19/12/2017

Une Suisse sans SSR sera plus sinistrée qu'une Suisse sans Swissair

Grounding médiatique en vue, iceberg ultra-libéral géant pour couler le Titanic SSR.

Mais les jeunes Helvètes aux bras chargés de cadeaux matérialistes et biberonnés - on n'oserait presque pas écrire gavés de vodka et de tequila - par la richesse formidable (ô sapin ogien relève-toi de tes cendres) du pays ainsi qu'au lait frelaté de publicités vantant sans cesse l'esprit d'acquisition, de prédation, et d'individualisme excessif, sont prêts à faire pencher le navire SSR du côté des fonds marins. Rose et Jack (Kate et Leonardo), le couple mythique et cinématographique d'il y a 20 ans, jour pour jour, pourrait-il dire à tous ces jeunes votants et votantes qu'ils vont couler la Suisse et la livrer définitivement aux chantres du néolibéralisme avec tous les risques de cassures mortelles entre régions romandes pouvant même amener à la dislocation du pays dans les 20 ans à venir?  

Le milliardaire Blocher, "sauveur" du pays indépendant et neutre attend-il ce résultat brillant pour planter ses crocs partout et faire de la Suisse la multinationale Blocher au service du grand Capital qu'il représente au contraire de ce que peuvent prétendre toutes celles et tous ceux qui disent encore qu'il est notre sauveur et notre héros national?

Au cas où les Suisses décident de faire couler le Titanic national SSR, j'offre la tournée générale de vodka Iceberg (avec l'aide du patron de la marque qui jouera mon sponsor pour l'occasion) à notre jeunesse et je demande à Rose de bien vouloir faire une petite place sur sa porte-planche sauveuse à Massimo Lorenzi pour qu'il ne se noie pas, en capitaine, dans les eaux glaciales d'un pays en deuil suite à la disparition du département sportif de la TSR. 

Une télévision romande sans Massimo Calimero, c'est comme une fin du monde programmée de tous nos souvenirs sportifs gravés à travers la lucarne du petit écran. Boris Acquadro, Jean-Jacques Tillmann, pouvez-vous donc pas jouer les anges de Noël au-dessus des cervelles plombées de nos jeunes Helvètes un brin trop éméchés qui ne jurent plus que par I-Phone et casque d'écoute enfoncé sur la tête sans comprendre qu'ils sont en train de voter pour la rencontre catastrophe du siècle entre la SSR et leur vote iceberg avec le plaisir sadique de filmer et de visionner, en se marrant, comment tous les naufragés tenteront de survivre au dimanche noir de mars surnommé "blackscreen4you" par votre serviteur qui s'y connait en sado-masochisme  mais en imaginant guère qu'eux-mêmes étaient les passagers de luxe permanents du fleuron du fédéralisme démocratique helvétique; de ce paquebot amiral qu'est notre SSR entouré de toutes les embarcations médiatiques privés et régionales qui naviguent autour de lui? La phrase interrogative est très longue. Elle vaut son pesant de cacahuètes dira Massimo.

Ô jeunesse, pourriez-vous lire (avec l'aide de 24 Heures) ce vieux sage fou de vous avoir beaucoup aimé en vous rudoyant un peu? Vous avez encore le temps de réfléchir en écoutant encore une fois "My heart will go on". 

Après, il sera trop tard pour pleurer avec de chaudes larmes romantiques sur la disparition du miracle helvète.

via GIPHY

 

18/12/2017

La carte de coeur

J'ai découvert la carte du coeur

avec toi et je sais que dans notre jeu

il n'y a ni double jeu ou triple jeu,

ni de cible inavouée,

ni des jeux de rôles,

ni des mensonges égoïstes,

ni des intérêts particuliers,

ni des rapports de force,

rien de ces choses-là.

 

Il n'y a que la force de l'amour

qui nous tient ensemble.

Il n'y a que notre liberté,

ta liberté et la mienne,

notre besoin de nous retrouver

et de décider que notre amour

n'aura pas de fin

et qu'il restera comme ce voyage

dont les amants ne reviennent pas.

 

J'ai tiré ta carte de coeur.

Tu as tiré ma carte de coeur.

Et Noël même sans toi

sera un Noël entre nous.

C'est notre force,

c'est notre rencontre magique,

c'est ce feu qui brûle en nous

qui maintient la lumière

sur l'obscurité de ce monde

en regardant la Grande Ours

et la pureté de l'étoile polaire

à travers tes deux cristaux de roche

qui brillent quand tu me fais l'amour

et que tu me retiens un peu

près de la chaleur de ton corps.

 

La dynamique des corps et celles des esprits

Qu'est-ce que la discrimination? Sommes-nous tous et toutes soumis(es) à elle, à cette "chose" honteuse, cette maladie qui court et qui fait de nous des êtres imparfaits mais perfectibles, dégoûtés et dégoûtants potentiels devant des actes répréhensibles mais parfois très invisibles et très imprévisibles.

