30/10/2017

Woman Survival School

Il fallait en arriver là!

Partout dans le monde occidental, mais aussi ailleurs nous l'espérons, les femmes se soulèvent contre le harcèlement et le viol.

Elles ont trouvé un mot en anglais: survivor l'équivalent de survivante en français. Cela me rappelle tout simplement mon aventure de jeunesse aux Etats-Unis pour visiter les Survival Schools des Sioux où les jeunes élèves de primaire et de secondaire indiens réapprenaient la culture et la religion de leurs ancêtres interdites par les Blancs tout en restant ancrés dans une tradition démocratique américaine...bien que les Blancs, immigrés d'Europe, aient commis, jadis, un énorme génocide sur les peuples indiens, leurs ancêtres, et leur culture...

Les femmes se révoltent et se battent contre la misogynie masculine, les actes de prédation sexuelle des hommes ainsi que leurs violences physiques et psychiques. Elles ont mille fois raison de parler. Beaucoup d'hommes sont actuellement en train d'effectuer un retour vers le passé par un acte de régression masculine effroyable suite à l'émancipation féminine. Nostalgique de leurs pouvoirs ancestraux, certains hommes profitent de leur situation sociale enviable pour faire des pressions inimaginables sur les femmes afin de les dominer et de les coucher dans leur lit. Ceci n'appartient plus à la sphère de la séduction consentie. Ceci appartient exclusivement à la sphère machiste de mâles qui s'érigent dans un rôle de toute-puissance impunie et criminelle, soit la culture du viol. 

S'il faut casser du zizi, cassons du zizi qui rime très bien avec nazi, d'ailleurs. Je suis un homme et donc je suis bien placé pour savoir qu'un garçon doit apprendre à connaître ses propres limites vis-à-vis des filles, et plus tard des filles devenues femmes. Cela s'appelle l'éducation corporelle et sentimentale des garçons comme des filles. 

Il y a des choses que ne doivent pas se faire de la part des garçons. Comme il en existe aussi pour les filles. Ceux et celles qui franchissent certaines limites déterminées dans la loi actuelle en évolution sont punissables devant des tribunaux civiles et les hommes, en particulier, ne peuvent pas justifier de leur toute-puissance, de leur prétendue maîtrise et emprise sur la femme pour commettre des actes sexuels abominables parce que non consentis. Les vieux principes religieux, les vieilles recettes patriarcales ne sont plus et ne seront plus jamais applicables dans nos sociétés modernes qui prônent l'égalité homme-femme et le droit de disposer de notre corps comme bon nous semble.

Les femmes sont en train d'inventer les écoles de survie féminine face à des mâles archi-dominants sûrs de leurs prérogatives et du pouvoir financier pharaonique que leur confère leur statut de décideur. Le néolibéralisme a amplifié le problème en accordant à la grandeur du porte-monnaie toute sa magnificence devant la loi des hommes au sommet de leur gloire financière. Les poètes sont écrasés et relégués dans des zones de confidentialité extraordinaires alors que les salauds ont conquis le monde et tentent de soumettre les femmes à leur loi toute personnelle et individuelle.

Dans les écoles de survie, les femmes trouveront sans doute de quoi relire les poètes romantiques désespérés de notre monde actuel et trépassé. Elles y apprendront que les hommes sont parfois restés très fleur bleue, fragiles, financièrement et socialement à la rue, dans l'incapacité d'offrir belle bagnole, coquette villa, somptueux voyages aux femmes de leurs rêves. En contrepartie, les poètes ont gardé une âme sensible cherchant le grand amour, la muse fantastique, l'envie de construire un nouveau monde sur la délicatesse des sentiments et de l'amour reconquis...

A vous Mesdames de faire survivre l'école des amours romantiques. C'est tout ce que j'ai envie de vous dire après avoir moi aussi traversé ma propre traversée du désert et l'errance dans le passé en passant dans des zones à risque où l'homme confond son zizi avec le prédateur genre dinosaure mal dégrossi qui veut bouffer et surconsommer de la chatte à n'importe quel prix, fusse au prix de sacrifier l'amour au bénéfice de sa toute-puissance sexuelle... Je suis un homme comme les autres...

L'éducation des filles et des garçons, sans tabou mais sans vulgarité aussi, est une base essentielle pour que nos propres enfants ne mélangent pas, plus tard, bestialité et art du gros porc avec érotisme et art de la séduction romantique.

 

Rappel aux très religieux islamistes fous de Tariq Ramadan

Si nous vivions sous un régime politique français islamisé, Frère Tariq recevrait quel châtiment de la part d'un tribunal?

