13/02/2017

Le charabia néolibéral de la RIE III se prend le peuple dans la figure

Un tournant en Suisse! La Gauche, qui est très loin de l'état insurrectionnel de la Gauche française, remporte une victoire sur le chantage permanent à l'emploi exercé par le grand patronat.

Il nous fallait encore plus de compétitivité et de flexibilité tonnaient les libéraux. Surtout, il nous fallait encore donner des avantages fiscaux aux grands patrons au détriment des villes et des cantons.

Pour cela, les néolibéraux se sont faits poètes financiers en empruntant à l'anglais quelques termes magiques: intérêts notionnels et patent boxes sortes de niches à défiscaliser les bénéfices au détriment des couches sociales les plus défavorisés et devant alors serrer d'un cran leur ceinture. A la fin, elles auraient été saignées jusqu'à l'os ses classes fainéantes représentées par les working poors, les précaires, les chômeurs et chômeuses, les cassos...et les vieux et vieilles devenus inutiles à la compétitivité tant vantée et voulue par ce modèle devenu fou où seuls les requins bouffent allègrement au grand jeu du darwinisme naturel, les artistes et sportifs promus en haut de l'échelle devenant les égaux des grands patrons mais plus du peuple et écrasant de leur force économique celles et ceux qui jouent pourtant avec la même passion, le même professionnalisme et le même acharnement leur sport ou leur art préféré.

On ne peut plus faire comme ça! On ne veut plus de ça! Nous refusons d'être les esclaves d'un système qui nous prend tout jusqu'à nos familles et nous jettent dans la rue sans considération après une relégation sociale, une descente aux enfers des poursuites qui nous réduisent à une humiliation permanente alors que nous avons travaillé dur toute notre vie et protégé nos enfants de la pauvreté extrême.

Vous les riches, vous vous croyez trop beaux, trop magnifiques, trop uniques. C'est vous qui vous faites des bisous sur la bouche et qui vous vous roulez des pelles d'or à vous-mêmes! C'est vous qui ne répondez jamais à un blogueur qui vous écrit pourtant des lettres intéressantes sur un média en ligne simplement parce qu'il n'est inscrit sur aucun carnet d'adresse de la jet-set, pas parce qu'il écrit des choses dépourvues d'intérêt...puisque des personnes viennent lire... Racisme de classe? Mépris de celle et celui qui n'est rien chez les pipoles? Y aurait-il un journalisme de caste à qui l'on se doit de répondre avec langue de bois châtiée et un autre critique avec qui il faudrait s'abstenir de communiquer pour maintenir la marginalité à perpet de ce citoyen hors des limites que vous fixez dans votre jeu comme on condamne un criminel à vie dans sa cellule pour des meurtres sadiques en série?

Qu'est-ce la liberté de parole si celle-ci ne s'adresse qu'au vent tandis que le roi festoie? Qu'est-ce la force critique devenue si, dans vos tours d'ivoire, vous croyez faire tout juste et que le citoyen et la citoyenne de base n'ont pas à critiquer votre modèle inhumain et prédateur? Qu'est-ce ma vie consacrée et massacrée sur vos autels du luxe à outrance si celle-ci ne peut vous adressez son chant de révolte et d'amour? Faudra-t-il 200 ans après la Révolution pour que je sois réhabilité dans les consciences de vos descendants? 

Mes dettes ne sont que les pierres qui me coulent un peu plus alors que ma plume est mes ailes qui me font voler et porter cette Révolution pour qu'elle aboutisse non dans le sang et la haine mais dans la victoire de l'humanité et de nos consciences retrouvées et la chute de cette compétitivité à outrance qui nous fait du mal à tous sauf à celles et ceux qui engrangent victoires et bénéfices et peuvent se permettre de se retirer sur des îles paradisiaques une fois leurs larcins millionnaires et milliardaires commis.

Le temps est venu de corriger avec rigueur et vitalité un système qui ruine nos humanités et nous conduit aux fascismes dans le monde entier. L'univers post-apocalyptique (chute des démocraties) et la vie sur le mode survivaliste à la Oskar Freysinger, pourtant conseiller d'Etat valaisan, ce n'est pas dans ma conscience citoyenne qui est née, qui a grandi et étudié au sein d'une des plus vivantes démocratie du monde, une exception culturelle qui mérite de faire des petits partout sur la planète grâce à une mécanique du peuple qui fonctionne à merveille comme le mouvement mécanique d'une montre.

