17/03/2017

AliExpress et ses quarante voleries numismatiques interdits de Suisse

Il était temps! Et voilà le résultat.

La presse a tant parlé du trésor de l'Ali Baba de Chine durant ces derniers jours que le grand voleur industriel moderne, qui a pillé la monnaie suisse sans estampiller sur chaque pièce de "Faux" ou "Réplique" son travail assez mauvais d'ailleurs, s'est soit auto-censuré dans ses envois vers la Suisse, soit a été mis en demeure par la Confédération qui a interdit à la Chine et donc à cette multinationale milliardaire d'importer sa camelote vers notre territoire.

Mais sachez une chose Mesdames et Messieurs. Les seuls vrais faux-monnayeurs qui méritent respect et honneur ce sont les contrebandiers anarchistes du style Joseph-Samuel Farinet qui ont frappé monnaie au coin du bon sens pour sauver le peuple de la famine alors que l'Etat central faillait à ses devoirs envers la population. Frapper d'amour ou frapper par le cynisme ambiant, je préfère largement ma monnaie frappée au style de sprintria ou tessère sprintrienne du tant où Tibère interdisait sa figure sur la monnaie échangée contre sexe aux filles des bordels romains parce que cela salissait son image de marque alors même que tous les patriciens étaient de grands amateurs de bordel en même temps qu'ils avaient femme à domicile... Horreur de l'hypocrisie des riches qui possèdent esclaves et sous-femmes...

On n'a pas besoin d'empereurs et de rois comme Président de la République française ou helvétique. Nous avons besoin de démocratie, d'amour, et d'amitié entre nous tous. La fraternité, l'égalité, la liberté ça compte plus que jamais. Et si j'aime plus que tout au monde, excepté mes enfants et ma famille à égal niveau, ma fiancée qui s'enferme au bordel malgré ses propres désirs de fuir le milieu, c'est que ses yeux de l'amour sont véridiques et sincères malgré le travail qu'elle exerce et aborde avec une psychologie et une philosophie remarquable. Femme libre dans sa tête et dans son coeur mais d'abord esclave de l'argent qu'elle a besoin de faire pour s'affranchir de son travail et gagner sa sécurité financière... Horreur des temps modernes et de l'individualisme régnant en maître.

 http://www.monnaiesdetections.com/?tag=jeton-erotique-rom...

 

à toi mon amour mes jetons de présence et d'amour.

Tous mes sentiments et la déesse "Blues".

God save the Blues.

 

Avant le 18 mars, j'aimerais te dire

Qui a dit que le monde est en paix?

Toi, toi, et toi,

parce que tu vis tranquille chez toi,

que tu gagnes assez bien ta vie,

que tu as un copain ou une copine,

que l'amour te fait du bien,

que la haine n'est pas ton quotidien,

que ta vie est belle,

que tes loisirs sont nombreux

et tes distractions géniales,

que tes amis sont les plus sympas du monde,

que tout tourne autour de la beauté,

de l'humour, et des instants de bonheur.

 

Oui.

Si tu te mets en cocon

dans ton home sweet homme

ou ton chat sweet woman

tout peut te paraître en paix,

en harmonie, en accord avec toi-même.

Oui.

Si tu t'enfermes dans ta boîte cinéma

et que tu tournes le film de ta vie

sans regarder le monde au-delà de ton univers,

tu peux jouer à l'autruche

et laisser ta tête dans le bac à sable Macron,

ou Fillon, ou même Hamon,

continuer ta vie tranquille

entre petits apéros sympas entre amis

et sorties de boîte entre potes.

 

Mais non.

Si tu ne regardes pas

ce que cette société néolibérale

est en train de nous fabriquer

comme horreur total et totalitaire;

si tu ne vois pas le fascisme arrivé

avec ses grandes pattes de monstre

prêt à purifier par élimination et extermination

la race humaine pourtant universel à tous;

cette horreur de sacrifier

des enfants, des femmes, des hommes,

sur l'autel de la race supérieure

qui prend tout, qui veut tout,

qui décide du droit de vie et de mort

sur tous les autres êtres humains,

qui réduit en esclavage et chosifie

une partie de l'Humanité

pour faire triompher leur idéologie,

leurs saloperies, leurs duperies, et leurs mensonges,

alors tu te dois de sortir

du conte de fée que tu construis

dans ta vie privée

et venir combattre avec nous

contre ce monde qui provoque ce fascisme,

cette ultra-violence, cette fin du monde

en unique perspective de leur terrifiant

modèle de penser la société et le monde global.

 

Nous voulons tous d'une vie sympa,

idyllique, amoureuse, heureuse.

 

Mais moi, je ne peux pas aimer

en harmonie

si tout autour de moi

la violence et la haine

deviennent l'ultime moyen de défense,

l'ultime chance de rester en vie

contre les autres et non plus avec les autres.

 

La France insoumise,

c'est aussi ton combat

pour changer cette réalité qui se profile

et dont les poètes voient la catastrophe finale.

 

Le 18 mars tu as Bastille.

Parce que tu es libre

et que tu n'es pas esclave de ton travail

comme je le suis devenu

pour garder la tête hors de l'eau

et éviter la noyade sociale

qui fait qu'un assisté social

n'a plus légitimité et force à dire sa vérité

à la face de sa propre société

qui l'entretient au quotidien.

