25/03/2016

Quel cadeau pour Daech? Trump, Cruz, Kasich, ou Clinton?

A Noël, il y aura un nouveau président aux Etats-Unis d'Amérique. Comme prévu Daech, dans une vidéo de propagande, se pourlèche les babines en imaginant le milliardaire Trump, la caricature parfaite d'une Amérique blanche, grotesque, hideuse dans ses intentions racistes, impérialistes, suprématistes, voir carrément fascistes, se faire élire au pouvoir.

Quelle aubaine pour Daech! L'exact miroir de l'idéologie pure, suprématiste, impérialiste, fasciste de son organisation en reflet du côté de l'Occident. De quoi déclarer une vraie guerre de Civilisation entre les gens de naissance musulmane et les autres de naissance chrétienne. Pour faire bonne figure, Trump y ajoute le droit à la torture, pourquoi pas à la décapitation, à la mort par le feu ou la noyade, le supplice de la roue, et j'en passe et des meilleures.

Passons Trump. Disons que par bonheur il n'arrivera pas à ses fins. Alors Cruz? Avec lui, que peut-on attendre? De la religion chrétienne, de la religion chrétienne, encore de la religion chrétienne bien dogmatique et bien dangereuse dans nos rapports avec l'Orient et le monde musulman.

Passons Cruz. Disons qu'il perdrait face à Clinton.

Reste le vrai match d'une démocratie encore vivante et non moribonde. Un match très improbable entre John Kasich et Hillary Clinton.

Les chances des Républicains resteraient intactes de l'emporter. Mais le problème c'est que 54% des Républicains verraient bien Donald Trump Président. Alors serait-il légitime pour cette Amérique qui se revendique d'un bouffon politicien? Certainement pas. Alors voilà. Quoiqu'il arrive en Amérique, nous n'en n'avons pas encore fini avec Daech et l'islam intégriste. Et surtout, nous risquons vraiment le pire du pire. Soit la destruction du monde par chaos technique orchestré par des idéologues gourous d'un islam revenu au temps du VIième siècle. Un retour vers le passé qui condamnerait notre Civilisation globale. Donc acte. A nous tous de poursuivre un vrai travail en profondeur pour que nos enfants, tous nos enfants, soient éduqués avec les armes de la connaissance et pas avec les armes de la conneries et de la démagogie.

Daech, nous sommes là et nous ne nous laisserons jamais impressionner par ton faux savoir, tes fausses prophéties, ton désir d'assassiner l'Humanité pour rejoindre une éternité dont tu n'as pas idée si ce n'est les 70 vierges promises, le luxe intégral, les parfums, et toute cette magie céleste que même Allah ne peut pas promettre puisque la vie éternelle ne peut pas vraiment ressembler à celle sur Terre. Sauf si... la Terre, justement, se fait notre paradis, notre Terre d'élection, notre vie, même compliquée et difficile, pleine de déceptions et de désillusions, mais pleine aussi de bonheur et de beauté qui est celle d'une existence terrestre pleinement vécue en faveur d'un combat pour l'amour et l'honneur de l'Humanité.

24/03/2016

J'aimerais t'écrire une lettre

J'aimerais t'écrire une lettre qui commence par A. Ce ne serait pas une lettre pour un dieu ou un diable qui a décidé de mettre au monde un foutoir criminel, une fin du monde obsessionnelle où les hommes et les femmes aspirent à l'enfer sur Terre en rêvant d'un paradis au Ciel.

J'aimerais t'écrire une lettre qui ne soit pas l'annonciation de la fin de l'Humanité mais un nouveau départ entre les peuples de la Terre qui ont décidé de signer un pacte fédéral et de s'unir tous ensemble dans un destin commun, de s'inscrire dans une société cosmique qui s'inspire mutuellement de beauté, de transmission des arts et des sciences; un pacte fédéral qui abat les frontières et qui fait son tour du monde en partant de Genève, Genesis Eve, en direction de Paris, New-York, Tokyo, Pékin, Moscou, Berlin, Genève, un axe du Bien qui s'étend du Nord au Sud, d'Ouest en Est, d'Orient vers l'Occident, un axe qui ne reconnaît qu'une seule humanité, celle de nos défauts et de nos qualités, de nos exigences et de nos déchéances, de nos abandons et de nos luttes, de nos espoirs et de nos désespoirs mais sans pour cela arriver à nous haïr jusqu'à la destruction de nous-mêmes, jusqu'à la destruction de notre propre humanité.