Si j'agis de façon discriminatoire, dois-je en avoir honte ou fierté? Honte parce que je rejette un fruit qui ne me plaît pas dans le panier ou fierté parce que je sais encore faire des choix matures d'adulte qui se respecte et qui ne couche pas avec n'importe qui?

Parce que oui. Voilà où je voulais vous embarquer. Yannick Buttet se butte volontairement du Conseil national suite à ses outrecuidances, sous effet de l'alcool, et ses entre-cuisses, sous effet de sa libido exacerbée, imposés à des femmes. Tous les hommes ne sont pas égaux devant la gente féminine et sa jungle de tigresses et autres gazelles plus ou moins prêtes à se laisser draguer. Comme dirait ma copine. Moi, je ne couche pas avec les Noirs. Phobie ou mauvaises expériences? Racisme alors que décidément non, elle n'est pas raciste? C'est juste un choix, sans doute irrationnel, sans doute basée sur des peurs réelles ou fantasmées. Elle ne couche pas non plus quand un homme est soul, grossier, irrespectueux, sale, ou demandant des pratiques dont elle rejette catégoriquement l'idée. Ma copine est sélective et ne couche pas avec n'importe qui...même pour l'argent. Fait-elle preuve de pratiques discriminatoires? Où tout simplement est-elle fière d'être une femme libre qui choisit ses amants d'un soir ou de plus longtemps?

Nous les hommes, comme vous les femmes, nous savons tous et toutes que devant l'attractivité sexuelle d'un homme ou d'une femme nous ne sommes guère égaux. Il y a, prosaïquement parlé, le garde-manger bien rempli de certains et de certaines, et celui, faméliques, des timides, des pas trop beaux, des assez moches, des pauvres, des non médiatisés...ou des sur-médiatisés qui ne connaissent pas le succès auprès des femmes...ou des hommes pour x ou y raisons.

Alors l'affaire Buttet, comme l'affaire Ramadan, révèle aussi toutes les faiblesses du discours intellectuel et stricte des tartufes qui ont des principes moraux très élevés mais se comportent parfois comme des goujats à certains moments de leur vie. Dans le cas Buttet, on dira que l'idéologie religieuse qui sous-tend son action est soft et ne met pas en danger le bon fonctionnement de la démocratie. Alors que dans le cas Ramadan, on dira que l'idéologie religieuse radicale qu'il préconise fait que ses pratiques marginales sont un véritable scandale qui montre à quel point le radicalisme et le sectarisme religieux nous font encourir un danger mortel et le risque de destruction de nos démocraties.

Buttet, c'est une bombinette qui va beaucoup souffrir ces prochaines années à cause de ses égarements. Ramadan, c'est une bombe atomique qui va continuer à avoir des millions de soutiens musulmans dans le monde malgré ses égarements apparemment plus graves que ceux de Buttet.

Y aurait-il discrimination dans le traitement que l'on réservera à l'avenir à Yannick Buttet qui ne pourra guère rebondir au niveau politique et à celui de Tariq Ramadan qui ne perdra pas un cheveu d'Allah au niveau religieux? Au contraire, ce dernier risque de ressortir grand vainqueur des joutes oratoires pratiquées par notre grand maître avocat romand, Maître Marc Bonnant qui pourtant rejette catégoriquement l'islam...et de continuer à semer sa petite graine intellectuellement empoisonnée auprès de ses ouailles radicalement zombifiées. Vous savez, le fameux complot juif... Avec une telle parade dès le départ, on sait que tout ce qui sera reproché au gourou religieux ne vaudra pas tripette aux yeux de Chimène de ses ouailles féminines qui le trouvent bel homme et des ses ouailles masculine qui le trouve grand prêcheur dominateur séduisant et à suivre comme exemple...

Buttet s'est fait harakiri. Ramadan triomphera en proclamant "Allahu Akbar". La démocratie fédérale a perdu un homme sans doute de qualité. La religion islamique ne perdra pas son grand gourou devant l'Eternel.

Cherchez l'erreur fondamentale. Et qui triomphe dans toutes les situations... Celui qui domine de sa toute-puissance religieuse ou celui qui se soumet aux lois et contraintes démocratiques de notre monde avec la mort dans l'âme d'avoir commis de graves péchés envers les femmes?

 

17/12/2017

Pardon

Pardon si ma vie dérange.

Je me ferai encore plus archange.

 

Pardon si mon coeur a bien vécu

de belles histoires d'amour et de cul,

que mon corps aux naufrages a survécu

à tout ce qui faisait de moi un vaincu

nu et abandonné dans les nuages des pendus,

que mon coeur n'a pas su

transformé la poésie en écus

ni transformé l'or des fous du vice en vertu.

Je me ferai davantage rebelle et cocu.

