12/03/2016

Chicago, coeur de la contestation anti-Trump

Chicago n'est plus la ville des gangsters ni des banksters mais celle des bangsters, ces musiciens de rue qui font du bruit et refusent d'assister impuissants à la montée du milliardaire Donald Trump qui veut s'emparer de la présidence de la première puissance démocratique du monde.

Chicago, tu es-là!? Oui. Chicago est bien là, toujours quelque part dans mon coeur, puisque j'y ai vécu quelques semaines grâce à des anges inconnus qui furent mes points d'attache permanente aux Etats-Unis quand j'avais 20 ans. Un seul vol en avion, un passager dans l'avion, un contact, un interrogatoire serré des douanes à l'entrée, un gars qui t'attend au milieu de la nuit, ton sac à dos parti sur un autre vol pour New-York City, un oncle d'Amérique venu prendre le neveu et l'inconnu, une pizza aux pieds des tours géantes à 1 heure du matin, un appartement de banlieue, une chambre à toi pour la nuit, un grand frigo libre d'accès, un voyage à Lake Geneva en avion privé et visite de Chicago exclusive vue du ciel, une autre piaule à Indianapolis avec piscine et court de tennis, les clubs de filles qui se déshabillent, le supermarché de deux mecs, un en costard-cravate, l'autre en jeans délavé, la grosse barbe, le bandeau hippie dans les cheveux, tout ce qui se fait de plus dépareillé en matière d'amitié, de look vestimentaire, et pourtant la magie de ces rencontres là-bas, chez toi, Chicago. Impossible d'oublier ça, ce premier pas solide comme l'amour avant ma rencontre avec les Sioux, avant la contestation de couleur, avant la révolution Peau-Rouge, avant cette autre Amérique des contrastes, des formes, des valeurs. Pour moi, c'est ça Chicago et l'Amérique.

La ville des bangsters répond ainsi à Donald Trump. Un coeur qui bat, qui conteste la suprématie blanche et milliardaire. Merci Chicago de répondre coeur vaillant et incorruptible à l'homme qui se croit au-dessus des autres du haut de sa tour et de ses milliards.

http://www.lemonde.fr/elections-americaines/article/2016/03/12/donald-trump-annule-un-meeting-a-chicago-pour-des-raisons-de-securite_4881542_829254.html

 

11/03/2016

Explication sexuée de la dictature et de la démocratie

La dictature est un homme donc Dieu dicte ses lois à l'Homme; la démocratie est une femme donc dieu est libre d'évoluer, de négocier la loi, de changer de gouvernement donc d'amour, de devenir une pleine conscience libérée de ses propres chaînes en lieu et place d'être une force brutale et dominatrice pour l'éternité qui soumet à son bon plaisir.

La dictature a pour origine l'homme et la démocratie a pour origine la femme. L'homme, par sa puissance physique, a dominé et a fait craindre par la force au cas ou la femme ne voulait pas se soumettre à lui. Donc la femme a du trouver de la subtilité, de l'intelligence, de la clairvoyance pour imposer le débat, partager le pouvoir, protéger ses enfants de la violence masculine et passer de la domination-soumission à l'égalité entre les sexes, et, par conséquent, entre les êtres humains.

Mais on parle ici de femmes libérées qui n'ont plus peur de la domination masculine, donc de ce Dieu Tout-Puissant qui a asservi le monde. On parle ici de femmes qui ont décidé de se servir de leur propre intelligence pour se libérer de la contrainte, de la violence, de l'abus de pouvoir masculin et non pas seulement se servir stupidement de leurs seules arguments physiques de séduction féminine pour plaire à l'homme et servir ainsi sa puissance dominatrice puisque soumises et contraintes à lui.

La féminité est donc bien la première représentante de la démocratie toujours fragile, toujours en danger, toujours risquant le retour de bâton de la dictature de l'Homme et de Dieu. C'est pourquoi, entre autres, les révolutions de jasmin du printemps arabe ont avorté dans un premier temps, une fausse-couche dont il faudra faire son deuil puis enfanter d'une autre révolution d'où naîtra enfin cet enfant révolutionnaire et la prise du pouvoir par la démocratie arabe qui est soluble dans le monde musulman au contraire de ce que beaucoup affirment en ces temps si difficiles pour l'Humanité.