Mais pour cela, il faut faire tomber les masques, outrepasser les arrogances de classe et la déclassification sociale des résistants et résistantes. il faut changer tout pour faire apparaître les mérites de celles et ceux qui entretiennent le spectacle (je pense ici au tennis, pas aux blogueurs et blogueuses sans matricule) et qui se démènent année après année à participer au jeu pour donner de l'importance et du lustre à la victoire des champions hors-catégories que sont des Federer, Nadal, et autres Wawrinka. Il faut leur accorder aussi des salaires décents et non compter sur maman et papa pour qu'ils puissent jouer sur les terrains comme des forçats payés au Smic ou même moins. Pour cela, il n'y a pas mille solutions. Il y en a une. Faire une clef de répartition des gains qui tiennent compte de nos humanités acquises et non d'une prédation sauvage à outrance qui ne donnent qu'aux meilleurs d'entre nous tous. Je les dis et le redis encore une fois. J'admire nos champions et championnes mais je haïs le système dans lequel ils et elles évoluent. Non par envie, non par un quelconque besoin de vivre dans le luxe, je dors aussi volontiers dehors comme un chien avec mes potes migrants sans-papier et sans droits d'humanité minimale. C'est parfois bien plus humains et plus beau que de coucher dans un hôtel 5 étoiles avec un mannequin d'une beauté magistrale.

C'est tout pour ce matin. Le peuple suisse refuse la République des Dadais et des Niais dans laquelle vous, néolibéraux, souhaitez les y maintenir. A vous de redonner de la dignité dans un monde qui la perd chaque jour un peu plus par vos politiques d'austérité alors que vous vous empiffrez de champagne et caviar en très charmante compagnie.

Bonne journée, mes trésors, je vous aime malgré tout car vous êtes vous, Messieurs, de très beaux animaux orwelliens dans vos habits hautes-coutures et vous, Mesdames, de très belles plantes juchées sur vos talons de 12 centimètres qui faites de très bons choix lorsqu'il s'agit de trouver un partenaire qui a de la notoriété et du porte-monnaie.

Un poète qui a le porte-monnaie trouée mais qui joue avec le luxe et la notoriété clandestine malmenée et qui rie, pardon qui ris, de bon coeur ce matin. Le Cheval de Troie est-il en train de fonctionner?

 

12/02/2017

Un cap, un programme, un navire marchand

Mélenchon n'invite pas à une alliance avec le candidat socialiste et le candidat écologiste. Il n'invite pas non plus à une croisière qui s'amuse cyniquement sur le dos du peuple en buvant champagne et caviar durant des dîners mondains qui s'éternisent avec des sujets de lois qui appellent le peuple à défier le pouvoir dans la rue.

La Loi Travail, combien celle-ci a-t-elle coûté au peuple pour l'élaborer, la voter à coups de 49.3...puis la défaire lors du prochain quinquennat si c'est Macron ou Hamon pour en inventer une autre similaire ou pire qui plaira au MEDEF et aux patrons? Pendant qu'Ulysse LR guerroie pour sauver son élection les yeux du peuple poudroient et le fascisme verdoie.

La Barbe Bleue Marine cache bien son jeu et son parti fera un tabac si la France Insoumise ne lui fait pas sauter la Sainte Barbe avec le chevalier de Haddock qui mène le combat farouche au sabre face à Réclame le Rouge le milliardaire qui amasse pognon et puissance pendant que le peuple est payé au lance-pierre et se paye un président pour le rouler dans la farine encore une fois, une ultime fois avant la guerre civile entre communautés...parce que pour diriger la dictature du fric a besoin du peuple qui se déchire à mort pour régner mieux et massacrer large, elle aura une police et des soldats au garde-à-vous des puissants mais toujours payés par le peuple...

Allons, allons z'enfant de la patrie, prends ton microsillon et écoute pour ce dimanche du Louis Chedid. Cela te fera du bien et du baume au coeur et te donnera du courage pour monter sur le navire marchand si tu n'as pas encore sauter de ton radeau de la Méduse à la dérive pour prendre l'échelle que l'on te propose pour nous rejoindre sans la bande de petits copains qui trahissent toujours le peuple. Bon. Pour moi, c'est encore le bagne aujourd'hui, donc je chanterai dans ma cuisine avec toi Anne ma soeur Anne en me faisant la Belle dans mes rêves.

