26/11/2017

La noblesse, le clergé, l'armée, le gang de la verticalité

De quelle manière les peuples sont manipulés et bafoués par une petite élite qui se prend pour Dieu?

C'est très simple. La recette est vieille comme l'Histoire du monde. Il faut un ou plusieurs gourous charismatiques qui fond / fondent la base du système en s'appuyant sur la croyance populaire et la terreur de la mort. Imaginant un au-delà fait d'un dieu vengeur qui s'en prendra à tous les êtres humains qui ne respectent pas strictement la règle rigide dictée par le ou les gourous qui ont formé la petite élite à leur système, le maître spirituel formera le clergé qui sera chargé de fasciner les foules et de les maintenir dans l'ignorance de ses libertés individuelles.

Les rebelles seront chassés du paradis et pourchassés jusqu'en enfer. Ils n'auront donc aucun intérêt personnel à devenir dissidents sauf à vouloir renverser l'ancienne élite pour s'emparer du pouvoir si leur dissidence tient plus de la volonté d'asseoir leur autorité sur les foules que de libérer les foules. Ces faux rebelles seront en réalité des usurpateurs du pouvoir divin de l'ancien régime. Ils remplaceront la religion officielle par une religion dissidente proche des racines spirituelles de l'ancien pouvoir basée sur les mêmes recettes de fascination des foules. Ainsi naissent les sectes religieuses et les guerres entre elles ainsi que les pouvoirs théocratiques. 

Les rebelles qui n'ont pas vocation à prendre le pouvoir et qui ne cherchent que la liberté du peuple et l'égalité des droits citoyens pour tous n'ont que très peu de chances d'être écoutés et entendus en des lieux où la verticalité du pouvoir est vue comme le seul moyen d'exercer le pouvoir. Cas typique et tragique en notre époque très actuelle: la Syrie sous Bachar el Assad ou l'Iran de l'ex Shah. Les rebelles démocrates de là-bas ne sont pas assez nombreux et sont regardés comme des fous idéalistes parce que leur but n'est pas de s'emparer du pouvoir pour leur succès très personnel de domination et de fascination sur les foules mais de renverser le pouvoir pour le donner au peuple en libérant ce peuple de la toute-puissance divine en place. Ils doivent à la fois affronter les dominants qui les pourchassent à mort pour leur dangerosité et les dominés qui les prennent pour des hérétiques et des apostats...désireux de renverser la religion unique et officielle du pouvoir. Ils sont donc reconnus comme l'incarnation de Satan par les dominants et les dominés qui dansent sous la loi du sado-masochisme en dansant sur le ventre des apôtres de la démocratie et trouvent très bien que leur représentation divine soit un exercice de toute-puissance où les maîtres de la pensée écrasent toute possibilité d'insoumission au système. Mais le peuple pleure de ses propre malheurs d'être victimes plus ou moins consentantes... Les femmes aussi...

Finalement être favorable à des religions qui enferment dans des dogmes au service du pouvoir, c'est être soit un dominant qui profite de tous les avantages soit un dominé qui y trouve son compte pour les miettes qu'il récolte de ce système vertical et pyramidal.

Où la démonstration est faite que le néolibéralisme s'accorde parfaitement avec les cheikhs du pétrole et autres dictatures du monde pour réaliser son rêve d'une petite élite mondialisée vivant sous un régime théocratique...

L'ultra-libéralisme n'est qu'un consumérisme qui cherche l'abrutissement des foules et s'accommode volontiers du droit de pratiquer le sado-masochisme avec des gourous ultra-radicaux de l'islam devenus très puissants. Ce n'est pas le Qatar et les Emirats qui me contrediront avec leur puissant mic-mac de fascination des foules à travers le football régnant sur Terre comme au ciel des supporter. Barcelone et PSG comme fer de lance de cette mondialisation sous l'égide de la noblesse du Golfe en association de malfaiteurs de l'Humanité avec les néolibéraux d'Europe... D'autres magistraux exemples, dans le monde entier, sont bien visibles. En Suisse également.

http://www.goal.com/fr/news/163/ligue-des-champions/2017/... 