Pour créer les conditions de démocratie sur la planète Terre, il ne faut donc pas des candidats présidentiels qui reproduisent un puissant machisme tel des néo-rois modernistes mais des candidats qui assument leur part de féminité, prêts à négocier, prêt à donner sa chance à la fragilité et non pas accorder sa confiance aveugle à la force brute de l'Homme toujours potentielle de violences et de viols, de guerres militaires et d'abus de pouvoir. Ces caractéristiques qui se retrouvent d'ailleurs chez des femmes qui ont imité l'homme plutôt que de vouloir défendre leur propre féminité tout en incluant leur part de masculinité.

Pour cela, il faut aussi des femmes qui préfèrent la compagnie d'hommes qui assument autant leur masculinité que leur sensibilité féminine au lieu de traiter ces êtres masculins bourrés de créativité d'hommes faibles qui refusent de se battre sur les terrains militaires.

Ainsi nous pourrons sortir du temps des guerres entre peuples et nations et opter pour une pleine solidarité et fraternité entre nous tous, peuples de la Terre.

C'est pourquoi est venu le temps de donner une chance à une femme compétente qui connaît les arcanes du pouvoir et du système dans le pays de la première et plus puissante démocratie du monde pour faire évoluer cette démocratie vers la liberté pour tous plutôt qu'une régression violente et tragique vers un tyrannie des Hommes sur le monde entier aboutissant à une apocalypse définitive pour notre Civilisation.

#sangpoursangNKMpourPrésidenteenFrance

#sangpoursangHilarypourPrésidenteUSA

 

 

49 Minutes 53 secondes pour changer Donald Trump

Je crois que ceux de l'islam

nous hissent vers DJ Jade

mais que Donald

il mange pas de ce pain.

Quand il croise un musulman

il dépeint le diable sur son écran

comme si le 666

était tatoué sur la peau du mec.

Quand il croise une musulmane

il dépeint la sorcière mythomane

comme si le 666

était tatoué sous son voile.

 

Te dire pourquoi ils te haïssent

c'est te répondre à tes vices.

Trop de vertus tue la joie de vivre.

Mais trop de vices tue toute forme de poésie.

 

Tu ne sais pas

ce qui les radicalise.

Mais si tu analyses

tu vois bien que le monde

n'est pas un roman à l'eau de rose

et qu'eux ils rêvent d'Allah

d'un paradis tout en rose

où ils obtiendront ce que la Terre

leur refuse pour cause de misère.

Tu ne sais pas

ce qui les radicalise.

mais si tu analyses

tu vois bien que ton monde,

vu du haut de ta tour,

c'est de l'obscénité pure

devant l'enfant qui meurt de faim

dans les bras de sa mère,

devant les migrants qui fuient la guerre

pour trouver tes murs fermés,

devant leur croyance et leur foi

qui prétend à un ciel meilleur

puisque la Terre leur offre la terreur

d'une injustice flagrante et inommable,

que la Terre accouche de milliardaires

qui écrasent et prennent tous les pouvoirs

même celui de la politique,

même celui de la gouvernance du monde,

même celui des médias,

même celui de la culture,

même celui du sexe,

où les femmes deviennent pur

objets de consommation rapide

alors qu'eux rêvent de femmes pures

qui jamais ne les tromperont

avec un autre garçon

parce que dans leur vie

ils n'ont pas appris à se libérer

des carcans de la religion,

de leurs propres prisons intérieurs

qui font d'eux des êtres jaloux et passionnels,

des garçons amoureux mais obsessionnels,

des garçons qui oublient la liberté de l'amour

parce que considérer comme le diable

en train de forniquer et de posséder

le corps de leur pur amour

pour celle qu'ils appellent DJ Jade,

leur Djihad, leur cause, leur rêve idéal

de femme parfaite, de femme incorruptible.

 

Tu sais maintenant, Donald,

pourquoi ils sont différents de toi

mais que la haine c'est comme l'amour.

ça va ça vient au fond des coeurs.

C'est comme une lame de fond

qui peut détruire le monde

mais qui peut aussi le construire

si toi Donald tu vises l'Amour et non la Haine,

que tu regardes l'Autre comme un être humain

et non comme un animal domesticable,

que tu lui accordes sa différence et son statut

d'homme et de femme

au sein de la Cité,

au sein de nos fragilités,

au sein de tout ce qui forge nos différences

qui sont nos biens les plus précieux

pour vivre la liberté et la diversité.

