06/03/2016

Wichita: désolé Donald Trump le format n'est pas nice!

Comme dans tous les bons films à suspens, le train fou, qui roule de plus en plus vite vers le déraillement, à fait une grosse frayeur à ses amateurs de train fantôme qui aiment les moumoutes leur caressant le visage au milieu de la nuit. Nous sommes à Kansas Circus et je crois que le Caucus pique comme un cactus l'épiderme du gros pachyderme avide de votes et de grands électeurs et électrices. Il a perdu deux fois. Un, il s'est fait battre par Tom Cruz, pardon Ted Cruz dit Top Gun le gars de Houston qui lui a envoyé une salve de son F-14 Tomcat sur son grand format trop visible pour manquer cette cible Yellow. Nice, ce n'était pas le mot à écrire sur Twitter, Donald. Donc je l'écris à la place de *fine*. Deux, en snobant la grand messe républicaine, vous voilà bien seul dans cette guerre que vous menez contre le système. Bon. D'accord seul avec des millions d'électeurs et d'électrices qui veulent faire sauter le système façon milliards de dollars dans le coeur. Mais quand même seul face aux millions d'autres qui ne croient pas un traître mot de vos balivernes. Donc voilà. Pour la première fois, il semble que votre ascension subisse un gros revers électoral. La guerre continue. On fera les comptes à la fin. Wichita se souviendra de vous.

I am in Kansas. Will be an exciting day. Big speech this morning in Wichita, and then go to caucus. Sorry CPAC (the format was fine!).

Tous tes bleus au coeur

 

Dans mon moteur,

se bousculent des mots menteurs

pour tous les pokers tricheurs.

Mais pour toi

il y a des fleurs magistrales

à la pointe de mes douleurs infernales

prêtes à guérir tous tes bleus au coeur

quand rien ne va plus

quand tu a peur

quand la maladie

n'est pas une comédie

malgré tes rires de petite fille

qui camouflent si bien ton mal.

 

Dans mon moteur,

je veux te donner ce goût

de l'optimisme et du bonheur.

Et tant pis si

ta vie est mal comprise,

mal acceptée, mal vécue

par les hommes et les femmes

pour qui les conventions de l'amour,

les compromissions

et les petits arrangements

sont leur vision vraie de l'amour.

Que fais-tu cette nuit

dans cette chambre?

Tu caresses des chats noirs

de gouttière qui se répandent

sans amour dans ta chatière

et qui disparaitront au matin

et ne reviendront plus jamais

effleuré le goût de ta peau.

Tu donnes du rêve

à ces pauvres mendiants

prenant ta vertu

contre un peu d'argent

et désertant ta couche aussi vite

comme des criminels fautifs

de leur crime d'amour furtif.

Et puis tu te couches au petit matin

comme une jeune fille

qui a vécu une mystérieuse fiction

dans un film classé X.

Et tous les jours,

c'est le même cirque qui recommence

dans ta vie marginale et secrète

avec ses lumières minérales

noyées dans un verre de whisky.

Des hommes ivres de sexe

qui jamais ne t'écriront un poème;

qui jamais chanteront l'amour

sur ton corps de vestale;

qui jamais ne sauront

quel bijoux d'humanité et de féminité

tu représentes à mon existence.

J'ai mal à te laisser

entre les mains de ces hommes

galvaudant l'amour

et ne prenant que leur plaisir.

Mais je sais que tu te fais violence

sans pour autant pleurnicher.

Et qu'au contraire tu les fais vivre,

un instant, pour une heure ou moins,

grâce à tes tours de passe-passe.

Nous avons mal ensemble.

Et de ce mal naît cet amour

indestructible entre toi et moi.

Et de ce mal nous en faisons

notre bien le plus précieux.

O mon amour,

ne nous laissons jamais gagner

par le pessimisme.

Je serai là à chaque moment

où tu auras besoin de moi.

05/03/2016

Mille hommes dans ton petit boudoir

Mille lutins ou mille coquins.

Tonnerre de Zeus!

Pourquoi faut-il

que je sois l'un d'eux?

Mille lutins ou mille coquins.

Tonnerre de Zeus!

Au final, il n'en restera qu'un seul

vivant et fier d'avoir gagné

la guerre de l'amour.

C'est la guerre chaque jour

dans tes tranchées.

Certains tombent au premier combat.

Ils disparaissent comme des nains

avalés par ta sexe machine

et ne refont jamais plus d'apparition.

D'autres, plus curieux de ta nature,

reviennent visiter

et demandent de l'eau à boire

ou un thé froid,

avant ou après le désert liturgique

et la pause pornographique,

c'est selon.

Ils sont des soldats plus entrepenants

ou alors juste de tristes mendiants.

Ils aiment jouer dans tes vallées

à l'heure du repos du guerrier

après une longue journée de travail

ou un refus de Madame

à leur domicile conjugal.

Ils restent pourtant des nains dans ton coeur

et ne seront jamais là,

jouant leur partition secrète,

que pour épater leur propre galerie

en manquant souvent de galanterie

avec tes ondulations et tes feulements.

Ton armée aura donc vu,

à la fin de ta guerre,

quelques mille fantassins

pas tous très courageux

et pour certains assassins

de tes rires et de tes désirs.

Quelques mille fantassassins

tous morts au combat!