Je me ferai même diable et bossu,

marginal et finalement crochu,

tordu de douleur et joyeux d'être déchu

par vos radotages et vos principes tordus.

 

Pardon si ma vie vous dérange,

si je ne suis pas à vos yeux Gabriel l'ange

venu annoncer cette nouvelle lumineuse

que Dieu a changé de crèche

né de son désert et de sa dèche

pour allumer le feu par la mèche,

a changé tous ses psaumes et ses rituels,

en bouleversant le sermon sur l'autel,

en clamant que sa sainte vertu

est née de sa vie de débauche

au Mont de Vénus

pour dire aux hommes

qu'il faut apprendre à aimer plus, 

qu'une vie hors des clous et des normes

devient sanctifiée, magnifiée et sacrifiée,

bouleversée par l'amour d'une fille de joie

lui rendant le Cantique de la Foi

quand elle porte sa couronne tressée

au nom de la mère, de la fille et de la putain,

et la croix de bois sur ses épaules d'airain

en rémission de tous nos péchés,

de nos luxures, et de nos voluptés.

 

Pardon si je ne suis pas

aussi grand et aussi beau

que cette star de cinéma

ni aussi célèbre et médiatique

que cette rock star

partie rejoindre Dieu

et les enfants du paradis.

Pardon d'écrire mes litanies provocantes,

d'attaquer les puissants assis

sur leurs trop lourdes bacchantes

plutôt que les faibles debout

morts sans monnaie sonnante et trébuchante,

d'offrir mes visions de l'amour

nées dans les alcôves closes

où tous les champs de fleurs roses

poussent dans les bas-fonds des arènes porno

à coups de jeux rodéo

et de combats torero.

 

Pardon. Et que le Ciel me pardonne.

Dieu est une madone.

Et je crois que c'est cela

cette révolution qu'inspire le "la"

de mon cantique d'extase et d'alleluia.

Dieu a voulu devenir une femme 

et pour les hommes de pouvoir

il serait alors un monstre de vice,

une défiguration de leur vision consolatrice.

Il est donc impardonnable

d'avoir changé de liturgie et de corps,

de dogmes et de religion,

d'esprit et d'âme,

de poésie et de réalité,

de rêve et d'imaginaire,

fait du sang de son sacrifice

pour avoir osé

changé la liturgie de son Verbe. 

 

Pardon.

La Folie Amour

Face à face,

à l'intérieur de ton palais de glace

où circulent les ombres rapaces, 

notre amour efface leurs traces

et laisse la place

à de lumineuses audaces.

 

As-tu donc peur d'aimer

cet homme qui pourrait être ton père?

Ai-je trop peur de trop mal t'aimer

moi qui ai perdu tant de joker

dans mes folies aventureuses?

 

Sur le juke-box de mon lit,

il y a cette nuit blanche

après notre rendez-vous manqué

et ces vilains mots enflammés

qui s'écrivent à l'arme blanche,

ton coeur qui reçoit mes poignards

et mon esprit qui se fait taulard

d'avoir blessé l'amour de sa vie,

nos deux personnes qui tremblent

de disparaître l'une à l'autre, 

mais se font souffrir puis se reprennent

comme deux êtres trop seuls au monde

pour vouloir abandonner ce long combat

sang pour sang romantique

qui fait de notre amour unique

un film grandeur nature

où notre drame côtoie notre comédie

genre musical et magistral.

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000Arbre_SephirothColor

http://telavivcat.unblog.fr/2015/10/31/larbre-sephirotique/

 

Très rarement, tu deviens cette femme glaciale

lorsque j'ai maltraité ton petit coeur d'amour

et ta banquise recouvre alors mon coeur

comme si un homme s'était exilé au Groenland.

Très souvent, tu es le zénith de mon amour

et tu deviens mon arbre séphirotique

planté sur nos monts érotiques

du côté de Neverland. 

 

Seras-tu toujours là

pour accepter mes angoisses,

mes crises de confiance, et mes vieux jours?

Serai-je toujours là

pour te suivre, t'aider, te protéger,

te soutenir dans ton futur?

Nous sommes deux amours

qui nous aimons à trente ans

de distance.

Et trente ans de distance,

c'est trente révolutions

de la Terre autour du Soleil.

 

Nous sommes deux amours

qui faisons de nos différences

une ressemblance à sang pour sang.

 

Et j'irai toujours me recueillir

à la source de ton arbre séphirotique

pour planter le décor érotique

de notre couple héroïque

s'aimant bien au-delà du jouir

sans amour et sans entrave,

un couple qui s'aime vraiment

comme une femme et un homme

ayant su braver et surmonter

tous les obstacles comme les ornières

d'un amour impossible.

  

A toi cette chanson magnifique

qui, à l'origine,

était celle chantée par ce père disparu

à son fils

et écrite par ce même fils.