11/10/2015

A l'Ouest des Feuilles Mortes

 

Oh je voudrais tant qu'ils se souviennent

cette cavale était la tienne

c'était ta liberté

je crois

Qu'elle est ton irréductible saga

Et chaque fois les feuilles mortes

me rappelleront l'absence d'avenir

jour après jour

les amours mortes

n'en finissent pas de courir.

D'autres sur la frontière qu'on abandonne

mais leur chanson qu'ils me pardonnent

se brise peu à peu dans la mer

à cela ne leur reste qu'un goût amer.

 

Car chaque fois les feuilles mortes

me rappelleront nos souvenirs

Jour après jours nos amours mortes

n'en finissent pas de mourir

 

Peut-on jamais savoir par où commence

et quand finit la longue errance

de tous ces inconnus qui passent

comme des chiens condamnés à l'impasse?

 

Cette chanson "Les Feuilles mortes"

s'efface dans vos indifférences

et ce jour-là

ma longue errance

en aura fini de mourir.

Et ce jour-là

ma longue romance

en aura fini de mourir.

10/10/2015

Fernand Melgar, les migrants, et moi

Écrivons-le tout de suite. Je ne connais pas personnellement le cinéaste Fernand Melgar.

Ce qui me fait écrire le titre de mon billet se situe donc dans l'égalité de traitement que le cinéaste et moi, comme les migrants, recevons de la part des extrémistes de la droite ultime. Haine, injure, mépris, mensonges, parfois jusqu'aux menaces et intimidations. Ce qui nous rassemble et nous ressemble aussi c'est la défense du multiculturalisme, la prise en compte de chaque être humain sur cette Terre sans discrimination des origines sociales ou culturelles.

Disons-le tout de suite. J'aime comment Fernand Melgar travaille et approche ses sujets. C'est un homme qui a une très fine connaissance des êtres humains et il sait respecter jusqu'à l'adversaire le plus irréductible de la propre cause qu'il défend (je pense particulièrement ici à Christoph Blocher et son parti comme ennemi de l'étranger).

Le cinéaste vient de porter plainte contre inconnu pour injures et menaces. Il a peur pour lui et sa famille! Il vit pourtant en Suisse dans un pays qui se dit démocratique mais où certains médias acceptent des commentaires haineux et même des menaces contre des personnes (il attaque en justice le site les Observateurs.CH qui fait preuve de complaisance et laisse circuler des commentaires anonymes qui portent atteintes à l'intégrité physique et intellectuelle de Fernand Melgar).

Sommes-nous encore en Suisse ou dans un Etat qui dérive peu à peu vers un pouvoir fasciste? L'Etat va-t-il finir par prendre la défense des objecteurs de conscience, des dissidents, des démocrates qui critiquent le système tout en défendant la justice et la démocratie pour tous ou bien  va-t-il continuer à rester complaisant, avec l'appui de certains médias, en laissant ces personnages de l'ombre briser la résistance des personnalités les plus pointues et pertinentes sur les sujets sensibles attaquées de façon impardonnable?

Avant que des meurtres politiques et culturels arrivent sur notre territoire, il serait peut-être nécessaire que l'Etat empoigne le sujet et rappelle à tous les citoyens et citoyennes de ce pays qu'il existe en démocratie des limites à ne jamais franchir. Celles et ceux qui font expression de haine, de menaces pour faire taire les intellectuels et les poètes doivent être clairement condamnés par nos autorités et nos partis politiques, y compris l'UDC qui reste un parti gouvernemental. A défaut, l'UDC doit être exclue du gouvernement fédéral à Berne, comme dans tous les cantons suisses. La démocratie n'accepte pas les comportements fascistes. L'Allemagne des années 30 a voulu se montrer patiente et complaisante avec le nazisme. Elle en a fait payé un prix effroyable et incommensurable à l'Humanité toute entière et à son propre pays aussi. Nous ne devons jamais renouveler l'expérience d'une démocratie molle qui se contente d'observer et de ne jamais rien faire contre tous les fascistes qui développent des idées absolument nocives à la paix et à la démocratie dans le monde.

Fernand Melgar a parfaitement raison de porter plainte. Le temps de l'impunité est révolu. Suisse, réveille-toi avant qu'il ne soit trop tard!

