21/04/2017

Joann Sfar et le caillassage informatique

Cher Joann Sfar (chers insoumis et chères insoumises, ne pensez pas du mal de l'utilisation du mot courant "Cher". Je ne me censure en aucun cas),

Voilà que vous devenez la personne à abattre, à désintoxiquer...à envoyer dans un centre de rééducation parce que vous dessinez en mal pensant de certaines paroles de Jean-Luc Mélenchon. Vous voilà donc la cible de trolls anonymes censés soutenir la France insoumise.

Le camp Mélenchon garde le silence et vous lui reprochez ce silence. Mais vous devez savoir que le silence ne veut pas encore dire complicité avec des méthodes douteuses. Le caillassage informatique existe d'avant Mélenchon, le harcèlement sur Facebook aussi. Si vous démolissez une star en direct par vos dessins, vous verrez combien de trolls fans de la star en question vous poseront de petits cailloux tout noirs pour avoir osé vous en prendre à leur idole. C'est un truc très ado, somme toute un peu con de la part des fans, mais cela fait partie de la logique et d'une certaine idiotie humaine quand une personnalité est posée sur un nuage tel Dieu pour certains et certaines...

Le chahut, le charivari fait partie de la jeunesse en fleur. Vous avez blessé, par l'humour certes, la star de cette jeunesse qui attend tout de la France insoumise, vous voilà raillé, hué, en recevant des casseroles sur la tête...

De là à vous en prendre de façon aussi virulente à la France insoumise me paraît très exagéré alors même que vous vous apprêtiez à aller voter pour...Mélenchon. Si les ultra d'un club de foot que vous soutenez font du raffut dans le stade contre l'arbitre ou le club adversaire, allez-vous retirer votre soutien à votre club préféré juste parce que les ultra ont des comportements idiots et immatures? Attendrez-vous que le président du club écrive une lettre en personne aux personnes visées par la bordée d'injures  des ultras pour se désolidariser du fan club qui assiste à tous les matchs? Allons donc! Le président à autre chose à faire que de répondre aux envolées lyriques d'adolescents et d'adolescentes qui sentent un peu les odeurs de latrines. Et puis quoi, vous attaquez sec et par l'humour certaines attitudes de la star politique, eux vous répondent par leurs trolls. C'est leur droit de réponse laisser libre sur le fil twitter circulant sans modération aucune. Si vous n'aimez pas, vous pouvez quitter Twitter et son oiseau de malheur...et vous n'aurez plus d'ennui ni de caillassage virtuel intempestif... Personne ne vous a lapidé en public avec de vraies pierres et vous êtes un adulte mûr et vacciné contre les boules puantes si vous assumez à la fois votre soutien à un candidat et à la fois vos critiques parfois drôles, parfois un peu moins, à votre propre candidat d'élection. Le pugilat entre supporter du même camp, cela existe aussi que diable. Vous semblez découvrir la lune.

Et voilà que vous n'êtes du coup plus Mélenchon chien, que vous cessez de soutenir ce candidat sous prétexte qu'il ne vous a pas adressé sa lettre d'amour et son soutien indéfectible alors que vous le mettez à l'égal de Marine Le Pen dans certains de vos dessins, que vous pensez, par l'humour, qu'il n'a pas de compassion pour les enfants syriens qui meurent sous les bombes d'Assad et qu'il n'aime la paix que chez lui en France? Si vous me caricaturiez de la même façon, je ne pense pas que je vous enverrais en courrier joint sur e-mail la chanson de Johnny "Que je t'aime mon petit Joann Sfar" sauf pour y faire de l'humour à mon goût présidentiel si j'étais candidat à n'importe quel niveau de présidence, j'écris ça parce que la candidature de Jean-Luc est perçue de  "il est élu et il se casse, c'est pas sérieux du tout son affaire" à "Lider Maximo, président à vie" par les journalistes cherchant à faire le buzz.