J'aimerais t'écrire une lettre qui commence par A et qui finit par Z. Faire tout l'alphabet pour ne pas rester l'alpha bête, stupide, et méchant en ce monde. Faire tout l'alphabet pour ne pas devenir un caïd du meurtre, du viol, de la torture, de l'avilissement d'un monde qui condamne la nudité de la femme mais qui accepte le viol, la torture, le meurtre comme instrument de réussite à leur idéologie de pacotille. Non. Je n'écris pas cette lettre pour plaire à Dieu dont je ne sais s'il me me lira dans son Ciel lourd de son trop lourd Silence. J'écris cette lettre à toi la femme, l'homme, l'enfant qui sait lire les mots simples, les mots venant du coeur, les mots volant dans le vent de ma mémoire défaillante, de ma liberté prise sur les vagues de la vie, de mes sentiments brisés par tant d'horreurs et de regards trompeurs.

J'aimerais t'écrire cette lettre comme le gamin qui pisse ses larmes, comme ce Manneken pis qui défie tous les terrorismes du monde du haut de son enfance meurtrie. J'aimerais que tu écoutes cette musique sur cette lettre, cette musique qui je ne peux te glisser dans l'oreille sur ce blog faute à mon ordinateur défaillant qui a bien travaillé durant huit ans et qui est maintenant fatigué d'être un complice fidèle et sans faille. Alors, si tu es patient et bienveillant avec mon texte, que tu l'aimes et que tes sentiments se partagent aux miens, je te donne le lien You Tube qui te fera entendre Louise dans les oreilles. Tu n'auras pas les tympans qui explosent ni les clous qui te transpercent le corps. Tu auras juste beaucoup de joie partagée, un sentiment ému que nous sommes de la même humanité, du même groupe d'homo sapiens qui s'est un jour élevé du sol pour s'envoler vers les étoiles tout en gardant les pieds sur Terre sauf...sauf pour les cosmonautes qui n'ont pas froids aux yeux et qui s'envolent dans leur fusée avec le risque de ne jamais revenir vers nous...sauf pour les poètes qui écrivent leurs mots avec leurs émotions et qui s'envolent vers les étoiles en ne tuant personne mais en distribuant des fleurs et des papillons, du chocolat et des passions à leurs amours, à leurs enfants, à leurs tendresses partagées dans les feux de la joie.

J'aimerais t'écrire cette lettre qui commence par A comme Amour et qui finit par Z comme Zeus, le dieu qui défend et protège la démocratie quitte à y laisser sa peau pour sauver l'Humanité de sa disparition.

Lis avec Louise dans tes oreilles maintenant:

https://www.youtube.com/watch?v=scNnMhATbmw
EFFIX & kokkeen, Louise, You Tube ou encore magnifiquement poétique avec l'oiseau mécanique https://www.youtube.com/watch?v=m1TFpOF8HSs EFIX & KOKENN LOUISE KINETIK ART

23/03/2016

Nadine Al Budair, une Saoudienne magnifique


C'était avant les attentats de Bruxelles. Le site Breizh-info.com donnait à lire un texte traduit de la journaliste Saoudienne Nadine Al Budair. Aucun grand média occidental n'a repris ce texte pourtant très courageux venant de la part d'une femme saoudienne. Nous relayons ici ce billet parce qu'il est fort, dénonciateur de l'enfermement sectaire de certaines communautés et pays musulmans. Peut-on continuer comme ça? N'est-il pas tant de faire sauter le couvercle religieux qui condamne chaque musulman et musulmane pratiquant à se morfondre dans un mutisme tandis que de jeunes islamistes se font sauter et que d'autres, de plus en plus nombreux, deviennent à leur tour des agents de la mort et de l'apocalypse? Les religions n'ont pas le droit d'assassiner l'Humanité au nom de leur Dieu. Les religions n'ont pas le monopole de la foi en Dieu ni même l'autorité nécessaire à dire la Vérité, rien que la Vérité. Dieu n'est pas dans la Vérité. Il est dans l'Evolution, avec nous, au centre de notre humanité. Voici donc ce texte comme un ultime cri d'alarme avant le déclenchement des haines et des violences sans fin. Le jour où les fascismes d'Orient et d'Occident s'affronteront sur le terrain militaire avec tous les pouvoirs politiques, économiques, et militaires, il ne restera alors rien de notre Civilisation globale et seule la barbarie dominera avant l'effondrement de notre monde.

