29/11/2015

Soldier in Love

Le guerrier n'est pas celui qui tue

pour satisfaire une idéologie.

Le guerrier n'est pas celui qui tue

pour satisfaire la barbarie.

 

Guerrier est celui qui se bat

avec les armes de la justice,

protège des agressions,

soutient le sans-papier et l'orphelin,

le migrant et le clandestin,

l'affamé et le perdant,

la femme et l'enfant.

 

Vivre pour une cause juste.

Mourir en connaissance de cause.

 

20151123_12584333.JPG

SOLDIER IN LOVE

 

Ne vous déplaise, ils nous racontent des fadaises

Comment croire un gouvernement qui récupère un attentat pour défendre sa politique de plus en plus autoritaire? Comment marcher avec un gouvernement qui marche la tête en bas en emprisonnant à résidence de jeunes manifestants qui cherchent un monde fait de moins d'injustices et de tous ces gros mensonges emballés dans le plan com et adressés au peuple via le poste de télévision?

Vaut-il mieux pour notre jeunesse mourir idiote que de vivre debout, les armes de la solidarité dans le coeur, la rage devant toutes les injustices  humaines et les plaies faites à la nature, les funestes entreprises de domination de quelques individus qui se croient seuls au monde et très sûr de faire plier le monde entier à leur botte d'acier?

Au bar, tonight, j'irai pêcher des poissons imaginaires qui vivent dans ma tête et je te les offrirai dans notre aquarium pour que tu aimes les couleurs des espèces en voie de disparition.

Au bar, tonight, accoudé en face de toi, amoureux de tes yeux, j'irai pêcher les mondes qui nous font vivre encore. Il n'y aura rien que l'envie de se sentir vivre en liberté, loin de leurs prisons, de leurs frontières, de leurs illusions de puissance et de gouvernance. Il n'y aura que toi et notre amour pour refaire ce monde qui refuse d'aimer, qui s'enfonce dans la haine et qui s'imagine qu'avec la haine tout ira bien mieux une fois la place nettoyée, une fois le sang versé, une fois les enfants déchiquetés par leurs bombes.

Au bar, tonight, j'irai comme le marin qui revient de la grande marée et qui voudra connaître les petites rues d'une sirène prête pour la fête des sens. Il n'y aura rien que le sentiment du devoir accompli face à leur volonté de détruire le monde à force de croyances et d'idéologies surfaites et largement défaites par les vagues d'attentats à la pudeur citoyenne qu'ils pratiquent tous les jours dans leurs palais royaux en interdisant la liberté de s'exprimer, en violant les espaces publiques réservés aux enfants survivants cherchant leur place en ce monde terrorisé qui les refuse parce que venus d'ailleurs, parce que rêvant ailleurs, parce que vivant dans l'utopie d'une planète généreuse offrant ses bienfaits à tous ces humains voyageant vers la paix et l'abondance d'un monde libre, amoureux de la vie, des gens, des peuples, de la nature.

Au bar, tonight, ils n'y aura pas d'hainarques enragés lâchant leur bave sur les braves petits gars et jeunes filles révolutionnaires. Nous serons, toi et moi, avec nos mains qui caressent, nos bouches qui s'effleurent, nos sexes qui se cherchent dans la nuit pour se retrouver au petit jour plus heureux et plus forts de leurs combats quotidiens. Sauras-tu deviner tous les embruns qui m'habitent? Saurai-je trouver tous les sésames qui m'ouvrent à toi? 

Refaire une longue nuit d'amour après une très longue route. C'est mon état d'urgence. Sauras-tu le satisfaire?

 

28/11/2015

Climat insurrectionnel pour la COP21

Des activistes assignés à résidence, perquisitionnés comme des terroristes présumés et un gouvernement aux abois, sommes-nous à la veille d'une révolution moderne et d'un moment historique dans l'Histoire de France?

François Hollande n'a pas compris l'importance pour les Français et Européens de pouvoir manifester contre la tenue de cette COP21 qui ne sera qu'un énième raout de personnalités venus profiter de l'air (vicié et dangereux) de Paris pour signer des bouts de papier qui ne changeront pas grand-chose à l'état de la planète tant que nous satisferons tous aux standards d'une consommation à outrance et d'une exploitation de la planète et des peuples de la façon la plus éhontée. Partageons d'abord des valeurs de respect entre les peuples et en faveur de cette planète dévastée par toutes sortes de groupes internationaux surpuissants et  par des guerres artificielles provoquées grâce aux corruption, aux compromissions avec des régimes infréquentables développant ainsi des inégalités gigantesques de plus en plus visibles et honteuses avec ses non perspectives d'avenir pour des millions de jeunes nés sur cette Terre. Ensuite, proposons une autre approche de l'économie mondiale, plus de justice, moins de distorsions affolantes entre les plus riches et les plus pauvres.

Manifestement, le Gouvernement soi-disant socialiste français n'en veut pas et veut bafouer le droit de parole et de manifester à des centaines de milliers de personnes qui voulaient le faire. Et pour cela, ce gouvernement utilise la manière forte.

