10/04/2018

Du bon côté du marteau-violeur...

La ZAD a été détruite.

L'expulsion des Cent Noms

et la destruction de la ferme

par la force policière.

Ce sont les Sans-Culottes

que l'on accable.

Ce sont les marginaux

que l'on détruit,

que l'on éradique.

Ce sont les poètes

qui meurent

sous leurs coups de matraques

et de marteaux-violeurs.

 

Macron, t'es foutu.

Le peuple aura ta peau.

Le peuple n'attend plus rien

des mensonges du néolibéralisme.

Le peuple veut sa libération

du CAC 40 et des hommes

qui croient tenir le monde

entre leurs mains sanglantes.

 

Ta peau on l'aura

avec la poésie,

avec notre courage,

avec nos orages,

avec nos passions,

avec nos amours.

 

Pas de haine dans tout ça.

Juste le sentiment d'avoir raison

sur vos tombes promises

par votre ultra-capitalisme

qui nous mène dans le mur

et les guerres abominables.

  

09/04/2018

D'amour et d'eau fraîche

Je suis monté

en haut d'une grue

pour regarder un peu plus loin

de ma triste rue.

Je suis monté

à la verticale

sur son chantier en dentelles

et sur les velours de cette fille

j'y ai partagé toute la mer et tout le soleil.

 

Elle m'a fait voir mille chandelles

en guise de fête de l'amour

que j'en suis tombé amoureux à vie

qu'il fallait d'urgence bâtir

cette histoire de chantier.

 

Mais elle avait tant reçu

de marteaux-piqueurs

durant sa vie au bordel

que rien n'était vraiment construit

chez elle

et que tout restait en chantier

dans sa vie pèle-mêle.

Elle avait roulé tant de pelles

que la boue restait 

obstinément collée

à son destin rebelle.

Il y avait dans son parterre

tant de routes barrées

et de chemins pavés

sur son Paris-Pigalle

que j'avais assez la dalle

pour avaler tous ses pavés

en l'emmenant sur mon carrosse

vers notre maison future

pour oublier sa vie au chantier.

 

Mais encore fallait-il

savoir se perdre,

déraison interdite;

savoir oublier l'argent

pour rêver simplement;

oser choisir

saisons en enfer

plutôt que paradis fiscal;

et s'en foutre de l'âge

du vieux grutier de verre 

connaissant par coeur

la danse des grues d'hiver

et leur façon de tourner

leur tête traffiquée et maquillée

pour toutes les fausses directions 

en rendant fous les hommes;

oser s'en foutre

de la vie de bohème

du vieux poète

s'étalant dans la marge

d'une vie bien remplie

de femmes et d'enfants.

 

Oser, oser aimer

et se dire que la vie

peut aussi bien tuer un jeune mari

d'une maladie ou d'un accident,

d'un divorce ou d'une trahison.

Oser, tout simplement oser

et se dire qu'aimer

un vieux poète

peu parfois être un rêve

et non le cauchemar assuré;

que s'endormir à vie

à côté

d'un homme d'affaire

mangeant tous les jours

avec les homards,

un homme de fer

bâti en acier trempé

et se préoccupant sans cesse

du chiffre d'affaire

et des bénéfices

en délaissant épouse et enfants,

visitant secrètement quelques grues

quand il voyage

pour belles affaires

n'est assurément pas

le meilleur choix

pour l'amour romantique.

 

Happy Birthday, my love.

Demain est un autre jour.

Et même si demain nous est bouché,

il restera l'amour qui est notre clef

du bonheur et de grande fortune.

 

Barjot

Ils ont frappé les étudiants

avec leurs règles.

Ils ont frappé les étudiants

avec leurs règles du jeu

et le sang a pissé.

La direction d'un lycée

a frappé nos filles et nos garçons.

Des profs d'une fac

ont frappé nos filles et nos garçons

parce qu'ils et elles n'étaient

plus d'accord avec leur règle du jeu.

 

Si la France vire extrême-droite

est-ce que extrême gauche

est le signe de Satan?

Si la France vire facho

suis-je barjot

de protéger nos enfants

qui défendent l'universalisme

des valeurs démocratiques?

Suis-je insensé

de redonner du sens

aux mots liberté,

égalité, fraternité,

solidarité?

 

Va siffler sur les barricades.

On verra qui est nihiliste.

L'extrême-gauche ou l'extrême-droite.

On verra qui est révolutionnaire.

L'extrême-gauche ou l'extrême-droite.

On verra qui est rebelle.

L'extrême-gauche ou l'extrême-droite.

 

Va danser sur les barricades.

