09/04/2016

Valeur travail, valeurs humaines, valeurs sociétales

Les grands thèmes développés à Nuit Debout tournent au tour des valeurs que nous remettons en question dans notre société hyper individualisée, hyper consommatrice, hyper axée et organisée autour de la raptation des capitaux par des opérations bancaires douteuses, l'évasion fiscale vers des zones neutres inatteignables judiciairement, et de la maximalisation des profits d'entreprises au service de quelques personnes et au détriment de millions d'autres (salaires mirobolants des chefs et parachutes dorés pour eux même en cas de gestion plus ou moins mauvaise de l'entreprise qui implique le licenciement du chef avec indemnités de départ et gros pactole pris dans le capital entreprise en guise de dédommagement. A l'autre bout de l'échelon, salaire de misère et licenciement sans indemnité et sans parachute pour le salarié de la même entreprise...

Valeur travail

Nuit Debout conteste la maxime "tout travail mérite salaire" alors que nous savons tous que quantité de travail n'est jamais rémunéré de quelque façon que ce soit par de l'argent. Cela va de la maman au foyer en passant par toutes les activités publiques bénévoles, le travail énorme et de fond exercé par les blogueurs et blogueuses cantonnés dans une activité non rémunératrice et pourtant générative de profits et de valeur marchande pour les gestionnaires et actionnaires des médias qui ont ouvert leurs colonnes internautiques à des femmes et des gens qui s'engagent à produire de la plus-value intellectuelle de façon gratuite...

Il y a donc une distorsion entre celles et ceux qui touchent des revenus pour leur activité professionnelles et celles et ceux qui ne touchent pas de salaire pour leur travail qui devient, par force de nécessité, volontaire et gratuit de part leur positionnement ( la maman qui s'occupe de l'éducation de ses enfants et de la tenue du ménage n'a droit qu'à l'éventuelle reconnaissance de son mari et de ses enfants sans pouvoir revendiqué par un contrat une reconnaissance financière...). Nuit Debout et tous ses participants et participantes fonctionnent d'ailleurs selon le même axiome qui fait fi de la maxime "tout travail mérite salaire" car le salaire ici sera celui d'une récompense idéaliste et humaine non rémunérée par de l'argent sonnant et trébuchant mais qui sera profitable à l'ensemble de la société future que nous voulons mettre en place... Ce qui n'empêchera d'ailleurs jamais la récupération sans vergogne des idées totem pour la publicité de certains produits commerciaux... Le cynisme, lui non plus, ne s'arrêtera jamais et il y aura toujours des petits malins pour se faire beaucoup d'argent sur le dos des révolutions réussies ou avortées...

Le postulat est donc que la maxime "tout travail mérite salaire" ne tient plus la route dans les têtes et dans les coeurs pour tout le monde et que de très nombreuses personnes se font archi exploitées soit par un salaire misérable qui n'est pas à la hauteur des profits générés par leur entreprise soit par une activité non rémunérée qui prend du temps et crée de la dynamique et de l'action mais qui ne rapporte rien sur le plan du confort matériel personnel des gens qui l'exercent. D'autre part, notre société ultra-capitaliste a fait perdre beaucoup de sa valeur à cette notion que tout travail mérite salaire alors que ce sont actuellement plutôt les actionnaires qui profitent à fond du développement économique mondial en plaçant leur capitaux mais en ne travaillant pas. Un homme ou une femme peut très bien s'enrichir de manière indécente en se bronzant à longueur de journée au bord de sa piscine privée ou en pratiquant son sport préféré.

Nuit Debout conteste donc la valeur travail telle que proposée par des gouvernements de plus en plus au service des grandes sociétés mondiales qui poussent à une dynamique de rendement extraordinaire au détriment du confort matériel des travailleurs et travailleuses tout en terrorisant ceux-ci et celles-là par des menaces de licenciement, un assouplissement quasi total des horaires de travail, un contrat de travail qui ne donne aucune sécurité pour l'employé mais un maximum de confort à l'employeur qui peut faire ce qu'il veut de son personnel en l'engageant pour des durées déterminées de courtes durées ou indéterminées avec délais de licenciement très court... C'est au travailleur et à la travailleuse de jouer de toute sa souplesse et de toute sa disponibilité dans le temps, de prendre tous les risques, de jouer au patron qui ne sait pas de quoi demain son entreprise sera porteuse mais sans en être réellement le patron car c'est toujours le patron physique attitré de l'entreprise et à ses actionnaires d'encaisser les plus gros bénéfices dans cette façon ultra-libérale mais surtout ultra-dégueulasse de faire fonctionner une entreprise...