Nadine Al-Budair

10/03/2016 – 07h45 Dubaï (Breizh-info.com) – « Comment réagiraient les musulmans si des terroristes chrétiens se faisaient sauter au milieu d’eux? », s’interroge la journaliste saoudienne Nadine Al-Budair dans un article publié en décembre 2015 dans le quotidien kowëitien Al-Rai. Il a été repéré par le magazine Focus et diffusé par la suite – uniquement des extraits et très mal traduits – par le journal belge 7 sur 7. La traduction anglaise a été initialement réalisée par MEMI, l’Institut de recherche médiatique du Moyen-Orient.

En Arabie Saoudite – pays totalitaire ami des dirigeants français qui vont jusqu’à remettre la légion d’honneur au prince héritier – la journaliste risque sans doute gros pour ces écrits. Elle réside d’ailleurs au Qatar, autre pays sensible « ami » des dirigeants français. Nadine Al-Budair est engagée pour le droit des femmes en terre d’Islam et les exhortait récemment à quitter leurs pays avant qu’il ne soit trop tard pour elles.

Une fois encore, on s’étonnera du silence des médias français subventionnés sur ce texte – comme pour l’histoire de cette journaliste égyptienne, condamnée à de la prison pour critique de l’islam. La presse internationale elle, n’hésite pas à en parler.

Voici l’article de Nadine Al-Budair, ci-dessous, que nous avons traduit intégralement en nous basant sur la source anglaise.

Comment réagiraient les musulmans si des terroristes chrétiens se faisaient sauter au milieu d’eux?

Imaginez un jeune Occidental, venant ici se faire sauter au milieu d’une de nos places publiques au nom du christianisme. Imaginez que deux gratte-ciels se soient effondrés dans une capitale arabe et qu’un groupe extrémiste chrétien, en vertu de préceptes arriérés, ait revendiqué cet acte, tout en voulant imposé partout les règles de la Chrétienté, selon son interprétation, afin de vivre comme au temps de Jésus et de ses disciples , afin de mettre en application certains édits d’un érudit chrétien.

Imaginez que vous entendiez les voix des moines et des prêtres dans des églises et des salles de prière à l’intérieur du monde arabe, hurlant des insanités contre les musulmans, les appelant infidèles, et scandant:« Dieu, éliminez les musulmans et battez les tous ».

Imaginez que nous ayons régularisé un grand nombre d’étrangers en leur offrant des visas, des cartes d’identité, une citoyenneté, de bons emplois, l’éducation gratuite, la sécurité sociale et les soins gratuits ,etc. Et que plus tard un membre d’une de ces communautés soit sorti, aveuglé par la haine et la soif de sang pour tuer nos fils dans nos rues, dans nos bâtiments, dans nos rédactions, dans nos mosquées et nos écoles.

Imaginez un Français ou un Allemand à Paris ou à Berlin kidnappant son voisin musulman afin de l’égorger, puis de congeler froidement sa tête, comme un terroriste l’a fait avec la tête d’un américain il y ‘a quelques années à Ryad.

Imaginez que nous visitions leurs pays comme touristes et qu’ils nous tirent dessus, fassent exploser des voitures à côté de nous et fassent connaître leur opposition à notre présence en chantant: « chassez les musulmans de notre pays et de notre culture! »

Ces images sont impensables pour le terroriste arabe ou musulman parce qu’il a la certitude, ou avait la certitude, que l’Ouest est une terre d’humanisme et qu’un citoyen occidental refuserait de répondre de cette manière aux crimes barbares des terroristes musulmans. Malgré les actes de terrorisme d’Al-Qaeda et d’ISIS (ou État islamique), nous, les musulmans, vivons sur les terres occidentales depuis des années sans peur ni inquiétude.

Des millions de touristes musulmans, d’immigrants, d’étudiants et de demandeurs d’emplois vont dans les pays de l’Ouest, dont les portes leur sont ouvertes et les rues sans danger.

Pour combien de temps encore ? Aujourd’hui les choses ont changé. La colère des pays de l’Ouest contre les musulmans est évidente, et leurs responsables font des déclarations fracassantes. Comme Donald Trump, qui réclame qu’on empêche les musulmans d’entrer aux USA.

Il est étrange que nous les musulmans nous permettions de condamner ces déclarations alors que nous nous refusons à en traiter les causes, et notamment l’implication d’extrémistes dans nos programmes politiques, notre éducation, nos régimes, sans en avoir honte. Il est étrange que nous condamnions l’Occident sans vouloir balayer devant notre porte, sans voir la façon extrémiste avec laquelle nous interprétons la shari’a, sans voir nos comportements profondément réactionnaires à travers le monde. Il est étrange que nous condamnions le monde entier plutôt que de lui présenter nos excuses.

