19/08/2017

Pour éviter le pire, résiste par le meilleur de toi

L'avenir n'est pas écrit.

C'est nous qui l'écrivons.

Aucun dieu, aucune religion,

aucun gourou, aucun manipulateur

ne peut écrire pour nous

l'avenir.

 

L'avenir est un espace vierge

comme l'Amour.

L'Avenir n'appartient pas aux assassins.

L'avenir c'est toi, c'est moi,

jeune ou vieux,

femme ou homme,

enfant ou retraité.

 

L'avenir est un visage commun

qui peut prendre l'allure

de la beauté ou de la laideur,

de l'amour ou de la haine,

de l'épanouissement ou de la destruction.

 

Ne te laisse pas manipuler

par l'autorité de guides religieux

ou politiques ou économiques.

Choisis ton chemin singulier

en écoutant l'appel de ton coeur,

ta petite voix intérieure

qui est unique,

cette petite voix

qui te dit d'aimer

même quand ta vie est difficile,

même quand les gens

ne te comprennent plus,

même quand un garçon ou une fille

te laisse tomber pour un autre amour,

même et surtout

quand tu deviens insoumis

à l'autorité d'une loi, d'un roi,

d'un gourou ou d'un politique

et que tu cherches une autre voie

qui t'est personnelle et intime.

 

Personne ne te donnera le paradis.

N'écoute pas les illusionnistes

et les beaux-parleurs

qui veulent t'entraîner

dans leurs balivernes et leurs sottises.

Mais personne non plus

ne peut te condamner à l'enfer

alors que tu n'as pas agi en mal

contre tes soeurs et tes frères en humanité.

 

Tu as tout l'avenir pour toi

tant que ta flamme intérieure

brûle du feu de l'Amour.

Tu as toute la vie devant toi

tant que tu chasses la haine

de ton esprit et de ton coeur,

tant que tu bâtis des ponts

entre toi et le monde,

par la musique, l'art,

la poésie qui servent de résilience

et de gestes de beauté à tes souffrances.

Tant que tu suis ton propre chemin

et que tu refuses la manipulation,

l'imposition de dogmes

par des maîtres à penser

qui jouent sur les peurs et les haines,

jouent les petits chefs et les gourous

pour asseoir leur pouvoir

et dominer ta pensée,

ton savoir, ta liberté,

pour te soumettre à leur macabre autorité,

à leurs ordres, à leurs violences,

à leurs viols, à leur sadisme,

à leur cruauté, à leur satanisme,

à leur haine et leur fascisme,

tant que tu résistes à ces gens-là

dangereux comme des cobras pour ton âme

tu es du côté de ta propre intelligence,

de ton coeur et de ton esprit.

 

Tu es le maître de ton corps,

le maître de ton esprit,

le maître de ton coeur.

 

A toi, le jeune homme ou la jeune fille

qui hésite entre le bien et le mal,

entre l'amour et la haine,

entre la liberté et la soumission,

ce petit billet d'espoir

pour t'éviter de commettre

de terribles erreurs dans ta vie

qui t'amèneneront à ton auto-destruction

et à la destruction d'innocents,

au reniement de l'amour,

au reniement de ta propre Foi.

 

Ali, ton ami, ton frère en humanité.

 

 

Si Pascal Bruckner trouvait cet endroit...

 

"Jésus s'est trompé. Au lieu de monter sur une croix, ensanglanté, il aurait dû s'allonger sur un lit, devenir une fille publique..."

Pascal Bruckner, le Sexe doit être sacré, Grasset 2005

Le philosophe a une approche de l'amour qui me réjouit. Avec lui, nous voilà embarqués dans la dimension spirituelle, quasi mystique et religieuse, de la sexualité.

Jésus en fille publique? Il y était presque en côtoyant les femmes qui offraient leurs corps contre un peu d'argent et en scandalisant la religion juive d'alors en ne condamnant pas explicitement l'acte de fornication hors mariage mais en demandant aux religieux de lui jeter la première pierre s'ils n'avaient jamais péché, sous-entendu commis l'acte de chair avec une fille hors mariage, voir une prostituée...