P.S. Un film à voir par celles et ceux qui ont vraiment envie de comprendre les migrants et migrantes, leurs motivations, leur espoir d'un avenir dans ce monde qui les rejette de façon implacable, avec une règle de calculette occidentale qui optimise les bons migrants à accepter,et  les autres à rejeter à la mer sans même un regard... Glacial comme un vent d'hiver qui arrive et se propage à tout l'Occident avec ces fascistes qui veulent en découdre avec les démocrates, les hommes et femmes vraiment libres de cette planète.

 

Allemagne: les démons du passé ressurgissent

Après avoir subi les accusation de Mère Marketrelle de l'Europe, Angela Merkel doit affronter un autre surnom: celui de Passeuse de migrants illégaux.

Nous savons sur  quel registre joue la Chancelière selon les critères extrémistes: d'un côté la fossoyeuse de tous les laisser-pour-comptes européens au profit exclusif du marché; de l'autre la passeuse criminelle de centaines de milliers de clandestins, de surcroît musulmans, qui envahissent l'Europe et bouffent le pain des Allemands sans travailler.

Dans le registre de la haine, l'extrême-droite peut donc profiter à fond de la situation et s'en donner à coeur joie pour descendre en flèche la Chancelière allemande.

Plus historiquement, l'extrême-droite, allemande comme européenne, veut tout simplement la mort de l'idéal européen, la fermeture des frontières, le retour à la nation, et l'expulsion des étrangers afin de mettre un terme aux sociétés multiculturelles et conserver un pouvoir totalitaire, par la force, la censure, la violence d'Etat, les meurtres collectifs de minorités, et les éliminations physiques des opposants les plus influents. Cela portait un nom dans les années trente: le fascisme Blanc, d'Hitler en passant par Mussolini et Franco.

Si nos démocraties, nos peuples qui les représentent, décident de donner encore plus de poids à cette folie, l'Europe finira à feu et à sang non pas par la faute des immigrés mais par les mensonges, les saletés, les inepties, les horreurs d'une extrême-droite décomplexée qui se rue au combat pour porter l'estocade aux gouvernements démocratiques. En Allemagne, comme en Suisse, comme dans le reste de l'Europe, il faudra choisir son camp. L'heure est moins que jamais au compromis. Il faut repousser la peste brune quitte à en perdre sa propre vie.

Europe! Ne cède pas aux sirènes du Mal.

 

09/10/2015

Photo d'Archives

D'où vient-il ce jeune homme

avec cet enfant porté sur son dos?

Où va-t-il et que deviendra-t-il?

Et lui, cet enfant porté sur son dos?

20151004_131735-11.JPG

(photo d'archive, Albert Gumy)

Ils ont l'air heureux

et tout l'avenir s'ouvre devant eux.

Ils pourraient aussi partir d'un lieu

pour aller à mille lieues de chez eux,

comme des migrants, des voyageurs de la vie.

 

Et ne jamais plus retrouver

de quoi nourrir leurs rêves et leurs illusions

à cause de la fermeture et de la méchanceté.

de la férocité des gens qui ont noyé leur coeur

dans un chagrin sans fin.

20151004_131735-111.jpg

Ensemble, ils marchent vers la vie.

Ensemble, ils deviendront des enfants de l'amour.

 

Laissant la furie du monde à ses guerres,

ses mensonges et ses luttes de pouvoir,

ils inventeront un nouveau monde

et resteront dans leur musique.

Juste, dans leur musique.

Juste, dans leurs combats d'amour.

20151004_131735-11111.JPG

 

08/10/2015

Le passeport ou la vie

Qu'est-ce que la Suisse? Un pays qui s'est construit à travers la liberté d'êtres humains qui ne voulaient plus vivre sous la dictature de tyrans qui gouvernaient le monde.

Les Suisses se sont déclarés libres sur un territoire qu'ils revendiquaient en toute illégalité de la loi impériale de leur temps. Il fallait le rappeler ici à l'heure où le No Border Camp de Vintimille a été violemment saccagé par les autorités de cette ville.

Les Suisses de l'époque ont frisé la guerre pour cela. Ils ont dû livré bataille, d'autres fois, et versé leur sang. La Suisse est née et a grandi sur les bases d'un idéal et d'intérêts communs réunissant plusieurs petits peuples de paysans qui ne parlaient ni la même langue ni ne pratiquaient forcément la même religion. Mais ils adoraient tous le dieu des chrétiens en ce temps-là. Certains et certaines d'entre eux étaient sans doute athées ou même animistes mais ne le criaient pas sur les toits ni ne le revendiquaient. L'important, c'était l'affranchissement envers tous les tyrans. C'était là l'idéal commun des Suisses et des Suissesses.

