27/11/2015

Black Friday

20151122_1522077777.JPG

BLACK FRIDAY

(Paris aux artistes, Paris à ses citoyennes et citoyens)

 

Apothéose d'un jeune homme instruit et cultivé

20151122_15220777.JPG

APOTHÉOSE D'UN JEUNE HOMME INSTRUIT ET CULTIVÉ

(Paris, 22 novembre 2015, Place de la Bastille)

 

Tu aimes les filles les garçons

Tu me fais un signe,

signe d'été indien et je saigne.

Peux-tu me sourire dans la nuit

avec ta bouche qui me hante

et me tente comme ce fruit défendu

qu'Eve offrit à Adam?

 

Ta bouche me fait tomber

entre tes pommes d'amour

et tes petits seins sont des bombes

qui fragmentent mes sentiments

en mille couleurs africaines.

 

Dis-moi.

 

Te reverrai-je un jour

alors que je t'ai laissée

avec mon faux numéro,

mon faux désir de ne jamais te revoir

pour t'éviter un homme pas fait pour toi,

un homme qui se fait un peu vieux,

un homme qui n'a plus l'âge

des folies adolescentes?

 

Te reverrai-je un jour

toi la fille dont je me frotte encore les yeux

pour croire à la réalité de notre nuit

passée au milieu des bulles de champagne,

avec ces amis provisoires,

ces gens qui s'étonnent de nous voir

tournoyer ensemble comme des papillons

assoiffés de soleil

et qui nous croient amoureux

depuis très longtemps

bien davantage

que ces quelques heures d'année-lumière?

 

Te reverrai-je un jour

toi qui aimais tant la vie

et qui entraînais cette jolie Française

dans ta danse d'amour et de fraise.

Te reverrai-je un jour

Toi qui aimais cet inconnu

et qui l'entraînait à la folie

dans tes tambours d'amour?

 

Tu m'as marqué au fer rouge

dans cette nuit parisienne

qui n'était pas faite pour nous

mais que nous avons prise d'assaut

par les feux de l'amour

et cette passion sans frontière

qui m'habite et t'habite.

 

Ton visage, tes cheveux courts,

tes yeux, ta bouche,

ton impatience adolescente,

tes mains sur mes fesses,

tes griffes sur ma peau,

et ton corps  de liane que j'ai laissé vierge

pour rêver de toi comme d'un ange.

 

Quand tu seras grande

et que je serai plus jeune,

dans ce monde de vitesse et lumière

je te ferai l'amour comme un dieu

chassé du paradis

par son âge et les conventions sociales.

 

J'ai les larmes qui m'en coulent

en t'écrivant ces mots perdus

dans le vide de ma vie solitaire.

J'ai le goût du champagne

dans ta bouche qui me revient.

Et j'aimerais en cet instant

t^étendre sur la plage de mon lit

afin d'écrire une autre page

de notre folle histoire.

 

Mado, Madolescente,

soleil de ma nuit transcendante,

je danse seul avec toi.

 

L'Italie sonne le réveil de la culture. Merci Monsieur Renzi

"L’humanité est plus forte que la terreur. La beauté est plus forte que la barbarie. Nous, les Italiens, pensons qu’il y a des valeurs humaines qui sont plus importantes que les valeurs économiques."

Matteo Renzi

LItalie va se doter des armes nécessaires pour lutter contre l'ignorance et la violence humaine, qui découlent de l'acculturation de nos sociétés et d'une certaine directive informelle de nos sociétés de consommation à devenir de plus en plus matérialistes et de de moins en moins cultivés et spirituels.

Je ne peux qu'approuver le chef du Gouvernement italien pour son acte de foi en l'Humanité et surtout en sa capacité à devenir plus belle et plus grande grâce à l'éducation, l'instruction scolaire, artistique, et culturelle. Le seul homme d'Etat occidental qui a compris le véritable état d'urgence est Italien. Je pense qu'il y a de bonnes raisons à cela. L'Italie a une véritable culture universitaire qui pousse à s'interroger sur notre devenir au contraire d'autres pays qui poussent au tout économique.

Matteo Renzi ne voit pas non plus d'un très bon oeil l'intervention militaire sans aucun plan futur ni autorisation de l'ONU des avions occidentaux et russes en Syrie et en Irak. Il craint encore plus de mal qu'un retour à des jours meilleurs.

Voici la vidéo de son discours historique et le lien vers le quotidien "Le Temps"

http://www.letemps.ch/monde/2015/11/26/sicurezza-cultura-acte-foi-matteo-renzi-contre-barbarie

 

26/11/2015

Calais: La maison bleue sur la colline...

Une belle histoire sans happy end...pour le moment anime la jungle de Calais.

C'est ici:

https://blogs.mediapart.fr/celine-barre/blog/261115/avec-toile-et-sans-papier-portrait-dun-artiste-migrant-pas-comme-les-autres

Encore une histoire aux références baba cools... Cela commence à faire de la pub au mouvement Peace & Love complètement anéanti volontairement par l'ultra-capitalisme...et la course du tout au fric et à son petit pouvoir personnel et tellement pathétique et ridicule.