Comment réagiriez vous si un Européen faisait sauter un théâtre dans votre ville, ou un café que votre fils fréquente ? Que feriez-vous si vous entendiez des critiques violentes contre votre religion, contre votre foi, tous les dimanches, comme les chrétiens l’entendent émanant de nos imams les vendredi et les autres jours ?

Imaginez vous vivre à Amsterdam, Londres ou New-York et savoir que les étudiants y apprennent durant leur cursus que vous êtes un infidèle et que vous tuer c’est faire une guerre sainte, qui vous permettra d’obtenir des vierges au paradis. Resteriez-vous jusqu’à l’été ? Ou partiriez vous ? Vous feriez-vous exploser comme le font les terroristes musulmans ou vous contenteriez-vous de retenir votre rage et d’interdir aux chrétiens d’entrer dans les pays arabes. Que feriez-vous ?

Imaginez la guerre qui pourrait éclater si les Occidentaux oubliaient leurs valeurs pour venger les crimes commis par les étrangers, et si un contre-radicalisme chrétien ou occidental se développait dans nos villes arabes ?

Aujourd’hui, avec tout ce qu’il se passe, certains « spécialistes » du monde arabe délivrent un message pathétique, et ressassent en permanence la même chose à des millions d’auditeurs : ces musulmans qui ont commis des actes terroristes ne représentent pas l’islam, mais seulement eux-mêmes.

C’est la seule chose que nous sachions faire : nous dédouaner de toute culpabilité.

Nadine Al-Budair

Crédit photo : DR

Renversement des valeurs et attentats

La femme représentée nue, en islam. c'est le Mal. Hani Ramadan, sur son blog, nous le rappelle ici:


http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2016/03/22/des-valeurs-morales-universelles-sermon-274956.html

L'islam ne tolère pas la nudité féminine qui serait, de tous temps et pour toujours, l'expression du Mal et en aucun cas l'expression d'une liberté obtenue de haute lutte face à la domination masculine. Allah l'aurait dicté aux prophètes qui tenaient la Parole divine dans leurs bouches et dans leur idée d'une société patriarcale d'où l'homme domine la femme.

Si la nudité féminine est le Mal alors la démocratie est le Mal. Parce que c'est la démocratie qui a permis aux femmes de montrer leurs seins lors des révolutions. Parce que ce sont les femmes qui ont donné l'inspiration aux poètes et ont offert cette liberté donnée à toutes et à tous d'être différents et différentes dans l'unité que représente l'Humanité.

En ces jours de deuil bruxellois, j'aimerais transmettre aux adorateurs de l'islam que ce ne sont pas des femmes dénudées qui ont fait exploser leurs bombes dans un aéroport et dans un métro. Que ce ne sont pas des femmes dénudées qui attisent les haines et les convoitises de territoires et de richesses. Que ce sont juste des hommes pris dans une folie sectaire qui s'imaginent que l'Occident c'est le Mal et qu'eux c'est le Bien.


L'absence de nudité et de transparence conduit l'être humain dans ses propres Ténèbres en le nourrissant de haine et de violences abjectes. A méditer, Monsieur Hani Ramadan.

P.S. Désolé pour mon absence. J'ai connu de gros problèmes avec mon ordinateur, problèmes pas entièrement résolus. C'est pourquoi cette note est écrite en si petits caractères d'imprimerie car je n'ai pas retrouvé la barre d'outils indispensable pour les modifications, le centrage, et les ajouts vidéos ou photos.

16/03/2016

Ne jamais renoncer

Quand tout te semble contraire,

que le monde appartient aux incendiaires,

ne renonce jamais

à ta part d'humanité

qui fait de toi un être universel,

une personne qui sait lire dans les livres,

qui flirte avec l'amour,

qui renonce à la haine des Autres,

qui prend parti pour les plus faibles,

les plus exposés à l'expulsion,

à l'apartheid, à l'extermination.

 

Quant tout te semble contraire

et que les vents ne t'accordent pas leurs faveurs

crois encore en ta valeur,

défends tes valeurs,

prends confiance en

tes idées, tes utopies.

Jusqu'au bout, ne renonce jamais

à ton humanité.

 

A la fin, tu obtiendras une grande récompense.