28/10/2015

Nestlé, c'est du caca ou du cacao?

Encore une drôle d'histoire autour de la multinationale Nestlé.

Vous raffolez du chocolat, suisse en particulier? Vous êtes super bien dans vos baskets et vous votez UDC sans regret? Parce que la Suisse est parfaite? Parce que tout est propre et en ordre dans notre pays et que les grands riches font tout bien même de chasser le requérant d'asile hors de nos terres fédérales?

Mais alors pourquoi diable aller déposer sa merde brune dans les pays Noirs, dominer des terres et des populations étrangères, là où la matière première que nous ingurgitons est extraite de la main des enfants exploités comme cela ne devrait plus être permis depuis des siècles maintenant que le socialisme et ses utopies ont passé chez nous pour mettre un terme à l'exploitation éhontée des masses ouvrières par les grands aristocrates de la révolution industrielle?

Mais là-bas, c'est toujours l'Afrique et son exploitation démentielle. Et notre multinationale très nationale a toujours de quoi mordre à pleines dents les petits enfants qui n'ont pas intérêt à l'ouvrir et à se plaindre parce que s'ils ne travaillaient pas, eux et leur famille n'auraient tout simplement plus de quoi bouffer un quignon de pain.

Moi qui raffole du chocolat, je ne sais pas ce que je mange. Un petit enfant broyé dans le mixer de nos indifférences occidentales? Un truc malsain issu de notre globalisation présenté comme un joyau des chocolatiers helvétiques? Et puis, même à Noël, s'il faut offrir du chocolat à ses enfants ou ses parents en sachant que le petit Jésus a du se crever à la tâche pour me permettre de faire plaisir à ma famille ou à des amis, il y a comme un dégoût amer qui me remonte de l'estomac malgré les bougies, les vitrines illuminées, et les discours de bienveillance en ce monde complétement distordu.

Moi, Suisse? Peut-être plutôt suicidé quand la Suisse Idée se transforme ailleurs en fascisme industriel. Et si on boycottait tous le chocolat pour un temps, il ferait quoi les grands et beaux responsables de Nesté?

http://action.sumofus.org/fr/a/nestle-esclavage/?sub=fb

 

 

 

27/10/2015

Comment l'homme doit-il appeler une soeur libertine?

Tous les noms d'oiselles sont-ils fréquentables? Cela dépend du contexte...

Déjà, si je fais l'amour et l'appelle  ma partenaire de soeur dans mes états amoureux, cela risque de me faire débander en imaginant pratiquer l'inceste entre frère et soeur consentants. L'inceste est une pratique qui existe mais elle n'est guère à encourager car il peut provoquer de nombreux dégâts psychiques. Ne serait-ce que pour ne pas avoir un jour des enfants hors de la normalité qui auront de la peine à vivre dans ce monde qui n'accepte pas toujours les handicaps mentaux et physiques.

Donc si ma soeur est libertine dans ses pratiques sexuelles, je vais l'appeler comment au lit? Les mots orduriers ne sont-ils pas aussi excitants pour la libido des femmes que des hommes? Je pose la question et laisse la réponse aux femmes et aux hommes qui pratiquent "hard". Oui, salaud, encore, ohhh oui, j'aiiiiiime. Vas-y!

Être traité de salaud au lit ne m'a jamais dérangé dans ma masculinité parce que les jeux érotiques sont ce qu'ils sont: une montée vers le plaisir et la jouissance, peu importe les mots et les pratiques pourvus que la femme et l'homme obtiennent l'ivresse...recommandable quand on s'envoie en l'air. Sinon, cela ne vaut pas peine de pratiquer le sexe.

Par contre, cela dépend du contexte... Un mari trompé qui tout soudain découvre les mensonges de son épouse...et qui lâche un flot de jurons à son égards à faire boucher les oreilles des enfants. Une femme bafouée à de nombreuses reprises par un menteur qui court les jupons plus qu'il ne court après l'amour partagé avec sa partenaire...et qui se met à libérer toute sa haine contre l'homme en général et du sien en particulier à cause de sa blessure narcissique et sa profonde douleur...

Et puis, il y a le contexte des hommes grossiers naturellement qui traitent toutes les femmes de salopes n'importe quand, n'importe où, et n'importe comment. Et puis, il y a le contexte des féministes enragés pour qui la castration de tous les hommes devraient être une évidence parce que les hommes sont d'affreux prédateurs.

