09/11/2015

Doc Aliz

Si ta vie t'ennuie, que le quotidien est morne et que tes délectations sont moroses, invente-toi des histoires vraies ou fausses. Elles feront le bonheur des enfants et des adultes qui ne se prennent pas trop au sérieux.

 

2015-11-09 09.02.50.png

DOC ALIZ DANS SA ZONE TRANSCENDANTALE

(attention! cet être dégage des radiations)

 

 

 

08/11/2015

0,85% de soumission au fric, 99,15% de liberté créative

"Pour la France" par Cavanna. Il est temps de se rappeler qui a été un des fondateurs de Charlie Heddo. Et pour cela, il faut lire ou relire "Lune de Miel" et suivre Cavanna dans "Pour la France".

Fils d'immigré italien, il porte tous les stigmates des migrants qui débarquent aujourd'hui en Europe. Il a encore des choses IMPORTANTES à nous dire de son point de vision post-mortem.

.nouvelobs.com/documents/20101223.OBS5224/pour-la-france-par-cavanna.html

 

François Cavanna et Georges Bernier, alias Professeur Choron. (c)Baumann Arnaud/SipaFrançois Cavanna et Georges Bernier, alias Professeur Choron. (c)Baumann Arnaud/Sipa

07/11/2015

A321: des chrysanthèmes blasphématoires en hommage

L'humour trash de Charlie Hebdo n'est plus accepté dans bien des milieux. Est-ce un mal? Est-ce un bien?

Depuis l'attentat qui a coûté la vie à plusieurs personnes au sein de la rédaction du journal satirique, les attaques sont de plus en plus nombreuses, et carrément assassines envers l'hebdomadaire qui risque une nouvelle sentence: la peine de mort éditoriale. Tant qu'il y a des lecteurs et lectrices, peut-on faire disparaître par force de loi populaire la liberté d'expression?

Charlie Hebdo c'est un peu le migrant qui emmerde tout le monde. Il raconte des insanités, déversent vérités et contre-vérités, use de beaucoup de mauvaise foi mais déverse aussi beaucoup de bonne foi. Pourrait-on faire sans cet humour méchant et racoleur? Oui. Bien sûr. On pourrait fort bien...dans un monde totalitaire. Charlie Hebdo est un journal même s'il est devenu une quasi institution de la République depuis l'attentat. Mais si on pourrait faire sans Charlie Hebdo, on pourrait aussi bien faire sans toutes sortes de productions qui choquent une partie de l'opinion publique. A titre d'exemple, les revues pornos, les films gore, les écrits religieux, genre Coran, Bible, Torah, et j'en passe un wagon, qui parlent de crimes légalisés par Dieu, de châtiments légalisés par Dieu, de viols légitimés par Dieu, et cela passe devant les fidèles comme une lettre d'antan des prophètes et autres évangélistes adressée à l'église, à la mosquée, ou à la synagogue. On pourrait aussi faire sans "Mein Kampf" mais, manque de bol, la liberté d'expression a décidé qu'il était préférable qu'il se diffuse à grande échelle plutôt qu'il se glisse sous le manteau de nazillons honteux de montrer leur appartenance à la libraire du coin. Enfin, supposé nazillon, parce qu'on peut très bien étudier Mein Kampf à distance respectable sans tout gober du discours délirant d'Hitler comme on peut d'ailleurs le faire du Coran de Mahomet sans tout croire aux conneries sur la lapidation, les djinns, et autres infidélités flagrantes du Prophète faite aux Droits de l'Homme et à la rationalité scientifique en son temps très éloigné du nôtre. Mais Il était Allah et Allah était Lui... Et comme Napoléon Bonaparte, Il usais du Nous à satiété...

Lisez ci-dessous, ô ignorants de l'Histoire des conquêtes napoléoniennes,.Cela va faire mal à suffisamment de Français et Françaises anti-musulman(e)s...

 

"Soldats français. Les peuples avec lesquels nous allons vivre sont mahométans; leur premier article de loi est celui-ci: Il n'y a d'autre dieu que Dieu et Mahomet est son Prophète. Ne les contredites pas; agissez avec eux comme vous avez agi avec les Juifs et avec les Italiens. Ayez des égards pour leurs Muftis et leurs Imans, comme vous en avez eu pour Rabbins et les Evêques. Les Légions romaines protégeaient toutes les religions. Vous trouverez ici des usages différents de ceux de l'Europe; il faut vous y accoutumer. Les peuples chez lesquels nous allons traitent leurs femmes différemment que nous; mais dans tous les pays, celui qui insulte une femme est un monstre; le pillage n'enrichit qu'un petit nombre d'hommes, il nous déshonore, il détruit nos ressources; il nous rend ennemi des peuples qu'il est dans notre intérêt d'avoir comme amis.