Si quatre témoins (?!) d'un viol sont nécessaires, Frère Tariq ne risquerait rien du tout devant un tribunal islamique. Au contraire, c'est la plaignante qui serait condamnée à la mort par lapidation pour mensonge et calomnie, propagation de haine envers le grand prophète Tariq (qui a entre temps réussi le tour de force d'occuper la France sous le fascisme islamiste grâce à la religion du Saint Coran) au "service de l'intelligence ennemies sioniste, chrétienne, et occidentale".

Si quatre femmes présumées victimes de Frère Tariq portaient plainte devant ce même tribunal islamiste, elles ne vaudraient pas quatre témoignages nécessaire à la condamnation du violeur mais elles participeraient du même complot sioniste contre la communauté des fidèles islamistes. L'intouchable et saint Tariq, qui n'a jamais trompé son épouse puisqu'il a couché avec des esclaves et donc des catins mises religieusement à la disposition des hommes mariés musulmans,  ne risquerait rien mais les quatre catins qui ont porté témoignage de harcèlement et de viol contre lui se verraient lapidées à mort pour l'exemple.

Si, après cet exemple répercuté en première page dans tous les médias islamistes qui ont pris le pouvoir en France, les femmes oseraient encore porter l'ongle du petit doigt sur sa sainteté et docteur de la Foi Tariq Ramadan, seigneur conquérant de la terre infidèle de France, elles sauraient désormais à quoi s'en tenir. La mort par lapidation et l'enfer qui les attendrait comme seule récompense de leur trahison envers Frère Tariq, le Saint Coran et ses fidèles zélateurs salafistes.

De quoi aimer franchement vivre sous la future République salafiste des Frères Ramadan de France...

 

29/10/2017

Attention Monsieur Edwy Plenel, tous les fascismes tuent!

Un écran de fumée.

Le fort du fascisme c'est que, comme pour le tabac, il agit d'abord comme une bonne dose de relaxation et de défoulement. Dame Nicotine nous donne l'impression de réussir là où tout le reste ne peut rien faire: nous redonner un peu de contrôle sur soi, nous proposer une liberté...qui fait croire à la jouissance pleine et entière mais qui au final nous tue à petit feu.

Le fascisme, sous n'importe quelle forme qu'il existe, agit de même. Il donne à la bête humaine sa dimension de supériorité et de contrôle sur le monde, son plaisir sadique de traiter tout ce qui empêche la pleine expression d'un désir élitiste et totalitaire, soit la force de résistance d'en face qu'on finit par traiter de toutes les injures, de toutes les damnations, de toutes les excommunications et d'en faire un objet de persécution, de soumission, de réduction à un objet tout être humain qui semble voué à la perdition, à l'enfer. L'autre devient enfer et damnation alors que moi je me présente comme le bon dieu ou son représentant. Hitler était devenu le dieu des nazis; Staline, celui des Soviétiques; Mao. celui des Chinois; Pol Pot, celui des Cambodgiens; Kim Jong Un, celui des Coréens; Castro, celui des Cubains. La contestation interne au pays était (est encore pour la Corée du Nord) est impossible au risque de la déportation, de la torture, et de la mort du dissident. 

Le fascisme islamiste recourt exactement aux mêmes méthodes d'intimidation et de séduction, d'un côté une face d'apparence respectable qui semble redonner de la confiance et de l'autonomie à une minorité bafouée dans ses droits et humiliée par une partie de gens racistes et xénophobes (l'Allemagne d'Hitler avait été bafouée et humiliée par la France officielle à la sortie de la Première Guerre mondiale), de l'autre, une face obscure, nihiliste, destructrice qui agit comme un poison mortel en inculquant son devoir de supériorité de la race, de l'idéologie, de l'obligation de suivre le Guide suprême, celui qui nous promet la terre promise et la conquête sur tous les coeurs et tous les esprits en soumettant tous les pervers, soit tous les ennemis du Guide, aux pires dénonciations et turpitudes, aux procès expéditifs et instrumentalisés par une justice au service exclusif du maître, et demandant que la Bête se nourrissent de haine et de violence pour abattre, au nom des siens et de sa secte, le traître, l'immonde qui ne se plie pas aux lois bienfaitrices du Maître et Gourou.

Toutes les sectes du monde et leurs gourous agissent ainsi. Nous sommes les purs et les connaisseurs de la Vérité ultime. Tous les autres sont nos ennemis jurés. Hitler et ses SS avaient des comportements envers les femmes comparables au comportement supposé de Tariq Ramadan envers les dénonciatrices (les libératrices). Toutes traitées en objet dont il faut soumettre l'esprit et le corps à soi-même, ne lui laisser aucune échappatoire possible, aucun endroit ou exercer sa rébellion et profiter d'une faille permettant d'échapper à la toute-puissance masculine et son gourou au sommet de la pyramide.