D'où la remise en question de la valeur travail dans un monde qui a changé. Le salaire devrait se faire autour du résultat d'entreprise et non plus sur un fixe misérable accordé par des patrons soucieux d'abord de leurs actionnaires et de leur porte-monnaie mais très cyniques et irrespectueux de leurs employés et de leur valeur non seulement laborieuse mais aussi humaine. De là le fameux slogan "On vaut mieux que ça". Nuit Debout cherche donc à changer notre conception traditionnelle du "tout travail mérite salaire" en "tout travail, toute activité humaine qui génère des profits à la société publique ou privée est une valeur ajoutée qui mérite de trouver le chemin d'une contre-partie matérielle juste et honnête pour tous et toute". 

Valeurs humaines

Nos sociétés actuelles ont tendance à perdre le lien humain qui nous relie tous. Une violence extrême couve parmi les couches des populations qui ne peuvent parfois plus se "blairer". Les réseaux sociaux fourmillent de cette haine entre soi et les autres, ceux et celles qui ne nous ressemblent pas ou qui développent des comportements opposés à notre conception de l'existence et de la liberté. C'est comme si la société ne désirait plus aller vers un plus de démocratie pour tous mais vers un "je te marche dessus, je te piétine, je pisse sur tes idées, et si je le peux je t'exclus de ma vision et te rejette dans les oubliettes de ma vie". Nuit Debout redonne la parole à celles et ceux qui ont été lâchés par cette société mais aussi à toutes celles et tous ceux qui ne veulent plus de cette violence et de ce refus de se reconnaître entre nous tous. Ce n'est pas parce que nous sommes différents que nous devenons automatiquement infréquentables les uns aux autres. Nous sommes différents et nous revendiquons la liberté de notre différence parce que nous nous sentons proches de notre conscience et de notre âme, fidèles à nous-mêmes, mais que nous reconnaissons aussi aux autres le plein droit d'agir en liberté de façon autre et parfois opposés à notre vision de la liberté (femme portant le foulard islamique / fille nue dans une revue coquine). Si l'Occident se heurte à tant de rejet de la part des sociétés musulmanes, entre autre, c'est qu'elle a sa part de responsabilité dans le développement de la démocratie qui ne se fait pas de manière très honnête et transparente mais au contraire agit en grande perversion de l'esprit démocratique réelle qui devrait s'appliquer à chaque société humaine. En exemple flagrant, un Président de la République française, le pays de 1789 et des Lumières, décernant la Légion d'honneur, pour des raisons purement d'intérêts économiques bien compris entre grands patrons et grands dirigeants de notre monde, a un régime théocratique rétrograde qui dissémine un islam d'un autre temps et génère énormément de terrorisme dans le monde tout en rejetant, dans le même temps, des migrants et migrantes qui sont à la recherche d'un eldorado démocratique, voilà une perversion typique de la démocratie occidentale qui devient donc un puissant repoussoir pour de vastes pans de population à travers le monde, y compris chez nous, qui ne croient plus du tout que nos valeurs occidentales, méprisées à juste titre, puissent être transposables dans leur propre société. Nuit Debout prouve que nous aussi sommes dégoûtés de cette propre perversion de nos valeurs essentielles de liberté, d'égalité, de fraternité, et de justice.