J'adhère pleinement au fait que le sexe devrait être de l'ordre du sacré pour être pleinement jouissif et extatique. Je dirais même que pratiquer le sexe sans le couple c'est comme deux personnes qui pratiquent la mutilation d'une part de leur être pour satisfaire exclusivement le côté animal de la relation sexuelle. Baiser pour baiser ne conduit pas au nirvana. Baiser pour baiser conduit simplement à une auto-satisfaction de soi sans l'Autre et sans plénitude amoureuse. Donc à une sorte d'avortement de la séduction amoureuse au bénéfice d'une excitation passagère totalement vidée de sa dimension spirituelle. La chair est l'instrument de l'amour physique mais l'instrument de l'amour n'est pas la chair. C'est le coeur et l'esprit qui forgent les dimensions de l'amour et lui donne son feu intérieur et entier.

Si une fille publique avait les traits du visage de Jésus, elle serait celle qui sauve l'Humanité de ses délires de destruction. Et cette fille publique existe dans le coeur d'un poète. Elle donne toute la dimension du poète attelé à son art romantique et spirituel en étant amoureux de cette fille publique.

Le couple ne peut survivre dans cet enfer quotidien qui pousse à la haine, à la ségrégation, à l'exclusion que s'il retrouve la dimension spirituelle de l'acte de chair et non dans cette complaisance et cette jouissance d'une consommation effrénée de sensations pseudo-érotiques qui n'aboutit au final qu'à une excitation purement pornographique des corps en laissant de côté le coeur et l'esprit qui sont essentiels à l'épanouissement du couple.

La fille publique dont parle ce poète devient donc cette magnifique prêtresse de l'amour qui, loin de la condamnation et de la culpabilité, est capable de rendre à l'amour son côté sacré et universel. Jésus aurait du faire un stage dans les bordels et Muhammed lâcher son harem de femmes soumises, les rendre à leur liberté féminine, et rencontrer une femme libre et publique pour trouver la dimension de l'amour sacré en ne crachant plus le diable et la mort sur les infidèles...mais en cherchant la beauté cachée d'une femme publique bien plus belle que laide dans sa façon de vivre et d'aimer l'Humanité. L'Amour y aurait gagné en intensité et la quête moderne de l'amour en islam plus aisée.

A la fin, les religions monothéistes ne seraient jamais devenues barbares et inhumaines mais source de vie et d'élévation vers des sommets jamais atteints...

On peut toujours essayer dans une nouvelle dimension spirituelle du cosmos et de l'amour. Si l'Humanité veut bien se prendre la peine de lire de nouvelles choses sacrées...à la littérature de l'amour.

http://www.psychologies.com/Couple/Sexualite/Desir/Articl...

 

18/08/2017

L'agent pornocratique contre le terrorisme moral et criminel

L'art, en tant qu'il a pour objet d'éveiller l'idéal, surtout celui de la forme, est donc une excitation au plaisir. Si la passion qu'il excite est l'amour, c'est un agent pornocratique, le plus dangereux de tous (ProudhonDu princ. de l'art et de sa destination soc.,Paris, Garnier, 1865

L'individualisme, disait Proudhon, est une erreur. Il conduit à la dictature, au totalitarisme. Le collectivisme, disait le même Proudhon, est aussi une erreur. Il conduit aux mêmes dérives et donc à la tyrannie.

L'idéal, selon Proudhon, était donc le couple. Ne pas voir le monde à travers le prisme de l'individu tout-puissant ni à travers la société de masse toute-puissante. Regarder le monde à travers le couple, éveiller cet idéal de beauté qui forme au plaisir de vivre à travers une grande histoire d'amour à deux.