Grâce aux libératrices, le salafisme et son gourou sont confondus et désormais confrontés à leur face obscure, nihiliste, obsessionnelle, fasciste qui veut imposer son modèle de dictature à la démocratie française. Il faut donc bien traiter en ennemi de la République la secte salafiste, ne pas lui donner l'espoir de prendre le pouvoir sur les corps et les âmes musulmanes, ne point lui donner d'espace et d'endroit médiatique qui lui permet cette conquête sataniste et donc de n'agir avec aucune complaisance avec ses gourous et maîtres de ce système vicieux et pervers. L'enfer c'est les autres disait Sartre. Oui, il est nécessaire de ne pas manger à la table du diable si le diable veut rester diable. Si nos rapports sont mauvais avec le salafisme et le wahhabisme, c'est qu'il s'agit d'une question de survie de nos démocraties et pas seulement d'une simple affaire de comportements humains entre nous et eux.

Il s'agit de détecter les miasmes du fascisme, de tous les fascismes qui voudraient s'imposer et triompher dans la haine, la violence et les guerres. Et ensuite, pour les médias, d'en rendre compte de façon implacable sans en rajouter mais sans renoncer à dire les choses qui font mal et qui nous empêchent d'avoir des rapports amicaux et normaux avec les tenants d'une idéologie fasciste. C'est comme cela que nous pouvons tenir en respect la bête fasciste qui sommeille en chacun de nous. Car quand tout semble s'abattre sur nos têtes, le recours à un gourou, à un sauveur, à un salaud, risque de nous enfermer à notre tour dans l'esclavage fasciste (en l'occurrence, celui du FN en France). La pratique sado-maso au nom de la liberté et de la pureté d'une idéologie est le pire des enfermements et provoque la chute de la vraie liberté, soit l'exercice du libre-arbitre dans une société démocratique. Sade, en voulant rendre libre l'individu, nous enferme dans la toute-puissance d'un seul individu qui tient le fouet de notre conduite en pratiquant les pires sévices avec un sadisme raffiné.

Frère Tariq est un gourou disciple du Marquis de Sade car il a pratiqué toute sa liberté d'homme pervers sur de pauvres naïves aveuglées par la face médiatique du maître fasciste et qui croyait au saint homme et son prestige, son aura, si proche d'Allah qu'il a fini par se confondre avec Lui... Chasser la femme, cet objet de désir, était un sport pour l'homme tout-puissant qu'il était devenu grâce aux médias, un djihad intime, pour se dépasser et rester le tout-puissant homme de son propre harem créé sur Terre grâce à Allah.

Monsieur Plenel, comment est-ce possible que vous-même soyez tombé dans le piège tendu par Monsieur Tariq Ramadan et que, plus grave encore pour vous et l'honneur de Médiapart, vous tardez d'intervenir personnellement sur l'affaire?

C'est aussi une question de survie, d'éthique humaniste, et de crédibilité pour vous et votre journal d'investigation si important dans le décor médiatique francophone.

Pour terminer ce billet, une petite musique, une petite odeur de flamenco électro sur un grand océan de liberté pour vous, chères et chers journalistes de la presse libre et indépendante du monde. La démocratie en vaut la chandelle...

 

27/10/2017

Marianne, seul grand média francophone qui ose attenter à la "vertu" de Tariq Ramadan

Deux articles dans Marianne viennent fracasser l'image du prédicateur des Frères musulmans.

L'un porte la signature de Caroline Fourest, journaliste, de longue date opposée au discours double de Tariq Ramadan. C'est ici :

https://www.marianne.net/debattons/editos/la-double-vie-d...

L'autre, réservé aux abonnés de l'hebdo, et dont la lecture n'est que très partiellement disponible aux non-abonnés, c'est ici:

https://www.marianne.net/societe/tariq-ramadan-la-chute-a...

Caroline Fourest sait depuis de nombreuses années que l'homme cache un double discours et un double jeu qui sert d'abord ses intérêts personnels et met un grand désordre au sein de la communauté musulmane qui croit reconnaître en lui un guide de la renaissance islamique, ou plutôt un guide de la régression et d'un retour vers le passé, alors que Ramadan est un homme très porté sur le sexe qui bafoue les règles élémentaires dont il prêche à longueur de journées les vertus et les prétendus bienfaits pour les femmes et les hommes qui suivent strictement les principes.

Hors, nous ne pouvons nous empêcher de dire que vouloir vivre sous le joug du passé et du paternalisme religieux érigé en règle d'or est une erreur fondamentale dans notre temps actuel qui a su arracher aux hommes conservateurs et ultra-religieux, souvent grâce à des femmes et des hommes remarquables qui ont tenu tête et provoqué des révolutions citoyennes, de plus en plus de droits et de libertés fondamentales aux femmes pour conduire nos sociétés vers plus d'égalité homme-femme et de démocratie. Temps bien entendu remis en question par les avancées sauvages de l'ultra-libéralisme qui s'acoquine parfaitement avec les pires dictatures laïcs ou religieuses provoquant du coup un risque de retour en arrière général de notre Civilisation et sa destruction in fine.