Le navire marchand a pris la mer. Et ce seront des marins, des vrais, qui vont tous aller au turbin en buvant de l'eau et faire la fête après une bonne journée de réflexion et de planification nationale et internationale. Parce qu'il y a un cap à tenir et que la France insoumise y tient à fond comme les prunelles de ses yeux qui brillent au soleil de la Révolution. 

 

 

11/02/2017

Je peux te rouler une pelle, Nicolas Bedos?

Mouais. D'accord avec toi. Jean-Luc le Persécuté du système s'aime beaucoup mais s'il ne s'aimait pas dis-moi s'il aurait cette énergie tellurique pour renverser la Vème République et inventer cette VIème avec les insoumis et insoumises, hein?

Je suis content qu'elle s'aime bien la Méluche. Bon. C'est un mec, un vrai, mais j'aime bien l'imaginer femme histoire de casser l'image du macho qui bouffe à tous les râteliers féminins. Et puis, il est de tous les féminismes même celui de trop qui voudrait condamner les belles de nuit sur le trottoir tout en laissant l'industrie du porno prospéré avec des actrices et acteurs qui jouent de leurs corps contre argent sonnant et trébuchant... Au nom de la philosophie qui dit que le corps est inexploitable par l'argent... Bon, moi je travaille au bagne dans une cuisine et mon corps sait très bien que sans lui, pas la revue mon corps, mon esprit ne peut produire de la cuisine italienne toute crue ou cuite al dente. Dante et son enfer. Diantre! Mais Jean-Luc ne sera pas le Président parfait qui fera toujours tout juste et pensera à la place de Dieu avec des Vérités absolues qui chassent la relativité et la lumière philosophique. Chacun son point de vue et le peuple devra un jour ou l'autre voter (oui, la bagatelle tarifée c'est du très sérieux) si une fille de joie doit désormais vivre dans la clandestinité et être une pestiférée comme jadis et comme un migrant sans droit de migration... Bref, Jean-Luc sera le Président des insoumis et des insoumises mais ne sera pas le grand lider maximo qui fait toujours tout juste. Et c'est déjà très bien comme ça.

Ceci dit, tu m'énerves Nicolas. Parce que je ne sais pas comment je pourrais me rouler une pelle à moi-même à défaut de la rouler à une jolie fille. Raison de plus pour ne pas imaginer Jean-Luc s'en rouler une. Déjà qu'il n'aime pas les joints mais qu'il veut légaliser la Marie-Jeanne à raison, je ne pense pas qu'il s'imagine se rouler des pelles à lui-même. La feuille des rastas, la musique reggae, Bob Marley, la République cool ne se roulera pas des pelles à elle-même. Elle a tellement à faire pour jouer la grande faucheuse de la Vème République qu'elle pioche dans les textes philos et politiques de Jaurès ou Hugo pour réactualiser la démocratie. Et ça, ce n'est pas se rouler des pelles à soi-même mais se rouler dans la poésie et la philo avec des amoureux de la vie et de la démocratie. C'est dire le retard que l'on a pris et que nos pelles comme nos pioches ont rouillé dans la cabane du jardin à force d'aller flairer les boutiques de luxe et les actions promotionnelles, la belle bagnole et le yacht, les fonds de placement et les paradis fiscaux...

Nicolas, on ne se connaît pas tous les deux. Mais si par hasard on se retrouve un jour sur un studio télé, on pourra faire sensation en se roulant une pelle en direct sur TF1 une fois que les insoumis et insoumises auront gagné et que Jean-Luc sera le Président persécuté mais finalement élu d'une majorité des Français et Françaises.

Bien à toi, en attendant de te rouler une pelle pour fêter la victoire de l'amour sur la haine grâce à un bouleversement des consciences... Je suis novice avec les mecs. Donc très timide et pas franchement préparer pour une pelle masculine. Mais il faut bien une première fois à tout et l'humour, tu le sais bien, c'est la politesse du désespoir quand rien ne va jamais dans le bon sens et que l'ancien régime fait tout pour conserver ses prérogatives politiques et médiatiques.

 

 

 

 

10/02/2017

Fillon entube avec du miel, la police c'est cul sec!

Comme dans la chanson, l'amour pour la Vème République finit dans l'abjection.