Valeurs sociétales

Nous entendons parler à Nuit Debout de sociaucratie, terme nouveau qui signifie démocratie et pouvoir horizontal de tous en lieu et place d'aristocratie démocratique verticale d'une petite élite, l'énarcratie, développée par le pouvoir actuel en France. De cette vision neuve et de ce pouvoir partagé par la réelle démocratie plutôt que la Real démocratie des gouvernements qui agissent d'abord en faveur de leur propre minorité de classe, il se peut que notre utopie du tout horizontal est trop belle pour s'ancrer dans une réalité qui s'empare de tous les échelons de la société. Il semble qu'une certaine verticalité du pouvoir subsistera, ne serait-ce que pour représenter les peuples aux prises de position mondiale qui se feront de plus en plus fréquentes dans les décennies à venir. Cependant la légitimité de cette verticalité devra être acquise sur la base d'une véritable horizontalité des connaissances et des devoirs vis-à-vis du peuple. Ce ne sera plus de la politique hors sol, hors réalité des peuples mais une vraie politique exercées pour les peuples et non dans l'optique d'intérêts privés flagrants et de combines frisant l'escroquerie institutionnelle. Il faudra donc des personnalités vraiment dignes de confiance pour que les peuples se reconnaissent dans leurs représentants. Il faudra aussi une vaste diversité, un corpus de métiers manuels et intellectuels représentés dans les parlements. Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui où quasiment la base de la société a disparu des lieux de décision au profit des professions libérales et des universitaires.

 

En conclusion de ce billet, nous nous rendons compte que Nuit Debout a entamé une mue à grande échelle de la politique non seulement française mais aussi européenne, et sans doute mondiale. Ce temps révolutionnaire renoue avec le temps révolutionnaire des chutes de la royauté et des tyrannies mais sans la violence et sans la volonté de massacrer physiquement nos élus actuels. Au contraire, dans un camp comme dans l'autre, nous savons très bien que la violence sera plutôt illégitime et dénoncée par le peuple qui suit attentivement la situation avant d'adhérer à Nuit Debout ou de s'effacer au profit de cette élite qui continuera alors à mépriser encore plus ces gens qui ne réussissent décidément pas leur révolution et leur évolution vers une autre façon de faire de la politique, de repenser le monde de la finance et de l'entreprise.

Nuit Debout est donc condamné à réussir son pari si nous ne voulons pas tous ressentir un sentiment d'échec désespérant et désespéré devant notre vision du monde et nos idéaux...

 

 

Happy Cristina ( 40 mars sur Vénus)

 

Je prends ton Grand Huit

à la conquête de notre amour.

J'ai 20 ans dans le circuit

et je te suis à ton parc d'attractions

le coeur rempli de sensations fortes.



Je descends le long de tes courbes

en vitesse illimitée,

m'arrête telle un vieux félin

mort de faim dans ta savane

au point G de ton festin de Diane.



Stop orgasmo-cosmique

en attente contrôlée

sur tes lèvres panoramique

qui s'ouvrent et se referment.

Glissement du finger of God

vers ton paradis for ever

et prise de huit G high fever

dans ta blanche pagode branchée

à mon secteur noir électro chic.



Tu n'as pas tout dit sur ton dernier ouiiii

quand dans ton calice j'ai pleinement joui

et que de nos vices exposés

nous avons bu leur putain de lie

jusque dans leur silence complice

avant de revenir innocents

à nos envies d'érotisme incendié

en escaladant la fleur de ta peau

vers ta bouche et ta langue brûlante

à la pointe, toute à la pointe

de notre acrobatique chapiteau.



C'est tout notre Paradis Circus

et tant pis pour les faux-culs qui pâlissent

et les absents qui nous ferons toujours du tort

et les présents qui ont parfois tort d'avoir raison

de nous faire perdre notre superbe floraison

sur nos routes aux verticales horizontales.



Nos tournesols, toi et tes free vols

et moi chevauchant ton Grand Huit

en jouant la little dead line

sur nos Nuits Debout

qui aspirent à l'hypnose


avec ta clef de sol qui overdose

qui overdose qui overdose

again again again.



2016 9 avril, 40 Mars du calendrier éternel, l'happy hour de nos Futur Sixty Nine



A l'occasion de tes 28 printemps qui ensoleillent ma vie au firmament de nos sensations sonores. Happy Birthday Cristina in Love.


08/04/2016

Nuit Debout: Le rouge nous va si bien...mais aussi toutes les couleurs du monde

Il était une fois le film et le livre. L'histoire d'un jeune garçon poursuivi par un ballon rouge. Les autres enfants, jaloux et envieux, veulent jeter un sort à ce ballon et lui lancent des petits cailloux d'un tir de fronde. Le ballon est crevé. C'est alors que des milliers de ballons de toutes les couleurs volent sur la ville et viennent élever l'enfant vers le ciel.