Celles et ceux qui apportent leur soutien inconditionnel à des dictateurs qui se prétendent les défenseurs de leur propre peuple contre les Occidentaux qui voudraient soumettre aux lois économiques du marché selon leurs propres règles ne comprennent pas qu'ils ne faut jamais confondre peuples et volonté populaire de vivre sous un régime démocratique et d'égalité citoyenne avec néolibéralisme qui s'accorde très bien avec toutes les dictatures du monde, qu'elles soient théocratiques ou non. Autant Kadhafi (on se souvient de sa tente de bédouin qui squattait le parc de l'Hôtel Marigny avant la guerre totale, sous couvert de protéger des rebelles en Libye, qui ne devait pas en être une mais qui finalement, pour une histoire de pactole électorale offert par le dictateur à Sarkozy pour devenir Président des Français provoqua l'élimination de ce cher Mouammar)  et Assad en visite à Paris s'accordaient parfaitement bien avec Sarkozy du temps de leur entente cordiale (2008, 14 juillet de la République française avec un Assad aux premières loges et un carton d'invitation magique à Ben Ali et Moubarak...).

Allah n'est pas innocent. Il a été kidnappé par des gourous islamistes qui lui redonnent toute sa splendeur de verticalité et de criminalité sur des foules fascinées...soumises aux nouveaux rois du monde.

 

25/11/2017

En démocratie, réclamer des droits c'est aussi les accorder aux autres

La Turquie d'Erdogan n'est pas prête à accorder des droits aux LGTBI. Et pour cause. Ce pouvoir conservateur qui a fait de petits pas en direction d'imposer un jour ou l'autre la charia islamique ne sera jamais prêt à donner plus de liberté et de démocratie aux Turques.

La Turquie ce n'est pas encore l'Arabie Saoudite mais ça ressemble de plus en plus à l'Iran et le règne des Mollah. Si, dans ce grand pays qu'est l'Iran, un fort courant parmi la jeunesse iranienne cherche à obtenir plus de droits et de liberté, il n'empêche que la liberté s'exerce essentiellement et même exclusivement en vase clos dans des caves, des abris, des endroits inhabités, des lieux où la jeunesse défie, en secret, l'Etat théocratique en pratiquant des choses prohibées comme la musique, la consommation d'alcool, et l'amour libre...

Les mollah ne sont pas si aveugles que cela mais ils préfèrent l'hypocrisie qui protège leur pouvoir à un exercice du pouvoir ultra-violent qui mènerait tous ces jeunes gens et jeunes filles en prison ce qui aurait pour conséquence le soulèvement d'une partie du peuples dans les rues de Téhéran. Le gouvernement théocratique est très intelligent mais pas encore suffisamment mûr et prêt à ouvrir le Coran comme un livre critiquable et par moment carrément criminel et fasciste pour quelqu'un qui le lit avec une distance critique et des yeux du XXIème siècle dont les sourates pourraient être celles d'un être humain qui se prenait pour Allah et qui a réussi - sublime Muhammed - grâce à son aura, sa façon de s'exprimer et son génie autoritaire, à fonder une religion qui connaîtra un succès aussi fulgurant que le christianisme ou le bouddhisme. 

Sous nos cieux, les musulmans et musulmanes intransigeants réclament de plus en plus de droits pour vivre leur foi...jusqu'à bannir de la société, un jour ou l'autre, les communautés minoritaires comme les LGTB. C'est ce qui s'appelle utiliser les failles de la démocratie pour imposer ses vues à tout le monde, un peu à la façon Erdogan en Turquie, mais patience, l'islam des rigoristes a le temps long cher à Tariq Ramadan, pour taire leur objectif réel qui est le remplacement de la démocratie par la charia et donc avancer masqués pour avoir droit à une grande audience médiatique et des gens qui les écoute avec dévotion ou/et admiration médiatique... Et puis, quelques grands attentats dans l'année pour frapper de stupeur et d'angoisse les mécréants aident bien à paralyser la parole "dissidente"(mais pas celle de votre blogueur ci -présent et de quelques autres consciences bien éveillées), des gens bien différents qui ne pensent pas comme les rigoristes mais qui n'osent pas trop s'exposer aux risques de menaces de mort. On les comprend. Personne n'est masochiste et personne n'aime mourir en martyr de la démocratie puisque nous aimons la vie et la respectons aussi pour nous-mêmes. 