Tant d'hommes et de femmes politiques nous vantent leurs vertus présumées. "Moi, mon bon Monsieur, ma bonne Dame, je suis l'homme, la femme,le, la plus honnête qui soit. Je suis l'élu(e) du peuple, pensez donc! Vous m'avez élu donc vous me devez le respect et la soumission car je représente la Loi, la République, la Justice, la Démocratie. Si je m'enrichis avec les deniers de l'Etat, je le fais avec le Droit que m'accorde la République. N'y voyez aucun mal à ça. Ce droit me permet de vivre tranquillement et d'éviter un stress qui m'empêcherait de faire voter des lois qui me sont favorables comme à vous aussi d'ailleurs qui vivez dans cette République prospère grâce à moi et mes confrères et consoeurs."

Tant de flics et de CRS nous racontent qu'il sont les protecteurs de la République. "Moi, mon bon Monsieur, ma bonne Dame, je suis l'homme, la femme, le, la plus importante pour vous assurer votre protection contre les voleurs, les agresseurs, les violeurs, les voyous, les terroristes. Je suis l'ange gardien du peuple et vous savez combien l'outrage à magistrat céleste se paie cher, pensez donc! Vous me payez pour que je vous protège, à l'insu de votre plein gré parfois, et si par hasard nous nous réunissons régulièrement en bande organisée entre nous pour créer une embuscade, on dit ratonnade, en attraper quelques-uns d'entre vous pour vous enfiler le bâton ou vous jeter une grenade de désencerclement à la figure, c'est que vous aurez forcément commis un crime grave et que vous faites partie de la racaille. Vous infligez cette peine fait partie de notre impunité légale octroyée par nos sénateurs et sénatrices.". 

Vive la VIème République! (pour cela, il faut arrêter de voter comme des ânes pour perpétuer ce système cynique et pervers conduisant et contribuant aux malheurs des gens. Sade et sa liberté n'ont jamais fait le bonheur de Justine. Bien au contraire, Justine n'avait que le choix de faire comme eux ou de subir tous les outrages. C'était leur liberté contre ta soumission, ton oppression, ton enferment, ton silence, ta torture, et ta mort.

Il faut sortir de Sade et de ses fausses libertés interlope diaboliques! Il philosophait à l'envers avec excellence et délectation.

Solesme, je crois que c'est endroit que Fillon connaît bien et moi je veux bien me faire moine entouré de chants grégoriens et de filles magnifiques.

Qui suis-je?

Je suis le navire marchand

qui dans les eaux pourfend

illusions folles et fallacieuses

pratiquant ma philosophie interlope

qui par belle contrebande d'une salope

transmets ses idées frauduleuses

aux gens qui en Mai feront  Révolution.

 

08/02/2017

Lettre à François Cherix

Cher Monsieur Cherix,

Il me tardait d'écrire un mot à un pro-européen convaincu du NOMES.

Je profite de votre intervention dans "Le Temps" de ce jour https://www.letemps.ch/opinions/2017/02/07/replique-aux-r... pour vous demander que devient l'Union Européenne depuis 1992?

J'étais du mouvement "Né un 6 décembre" au lendemain du dimanche noir consacré tel par Jean-Pascal Delamuraz. Européen convaincu plus par la culture qui nous unit sur un Continent que par le brassage des affaires des néolibéraux, j'ai vu peu à peu, comme vous bien sûr, se défère l'amour des liens inter communautaires qui liaient la Suisse au reste de l'Europe.

De 50% de citoyens et citoyennes suisses (dont une majorité claire du côté romand) prêt à franchir les frontières pour s'unir à l'UE, par un pacte hélas qu'économique du nom de EEE, nous sommes passés à moins de 20% de Suisses encore favorables à rentrer dans l'Europe.

Avez-vous réfléchi aux raisons de ce désamour, vous et les médias comme l'Hebdo ou le Temps? Vous vous obstinez, et le parti socialiste avec vous, à penser que la voie unique est la voie du néolibéralisme, le grand capital, les méga entreprises internationales et les traités de libre-échanges avec les Etats-Unis ou le Canada donnant un avantage aux multinationales absolument inconcevables dans un Etat de droits démocratiques, soit le droit de tenir procès et royales indemnités aux Etats (donc nous les citoyens et citoyennes) qui s'opposent à leurs implantations et leur domination mondiales sur le marché avec des produits à la propriété intellectuelle exclusive, des brevets sur le vivant et sur les semences agricoles, des droits de casser les conventions collectives existantes par du personnel détaché et des contrats à durée déterminée qui n'offrent plus aucune protection sociale et stressent au-delà de l'entendement les employés et employées qui ne savent plus jamais de quoi demain sera fait pour eux et elles.