Dans notre temps, qui ne croit plus guère aux histoires d'amour et qui privilégie le cynisme hédoniste, les relations sexuelles sans lendemain, les plaisirs furtifs et vites oubliés (un coup de bite, rien à foutre, expression qui circulait dans les hautes terres jurassiennes au début des années 2000 parmi la jeunesse), il serait bon de redonner sa chance aux grandes histoires d'amour de l'Humanité. Notre société, en proie au terrorisme d'Etat ou individuel, n'a qu'une porte de secours pour se sauver des incendies qui la ravagent régulièrement en attisant les haines et le rejet des autres. Et cette porte de secours, c'est tout simplement l'amour et son alchimie mystérieuse qui unissent l'un à l'autre deux êtres différents mais complémentaires, deux êtres de sexe opposé ou de même sexe qui se complètent, le couple androgyne est donc l'idéal à rechercher dans ce monde qui se perd et se terrorise dans un conditionnement morbide qui suinte la haine et la destruction de soi et de l'Autre.

Proudhon dit:

Cette androgynie [du couple] n'existerait pas si les deux personnes étaient égales en tout... P.-J. ProudhonLa Pornocratie,1865,

On peut aussi, de cette manière, y voir l'impossibilité définitive de créer des dogmes valables pour toute la société sous l'égide d'une idéologie laïque ou religieuse...

Et Sartre ajoute:

Cette religion spermatique est comme une tension de l'âme équilibrant deux tendances complémentaires : le sentiment dynamique d'être un phallus qui s'érige et celui plus sourd, plus patient, plus féminin d'être une plante qui croît. Ainsi la négritude, en sa source la plus profonde, est une androgynieJ.-P. SartreSituations III,1949

Et j'ajoute:

L'expérience de la négritude, ce rapport à soi qui implique de la part du maître la non-reconnaissance de l'Autre sur un même rapport d'égalité pour cause de différence exacerbée et immédiatement exploitable par le dominant (l'esclave face au maître, la prostituée face à son proxénète et ses clients, l'écrivain face à une société qui le rejette pour son étrangeté, sa marginalité, etc.) prend ses racines dans l'individualisme (la compétition à outrance et la création d'une élite qui se reconnaît comme supérieure à tout autre et qui dicte ses choix, ses goûts, ses orientations, ses couleurs au reste du peuple) ou dans le collectivisme (la création d'une oligarchie de maîtres religieux ou civils autoritaires qui inculque ses vérités et ses dogmes aux soldats du peuple), l'expérience de la négritude permet donc de reconnaître l'erreur catastrophique du collectivisme et de l'individualisme en cassant ce rapport infernal de dominant à dominé qui enferme l'humanité dans son sadisme et son masochisme pour faire enfin l'expérience capitale et nécessaire de l'androgynie, ce rapport au couple qui permet l'égalité à travers la relation pleinement amoureuse et désintéressée d'un point de vue matérialiste et esclavagiste.

D'où la fameuse expression de Proudhon citée ci-dessus: Si la passion qu'il excite est l'amour, c'est un agent pornocratique, le plus dangereux de tous. Car alors la révolution est possible et le terrorisme de toute origine devient l'ennemi juré de la société quelle que soit sa forme et sa volonté d'enfermer et de dominer le peuple et les personnes.

L'amour est notre seule et unique sortie de secours.

Neuchâtel, 18 août 2017

Texte écrit en pensée avec les victimes du terrorisme et leurs familles qui a endeuillé l'Espagne ces deux derniers jours.

 

Las Ramblas

Le sang coule

et toi tu veux couler le monde.

Le sang coule

et toi tu veux réduire l'Humanité

à plus rien du tout

comme un coupeur de tête

qui se croit supérieur

et tellement meilleur;

pareil à une marionnette mécanique

qui tue sur ordre programmé

de ton cerveau lessivé.

 

Mes larmes sont infécondes

sur toi, sur ta haine,

sur ton désir de pureté divine

qui est du pur satanisme,

du pur nihilisme,

du pur fanatisme.

2017-08-18 11.22.06.png

Barcelona,  "la Voiture bélier" d'après Guernica de Picasso

 

Tu n'as pas la Foi.

Tu as la haine des démons.

Tu n'as pas la Foi.

Sinon tu comprendrais Guernica

et tous les fascismes qui ont conduit

à assassiner l'Humanité.

2017-08-18 11.22.0666.png

Allez va!

Va en enfer où t'attend Satan.

Je suis lasse, lasse, lasse

Las Ramblas.

Allez fiche le camp, démon!