Le plus grave et gênant dans cette affaire c'est que les gens, quand ils n'ont plus d'espoir pour changer l'adversaire, voir l'ennemi, et qu'ils subissent des dommages, des saccages, des viols, des attentats, ils deviennent haineux, xénophobes, islamophobes, et ils trouvent sur leur chemin des défenseurs des droits humains et de la démocratie qui prennent la défense des rigoristes qui ne commettent pas d'attentats ni ne commettent directement des préjudices envers les mécréants mais travaillent sans cesse à former des êtres humains rigoristes, qui ont la haine de la démocratie et de l'Occident coupable de tout.

Au final, celles et ceux qui se désolidarisent de cette façon "humaniste" de voir les choses sont traités de puanteur humaine embaumée aux parfums nauséabonds du fascisme d'extrême-droite. Et là, c'est le pompon pour la démocratie et ses grands défenseurs.  Car ces derniers deviennent alors les bannis des haineux des deux camps tout en étant jamais les amis des intellectuels progressistes de gauche et peuples démocrates d'Occident qui pensent que trop critiqués vertement et intelligemment une pensée néfaste ayant envahi le monde oriental....et occidental, fut-elle porteuse de terrorisme et de haine, n'est pas la bonne manière de recréer les ponts explosés entre Orient et Occident.

En attendant, je tiens ma ligne et je ne la renie pas. Je ne suis ni un fasciste d'extrême droite, ni un fasciste islamiste, ni un peureux qui se terre, ni un bobo de gauche qui pense que nous sommes coupables de tout et eux, nos frères et soeurs en islam, responsables de rien. ni un ultra-libéral qui fait un commerce ultra-cynique avec des courants et des gens qui sont les ennemis définitifs de la démocratie et de nos idéaux.

Je suis citoyen libre et j'ose écrire ce que je pense.

Je suis l'enfant du cinéma de Charlie Chaplin et je botte le cul à toutes les dictatures et tous les pouvoirs tyranniques qu'ils se réclament de Dieu ou d'une idéologie humaine. A mon avis, c'est exactement la même chose qui motive les dictateurs: leur pouvoir personnel et rien d'autre.

https://www.24heures.ch/monde/istanbul-interdit-concours-...

 

L'infaillibilité pontifical et celle de... Muhammed

Le premier ministre de Dieu, chez les catholiques, c'est le pape. Quand j'étais gosse, ma maman disait:

"Ce que dit le pape, c'est la vérité. Pont barre. Il faut suivre ce qu'il nous dit et ne pas remettre en question sa parole parce qu'il a obtenu sa place de guide suprême de la Foi de Dieu Lui-même".

A l'adolescence, j'ai un peu rué dans les croyances dogmatiques de maman. Elle détestait cela et c'était à chaque fois un mur infranchissable et une mauvaise foi crasse devant certaines évidences modernes de la société. Le pape avait raison sur toute la ligne téléphonique de Dieu et ce n'est pas un gamin de 15 ans qui va faire la révolution derrière cette bande de voyous de Mai 68 qui représentaient le diable incarné pour elle. Maman m'aimait. Elle n'a pas voulu de ma mort. La religion chrétienne est charitable.

A l'âge adulte, j'ai vraiment pris mon indépendance par rapport à la religion catholique mais mon premier mariage fut légitimé sous la bénédiction de Dieu et à l'église pour plaire à maman. Il y avait pourtant une tache par rapport à Dieu. Nous avions déjà conçu notre enfant...hors mariage.

Le pape ne nous a pas grondé et le curé a été d'accord de nous marier. C'était déjà ça de pris sur notre liberté sexuelle interdite. Mais le pape restait toujours infaillible, selon maman. Quand on aime, on aime vraiment et jusqu'au bout quitte à devenir complètement aveugle et sans aucun libre-arbitre devant le vicaire de Dieu.