Une Union européenne livrée aux affres du néolibéralisme c'est aussi une dictature économique globale et non plus une démocratie globale. Et vous opposez cette dictature (pour vous une démocratie libérale...) à la dictature brune qui se propage sur le continent dans tous les pays y compris en Suisse, terre d'élection de la liberté démocratique dont vous soulignez à juste titre l'OPA malsaine de l'UDC à travers un de ses représentants, Mr Yvan Perrin.

Ne voyez-vous pas que vos deux médias écrits préférés, feu l'Hebdo et le Temps encore bien vivant mais pas très loin de la roche tarpéienne, et leurs journalistes donnent trop d'espace vital aux cadres de l'UDC afin de soutenir le néolibéralisme et empêcher une révolution des consciences tentée par la vraie Gauche démocratique? Et ces deux médias ne sont que la tête intellectuelle de tous nos médias romands qui suivent peu à peu le mouvement vers l'extrême-droite en accordant leur préférence à l'image et aux reportages à des personnalités issues de l'UDC ou du FN français plutôt qu'à des figures emblématiques de la Gauche qui sont sorties de la Gauche socialiste pour radicaliser leur mouvement contre le néolibéralisme.

Et vous-mêmes? Ne vous rendez-vous pas compte qu'à force de négliger le peuple, celui qui travaille dur pour un salaire à la limite de la survie; celui qui ne comprend pas que des travailleurs détachés se laissent payer au jet de pierres parce que pour eux c'est toujours mieux que de gagner sa croûte en Roumanie ou n'importe quelle autre des pays européens en mal économique; celui qui crie à l'injustice quand il voit les bénéfices faramineux, la Bourse qui ne cesse de remporter de juteux dividendes aux actionnaires, empochés dans les poches des grands managers; celui qui perd ses droits au travail et se voit fustiger par nos gouvernements qui pénalisent de plus en plus les gens au chômage; celui enfin qui veut une nouvelle façon solidaire de faire l'Europe plutôt que cet individualisme débridé créé par le néolibéralisme qui conduit à la xénophobie, à la peste brune que vous condamnez à juste titre?

Je termine ce rapide survol et ce constat du désamour européen par un article scientifique concernant nos cousins les chimpanzés dont les extrêmes-droites se régaleraient. Il semblerait que nos chers cousins, qui ont donc les mêmes racines que nous selon Darwin et la science réputée exacte, seraient xénophobes et prêt à éliminer l'étranger qui ose s'aventurer sur ses terres. Il semblerait même que nos cousins sauvages pratiqueraient le génocide de la tribu chimpanzé la plus faible pour défendre leur territoire.

Cela donnerait du grain à moudre à nos extrémistes fascistes tout heureux de trouver une théorie scientifique dans l'état de nature de la vie. Eh oui! Si nos cousins pratiquent cela pourquoi pas nous? D'autant que ce comportement serait dû à l'individualisme des singes... Mais c'est oublié que l'être humain s'est construit sur la culture et la solidarité et c'est pour cela qu'il est donc sorti de sa condition de sauvage et qu'il est devenu un être avec une conscience et une histoire, un être philosophique conscient de ses libertés mais aussi de ses responsabilités devant sa propre espèce mais aussi de toutes les espèces animales, végétales et minérales (la recherche atomique et l'exploitation des matières premières à outrance et polluante prouvant que nos responsabilités s'étendent jusqu'à l'exploitation de l'espace et nos pollutions matérielles de celui-ci).

Et pourtant, j'ai du mal à l'écrire tellement cela fait partie de la postvérité dont on nous abreuve ces temps. Selon les néolibéraux et leur direction, les sauvages se seraient les gauchistes qui manifestent dans le rue et qui veulent la Révolution. Ce sont les Insoumis et Insoumises qui soutiennent la candidature de Jean-Luc Mélenchon pour sortir de l'impasse actuelle et fonder la VIème République.

Cher Monsieur Cherix, ne pensez-vous pas qu'il est temps pour les socialistes suisses et les pro-européens de réviser leur vision du monde actuel et de devenir à leur tour des révolutionnaires?

Avec mes meilleures salutations pour la suite de notre combat en faveur d'une Europe solidaire et réellement démocratique.

Jean-Marie Gumy