Les Suisses refusaient donc les frontières telles qu'elles avaient été dessinées par le Grand Ordre Mondial des maîtres du monde. N'y voyez-vous aucun rapport avec ce qui se passe avec celles et ceux qui veulent abolir les frontières et s'affranchir de la loi des nations qui sont reparties aujourd'hui en guerres fatales contre les peuples du monde? Ne voyez-vous pas que la Syrie est en guerre depuis plus de 4 ans par la faute de puissances étatiques qui se disputent les territoires et les richesses et qui, pour cela, mettent à feu et à sang, avec l'aide totalitaire et antagoniste d'une religion prise en otage, un pays, des gens qui voulaient tenter l'expérience démocratique de liberté et qui se retrouvent morts, blessés, chassés de leurs terres, de leur maison et qui n'ont nulle part où aller tellement les Européens ont de la peine à se revendiquer comme terre de liberté et de fraternité pour toute l'humanité, tellement l'Europe préfère s'engager dans des guerres impérialistes qui ne mènent plus nulle part?

Faut-il donc se laisser mourir quand on a perdu sa maison, sa patrie, sa famille, ses amis? Faut-il donc disparaître, se rendre invisible, ne plus exister en ce monde? Et si la Suisse n'existe pas, il faudrait l'inventer. La Suisse est ce territoire souvent invisible et inconnu des migrants d'Afrique Noire qui ne parviennent même pas à la situer sur une carte de géographie. La Suisse est une terre d'accueil qui se refuse de plus en plus à laisser venir l'Autre sous la dictature de gens qui se revendiquent comme les vrais Suisses, les vrais prioritaires et propriétaires de notre territoire, les vrais qui défendent les vraies valeurs helvétiques. Pour cela, ils chassent celles et ceux qui ont peut-être l'idée de se faire Suisses et Suissesses un jour ou l'autre. Est-ce la bonne méthode de rester Suisse? Pour ma part, c'est non. Les Suisses ont accueilli d'autres cantons Suisses sur la base de pactes et d'alliances. Nous pouvons très bien créer ces pactes et ces alliances avec les nouveaux arrivants au lieu de les voir ennemis de la nation. Nous pouvons très bien nous imaginer sans frontières comme Médecin Sans Frontières qui ne soigne pas juste dans une partie du monde mais partout où cela se fait nécessaire. Alors d'une institution, d'une nation, nous pouvons faire d'elle un organisme international sans frontières. Quelques règles humanitaires de base, quelques tracasseries administratives pour fixer les règles du nouveau jeu démocratique mondial. Ainsi, par la volonté de femmes et d'hommes libres, nous pourrons créer les conditions d'un nouveau monde.

Quelques réflexions qui me sont venues sur la grève de Ventimille. " (La grève, en Suisse, c'est une plage avec des galets". Mots de Darius Rochebin sur son compte Twitter à propos de la tension extrême qui règne actuellement au sein d'Air France).

20151005_141745.JPG

 

20151005_142011.JPG

 

20151006_0957311.JPG

 

20151005_174028.JPG

Ils ont changé de plage...

 

20151005_181748.JPG

...Nulle part, ils ont été entendu.

Nulle part, ils ont été reçu.

Nulle part, ils ont été secouru.

Ils avaient pourtant tout perdu.

Et ils avaient trouvé refuge dans un camp sans frontière...

20151005_172812.JPG

...Va chercher passeport, bon chien, va chercher!...

 

20151005_172812.JPG

...Aller! Cours plus vite! Saute plus haut! Mérite-le ce passeport!...

 

2015-10-05 23.26.39.png

...Rater! Tu ne peux pas l'attraper. C'est un passeport volant sans frontières!...

 

2015-10-05 23.29.16.png

...Passeport suisse volant à la barbe des migrants sur la plage de Ventimille (ville)...

 

2015-10-05 23.23.32.png

...Objet volant identifié comme suisse... (8X-Files archives)

 

20151005_172835_1.JPG

...Le lancer du passeport suisse sous les yeux indifférents des migrants... seul un chien...

 

20151005_182241.JPG

...Nouveau citoyen suisse no border revenant de Vintimille...