24/04/2017

PS, la nuit totale est tombée et Macron était bien son vote caché

Quelle horreur! Valls et Hollande ont gagné. Macron peut s'en défendre. C'est de la pure hypocrisie. La ligne politique de ce centre qui n'est pas un centre mais un fourre-tout où personne ne se retrouvera causera une chute présidentielle en cours de mandat... On prend le rendez-vous.

Insoumis, insoumises, gardez votre ligne de conduite. Ne cédez pas aux injonctions. Nous ne pouvons rien attendre de cette victoire...qui ne sera peut-être même pas transformée au second tour tant Marine Le Pen va surfer facilement sur ce centre qui est un trou noir institutionnel.

Je boycotte le second tour. Donc pas de billet de ma part pour ce second tour inutile. Pour la suite, j'ai déclaré arrêter d'écrire. Je n'en peux plus de voir perdre les forces vives révolutionnaires dans les urnes. Vous avez fait une magnifique campagne. Vous êtes l'avenir de la France et l'inspiration des peuples du monde qui luttent pour la démocratie.

Je serai toujours avec vous et sans doute le jour viendra de se retrouver dans la rue ou sur Internet. C'est très difficile de mutiler sa propre passion d'écrire. Mais en protestation ultime, je me dois de faire un jeûne littéraire d'une durée indéterminée - on est dans le statut précaire, n'est-ce pas chers et chères insoumis(es)?- pour vous soutenir encore et encore. J'espère ne pas me dessécher de cette absence à vous tous et vous toutes et je reviendrai si la santé et mon moral me le permet encore.

En attendant, combattez de toute votre énergie. Vous êtes tout près de la réussite révolutionnaire qui vous tend les bras.

A vous tous, à vous toutes, un immense merci de m'avoir redonné tant de joie et à Jean-Luc un spécial merci pour ses marathons sur scène absolument coluchiens et délicieux. Qu'il reste à vos côtés pour vous accompagner dans votre combat. C'est le plus précieux des capitaines pour mener à bien le navire vers ce nouvel horizon que nous voulons tous et toutes.

Et on le redis avec tout notre coeur d'insoumis. Egalité, Liberté, Fraternité.

 

 

 

23/04/2017

La VIème République

Mais à l'aube

du sixième jour,

Il y eut un big-bang dans les urnes

du pays de la Révolution.

Du silence naquit le Verbe

et du Verbe naquit

la sixième République.

 

Beaucoup imaginairent

que la marque du démon

venait de frapper durement le peuple.

La route 66 de la France

suivait la route des communistes,

des hippies de la Beat Generation

ressuscitée d'entre les morts

par on ne sait quel terrifiant

esprit maléfique

si ce n'était Lucifer en personne.

 

Bernie Sanders aux Amériques,

Jean-Luc Mélenchon en France,

Pablo Iglesias en Espagne

et tous les diables d'Amérique du Sud

qui suivaient le chemin du Che,

cet autre primitif suppôt du diable.

Satan éclairait à nouveau le monde

de sa lumière maléfique

pensaient tous ces gens

dans l'ignorance de l'amour vrai,

de la solidarité, de l'égalité,

de la liberté, de la fraternité.

Satan déposait sa marque

sans même recourir au business.

"Oh mon dieu!"

criaient les gens sûrs

que la fin du monde arrivait

avec ces hordes de sauvages

mal éduqués et mal instruits.

"Ils rejettent tous le système,

le dieu dollar,

le dieu euro,

le dieu monnaie,

pour adorer le Diable,

le type qui veut la démocratie réelle

contre la dictature de nos pyramides cachées

dans les paradis offshore,

le type qui raconte des énormes bobards,

le type qui annonce

une apocalypse sociale

avec des risques de nouveaux génocides humains,

une apocalypse écologique,

une apocalypse

que des scientifiques annoncent

de partout avec des preuves,

des réalités qui montrent

que nous sommes entrée

dans l'ère de l'anthropocène,

le temps où l'influence

des activités humaines

est décisive sur notre biosphère

et qui peut créer des bouleversements

tellement grands

que l'Humanité ne s'en remettra jamais

si nous ne changeons pas

à travers une nouvelle Révolution.

 

"Mensonges et damnation!"

hurlaient de plus en plus fort

les ennemis du fils du soleil.

"Ces suppôt de Satan

doivent être mis au bûcher

et brûler vifs pour pensées hérétiques."

 

Mais alors 666 rétorqua et corrigea

leurs paroles en se moquant d'eux:

"Pardon, Mesdames et Messieurs,

pensées érotiques et amoureuses.

C'est pour cela

que vous voulez nous brûler vifs

nous les insoumis à votre système.

nous les croyants et croyantes

d'une autre philosophie possible,

nous les travailleurs et travailleuses

sans relâche qui avons des idées,

de l'imagination, de la science,

de la poésie, de l'art, de la culture".