Les femmes sont mes soeurs... Et je partage l'intelligence, l'expérience, la créativité avec elles. Mais au lit, c'est évident, j'évite absolument le mot soeur...et si je lâche de temps à autre un gros mot qui fait monter au septième ciel le plaisir de ma partenaire et le miens, alors je ne cracherai pas sur la couronne mortuaire des salopes... Question de contexte... et de jouissance.

On est libertin et libertine ou on ne l'est pas. Jusque dans la petite mort sur nos pétales d'extase.

Voir aussi le blog "De l'art helvétique contemporain".

26/10/2015

Hitler, Mein Kampf, la domination du monde...et Dieu

Que serait-il arrivé si Hitler avait réussi à soumettre le monde entier à sa vision au lieu de rencontrer une résistance telle qu'il finisse par perdre la guerre au prix de centaines de millions de vies sacrifiées et de destructions immenses?

La puissance de fascination hitlérienne réside dans le fait qu'Hitler se voyait l'élu de Dieu, comme le nouveau Prophète qui allait purifier le monde et rendre à la "race originelle" son royaume qui appartient à son dieu.

Hitler lie son destin à Dieu. Il se confond en lui. Si la victoire avait été au rendez-vous et qu'Hitler serait mort vieux d'une mort naturelle, il y aurait eu un culte officiel à sa personne et une nouvelle religion qui serait née sur la Terre, avec toutes les tares et les avantages des religions déjà existantes.

Le nazisme est perçu comme le Mal absolu parce qu'il n'a pas triomphé sur les consciences et qu'une résistance farouche s'est organisée contre son idéologie. Mais Hitler lui-même désirait en faire un Bien absolu au nom d'une Humanité pure élue par Dieu...confondu en Adolf Hitler.

Le "Mein Kampf" d'Hitler serait devenu alors la Bible ou le Coran des nouvelles générations de nazis. On aurait construit des temples en son nom et créé une mythologie et des textes religieux. Devenu Intouchable, Mein Kampf aurait été considéré comme sacré, et tabou aurait été toute tentative d'en expliquer le contenu et de le critiquer autrement que par son essence divine.

La défaite du nazisme est la défaite d'un "dieu" combattu par des personnes sachant distinguées les horreurs qui se cachent derrière cette idéologie fasciste.

Pour faire chuter les dieux, il suffit qu'ils perdent la face devant une Humanité au sens critique développé et au libre arbitre aiguisé ayant suffisamment de conscience et de connaissances pour confondre l'imposture d'un dieu totalitaire.

Pour s'interroger sur les mystères de la vie et de l'univers, il faut simplement des citoyennes et des citoyens attentifs à l'être humain, ses croyances ancestrales, ses peurs et ses angoisses face à la mort. Le vide et le chaos cosmiques, ce silence éternel qui nous fascine et nous interpelle, s'habille de la poésie des femmes et des hommes qui s'interrogent sur leur finitude et sur l'existence possible d'une Intelligence globale qui les dépasse. Mais à instrumentaliser cette Intelligence en son propre nom pour fonder des idéologies divines destructrices, l'être humain vend alors son âme au diable et condamne l'Humanité au feu des enfers terrestres.

http://www.slate.fr/lien/54417/hitler-dieu-rapport-secret-1942

 

 

 

 

24/10/2015

Une jeunesse allemande...à recommander à nos gouvernements

Les politiciens et politiciennes d'aujourd'hui ont-ils encore une conscience politique ou uniquement une conscience opportuniste?

En visionnant le documentaire de Jean-Gabriel Périot hier en fin d'après-midi sur la RAF, la Fraction Armée Rouge dont les chefs de bande sont Baader-Meinhof-Ennslin et Meins ainsi que leur avocat de défense Horst Mahler devenu néo-nazi sur le tard... je ne peux m'empêcher de penser à la situation actuelle de notre Europe prise entre démons d'extrême-droites et vagues migratoires qui affolent nos populations.

Si tous se réclament de l'anarchisme et de l'extrême-gauche, ils sont d'abord des acteurs actifs et reconnus de l'intelligentsia allemande. Meinhof passe souvent à la télévision et à la radio alors que le cinéma expérimental est l'oeuvre de jeunes gens qui font études aux Beaux-Arts ou école de journalisme. Ils tiennent un discours agressif envers la bourgeoisie exploiteuse des masses prolétaires, des médias tout-puissants qui détiennent la majorité de la presse allemande et qui répand sa propagande sur le peuple allemand en laissant les miettes aux intellectuels de la gauche radicale.