J'en appelle ici aux responsabilités de l'Etat français qui est de protéger le droit de manifester ainsi que les manifestants et manifestantes contres des actes terroristes d'ordre djihadistes ou d'autres natures. Je réclame en tant que citoyen du monde le droit à l'ouverture des frontières pour tous les manifestants et manifestantes qui, jusqu'à preuve du contraire, ne sont pas des terroristes mais des gens usant de leur droit de parole et d'intelligence.

Demain peut devenir un autre Vendredi 13 pour la France si son Gouvernement ne fait pas preuve de mesure et de liberté en faveur des manifestants et manifestantes. Je l'écris ici sans aucune provocation. La France est en danger et l'Institution vacille. A François Hollande d'écouter la sagesse des voix qui lui disent d'ouvrir la France à ses manifestants et manifestantes.

P.S. Je ne serai pas à Paris demain. Inutile de surveiller le TGV pour ma pomme.

 

20151122_17125000.JPG

PARIS, JE T'AIME MOI NON PLUS

 

 

Les politiciens réapprennent à considérer la culture

Une véritable déclaration d'amour...

De la gauche à la droite en passant par le Front National qui n'hésitent pas à vouloir créer des pépinières d'artistes où les créatifs seront choyés et maternés en toute liberté, la politique réintègre la culture dans la course au bon sens...ou à la subversion, c'est selon la vision que l'on veut avoir de l'art.

Il faut le dire d'emblée. Le créatif qui respecte son art se met au service du peuple, pas des partis politiques. Un artiste qui succombe à la tentation de créer sur commande pour un parti politique prend le risque du totalitarisme. Nous connaissons très bien cette Allemagne nazie avec ses artistes officiels et les autres dits "dégénérés" dont Hitler savait la valeur puisqu'il a fait cacher les oeuvres mais qui ne pouvaient satisfaire à son régime dictatorial tant la subversion artistique prévenait d'un immense danger imminent.

Maintenant que l'amour revient en Europe en faveur du respect d'une éducation pour tous, de moyens financiers délégués aux productions artistiques, du soutien officiel des maîtres politiciens, il est temps pour l'artiste de prendre la tangente, de répondre fermement, et de rester intransigeant: NOUS NE SOMMES PAS AU SERVICE D'UN OU D'UNE POLITICIENNE. NOUS SOUTENONS DES CAUSES, DES COMBATS, DES PERSONNES QUI SE BATTENT POUR UNE HUMANITÉ MONDIALE LIBÉRÉE DE SES PIRES INJUSTICES ET INÉGALITÉS.

Un artiste qui ne se laissera jamais instrumentaliser par un parti politique.

 

20151123_1254366.jpg

Sur les marches du Sacré-Coeur, Paris, 23 novembre 2015,

harpiste jouant "My heart will go on"

 

 

Quand on a que les soldes, aux charmes etcetera

C'était donc le Black Friday, et tout le gratin des huiles se réunissait aux Invalides pour honorer la mémoire des victimes des attentats du sinistre Vendredi 13.

Le Black Friday, cela pourrait être un jour désignant l'insurrection des exclus, des migrants et migrantes refusés chez nous et que l'on renvoie en enfer, dans les zones de guerre, de dictature, de pauvreté extrême, juste pour leur signifier que là-bas était, est, et sera leur place pour l'éternité.

Les Etats fabriquent les zones de paradis et les zones d'enfer. Dieu est au pouvoir, c'est sûr. et il a pris une forme très humaine. Mais ne le dites pas aux mécréants. Ils ne croient pas en Dieu.

C'est de l'humour noir, bien sûr. Du Black pur sucre. Les Américains se ruent sur les achats soldés. Les migrants se ruent sur nos frontières et ce sont eux que l'on solde et que l'on classe sous perte et profit dans un bilan financier.

Plus personne ne veut imaginer autrement sa vie que par la possibilité d'un achat compulsionnel et à prix sensationnel. Plus personne ne peut croire à la possibilité d'un rêve, d'une femme, d'un black Sunday où un homme se crucifie sur le corps d'une beauté africaine et fait saigner l'amour parisien dans les chaumières.

Le dimanche suivant, il n'y aura donc pas de résurrection dans les foules, ni d'épiphanie. Les rois resteront les rois. Et des automates continueront à boire leurs paroles empoisonnées par leur plan com et la compétition pour les prochaines élections;iis iront courir dans les divers compétitions sportives électorales, mangeront au restaurant, parleront des attentats, donneront raison à la guerre et leurs décideurs.

Qu'ils sont grands! Qu'ils sont beaux! Qu'ils sont attirants nos beaux machos qui mènent le monde à la boucherie.

Faut pas croire. Ce blog n'existe pas. Il est juste présent pour faire diversion et préparer le prochain attentat. Faut pas croire. Cet homme n'existe pas. C'est juste une machine qui tape des mots, fabrique des images, et passe de la musique d'ambiance pour divertir les clients qui se ruent sur les soldes.

C'est pas cher. C'est même totalement gratuit. Et ça fait peur aux faiseurs de bons prix. Cela coûte combien? Juste un peu de reconnaissance et d'amour. C'est trop demandé ou bien faut oublier qu'un homme existe quelque part pour faire ça?

 

20151123_1203033.jpg

BLACK SUNDAY