Le pape, heureusement, changeait de temps en temps. Mort oblige. Il n'était pas artificiel et bien réel mais cependant mortel. Et d'un pape à l'autre, Dieu semblait parfois naviguer à vue sur certains faits sociaux. Le peuple de dieu grondait et voulait ses libertés sexuelles, de croyance, de comportement, et d'éthique morale. Plus moyen, pour le pape, de prétendre à son infaillibilité sans risquer de perdre son statut de berger du peuple divin. A Rome, ils ont coupé la poire en deux pour ne pas perdre la face et garder de l'influence sur le bon peuple. Le pape, selon le dogme et le canevas catholique, restait toujours infaillible mais...l'Eglise décida que la démocratie voulut qu'on lui accorda (au peuple chrétien) le droit de se tromper et de commettre quelques petites voir grandes déviances selon les canons catholiques. Peu à peu, après bien des luttes, les couples divorcés ne finissaient plus en enfer, les couples gays et lesbiens n'étaient plus les enfants de salaud de Satan mais restaient cependant des créatures à part du paradis et dans l'incapacité devant Dieu de se marier. Cependant, les révolutionnaires de Dieu agissent sans cesse en bandes spirituelles et les prêtres dissidents de l'église catholique chrétienne, non reconnus par le pape et son infaillibilité, bénissent depuis peu les unions homosexuelles mais refusent toujours le mariage aux croyants et croyantes. Depuis octobre 2013, Dieu a décidé lui aussi, chez les protestants allemands, d'accorder enfin le mariage à deux hommes. Les pionniers de Dieu ont bravé la foule et n'ont risqué ni jets de pierres ni mise à mort de la part des enragés du pape. Leur conscience et leur morale leur appartiennent. Inch'Allah!

https://www.francetvinfo.fr/societe/mariage/se-marier-dan...

Ce petit détour par le pape depuis que, chez les chrétiens catholiques,  les brebis ont pris résolument leur envol vers leurs propres libertés, cela va bien mieux dans la rue et ce n'est plus la soumission à l'infaillibilité du pape qui domine mais bien la démocratie devant Dieu. Les guerres de religion ont cessé. Les peuples vivent en paix. Que demande de plus le peuple à Dieu? Rien. Il a obtenu satisfaction. La paix démocratique règne et la société prospère.

Chez les musulmans et musulmanes, il semble que tout cela soit l'inverse désormais. La communauté religieuse, prise en otage par les milliards des rois du pétrole, n'a plus le droit de se libérer du Livre et de l'infaillibilité de Muhammed, Premier Ministre éternel devant Allah. Celles et ceux qui s'y risquent sont des blasphémateurs et blasphématrices, des fornicateurs et des fornicatrices, des apostats en réalité. Donc. ils et elles doivent être combattus et menacés de mort ainsi qu'exclus de la communauté musulmane de croyants et croyantes pour leur hérésie et  leur haute trahison et complicité avec les judéo-chrétiens. Et Allah, du haut de son trône, interdit les associations et les mixités louches qui remettent en cause son trône tout-puissant. Mais Muhammed n'était qu'un prophète du désert. Pas un dieu...Juste celui qui montrait le chemin d'alors et disait avoir tout reçu de Dieu...ce qui lui permettait de s'autoriser d'être guide de la petite communauté d'origine. Sa très riche première épouse doit bien y être pour quelque chose pour qu'un SDF de l'époque puisse obtenir parole d'autorité de la part de ses nouvelles ouailles... Exactement comme le gourou d'une secte le ferait aujourd'hui pour asseoir son pouvoir temporel et spirituel... les dérives vers la guerre, la violence, et les crimes économiques comme sexuels (de viol, d'esclavage et de pédophilie) exclus cependant...par nos lois démocratique. Le gourou doit désormais se tenir à carreau et ne pas aller trop loin dans ses délires. Sinon couic! Il est emprisonné pour ses crimes et n'est pas prêt de revoir la lumière du jour déjà qu'il a perdu la lumière de dieu...selon mes propres critères spirituels.

Et pourquoi donc les musulmans et musulmanes ne feraient-ils pas une révolutions des mosquées, hein? Dites-le moi, chères soeurs et frères en islam. Muhammed était un homme, pas un dieu. Pouvez-vous au moins accepter que son infaillibilité peut être remise en question 1300 ans après sa disparition où bien allez-vous toujours rester des enfants soumis à l'Autorité divine manipulée par des prédicateurs qui vous utilisent pour asseoir leur pouvoir sur vous en créant les désastres et les désordres psychiques menant aux crimes que l'on connait dans le monde musulman d'aujourd'hui?