Heureusement que le fil de Marianne guide la citoyenne et le citoyen hors du labyrinthe sexo-religieux où habite frère Tariq Ramadan et ses dévots fidèles propagateurs et propagatrices d'un islam arriéré qui fait pousser les miasmes du terrorisme dans le coeur d'une partie de la jeunesse d'origine musulmane ou convertie à l'islam...

 

Henda Ayari, la rockeuse du grand blues musulman

Plus l'islam recule en des temps d'obscurantisme, plus Henda Ayari fonce telle une pilote sur son Harley Davidson en invitant les femmes musulmanes ainsi que les hommes à sortir du carcan religieux sectaire dans lequel des mouvements très puissants ont réussi à noyauté "l'esprit musulman" pour en faire une sorte de monstre terroriste qui tue, torture, viole, agresse sans cesse le monde par son discours haineux et ultra-violent envers les "infidèles" et ceux qui sortent des rails du grand déraillement idéologique proposé par des gourous islamistes plus promptes à dominer et à soumettre le monde à leurs idées perverses et tordues qu'à créer un climat de confiance et de paix à travers le monde.

Les chrétiens, pour une bonne part d'entre eux, essayent d'avancer vers des ouvertures laïques, modernes, sans encombrement idéologique d'un autre âge. Les juifs font de même. Mais les musulmans et musulmanes du monde entier ont été stoppés net dans leur élan par la faute d'une lecture rigoriste et particulièrement perverse et délirante du Coran car en référence à des moeurs d'un autre âge sous l'influence de personnages qui veulent imposer ce Coran poussiéreux au monde entier comme jadis les Chrétiens voulaient imposer leur Bible au monde entier sans se soucier des dégâts et des guerres qu'ils provoquaient partout où leur prosélytisme passait.

L'islam politique n'est pas souhaitable ni praticable dans des sociétés ouvertes et démocratiques. L'islam politique ne peut être que sectaire et organisé par des gourous douteux qui imposent le jour des règles pour la population qu'ils ne pratiquent pas la nuit tandis qu'eux s'amusent et s'enivrent de tous les vices possibles et imaginables parce qu'eux sont les élus...vivent au paradis avec les princesses d'Allah grâce au pognon qu'ils amassent et à l'aura médiatique qu'ils bénéficient en toute impunité dans une sorte d'omerta journalistique complice qui les protège de toute délation sur leurs vies privées qui n'ont rien de parfaite et à voir avec ce qu'ils prêchent aux gens le jour devant des foules béates d'admiration pour ces grands hommes...

Henda Ayari, à côté de son combat pour faire reconnaître une agression sexuelle et un viol, est avant tout une militante musulmane en faveur de la laïcité et de la paix entre les communautés. Elle réfute catégoriquement l'islam politique et les gourous qui manigancent et manipulent les foules avec leurs paroles doucereuses le jour et ultra-violentes la nuit. Il n'y a pas une façon d'être dans la lumière qui montre patte blanche dans une aura de sainteté et une autre façon d'être, la nuit, dans l'obscurité qui cache une patte ensanglantée de criminalités, de mafia, de terrorismes, et de viols. Un être humain qui vit ainsi n'est pas digne de la confiance des foules. C'est un manipulateur de génie qui ne peut que faire beaucoup de mal au monde. 

Henda Ayari essaye d'être cash dans sa vie avec sa part d'ombre et de lumière, sa sincérité, sa bonté intérieure. Et elle aimerait juste que les hommes et les femmes de notre planète essayent de faire un peu comme elle et suivent une route dans leur combinaison cuir personnelle avec de la musique qui sonne en Harley Davidson.

Le problème des hommes puissants qui se drapent en plus d'une religion c'est qu'ils s'imaginent que Dieu leur a donné le pouvoir sur Terre pour construire leur petit paradis personnel alors qu'ils provoquent l'enfer, la haine, et la guerre autour d'eux pour rester la petite élite élue à la droite de leur dieu tout-puissant. Accomplir ici bas et pour soi-même ce qui est écrit dans le Livre en chassant et exécutant les indésirables de la planète Terre et en soumettant tous les autres à l'esclavage...les favoris et les princesses n'étant que ceux et celles qui restent et resteront fidèles à leur cour de religion en leur servant de vitrine bien léchée pour le monde extérieur. Ainsi dieu Ramadan a assis son territoire sur les femmes et les hommes...