Gudrun Esslin se fait la porte-parole d'une société moins fanatisé par l'attrait du luxe. Elle se dit attirer par la mode et la beauté en général mais elle s'en méfie en imaginant que par le matérialisme la société contemporaine se perdra dans un fascisme global par le simple fait que les foules seront abruties et éblouies par les vitrines et uniquement intéressées par leur pouvoir de consommation personnelle au détriment d'une vision et d'une conscience globale du monde... On ne peut nier un don de prophétie à la jolie blonde qui possède un cerveau et une intelligence au-dessus de la moyenne.

Cette jeunesse allemande là est marxiste et influencée par un discours qui se fait de plus en plus totalitaire jusqu'au terrorisme que l'on sait. De fils et de filles contestataires ils deviennent des fils et des filles qui rejettent en entier le système bourgeois de leurs parents qui ne se sont pas encore tous remis du nazisme. Les leaders les plus influents de cette gauche radicale vont décider alors de prendre les armes et de créer le chaos. A partir de là, c'est la fuite en avant, le système contre les chiens et les chiennes enragés.

A faire réfléchir nos élus et élues du peuple. En Italie cet été, à Ventimilglia, j'ai vécu avec une jeunesse qui se révolte, une jeunesse pétrie d'intelligence et d'idéaux, une jeunesse qui n'accepte plus les politiques de plus en plus droitières, policières, militaires, et extrémistes de nos gouvernements qui renient et foulent jusqu'aux valeurs les plus fondamentales de nos Droits de l'Homme.

Je dis attention, Mesdames et Messieurs les politiciens. Allez voir d'urgence ce documentaire précieux afin de prendre conscience qu'une partie de notre jeunesse d'aujourd'hui ne rejoint pas du tout la jeunesse lepéniste ou UDC. Le ton triomphal de celles et ceux qui pensent que Mai 68 est mort et enterré avec les idées d'un monde plus solidaire est une erreur capitale de notre bourgeoisie d'aujourd'hui.

Je le dis avec l'intelligence d'un visionnaire qui tente de relier les fils de notre Histoire moderne pour éviter le pire. A mépriser ce que j'écris ici, les élites européennes s'en mordront les doigts.

 

 

23/10/2015

Vive Dublin! L'UDC peut pavoiser sans même combattre

Près de 800 Erythréens repoussés vers l'Italie au mois de septembre au titre de NEM (non entrée en matière) grâce à l'accord Dublin!

Ils n'étaient encore qu'un peu plus de 20 au mois de juin. C'est donc l'Italie qui décidera de leur sort qui, on s'en doute, sera un retour vers la chère patrie du grand dictateur. L'excuse de l'Etat suisse ne vaut pas tripette. Ils seraient tellement de requérants africains entrés en Suisse depuis le début de l'été...

Et l'UDC qui tapait sur le prétendu laxisme du gouvernement et d'une gauche prête à ouvrir les frontières à tout le monde! Quelle désinformation énorme de la part du parti blochérien et quel énorme mensonge de la Conseillère fédérale socialiste Simonetta Sommaruga qui promettait que les Érythréens ne seraient pas expulsables pour cause de dictature chez eux...

En vérité, grâce aux accords avec l'Europe, la Suisse peut se permettre de se laver les mains, de refuser tous les migrants du monde, sauf les Européens, et dire à la face du monde qu'elle a bonne conscience parce que protégée par des lois démocratiques européennes.

A l'UDC, on avait tellement affolé la population suisse, avant les élections, devant les hordes de réfugiés que le gouvernement, au lieu de dire la vérité sur le vrai sort qu'elle réserverait aux migrants, a préféré jouer les grandes âmes façon Merkel sans en avoir ni les mérites et ni les emmerds. Le PS se décrédibilise totalement et a menti effrontément aux migrants en provenance d'Erythrée comme au peuple suisse. On entend déjà les rires gras de Feysinger & CO.

A quand l'immigration 0 en terre d'Helvétie?

http://www.tdg.ch/suisse/toujours-erythreens-voient-refuser-lasile/story/25012198