(...) Peuple de l'Egypte, on vous dira que je viens pour détruire votre religion; ne les croyez pas; répondez que je viens vous restituer vos droits, punir les usurpateurs, et que je respecte, plus que les Mamoluks, Dieu, son Prophète, et le Koran.Qadhys, Cheiks, Iman, Tchorbadys, dites au peuple que nous sommes aussi de vrais musulmans. N'est-pas nous qui avons détruit le pape qui disait qu'il voulait faire la guerre aux musulmans? N'est-ce pas nous qui avons détruit les chevaliers de Malte. Trois fois heureux ceux qui sont avec nous. Malheur à ceux qui s'armeront pour les Mamoluks, et combattrons contre nous! Il n'y aura pas d'espérance pour eux. Ils périront!"

https://books.google.ch/books?id=nadVAAAAcAAJ&pg=PA101&lpg=PA101&dq=usage+du+nous+par+napol%C3%A9on&source=bl&ots=N0yl-sP7_g&sig=OLN824b9q0FZFYOCLD9rH602kss&hl=fr&sa=X&ved=0CD0Q6AEwBGoVChMI0pyej6f-yAIVwypyCh02yw4H#v=onepage&q=usage%20du%20nous%20par%20napol%C3%A9on&f=false

 

C'était au temps des conquêtes militaires de quelques empires en mal d'expéditions et de belles orientales... Aujourd'hui, nous aimerions des conquêtes citoyennes de liberté et de fraternité entre les peuples. Nous aimerions la libre expression pour tous et l'oppression pour aucun et aucune. Nous voudrions un dieu athée plutôt qu'un dieu religieux. Nous aimerions simplement une Humanité qui sache faire la part des choses. Quand c'est de l'humour trash, c'est de l'humour trash, quand c'est du porno, c'est du porno, quand c'est de la religion, c'est de la religion. Et quand une production sort du champ de vision démocratique et des lois laïques, qu'elle puisse faire l'objet d'une justice et non d'un lynchage médiatique qui s'apparente à un procès en Inquisition. Charlie Hebdo dépasse les bornes? Ben oui, naturellement. C'est ballot de l'écrire. Bêtement et méchamment hors-norme, ce journal dépasse les bornes bourgeoises et de décence admise. Tout le monde le sait...sauf celles et ceux qui veulent le voir mourir une seconde fois. Ce travail d'humeurs se fait dans le cadre de leur humour et n'atteint pas à la dignité des personnes même si elles peuvent se sentir concernées par le propos. Comme un film porno n'atteint pas à la dignité des actrices et acteurs. C'est leur choix même si leur choix ne convient pas à beaucoup, ils assument leur travail qui peut blesser leur entourage et aussi atteindre à la pudeur de gens qui ne se reconnaissent pas dans le genre. 

Charlie Hebdo est critiquable et attaquable en justice par n'importe quel citoyen ou citoyenne blessé(e) dans son intimité. Mais alors il faudrait aussi des juges pour juger toutes les personnes coupables d'abomination divine qui embrigadent des cerveaux dans leur propagande religieuse poussant des jeunes à partir faire le djihad et à poser une bombe dans un avion quelque part dans le désert, avion ou enfants, femmes, et hommes innocents vont mourir pour rien si ce n'est pour flatter le sadisme de ces fous d'Allah qui se croient déjà au paradis de leur enfer.

Je préfère encore l'existence d'un humour trash comme celui de Charlie Hebdo à une dictature militaire et religieuse qui conduit à toutes les atrocités auxquelles nous assistons. Charlie est une revue désespérée et désespérante de nos réalités actuelles. Et je reste Charlie parce que je sais fort bien le combat que je défendais quand j'ai écrit "Je suis Charlie": celui de vivre en démocratie avec des soeurs et des frères humains qui savent encore les lettres de noblesse des Lumières. Charlie hebdo a ses vapeurs? Serait-ce déjà l'âge de la ménopause?

 

 

2015-11-07 1111.PNG

BLASPHÈME

2015-11-07 111.PNG

 

 

 

 

 

06/11/2015

Presque une semaine pour privilégier l'attentat terroriste...

Personne, en Occident, ne voulait imaginer le pire pour parler de "l'accident". L'A321 qui s'est abîmé dans le Sinaï le jour d'Halloween a sans doute été victime du terrorisme et l'attentat est signé par Daech. Cauchemar au-dessus du Sinaï...et dans les têtes occidentales qui renoncent peu à peu à pratiquer le tourisme sur les plages ensoleillées des pays à dominance musulmane.