 

Voilà Donald,

ce que je voulais te dire

si par hasard tu deviens quand même

le futur président des Etats-Unis

afin que tu ne commettes pas d'irréparables erreurs

et que tu foutes le feu et le sang à la planète Terre

avec tes armes nucléaires,

tes Miss Îles qui se foutent à poil

et qui nous font rêver sur Terre

d'un Paradis extraordinaire.

Voilà Bruder Trump

pourquoi j'ai peur de toi,

de tes discours, de tes ironies,

de ton humour gras, de ton inconscience,

de ton outrecuidance, de ta puissance,

de ton manque de savoir vivre,

de tes calculs diaboliques,

de ceux-là que tu fais du haut de ta tour

innaccessible comme  la Tour de Babel,

cette Tour qui voulait monter au Ciel

et que Dieu a détruit dans les écrits

pour nous rappeler que nous sommes des humains

et non des dieux.

 

Même si tu penses que dieu c'est toi

et que l'Amérique est à toi.

 

Musique maintenant.

Le temps d'une mi-temps de foot,

avec prolongations amoureuses,

pour que tu réfléchisses

à ce que je t'ai écrit.

Mélanie, ta femme précieuse et chérie,

traduira pour toi.

 

10/03/2016

Trumpo-Line to Paris

Quel formidable trampoline que ce Donald Trump pour les "élites de droite" françaises! Des moutons opportunistes comme s'il en pleuvait. De Sarkozy à Copé en passant par Ménard et Wauquiez, les Le Pen Family, le raz-de-marée me fait gerber mais ne va pas me noyer.

Vous croyez aux dynasties royales? Votez pour la droite et l'extrême-droite. Car mis à part Alain Juppé qui du coup se retrouve bien seul dans les candidats à fuir comme la peste la personnalité de Trump, il n'y en a plus un seul qui ne lui font pas des compliments dithyrambiques. Ah ben voilà! Quand on veut jouer les rois ou les reines, il faut effectivement suivre le bonhomme d'Outre-Atlantique et oublier toutes ses notions basique de démocratie. Toutes ces belles personnes haut perchées sur leurs talons compensés pourraient au moins avoir la décence d'inscrire sur leur front: FUCK DEMOCRATY! WELCOME TYRANNY! Le train fou va poursuivre sa route endiablée. Le peuple, s'il n'est finalement pas trop con et suicidaire, choisira l'autre train. Sinon... Vous connaissez tous l'Histoire des Royaumes, des tyrans, des idéologies pures. ça finit toujours à la destruction du monde...sauf que cette fois, les armes nucléaires et chimiques sont très au point...sauf que cette fois la guerre sera globale entre ces roitelets et roitelettes de pacotille.

Mais vote bon peuple et donne ton âme, si tu le veux, au diable. C'est la loi de la démocratie. Elle peut effectivement te suicider en toute liberté.

La musique ne connaît pas de frontière

Tu veux fermer les murs,

dire non au big bang

de celui qui franchit

les murs de ses free sons?

Tu veux fermer ton coeur

et te réfugier derrière l'armée

qui mettra à feu et à sang le monde

dans un bain de sang

mille fois pire que le bain de sang actuel?

Tu refuses de stopper l'hémorragie

et tu bouffes tes chips, tes pop-corn,

et tes Marshmallow

en descendant tes Leffe

qui te donnent une greffe du foie

en regardant Game of Throne

et ton nain amuseur public

qui te dit de lever ta main

et lui promettre fidélité absolue

à son monde imaginaire et préhistorique

fait d'empereurs et de rois

qui se partagent la dépouille du monde

dans une apocalypse finale?

Tu veux de l'Homme à la Moumoute,

cette race d'hommes sensée avoir disparue

lors de notre ère des Lumières

qui a mis fin à la glaciation du monde

cette race d'élus par Dieu (ou le Diable)

qui pouvait tout

mais surtout surfait sur le pire?

Tu veux rentrer dans l'archéologie de notre Histoire,

te référer au passé au lieu de penser l'avenir?

Alors arrête de regarder ton poste de TV.

qui te lobotomise

et te sodomise

au passage.

S'il te plaît mon ami, mon amie,

Lève-toi!

Et viens danser avec nous

pour une Civilisation de l'Amour,

la seule qui puisse sauver notre Humanité.