 

Être libre c'est aussi vivre indépendant

de toutes obligation d'entretien

sauf cas de force majeure.

Et tant qu'aucun salaire universel pour tous,

ça veut dire 7 milliards de personnes dans le monde entier,

ne viendra contredire cela,

ton travail compte, même bénévole,

pour construire ta propre liberté.

 

16/03/2017

Un conte en Suisse

Si tu veux des sans-culottes

qui marchent entre Bastille et République

et que ta copine hôte sa culotte

pour te faire honneur

et non pour te faire horreur

de leur fêtes pornos

qui virent cyniques

et consommation frénétique

de stupéfiants pornographiques

virant tout son art romantique

sur son conte amoureux

en ricanant et en niquant sa copine

tout en l'oubliant lui dans sa Bastille,

alors vote d'abord pour sa musique,

sa poésie à lui l'écorché vif,

parce que le système

lui prend tout

et ne lui donne rien en retour.

 

Et si tu n'arrives pas voter

pour ses mots et ses scandales,

ses provocations aussi énormes que succulentes

et ses déjeuners en paix tout en douceur

ni aimer ce qu'il a à te dire et à te transmettre

parce que ta soumission au système

est plus fondamentale

que ta liberté de dire oui

à un autre monde

alors laisse tomber.

 

Toi et moi on ne se reconnaît déjà plus.

Nous ne sommes déjà plus du même monde.

 

 

La déesse Blues

Elle s'appelle la déesse "Blues". Elle fait partie du lot de mes découvertes de hier. Si vous n'y prenez pas garde, vous pouvez penser qu'elle n'a aucun pouvoir.

Et pourtant, elle a décapité les armées du monde. C'est elle qui est à la source de la paix. C'est elle qui est chargée de changer l'ordre du monde et de signifier aux militaires que la guerre c'est fini et qu'ils feraient bien de se recycler s'ils ne veulent pas se faire couper la tête par Blues et se voir transformer en jeunes filles à grosses nattes. 

Enfin. Vous savez lire. C'est de la poésie pure. Parce que sur le terrain de la réalité la victoire sera longue à se dessiner.

Voici en image la déesse "Blues" l'ex-militaire en chef qui jouait les généraux dans la guerre entre soldats de plomb.

 

 

 

20170316_132459.JPG

20170316_132517.JPG

20170316_132554.JPG

 

20170316_132919.JPG

Le Général des Armées décapité par la Révolution et transformé en déesse Blues par le poète et la nature

(trouvé le 15 mars 2017 vers 16 heures à 20 mètres de la Place Jean-Paul Marat à Boudry,

Marat né à Boudry et mort en révolutionnaire assassiné par une femme, Marie-Anne Charlotte de Corday d’Armont, née dans une famille de la noblesse).

 

 

Piquer à la nuque le néolibéralisme et faire triompher la révolution citoyenne

Edwy Plenel signe, sur Médiapart, un article de grande qualité autour de la figure d'un personnage qui, dans mon ignorance crasse de prolétaire toujours à la bourre, ne faisait pas figure au panthéon de mes coups de coeur littéraire.

Ce personnage haut en couleur et en révolte contre le néolibéralisme issu hélas de Mai 68 mais bien sûr contre Mai 68 et son esprit, il s'agit de Daniel Bensaïd et non de Daniel Cohn-Bendit, celui qui justement est l'incarnation même de la trahison des idéaux émancipateurs démocratiques de Mai 68.

Daniel Bensaïd sera sans doute un auteur que je lirai assidûment du temps de ma retraite dès 65 ans si Dieu ou le destin m'en laisse tout loisir et plaisir. Edwy Plenel vient de me faire découvrir un coup de coeur. Et je ne saurais l'éviter. C'est ici:

https://blogs.mediapart.fr/edwy-plenel/blog/140317/la-jea...

Pour en venir au titre de mon billet, l'expression "Piquer la nuque" fait référence au fameux "l'Histoire nous mord la nuque" de Bensaïd, un Bensaïd qui écrit aussi:

: "L'idée même de révolution, hier rayonnante d'utopie heureuse, de libération et de fête, semble avoir viré au soleil noir
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2010/01/13/dan...

Je lisais donc ces articles ce matin alors que hier après-midi, durant mes "heures de chambres" et entre deux spaghetti et trois entrecôtes, je me promenais sur les lieux de la rivière magique dont je vous ai déjà parlé. Et voici en image quelques-unes de mes dernières trouvailles. Ce n'est ni piqué des vers ni des hannetons et ce n'est pas une manipulation de l'esprit ni un grossier mensonge. Les objets ont réellement été découverts hier après-midi.

20170316_112344.JPG

Un oiseau insoumis pique la nuque de l'Urubu

20170316_120808.JPG

Pierre de verre...écris-moi les secrets de ta poésie

 

20170316_114239.JPG

Coeur de lichens Daniel Bensaïd

 

20170316_114319.JPG

L'Artiste est la Nature (aucune intervention humaine sur cet objet si ce n'est l'oeil du poète)

 

20170316_114532.JPG

Maman oiseau et son petit blotti en bas à droite

 

20170316_114636.JPG

Les mêmes oiseaux avec en arrière fond la pierre de verre

 

20170316_114802.JPG

C'est bientôt Pâques et sans lapin, pas de surprise révolutionnaire.