 

24/11/2017

Egypte: la réponse des islamistes aux musulmans soufi

Carnage en Egypte. 

Terrifiant! Une fois de plus. L'islam rongé de l'intérieur par ses courants extrémistes. Celles et ceux qui tentent un autre islam, considéré comme hérétique et même apostat par les rigoristes et les enragés de la charia, se font massacrés comme les "infidèles", celles et ceux athées ou pratiquant une foi en Dieu autre que l'islam.

On pourrait croire, et ils vous feront croire, que ce ne sont, une fois de plus, qu'une bande de terroristes qui n'agissent qu'en leur nom propre et qui ne sont pas des musulmans. Détrompez-vous. Quantité de musulmans chiites ou sunnites, salafistes, wahhabites, et autres sectes rigoristes, approuvent ce genre d'horreur qui frappent des musulmans et musulmanes vivant une foi moderne loin de la folie sectaire des fous d'Allah.

Quand le Livre Saint n'a plus rien à répondre aux êtres humains à part la violence des extrémistes et des dogmatismes les plus barbares, que fait-on du Livre Saint? On le brûle? On l'interdit de territoire? Où on essaye enfin de réunir les gens autour d'une table, créer un état d'esprit sain et positif qui libère le Coran de sa Vérité absolue délivrant des messages explosifs et scandaleux de haine et de violence dont Allah serait le Commandeur en chef... Guerre ou Paix au XXIème siècle? Tel est l'enjeu de telles tables rondes impératives. Il faudra bien que les musulmanes et musulmans se prononcent un jour sur les sourates du Livre qui ne peuvent plus être approuvées au XXIèmes siècles.

A part ça, si Daech est presque vaincu en Irak par un Etat officiel qui retrouve ses prérogatives, est-on bien sûr que les fous d'Allah n'ont plus leur place à gouverner un état islamique quand l'Etat actuel et le pouvoir en place se met à faire voter par son Parlement la possibilité de mariage entre une fillette de 9 ans et un homme, suivant ainsi l'exemple du Prophète et le remettant au goût du jour dans l'abjection la plus totale? Un Etat qui accepte cela est un état islamique et donc théocratique. Rien à voir avec un Etat moderne, démocratique, et laïc. Bref. Chassez les diables, ils reviendront au galop.

A lire ci-dessous le massacre des musulmans et musulmanes avec qui les Occidentaux pourraient vivre en paix et en harmonie...ainsi que la pétition qui a avorté devant les instances musulmanes helvétiques et les autorités helvétiques qui ont le mauvais goût de céder encore une fois à l'évitement par prétendu gain de paix entre nous tous...

 https://www.tdg.ch/monde/plusieurs-morts-attaque-dune-mos...

http://boulevarddelislamisme.blog.tdg.ch/archive/2017/11/...

A celles et ceux qui sont victimes des négateurs et négatrices d'un Allah doux, compréhensif, humain, évolué, divin, du XXIème siècle, cette belle chanson de tristesse et de larmes.

 

9 ans, la folie pédophile des islamistes mondialisés

Nous, musulmans et musulmanes de partout, nous ne voulons pas de vos lois démocratiques occidentales. Nous voulons l'islam des origines. Et comme Notre Prophète devant Allah a épousé Aïcha sous la bénédiction d'Allah alors qu'elle n'avait que 9 ans, alors il est bien de faire pour l'homme ce que le Guide des guides spirituels et des fidèles a fait dans sa propre vie.

Comment Hani et Tariq Ramadan justifient-il la supériorité de la charia sur la loi démocratique et qu'ils nous mentent effrontément quand à leur adhésion aux lois helvétiques, françaises, ou anglaises? Comment ces deux hommes ont-il pu enseigner en Suisse, en France, et encore aujourd'hui en Angleterre au niveau universitaire avec l'estime et le respect que l'on connaît de la part de politiques occidentaux, de médias occidentaux, et de musulmans et musulmanes acquis à leur pensée religieuse par centaines de milliers et même millions (il suffit de regarder le nombre d'abonnés et de like sur les pages Twitter et Facebook de ce cher et doux innocent devant Allah qu'est Tariq Ramadan)?