Cher Joann Sfar, j'espère que vous ne serez pas le fossoyeur de la France insoumise et que certains soutiens à Mélenchon ne partiront pas ailleurs à cause de votre affaire. Je vous demande juste de réfléchir en philosophe et en adulte. Aucune milice mélenchonienne n'est venu vous chercher et ne viendra vous chercher à domicile pour vous embarquez vers un goulag pour rééduquer votre pensée et votre façon de faire de l'humour. Je n'ai pas peur de l'écrire. Ce n'est pas le genre de la maison Mélenchon qui est une maison littéraire de haute culture et de haute humanité qui respecte l'adversaire et les faux amis même s'ils font du mal.

Avec mes respectueuses salutations,

Carmen, soutien indéfectible de la France insoumise.

 

Daech veut influencer le vote présidentiel

Un homme a tiré hier soir à la kalachnikov sur un car de police stationné sur les Champs-Elysées.

La date n'a pas été choisie au hasard. Il est d'ores et déjà juste d'affirmer que Daech a un plan: terroriser les Françaises et Français pour qu'elles et ils votent en faveur du Front National et Marine le Pen.

Pousser la France à la guerre civile, voilà le but des idéologues de l'islam radicalisé. Il ne fait aucun doute que les Français et Français doivent garder leur calme et voter selon leurs propres convictions et non dans la peur des musulmans et musulmanes en privilégiant finalement le vote Front National pour combattre l'islam. Ce serait exactement donné les premiers signes de la victoire à ces sales types qui veulent détruire la France et mener à terme une guerre de religion entre chrétiens et musulmans de France.

Dimanche, amis Français. votez avec votre sens républicain le plus affirmé et le plus volontaire. Il en va de l'avenir de la République et de la démocratie.

Toutes mes pensées aux familles des victimes, en particulier à la famille du policier tué, en deuil ce soir.

 

20/04/2017

Ni gauche angélique ni droite angélique, des fraternités à construire

Celles et ceux qui ont appris à me connaître tout au long du fil de ce blog savent que je n'aime pas le treillis militaire et les dirigeants qui portent le vêtement pour diriger d'une main de fer un pays.

Donc je n'ai jamais été un fan de Hugo Chavez parce que j'aurais aimé sa résistance à l'impérialisme américain. Si mon pays possédait des puits de pétrole à satiété, que je veux en prendre le contrôle par un populisme paresseux qui consiste à dire que l'argent du pétrole ira au peuple et non à quelques capitalistes milliardaires, j'aurais fait comme Chavez, bien entendu. C'est facile. La rente pétrolière est sous le sol des Vénézuéliens, donc on peut la redistribuer au peuple tout en nourrissant son propre pouvoir.

Donc le Chavisme sans le pétrole est un plan qui fait badaboum si le pétrole n'est plus si abondant ou que son prix diminue de beaucoup sur les marchés internationaux. Le peuple croyant au miracle Chavez qui n'était en fait qu'un bien commun à tous à faire fructifier ensemble en visant déjà un futur écologiste et en engageant les bénéfices dans la recherche et les entreprises travaillant sur les énergies renouvelables plutôt que de continuer à polluer l'atmosphère avec le pétrole en arrosant gratuitement un peuple qui attendait l'argent à la fin du mois...revenu universel à la mode Chavez.

Pendant ce temps, le bon Chavez discourait et vitupérait contre l'Amérique et recevait des salves d'applaudissements nourris de ses admirateurs et admiratrices.

Et la France de Mélenchon avec ses insoumis et ses insoumises, ce sera du Chavez bis? Non. Bien sûr que non parce que le pétrole ne fleurit pas sur les terres de l'Hexagone et que le programme est axé sur la recherche, l'excellence de la formation, les investissements dans les entreprises à énergies renouvelables, l'agriculture bio, et le high tech permettant au passage des emplois moins qualifiés mais qui seraient rémunérés au minimum décent, qui est bien insuffisant pour s'enrichir mais au moins suffisant pour nourrir sa famille.

