643.JPG

 

20150915_190857.JPG

 

15/09/2015

La Vie d'Adèle et celles des migrants

MIGRATION

(Manifestion du collectif R, 15 septembre 2015)

oeuvre dédiée à toutes mes soeurs et mes frères, mes compagnons et compagnes dans la lutte pour la reconnaissance des migrants et migrantes.

Le cliché a été pris durant la manifestation.

 

2015-09-15 22.22.355.png

 

 

2015-09-15 22.24.30.png

 

 

2015-09-15 22.22.3555.png

 

 

2015-09-15 22.24.3000.png

 

 

2015-09-15 22.22.35555.png

 

 

2015-09-15 22.244.PNG

 

20150915_190623-ANIMATION.gif

 

 

 

 

Le retour des Etats-Nations, la fin des illusions

La fermeture des frontières, les murs érigés, les contrôles d'identité dans l'espace Schengen, nous font retourner à l'âge des alliances, des guerres, des besoins de se distinguer des autres par la haine de la différence, la haine des croyances de l'Autre, l'amour de son Dieu opposé à la haine du Dieu de l'Autre ou de son anarchie.

Nous voilà en plein dans le mur avec la fin des rêves d'une Humanité Une et Indivisible et le retour au repli sur soi. Cela augure d'un avenir assassin, d'un désir d'en venir à se considérer comme la race élue, pure, et éternelle. La Francité pour la France, par exemple. La Francité, c'est quoi?

La Francité, ce sont les Gaulois qui repoussent César, l'envahisseur armé de ses légions. La Francité, ce sont ces Français qui repoussent aujourd'hui les migrants, ces envahisseurs armés de leur seule humanité qui se présentent aux frontières de l'inhumanité française afin de sauver la Francité, selon l'extrême-droite et ses fidèles partisans.

La France, citée des Droits de l'Homme est en pleurs. La France, cité de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme prend les armes, met ses polices et ses militaires aux frontières pour vaincre l'humanité désarmé des migrants. On ne remplace pas un Français par un Syrien. On ne remplace pas l'église par la mosquée. On ne remplace pas le roi par le sultan. Vive la France bleue Marine! Vive la Nation! Morts aux envahisseurs!

Ne me parlez plus des Lumières. Elles se sont éteintes. Et la France prépare ses Ténèbres et ses Catacombes.

 

C'est ça!

ou

ça!

Je suis ton surf dans la nuit

Je suis ton surf dans la nuit

 

Laisse-moi devenir

ton surf dans la nuit

ton avenir dans tes jours

 

Laisse-moi être

ta planche de salut

quand tous ils se foutent de toi.

 

20150717_2116177.JPG

Non.

Tu ne vas pas couler pour leur faire plaisir.

Non.

tu ne vas te noyer pour satisfaire leur égoïsme.

Non.

Tu ne vas pas en silence disparaître

pour faire place nette à leur bien-être.

Non.

Je serai là pour ouvrir la frontière.

                                        Je serai là pour franchir leurs barrières

                              de fil barbelé qu'ils te tendent dans leur honte.

 

Oui.

Je serai ce No Border.

Oui.

Je serai ce grand rêveur.

Oui.

Je resterai vivre dans la fureur

de nos joies romantiques.

 

2015-09-15 00.36.01.png

Laisse-moi devenir

ton surf dans la nuit

ton avenir dans tes jours

Laisse-moi être

ta planche de salut

                                              quand tous ils se moquent de toi.

 

Ils veulent ta peau

quand moi je veux danser contre ta peau.

Ils veulent ta mort

quand moi je veux danser avec les morts

pour les ressusciter tous à la vie.

Ils veulent ta fin

mais moi je suis un mort de faim

qui n'en a jamais assez d'aimer

tes couleurs, tes rires, tes larmes.

tes histoires, tes gags, tes trésors d'humanité.

2015-09-15 00.38.29.png

Rentre dans cette danse.

Suis-moi dans la transe.

Nous briserons leurs chaînes

pour qu'ils connaissent la vraie liberté.

Nous briserons les murs

pour qu'ils connaissent l'humanité.

Nous franchirons ensemble toutes les frontière.

Et si la mort est notre ultime barrière

alors nous franchirons la mort très fiers.

 

2015-09-15 00.56.47.png

Laisse-moi devenir

ton surf dans la nuit

ton avenir dans tes jours

 

Laisse-moi être

ta planche de salut

                                           quand tous ils se désintéressent de toi.

 

Ma soeur, mon frère,

tu es de ma famille humaine

et ça, je ne l'oublierai jamais.

Ma soeur, mon frère,

tu es le sel de ma vie en peine

et ça, je l'ai gravé à vie sur mon front.

 

2015-09-15 01.03.41.png

Laisse-moi devenir

ton surf dans la nuit

ton avenir dans tes jours

 

Laisse-moi être

ta planche de salut

quand tous ils se désintègrent de toi.