Sauf un seul.

Car entre tous,

tu auras choisi ton général,

celui qui aura pris ta citadelle

avec son coeur  et son amour

et pas seulement avec sa sexe machine.

Quelques petits tours de manivelle

en ton corps

et la Belle au Bois dormant

se réveille dans les bras

du Général Marvel.

O mais quelle horreur!

Elle le jette à la mer!

Quelques petits tours de manivelle

en ton corps

et la Belle au Bois dormant

tombe sous le charme

du Général America.

Mais quel est ce bonheur

qui lui tombe du ciel

dans ses tranchées verdoyantes

tel le dernier soldat survivant

d'un très long combat

pour toutes les libertés féminines

et masculines?

 

A suivre...pour connaître l'identité du valeureux soldat qui restera à la fin

de ta guerre dans les bordels.

Salut Donald, ça fart!

Salut pap's. Faut que j'te dise. C'est tôt le matin sur la Méditerranée mais c'est la nuit chez toi. Si t'as un problème avec les promesses, il ne faut plus en faire du tout. T'as meilleur temps de leur dire que tu souffres de flexibilité aigüe et que tu t'attends seulement à la vague transatlantique qui fera de toi ce président dont tu rêves. Ok alors jambe gauche fléchie, jambe droite tendue, comme si tu pissais dans un bocal. Petites mains tendues vers l'avenir. Ouais. C'est ça. Tranquille. Reste Zen. Y'a pas de requins dans la zone. Juste des électrices et électeurs qui adorent le grand surfeur de pognon que tu es. T'allonges le bras ta main remplie de dollars pour attraper les pigeons qui te défèquent dessus. Tu vas du Nord-ouest côté vent couvert et tu descend Sud-Est côté Houston sans plus te toucher le torse. De toute façon, les mouettes se foutent de ta gueule et de ta moumoute blonde. Tu remontes sur ta planche à billets et tu reproduis l'angoisse extrême mais contrôlée jusqu'à la flexibilité la plus parfaite des gars d'Apollo 13. Tu dis alors, l'Atlantique entier devant toi: "Houston, j'ai un problème. Ma flexibilité aigüe m'empêche de revenir gagnant dans les urnes. Ma vulgarité me joue des tours. Mon zizi prend des allures de flexibilité inquiétante. On dirait même que sa trajectoire dévie de la lune et que je vais rater ma cible. Mes "j't'ai cassé" ne fonctionnent plus bien dans les meeting. J'en deviens même ridicule au point de me sentir tout petit, ce que mon élasticité me permet d'ailleurs.

Voilà pap's. Et n'oublie pas que je t'apporterai des oranges à Yellow quand ceux de la Fed t'auront coincé pour escroquerie malgré tes milliards. Entre tenue de bagnard et tenue présidentielle, tu me rassures nettement plus dans la même tenue que moi. J't'ai cassé, pap's.

 

Brice de Nice, ton fils ultime

P.S. Au fait, pap's tu sais quoi? Comme candidat à la présidence, tu fais fond d'écran au thon Hillary. Miam. J't'ai cassé.

 

Pour mettre "Brice de Nice" comme fond d'écran,
faites clic droit dessus puis "établir en tant qu'élément d'arrière plan".

Cette image a été redimensionnée en 700x500 pixels. Cliquez dessus pour l'afficher en taille réelle.
fond ecran Brice de Nice
"Brice de Nice

Pizza connection

Il y a des sons

dans ton studio

qui traversent l'espace

et me disent

que toi et moi

nous défonçons le mur du son.

 

Cela devient du vol libre

et beaucoup de vibrations.

Cela devient une sensation

de paix hindoue

malgré la violence, la boue

de cette course effrénée au sexe,

à l'argent, au pouvoir.

 

Sauras-tu m'aimer longtemps

malgré tous les hommes qui te touchent?

Saurai-je t'aimer toujours

malgré cette comédie de gestes,

des corps qui se consomment,

s'attirent, se rejettent,

s'oublient à perpétuité?

Sauras-tu me toucher longtemps

et m'offrir mille émotions?

Saurai-je te toucher toujours

avec mes mots, mes regards,

mes sourires, mes lèvres

qui mordent gentiment tes lèvres?

 

Tu es un peu la proie

pour les chasseurs de trophée.

Je suis un peu ta joie

au milieu de leurs captures de biches.

Tu me demandes

ce que j'aimerais faire.

Mais je n'ai toujours pas lu

ta carte de visite.

Et j'aime beaucoup de spécialités

parmi les innombrables fantasmes masculins

qui hantent les corps féminins.

Tu me dis ce que tu aimerais faire.

Alors je me soumets avec plaisir

à ta proposition du jour.

 

Détente nuptiale.

Les papillons volent.

Je me laisse faire.

Je te regarde faire.

Je suis la proie

et toi la fille qui s'occupe

de mon animal

au milieu de ce carnaval.

 

L'amour grandit.

L'amour sur un lit

rempli de fantômes de passage.

L'amour grandit.

L'amour sur un lit

où passent des hommes pas très sages.

 

L'amour grandit

et c'est cela qui est inouï

entre toi et moi.

 

Ecoute cette musique sensuelle.

Peut-être pourrions-nous

faire l'amour là-dessus

et nous envoler avec elle?