Pour ma part, ce fut vite fait et brutalement fait. Je remettais en doute la supériorité de la charia et ses grandes valeurs éthiques défendues par les frères Ramadan, je fus vite déclaré infréquentable et finalement traître à l'islam et aux personnes qui m'avait conduit sur le chemin d'Allah.

Et pour moi, il fut très douloureux mais très facile de comprendre que cette hostilité ultra-rapide signifiait que le courant sectaire et sans concession qui tenait les rennes de l'islam en Suisse était nettement le plus fort et tenait les mosquées helvétiques. L'islam refuse d'évoluer, peur de se faire avaler tout cru par la démocratie, et celles et ceux, parmi les musulmanes et musulmans qui voudraient s'émanciper des lois barbares d'origine et de la mosquée n'ont strictement plus aucune valeur spirituelle aux yeux des rigoristes. Nous sommes bannis et à jamais qualifier d'ennemis de l'islam et collabo des sionistes...

Pendant ce temps, en Irak, de braves musulmans et musulmanes "véridiques" tentent ce grand retour officiel vers le passé et une loi islamique (satanique) de plus en plus mimétique au Coran des origines et des hadiths du Prophète. Ben voyons, on ne saurait contredire le maître de la pensée originale envoyée en ligne direct d'Allah et épouser une gamine de 9 ans pourrait devenir des plus naturels.

Aller hop! Tu es un véridique musulman qui ne trahira pas ses soeurs et ses frères en religion? Te voilà promis à un bel avenir de pédophile grâce à tes accès privilège d'Allah qui t'autoriseront à violer une gamine de 9 ans que tu auras, avec pudeur, épousé pour couvrir ton crime et ton viol. Tu pourras donc épouser, en toute bonne conscience devant Allah, la gamine de 9 ans qui t'aura tapé dans les couilles et tu te la taperas jours et nuits grâce à la légalité d'un Etat islamique pédophile, esclavagiste, criminel qui t'aura accordé plein de droits barbares. Pouah! C'est cela ton islam rêvé?

Si tu veux de cet islam de la charia, ma soeur, mon frère, alors je te garantis que nous ne vivons absolument pas sous le même courant de pensée d'une évolution modernisé de l'islam qui peut être fière d'avoir créé des lois démocratiques tout en conservant une spiritualité individuelle prête à faire tourner les derviches tourneurs soufis au septième ciel.

Mais la pensée fasciste et criminel de certains passages du Coran, hélas, te rattrape bien trop vite pour que tu puisses t'en rendre compte tant tu crains l'enfer et les foudres d'Allah. Et pourtant à force de craindre l'enfer, méfies-toi de ne pas créer toi-même l'enfer sur cette Terre, ma soeur, mon frère, en islam qui refusez de bannir les versets sataniques de Muhammed et de rentrer de pleins pieds dans la liberté démocratique des méchants Occidentaux qui ont jadis colonisé le monde arabe et africain.

Je n'étais pas né quand les colons chrétiens, mes ancêtres, ont voulu faire exactement ce que vous, les véridiques musulmans et musulmanes de foi vous voulez faire en colonisant et en sodomisant nos lois démocratiques modernes d'aujourd'hui qui n'ont plus rien à voir avec le christianisme prosélyte de jadis et la loi des monarques (bien qu'ils tentent un retour, ces chers monarques) mais tout à voir avec le siècle des Lumière qui a libéré les foules du clergé chrétien et qui a su créer, peu à peu, les valeurs éthiques modernes du monde sous la dénomination "droits humains et démocratie".

J'ai fait un grand pas, par ma conversion à l'islam, dans ma volonté de vous rejoindre et de vous associer en tant que frères et soeurs en humanité. J'attends, en retour, votre grand pas vers votre volonté d'accepter la démocratie comme modèle à suivre comme chemin de Paix et de fraternité pour tous les peuples de la Terre et  pour me prouver que j'ai eu raison de vous faire confiance en Allah... La démocratie n'a pas de frontière. Elle n'a que l'Humanité comme horizon et la Paix mondiale comme perspective idéale.

https://www.tdg.ch/monde/loi-pourrait-autoriser-mariage-9...