On comprend que nos gouvernements n'étaient pas empressé d'annoncer la probable explosion de l'avion en vol du à une bombe. Ce sont les journaux à scandales comme Clooser qui, dès le 2 novembre, propageait la vidéo islamiste de la chute de l'avion filmé par EI sur des chants intégristes. Si Clooser devient plus performant dans ses recherches de la vérité...Mais, rétorquerons nos médias, il ne fallait pas faire de pub à Daech avant d'en savoir plus. Donc l'Occident a préféré nier, dans un premier temps, l'info donnée par les terroristes et privilégié d'abord le banal accident d'avion.

Rien à faire. La guerre de Civilisation se propage de plus en plus sur la planète et comme nous ne savons quoi faire des millions de réfugiés qui arrivent chez nous, tout risque d'empirer encore. Mais comme la barbarie et l'incohérence perverse règnent follement dans les deux camps ( y-a-t-il bien deux camps ou plutôt une multitude de salopards en recherche de leurs intérêts économiques qui veulent imposer leur agenda et leur dictature au monde entier en employant toutes les armes les plus cyniques et machiavéliques?), il n'est pas du tout enviable de choisir son camp. Peut-être rester en marge de toutes ces manoeuvres de puissances criminelles et continuer à prôner l'amour et la liberté. Même s'il faut être le dernier des Sioux...et mourir seul dans son coin lors d'une sun danse.

 

 

 

05/11/2015

L'enfant maudit

Peux-tu te réjouir d'être venu au monde

alors que ton existence devient si précaire?

Je m'adresse à toi qui me lis.

 

Dérèglements climatiques ,

destructions environnementales,

pollutions de l'air, de l'eau, des terres,

haines ethniques, génocides humanitaires,

de plantes et d'espèces

tous dus aux inventions de l'Homme,

de ses idéologies totalitaires,

de ses désirs jamais réfrénés,

de ses découvertes intelligentes

qui font de lui un esclave des machines

et un être limite vulgaire et en manque de culture,

d'art et de poésie.

 

Besoin de la robotique,

de la bagnole, de l'avion,

du smartphone, de la tablette,

de l'ordinateur,

de Facebook et Twitter,

des blogs et des médias

pour faire genre

devant le reste de l'espèce,

l'assemblée humaine qui te scrute,

te critique, t'aime ou te hais,

te fait l'amour ou t'assassine.

 

L'Homme n'a fait que provoquer des besoins

à chaque fois insuffisants à son existence.

L'Homme ne se pose plus la question

de sa survie et de sa descendance.

Il pose la question du toujours plus,

du plus performant, du plus riche,

du plus grand champion,

du meilleur savant.

 

Tout cela pour être plus riche matériellement.

Tout cela pour s'aliéner à l'universel mouvement.

L'Homme ignore jusqu'au poète,

le trouve tellement hors du temps,

tellement inutile,

tellement insignifiant

que le poète perd toute raison de vivre,

toute raison de frôler l'amour,

de batifoler dans les prés,

de montrer sa nudité,

de déflorer sa passion,

de confirmer son propre triomphe:

celui de l'immatérialité spirituelle

sur les triviales valeurs matérielles.

 

L'enfant maudit devrait être une bénédiction.

Il n'est plus qu'une affliction sans retour.

 

Il a vu un monde de lumière devant lui,

un monde débarrassé de ses violences, de ses hiérarchies.

Mais celui dans lequel il vit encore le détruit.

Il vise la verticalité horizontale,

celle qui dit la vérité toute nue,

que nous sommes tous des humains à égalité d'existence.

 

Tu t'élèves,

mais tu restes parmi les simples humains,

à hauteur de leurs horizons

et non dans les sphères terrifiantes de la dictature,

du pouvoir, de l'argent stratosphérique,

du trafic des corps et des esprits,

de la manipulation des consciences,

pour en retirer son propre profit,

pour faire des autres un génocide

qui ne te regarde même pas.

 

Pourquoi cette lucidité

qui t'entraîne à ton propre suicide?

ne veux-tu pas faire genre en ce monde?

 

Pourquoi ce manque d'humanité

quand ils inventent leur propre destin

ces grands hommes, ces grandes femmes de la Terre,

ces géants et cyclopes

qui dévorent la nature et les chairs humaines?

 

Pourquoi cette solitude définitive pour lui,

le poète laissé pour compte sur la route?

 

écrit par: l'enfant maudit

 

 

Autrefois le couple était béni, aujourd'hui il est maudit... Autrefois "l'espèce" devait lutter pour survivre et, par conséquent, le nombre des naissances devait dépasser celui des décès. Aujourd'hui, par contre, "l'espèce", si elle veut survivre, doit s'arranger pour que le nombre des naissances ne dépasse pas celui des décès. Et donc, chaque enfant qui naissait autrefois, représentant une garantie de vie, était béni, tandis que chaque enfant qui naît aujourd'hui, contribuant à l'autodestruction de l'humanité, est maudit.

Pier Paolo Pasolini (janvier 1975)