On verra qui dessine le futur

et qui assassine nos enfants.

Va danser sur les barricades.

On verra qui veut des dinosaures

mangeurs d'enfants

et qui veut des fleurs et des papillons

élevant nos enfants dans la grâce et la beauté

d'un monde plus juste et égalitaire.

 

Monte à Paris.

Et montre que ton coeur se bat toujours

pour les idéaux républicains

et non pour leur loi, la dictature

de quelques-un sur tous les autres.

 

Ils ont tapé sur les doigts

des étudiants et des étudiantes.

Ils ont tapé pour les soumettre

à la loi du plus fort,

du plus puissant,

du plus ignoble,

du plus arrogant,

du violeur,

de l'assassin des coeurs

qui abat la démocratie

pour faire régner sa dictature.

 

Paris, soulève-toi.

C'est l'heure.

Paris, soulève-toi.

Sinon leur dictature aura ta peau.

 

https://www.24heures.ch/monde/europe/france-contestation-...

 

 

 

08/04/2018

Auto-conférence de Tolbiac

ça pue la pisse et l'ammoniac

pour le gouvernement Macron.

Les étudiants et étudiantes

vont faire Mai 18

avec les cheminot(e)s,

les pilotes, stewards, hôtesse de l'air,

les médecins, infirmiers et infirmières,

les retraité(e)s,

les déclassé(e)s,

les chômeurs et chômeuses,

les éboueurs et éboueuses,

avec tout ce que compte

la France d'insurrection,

de supplice,

d'adversité,

et de courage.

 

C'est la fin du néolibéralisme.

Réjouissons-nous tous.

C'est la fin du règne des dinosaures.

Avec Léo Ferré,

nous sommes tous des chiens et des chiennes,

mais des chiens et des chiennes malicieux, malicieuses.

Avec Léon Blum,

nous sommes tous pour les libertés sexuelles.

Tous putes et salopes,

mais fidèles à nos idéaux.

Avec le poète inconnu,

tous prêts à monter aux barricades,

tous prêts à la révolution romantique,

tous prêts à changer

ce monde de prédateurs

qui nous étouffent et nous tuent.

 

A vous tous, étudiantes et étudiants,

d'être les fantassins de notre révolution.

Le poète inconnu est avec vous tous

en chair et en esprit.

 

"Si l'offense est générale

nous voulons le débordement général"

Frédéric Lordon

Rendez-vous le 5 mai 2018,

Paris, Place de la République.

 

 

 

9 avril

9 avril 1834.

Les ouvriers de la soie

se soulèvent.

600 morts parmi les canuts

et 10'000 arrestations.

Avant la mise à mort de la Commune,

les Canuts se font massacrer

pour avoir osé défendre

leur dignité,

leur révolution,

leur volonté

d'un destin un peu meilleur

et d'une vie plus décente.

 

9 avril 1872.

Léon Blum naît à Paris.

Il défendra l'expérimentation sexuelle

avant mariage.

Il fera un scandale

lui l'homme qui saura refuser le Maréchal Pétain

et se retrouvera en exil

réprouvé comme une catin de la République.

 

9 avril 1988.

La fille d'une famille roumaine,

très pauvre et qui mangeait

parfois la nourriture

traînant par terre,

donne son premier cri

en poussant la porte de la vie.

Elle deviendra 30 ans plus tard

l'égérie d'un poète réprouvé

en exil de son pays

qui lui refuse sa place de poète

des Helvètes.

Elle deviendra sa catin

au grand coeur

et la fée de Merlin l'Enchanteur.

 

Ces 9 avril qui resteront

dans l'Histoire des femmes et des hommes

sont des moments d'amour

pour la liberté, la démocratie, et la beauté

d'un monde pourtant englué et stagnant

dans sa surpuissance préhistorique.

 

L'amour ce n'est pas la domination

ni la soumission.

L'amour c'est quelque chose

d'inconditionnel entre une femme et un homme,

quelque chose qui dure au-delà

du rapport de séduction,

au-delà de la passion,

au-delà de la séparation.

 

Et notre amour

est de ces choses-là,

inconditionnel,

comme des parents avec leur enfant

protégeant l'éducation sentimentale

de la violence indigne des prédateurs

qui ont envahi notre planète.

 

Je resterai poète de lumière

survolant notre amour

dans tes dentelles de soie

jusqu'à la fin de mes jours.

 

Pour tes 30 printemps,

et pour échapper

à notre auto-censure,

ce tableau surréaliste

et complètement dada de toi:

 

Petit cochon rouge

se posant sur ton décolleté

 

image1 (7)77777777777777.jpg