 

Alors nous attendions tous,

tels les enfants d'un temps messianique,

l'avènement de la VIème République

grâce à nos votes et notre volonté,

grâce à notre insoumission

à leur système dépassé et monstrueux,

une VIème République

qui fera des femmes et des hommes

de la Terre

tous autant que nous sommes

des citoyennes et citoyens

ayant la responsabilité de la planète,

la responsabilité d'entretenir les liens

amicaux, fraternels, unis entre les peuples,

entre les gens d'égale valeur,

d'égale condition humaine,

d'égale chance dans la vie.

Ce n'était pas l'avènement du communisme

au sens dogmatique du terme;

c'était la vraie liberté d'entreprendre

pour tous et toutes

des choses prodigieuses

qui aident l'être humain

à vivre dans une société respirable

sans terrorisme, sans guerre,

sans atrocités quotidiennes,

sans pauvreté définitive,

sans exclusion sociale.

 

Le chemin vers la VIème République

était long mais ils et elles suivaient la lumière

du soleil, de cette lumière chaude

qui agit sur les coeurs et les consciences,

et qui nous rend heureux, spontanés,

naturels, doux, et amoureux

de la vie, des gens,

des rapports humains

entre nous tous

au lieu d'être désespérés,

cyniques, individualistes, et sans avenir.

 

La VIème République arrivait

et si les êtres humains la plébiscitaient

par leur liberté et leur intelligence d'esprit,

alors les dieux étaient avec nous

et Satan, le vrai, pouvait retourner aux enfers.

Nous n'étions pas les enfants

de la haine, de la violence,

de la guerre, du crime,

du racisme,

du viol,

de la domination de l'homme par l'homme,

de la soumission des femmes à l'homme,

de la disparition de la planète

sous nos pollutions intempestives

qui ravageaient notre écosystème.

 

Nous étions les enfants de la dignité,

de l'égalité, de la fraternité, de la liberté.

 

Lire aussi ce poème magnifique qui a inspiré celui ci-dessus:

LE CINQUIÈME JOUR

 

ici:

https://blogs.mediapart.fr/pascal-maillard/blog/230417/le...

 

Outre-Mer upside down, Amérique du Nord, down

Les Français et Françaises d'Outre-Mer ont voté à fond la France insoumise.

Les citoyens et citoyennes français d'Amérique du Nord ont voté pour le candidat de l'économie et du marketing.

C'est dans la logique des choses. Mais le score est énorme dans la France d'Outre-Mer en faveur de Mélenchon. Il n'est pas si mal en Amérique et en tout cas, il fait bien mieux que ce qu'il fera avec les Français et Françaises de Suisse.

Le résultat de ce soir est plein de promesse électorale pour la France insoumise.

 

JLM Confidentiel

Chère amies et amis de la France insoumise, j'ai une bonne nouvelle, avant le résultat de ce soir.

C'est une nouvelle un peu décalée mais qui fait Histoire. Vous savez tous que les derniers héros de Louis XVI ont été les Gardes Suisses, ces mercenaires payés par le roi pour sa défense.

Ils ont été massacrés par les Révolutionnaires alors qu'ils faisaient barrage au peuple. Ils ont tenu leur rôle à la perfection sans crainte de mourir pour la Monarchie. On peut les saluer pour cela et dire qu'ils étaient les héros du roi.

J'en viens à la bonne nouvelle. Heureusement que la Suisse n'est pas, n'es plus un vassal de la France avec droit de vote chez vous. Sinon, c'est clair et net. La Suisse ferait tomber la France insoumise au champ des urnes. On peut imaginer, sans se tromper vraiment, qu'à tout casser seuls 2% à 3% des Suisses et Suissesses vous soutiennent... Et comme de bien entendu, c'est Emmanuel Macron qui remporte la cote d'amour la plus grande avant François Fillon et Marine le Pen juste derrière... Jean-Luc Mélenchon, bon dernier de la classe sans doute loin derrière Benoît Hamon.

Mais vous avez au moins un Suisse qui reconnait votre force révolutionnaire comme quelque chose de futuriste et qui va changer le monde. Il y a les Suisses perdus dans leur confort et leurs avantages et le Suisse poète qui a connu la marge et l'abandon. Entre eux ce n'est pas le divorce consommé et encore moins la haine. Les Suisses ont la force du consensus mais entre eux ils ne parlent pas de force révolutionnaire. Ils évitent le sujet. Parce que ça ne fait pas genre démocrate bon chic bon genre bien dans sa peau qui sait comment faire vivre une démocratie. La Révolution, les Suisses l'évite et la reporte sans cesse. Ils ont peur de la violence des mots mais ne craignent cependant pas les bombes qui pètent ailleurs que chez eux.