Nuit debout, nous sommes chacun et chacune d'entre nous avec son rêve qui n'entre pas dans une urne et ce ballon rouge représenté par un rectangle rouge porté sur nos poitrines qui signifie que nous valons beaucoup plus que se prétendent ces gouvernements qui nous prennent pour de dangereux activistes et même des terroristes à placer en garde à vue et à interdire d'entrée du territoire pour les activistes qui viennent d'autres pays; ce ballon que la politique injuste de nos autorités et puissances financières de notre monde a crevé un jour et qui renaît dans nos coeurs plus vaillants et plus forts que jamais, nos coeurs et nos esprits qui s'élèvent dans les murmures bruyants et musiciens de la Place de la République mais aussi partout ailleurs.

Chacun et chacune, nous nous faisons suivre de notre ballon rouge qui nous encourage à croire au changement de société.  Et nous allons changer la société. Ce n'est pas une promesse menteuse de politicien véreux qui nous balance n'importe quel mensonge pour mieux nous séduire et nous asservir à sa pensée bidonnée. C'est un conte de fée que nous allons réaliser dans le réel de nos vies. Parce que c'est auprès de l'arbre à palabre que les sociétés se fondent et se refondent pour une mythologie commune à toutes et à tous.

 

 

Nuit Debout: il faut que ça déchire leur écran de fumée

L'évolution ne se fera pas

sans toi et ton inconsolable douleur

ni sans tes couleurs

et ton fol espoir

de renverser les conventions,

les idioties et leurs religions

qui t'asservissent

pour te maintenir 

à leur service.

 

Tu n'es pas au service

de leur idéologie.

Tu es au service de ton humanité.

Tu veux goûter le pouls de la révolution

plutôt que te dégoûter de leur régression.

Tu veux juste vibrer au sens de la vie

et être solidaire des insoumis,

des incompris, des trahis, des bannis

de leur système trop injuste,

trop fait pour les nantis

et absent pour les démunis

qui ont visé une autre lune

que celle du gros pognon.

 

Tu es là chaque jour

et chaque nuit

à République

et je t'écris

que tu as raison

d'être déraisonnable

et de rêver en grand

car eux ils ne rêvent jamais

que sur leurs comptes offshore

qui font d'eux des morts

à notre liberté de vivre et d'aimer

sans frontière entre nous,

sans haine entre nous,

sans jalousie entre nous.

 

Tu veux évoluer

dans une société de reconnaissance

et non dans une barbarie financière

qui finit par semer les guerres et la misère

partout sur la planète.

Tu veux changer le monde

et tu as toute ta vie pour réaliser

des actes qui te feront quitter ce système

pour aller vers un autre théorème

de ton existence.

 

Bouge!

En Rouge!

Dans ton Bouge!

 

  • Que je boive à fond
    l’eau de toutes les fon-
    taines Wallace

    Si dès aujourd’hui
    tu n’es pas séduit
    par la grâce

    De cette jolie fée
    qui d’un bouge a fait
    un palace.
    (George Brassens, Le bistrot)

 

 

07/04/2016

Nuit Debout: Quand un lampadaire s'émancipe en pleine AG!

Nous avions parlé de pantomimes du lampadaire dans une de nos billets précédants consacrés à Nuit Debout. Et voilà qu'un candélabre révolté prend des allures renversantes en pleine AG! De quoi se poser des questions sur la vie et la mort des réverbères...

Pantomime

Pierrot, qui n'a rien d'un Clitandre,
Vide un flacon sans plus attendre,
Et, pratique, entame un pâté.

Cassandre, au fond de l'avenue,
Verse une larme méconnue
Sur son neveu déshérité.

Ce faquin d'Arlequin combine
L'enlèvement de Colombine
Et pirouette quatre fois.

Colombine rêve, surprise
De sentir un coeur dans la brise
Et d'entendre en son coeur des voix.

Paul Verlaine, les Fêtes Galantes

http://www.lesinrocks.com/2016/04/07/actualite/nuit-debout-on-nombreux-on-a-courage-on-gagnera-11818129/