Et Mélenchon n'est pas l'inventeur de miracle. Il s'appuie sur des économistes sérieux qui ont travaillé et ont des solutions autres pour faire sortir un pays du marasme que le remboursement de la dette et l'austérité budgétaire.

Mélenchon ne dirigera pas non plus la France en treillis militaires, en général de toutes les armées. Ce sera plutôt un général du génie littéraire et artistique. Alors je ne crains pas ses coups de gueule et ses colères. Mélenchon est un doux, pas un violent. Mélenchon ne tapera pas sur les manifestants et manifestantes mais il défendra l'ordre publique et si des débordements violents arrivent, il saura faire preuve de sagesse avec les troupes de CRS tout en étant impitoyables dans le châtiment avec les casseurs mettant en danger la vie des gens, des civils, manifestants ou non, en premier qui pourraient aussi se ramasser des pavés perdus dans la gueule. La violence n'est pas la tasse de thé de Mélenchon pour faire avancer les choses d'autant que le programme de la France insoumise n'est pas de presser le citron des plus faibles mais de faire cracher au bassinet de l'Etat les plus fortunés. C'est pourquoi j'apprécie sa façon de parler dès que les abus d'engagement rebelle et les usages de la violence terroriste font leurs ravages dans la société.

Je n'aime pas l'utopie néolibérale qui croit que tout s'arrange avec la liberté totale du marché. Je ne l'aime pas, parce qu'elle est un mensonge intégral qui profite aux plus carnivores, aux cannibalismes économiques, et crée de plus en plus de dérèglements climatiques sur la Terre en donnant aux fascismes la possibilité de développer son idéologie malfaisante partout pour aboutir à la fin en dictature et en extermination des populations plutôt taxées de gauchistes comme ce fut le cas en Amérique du Sud sous les dictatures fascistes.

Je n'aime pas non plus l'extrême-gauche utopiste qui croit que tout sera tellement plus beau si nous sommes tous à égalité parfaite sous un régime de pensée unique qui régira tout, y compris nos consciences, y compris notre interdiction de penser autrement au risque de procès en sorcellerie, d'une mise en asile pour "rééducation sociale", voir à l'exil dans des goulags sibériens ou mis à mort devant un peloton d'exécution pour traîtrise avérée à la "bonne" Cause révolutionnaire.

De ces deux anges assassins, je n'en veux pas. Parce que ce sont de terrifiants démons tous les deux d'une humanité fraternelle, libre, heureuse, et en harmonie.

Donc, je ne crois pas du tout que la France insoumise s'oppose à la droite néolibérale avec des intentions et des tentations de devenir stalinienne et complètement destructrice de liberté pour la France. Je pense même tout le contraire et beaucoup de bien de cette France insoumise et de Jean-Luc Mélenchon.

Il fallait encore le dire, hélas, à J-3 du premier tour puisqu'une déferlante, un tsunami d'articles et d'interventions médiatiques tente de peindre le diable sur la muraille et de condamner à la mort le mouvement de la France insoumise.

Je m'excuse auprès de celles et ceux qui pensent que je ne m'arrête jamais d'écrire. C'est plus fort que moi. Même quand je pense qu'il est temps de prendre un petit peu de bon temps pour moi avant le deuxième tour, je finis par céder à l'écriture. Mélenchon, enchaîne-moi au poteau des insomnies et bâillonne-moi comme un totem qui n'en finit plus de déclarer son amour à la France insoumise.

 

Demain

J'ai pris parfois des routes

dont la destination

était No Futur.

J'ai cru voir la mort

mais la mort ne me voulait pas.

J'ai cru vivre ma vie

mais ma vie ne me voulait pas.

 

Tu vois tout ce silence

qui entoure ma longue vie?

Tu vois cette absence au monde

et mes mots qui courent

plus vites que le temps,

virevoltent comme un papillon

en état de grâce avant sa mort?

 

Tu vois et tu te tais.

Tu vois et tu le sais.

Si tu essayes de comprendre

la trajectoire du papillon,

tu ne la comprendras jamais.