Un excellent journaliste dont j'apprécie le verbe mais qui est bien tamponné Helvète de chez Helvète, Christophe Passer (sorry Christophe, cela fait très longtemps que je vous lis) est remonté à l'enfance pour parler des candidats et de cette élection où les deux finalistes devront un peu à la chance, ou à la magie, de passer. Il prend donc l'image du jeu, ciseau, caillou, feuille, dans sa rubrique du Dimanche Matin, journal le plus lu de Suisse romande.

Pour le ciseau, il voit le candidat Fillon et la candidate Le Pen. Parce que ça saigne. Pour le caillou, le candidat Mélenchon. Parce qu'il lapide. Et pour la feuille, le candidat Macron, parce que la feuille est légère, qu'elle naît au printemps, frémit dans le vent, s'envole et change de couleur à l'automne, et finit morte sur le sol avant de renaître le printemps suivant.

C'est joli comme présentation. C'est poétique et cela remonte à l'enfance.

Mais si la feuille c'est Macron et Mélenchon le caillou, vous devez vous souvenir du Petit Poucet qui a sauvé de la bouche de l'ogre ses soeurs et ses frères grâce à de petits cailloux tout blancs après avoir essayé avec des miettes de pain que les oiseaux innocents se faisaient un plaisir de manger... On ne vous dit pas si le Petit Poucet avait essayé avec des feuilles mortes, en pleine forêt et dans le vent... Autant s'accrocher à un capitaine de pédalo, les enfants auraient été bouffés corps et âmes par l'ordre néolibéral. Macron, la feuille ni droite ni gauche, légère comme une plume, qui cache la forêt de l'ogre?

Je laisse la réponse à Christophe Passer.

 

 

Dans l'isoloir de tes rêves perdus

Si nombreux les indécis

vous votez

à la dernière minute

pour un candidat

ou la candidate.

 

Mais comment pouvez-vous

être si nombreux

à faire confiance

à un vote de dernière minute!

 

Quand vous tombez amoureux

tombez-vous amoureux

à la dernière minute

en ayant valsé mille ans

d'un candidat, d'une candidate à l'autre

avant de faire votre choix?

 

Allez-vous de gauche à droite

et de droite à gauche

alors que votre coeur brûle

d'une absence d'idéal?

Quand j'ai pris rendez-vous

avec la France insoumise

je ne me suis pas posé

mille questions.

C'était ou le coup de foudre

ou rien du tout.

J'ai suivi leur Coluche

marchant sur la scène

avec la conviction certaine,

avec la voix du tribun

mais surtout la fibre du poète.

Et alors j'ai bien compris.

C'était lui et personne d'autres.

 

Pas Marketing Man.

Pas Corruption Man.

Pas Frankenstein Girl.

C'était Magic Man,

l'homme qui allait nous faire rêver

et réaliser qu'un autre monde est possible.

 

Si toi l'indécis,

si toi l'indécise

décide en ce jour

de rester dans le vieux monde

parce que la poésie te fait peur,

que la liberté des poètes

te semble irréalisable,

que la vie vécu dans les drames,

l'atrocité des guerres,

les dominations, les soumissions,

les viols, les prostitutions,

les pollutions atmosphériques et marines,

la désertification des terres et des sentiments

te paraît être la norme généralisée

et que l'on ne peut rien faire

d'autre que de voter

pour les mêmes politiques

qui entraînent toujours

les mêmes drames,

alors tu auras fait le mauvais choix.

 

Mais si toi l'indécis,

Mais si toi l'indécise,

tu as l'intuition magique

de voter finalement

pour la France insoumise,

alors nous irons découvrir

ensemble un nouveau monde

et tu verras qu'un poète

est quelqu'un de bien,

de beau, de noble,

et n'a pas l'apparence d'un voyou

qui se saoule dans les bars

en compagnie des filles.

 

Parce que cette image-là,

cette apparence de vice,

tu vois,

c'est l'image de celui

qui a été jeté à la rue,

c'est celui à qui

on a fermé toutes les portes,

bouclé toutes les issues de secours,

et jeté dans les égouts

ou les flammes.

Le poète maudit

n'est pas un ange déchu.

Le poète maudit

est un ange qui parle d'amour

au peuple, aux gens,

et qui balance ses mots

comme d'autres balancent

leur fake news.

 

Non! Aucun des trois

ne feront renaître la France.

Non! Aucun des trois

n'a ce pouvoir-là.

Mais le quatrième...

alors oui. Le quatrième

il a cette force et cette volonté

de vrai changement

qui entraîne des millions d'énergie

et de bonnes volontés.

 

Mais à l'heure où je t'écris,

c'est trop tard

pour te faire changer

d'avis.

 

On tombe amoureux

ou on ne tombe pas amoureux

de la France insoumise

comme on aime la poésie

ou on la jette à la poubelle

avec le mépris du plus fort,

du plus malin,

du plus intelligent

qui se croit tout permis sur la Terre.