 

Je suis le nègre

et j'ai ta fièvre.

Ensemble, nous briserons les frontières.

 

2015-09-15 01.14.35.png

 

 

11:10 Publié dans MISSIV ATTACK | Lien permanent | Commentaires (0) |

14/09/2015

MISSIV ATTACK

Mouvement International Solidaire des Sans-Identités Valables.

Page Facebook créée aujourd'hui. Celles et ceux qui aiment la page sont invités à le montrer en signant d'un "je t'aime"...

https://www.facebook.com/Missiv-Attack-905035966256459/timeline/?ref=page_internal

 

False Flags (Faux pavillons). Merci à ma Coccinelle, site musicale de traduction de chansons.

Cette chanson de Massive Attack commente les temps modernes, la violence qui est toujours la même depuis des années, le fait que les hommes n'apprennent pas de leurs erreurs passées :

Modern times come talk me down
Riot like 1968 again
Riot like the 1980's again
The days of rage yeah nothing's changed

Le texte fait références aux émeutes qui ont lieu en France en 2005, et celles qui ont lieu en Angleterre en 2001, en les mettant en parallèle à celles de 1968 et des années 80 (mai 68 et émeutes Skinhead notamment en Agleterre dans les années 80). Il y a également une dénonciation de l'influence religieuse sur la societé, et du pouvoir des grandes nations, de leur capacité à déclencher des guerres.

In city shoes
Dans des chaussures de ville
Of clueless blues
Au cafard paumé
Pays the views
Jette un coup d'oeil
And no-mans news
Et pas de nouvelles des hommes
Blades will fade from blood to sport
Les lames vont disparaître entre sang et sport
The heroin's cut these fuses short
L'heroïne raccourcit ces cordeaux
Smokers rode a colonial pig
Les fumeurs chevauchaient un cochon colonial
Drink and frame this pain i think
Boivent et encadrent cette douleur je crois
I'm melting silver poles my dear
Je fais fondre les pôles d'argent mon amour
You bleed your wings and then disappear
Tu fais saigner tes ailes et tu disparais
The moving scenes and pilot lights
Les scènes mouvantes et les veilleuses
Smithereens have got 'em scaling heights
Des fragments leur ont fait retomber la pression
Modern times come talk me down
Les temps modernes viennent me narguer
And battle lines are drawn across this town
Et on dessine des lignes de bataille à travers cette ville
Parisian boys without your names
Des mecs Parisiens sans vos noms
Ghetto stones instead of chains
Des ghettos de pierre au lieu des chaînes
Talk 'em down cause it's up in flames
Les dénigrent car tout est en flammes
And nothing's changed
Et rien n'a changé
Parisian boys without your names
Des mecs Parisiens sans vos noms
Riot like 1968 again
Encore l'émeute comme en 1968
The days of rage yeah nothing's changed
Les jours de rage ouais rien n'a changé
More pretty flames
A l'école j'aurais juste mordu ma langue
In school i would just bite my tongue
Et maintenant vos mots me foutent par terre
And now your words they strike me down
Les pavillons sont faux et ils se contredisent
The flags are false and they contradict
Ils pointent et cliquent quelle blessure lécher
They point and click which wounds to lick
Sur les avenues cet air chrétien
On avenues this christian breeze
Tourne son coeur vers plus d'aiguilles s'il vous plaît
Turns its heart to more needles please
On roule des yeux et on en demande encore
Our eyes roll back and we beg for more
Ca épluche cette peau puis souligne
It frays this skin and then underscore
Les cas de guerre que vous tissez et saignez
The case for war you spin and bleed
Les cellules que vous remplissez, nourrissent les écrans de veille
The cells you fill screensavers feed
Les filles que vous nourrissez, les séries que vous écrivez
The girls you breed the soaps that you write
Le charme sans grâce de vos tirs depuis les caniveaux
The graceless charm of your gutter snipes
Les scènes mouvantes et les banlieusards
The moving scenes and suburbanites
Des fragments leur ont fait retomber la pression
And smithereens got 'em scaling heights
Les temps modernes viennent me narguer
Modern times come talk me down
Les lignes de batailles sont dessinées à travers cette ville
The battle lines are drawn across this town
Des gars anglais sans vos noms
English boys without your names
Des ghettos de pierre au lieu des chaînes
Ghetto stones instead of chains
Des coeurs, des esprits et des avions Américains
Hearts and minds and u. s. Planes
Rien n'a changé
Nothing's changed
Et des gars anglais sans vos noms
And english boys without your names
L'émeute encore comme dans les années 80
Riot like the 1980's again
Les jours de rage ouais rien n'a changé
The days of rage yeah nothing's changed
Plus de jolies flammes
More pretty flamesL


En savoir plus sur http://www.lacoccinelle.net/290783.html#qRLbkdqpuuBCzlrL.99

2015-09-14 16.54.34.png

18:53 Publié dans MISSIV ATTACK | Lien permanent | Commentaires (0) |