Il monte, il descend,

il part à gauche, revient à droite

dans des mouvements si rapides

que tu ne comprends rien.

Puis il se pose sur une fleur

et bat des ailes tout doucement,

dévoilant sa beauté à ton regard.

 

Puis il repart

et reprend sa farandole,

sa course follement romantique

qui ne s'arrête jamais

jusqu'à cette mort certaine

qui le niquera un jour.

 

As-tu déjà entendu dire

qu'un papillon est très puissant?

Ah oui, peut-être,

dans une chanson où la théorie

du battement d'aile du papillon

provoque un tremblement de terre

à l'autre bout du monde.

Mais moi je tremble d'amour

pour que tu restes avec moi

et que demain nous appartienne.

 

As-tu déjà entendu dire

qu'un papillon est un bon amant,

qu'il est peut-être

le meilleur galant,

et le meilleur ami du monde aussi?

 

Demain.

Demain,

j'aimerais te demander ta main.

Demain.

Mais alors il faudra une révolution

et ce ticket d'entrée

par l'entrée des artistes

sur la piste de danse

pour que je vive enfin

la vie que je veux t'offrir.

 

Mais qui va redonner

au papillon sa place

dans la société?

 

Il va à gauche.

Il va à droite.

Il monte.

Il descend.

Personne ne devine sa trajectoire.

Il est déroutant.

Il est dingue.

Il est génial.

Mais c'est sa raison d'être.

Et quand il se pose sur ta fleur,

alors là,

il ne bouge plus

et rentre en osmose avec toi

en caressant de ses ailes

tes long cheveux d'or.

 

Fragile et puissant.

C'est l'être paradoxal.

Mais c'est bien lui ton papillon

qui restera sur ta fleur

le temps du battement d'aile

pour réussir notre révolution,

pour réussir notre amour au soleil

et une éternité de jours heureux.

image1 (1)111.jpg

 

19/04/2017

Merci Monsieur Jean Ziegler

Longtemps je me suis senti distant des prises de position de Jean Ziegler.

L'homme, que j'ai eu comme professeur éphémère (je suis un papillon, ne l'oubliez pas!) à l'Université de Genève en 1981 avant que je ne file chez les Sioux subir le scalp des Peaux-Rouges, me paraissait trop bourgeois sous ses attitudes de défenseur des plus pauvres. Et puis son discours, toujours avec les oligarchies bancaires dans la bouche, m'agaçait plus qu'il me séduisait.

Et puis voilà que, en ce printemps 2017, je me réconcilie avec le défenseur du Che et de Cuba. Il fait aussi sa révolution à un âge respectable et bazarde le parti socialiste en préférant les idées à l'appareil. Cela chauffe dans les chaumières Rue Solférino. On ne pardonnera pas comme cela à Jean d'avoir préféré Mélenchon à Hamon...ou Macron....Ah Ah dira Jean-Luc à Jean. Vous venez ce soir vous joindre aux frondeurs et frondeuses de la France insoumise qui ne tombent pas leur chemise pour les socialistes de la haute fuyant chez Hamon de Rothschild? Genève ferait-elle aussi sa révolution citoyenne?

Merci, Monsieur Ziegler. Vous êtes bien dans le coeur du monstre et vous faites honneur aux paroles du Che Guevara qui vous demandait de vous battre chez vous, en Suisse, avec vos armes démocratiques. Il n'était pas si désespéré que ça, le médecin argentin, mais cette sagesse pour nous les Suisses, il savait très bien qu'il ne pouvait pas l'appliquer face au rouleau compresseur de l'impérialisme américain, seules les armes, mille fois hélas, pouvaient parler dans sa chère Amérique du Sud où Allende, malgré les urnes, a subi le même sort cruel que lui.

Un soutien de poids helvétique à Jean-Luc Mélenchon à J-4...grâce au révolutionnaire Jean Ziegler.

http://www.tdg.ch/monde/europe/jean-ziegler-vrai-socialiste-c-jeanluc-melenchon/story/31605373