Débarrasse la Terre

de ta maladie honteuse,

de ta pureté fiévreuse

qui a fait de toi

cet être dévoué au crime,

au meurtre des innocents,

à ces gens qui ne t'ont rien fait

de mal autre que penser et aimer

autrement que toi,

plus sûrement que toi,

plus amoureusement que toi.

2017-08-18 11.22.06666.png

Je suis lasse.

Je suis lasse, lasse, lasse,

Las Ramblas. 

 

De ta folie coranique

qui nique le monde.

De ta folie coranique

qui nique nos enfants.

De ta folie coranique

qui nique la vie.

De ta folie coranique

qui nique Allah.

 

Je suis lasse.

Je suis lasse, lasse, lasse,

Las Ramblas.

 

2017-08-18 11.22.066.png

Yarilo (Tourner la page du livre)

Dans le passé comme le présent

ton lit est encombré

de fantômes sans visage,

d'animaux sans ailes;

Ton lit est envahi

de fantômes sans visage,

d'animaux sans ailes.

Ton lit s'anime de jour

comme de nuit

de plaisirs artificiels,

 de saillies sacrificielles

offerte au Dieu slave Yarilo.

 

Tu es la jeune femme

aux draps blancs

et tu montes un cheval blanc

qui te libère de la nuit.

Tu es la jeune femme

aux draps blancs

et tu montes un cheval blanc

qui te libère de ta vie obscure.

 

 Le Khorovode clame:

*"Là où Yarilo pose son pied,
Le blé pousse en montagne;
Là où Yarilo jette son regard,
Les épis fleurissent..."

 

La lumière est interdite sur ta vie.

La lumière est secrète

sur ta vie.

Ta lumière ne va pas au soleil.

Et toi, pourtant, tu es le soleil

de ma vie.

Et je te rends toute ta lumière.

 

Tu tournes un roman pornographique

et tes images se font dans la boîte noire

de ta chambre obscure.

Tu tournes un roman épique

et Yarilo te dit que ta guerre pornographique

est tellement plus joyeuse et humaine

que leurs guerres pornographiques

où des millions d'enfants, de femmes, et d'hommes

meurent dans la souffrance et l'abandon,

la torture et le viol.

 

Les hommes vont et viennent,

obtiennent ton corps,

obtiennent leur plaisir

mais ne peuvent te retenir.

Les hommes vont et viennent,

prennent ton corps,

prennent leur plaisir,

mais toi vas-tu toujours fuir

ton passé, ton présent,

ta vie, tes passions,

ton don pour donner du plaisir

juste parce que ta vie

est frappée par l'interdit

de ta religion?

 

Prie le Dieu Yarilo

si ton Dieu t'interdit l'amour au tarif.

Prie le Dieu Yarilo

si ta famille que tu soignes,

que tu protèges, que tu aides

de tous tes dons multiples

te rejette dans la nuit

pour tes péchés mignons

et ton goût de la luxure.

Ta famille n'a pas le droit

de t'abandonner

elle qui a obtenu tout ton amour

et tous tes dons.

 

Yarilo te dit:

 

Tu es la jeune femme

aux draps blancs

et tu montes un cheval blanc

qui te libère de la nuit.

Tu es la jeune femme

aux draps blancs

et tu montes un cheval blanc

qui te libère de ta vie obscure.

 

 Le Khorovode clame:

*"Là où Yarilo pose son pied,
Le blé pousse en montagne;
Là où Yarilo jette son regard,
Les épis fleurissent..."

 

Tu peux rester cachée.

Tu peux rester dans la nuit.

Tu peux ne pas assumer

devant ceux que tu aimes

et te consumer dans ton secret

durant ta vie entière.

Ou alors,

Tu peux venir à mon soleil.

Et tu peux remporter

la victoire de la lumière sur l'obscurité.

C'est Yarilo qui te le dit.

Et quand Yarilo te parle d'amour

il dit la vérité sur l'amour.

 

"Ta guerre pornographique

est mille fois moins laide

que leurs guerres pornographiques

et toi, tu es la jeune femme aux draps blancs

qui a trouvé l'amant de sa vie."

 

C'est Yarilo qui te le dit.

 

 *Hathuwolf Harson.