04/04/2018

Paris, je suis lapin de toi

Est-ce qu'un lapin c'est un larbin au turbin ou mutin dès le matin? Est-ce qu'une fille révolutionnaire fait le tapin pour tintin ou le fait-elle en blanc jasmin pour  se faire sauter dans le pré par son lapin mutin? Putain, est-ce qu'on va enfin accoucher d'une aurore boréale, d'un grand matin enfantin durable plutôt que vivre encore de grands soirs poudre de perlimpinpin? Putain ma France, j'ai mal aux reins éreinté par tant d'amour, heureux d'aimer et d'être aimé de la plus belle putain de Paris.

 

Peuple mutin soulève-toi comme une putain refusant la soumission à un homme! Comme une femme libre qui porte l'étendard révolutionnaire en bandoulière sur son coeur et qui a vécu tous les turbins et tous les tapins en rêvant de son lapin révolutionnaire.

A celle qui enchante mon coeur et ma vie, à celle que je ne perdrai jamais parce que son coeur est rebelle et révolutionnaire à chaque fois qu'elle fait l'amour pour de vrai.

 

03/04/2018

Jupiter en Mai 18

J'ai rêvé ma vie durant

en un Mai 68 durable,

Flower & Power

maîtresse de l'amour

et des peuples amis.

 

J'étais alors petit garçon

de 9 ans

qui allait vivre ses 10 ans

sur la lune avec Armstrong.

J'allais rater Mai 68

à Paris,

ne pas montrer ma frimousse

de Gavroche

et ne pas jeter de pavé de fleurs

sur les forces de l'ordre

et De Gaulle.

Mais je vivais en direct

Général enfant

devant ma vie futur

et ce que j'allais devenir au futur.

 

Astronaute d'amour

en voyage 

sur la lune des filles.

Astronaute en orbite

toujours prêt à offrir

des fleurs et de l'amour,

des cadeaux et des plaisirs,

des trésors romantiques

à celles que j'aime.

 

Aujourd'hui,

celle que j'aime c'est toi.

J'écoute cette chanson

de cette fille qui aime

mais qui n'ose pas

vivre la suite

de son histoire

avec l'homme de sa vie.

 

Elle pense que c'est mal,

que cela lui bouchera

son avenir.

qu'elle risquera la précarité

avec ce poète,

qu'elle risquera une famille raté

avec ce poète,

qu'elle risquera la chute

en devenant l'infirmière dévouée

de son vieux poète

alors qu'elle a tout fait

pour sortir sa vie de la misère

et trouver un bon parti,

un beau jeune homme

bien sous tous rapports

comme on dit chez les bourgeois.

Tout fait,

même le trottoir,

même les amours d'un soir

payés au tarif,

même les dix ans perdus

d'une vie passée

dans l'obscurité

à courir la gadoue

et ses hommes qui mettent

de la boue sur la vie

des filles de joie

pour devenir une fille bien

avec un standing,

de l'argent,

et une maison bien à elle.

 

Y aura-t-il une révolution romantique

en Mai 18?

Y aura-t-il des filles et des garçons

tout en fleur en Mai 18?

Et que deviendront nos larmes?

Et que serons-nous

dans un mois?

Des amants toujours

ou déjà plus que le souvenir

de notre révolution avortée?

 

Regarde Jupiter,

mon ange.

Il a osé aimer sa professeur

bien plus vieille que lui.

Regarde-moi dans les yeux,

mon grand amour.

Je ne suis pas banquier bien sapé

qui sort de chez Rothschild

pour devenir Président.

Je suis poète

et je suis pour la prise de la Bastille

et la Révolution romantique,

la révolution qui change la vie,

la révolution qui vient et va,

illumine le visage des révolté,

des adolescents et adolescentes,

des filles et des garçons,

des exclus, des migrants,

des pauvres, des handicapés,

des ouvriers et ouvrières,

des retraités,

que l'on maltraite

au nom du Capital

et du CAC 40.

 

As-tu peur de la Révolution,

mon ange?

As-tu peur d'un vieux poète

qui écrit un pavé d'amour

à ton intention?

As-tu peur de faire la Une

des médias

et faire pleurer ta famille

qui ne sait pas,

qui n'a jamais su rien de toi

et de ta vie ici?

As-tu peur de tout

que tu veux tout arrêter

bientôt pour nous deux?

As-tu peur de ton ombre

et de tous ces hommes

qui t'ont connu?

As-tu peur de notre Révolution romantique?

 

Jupiter contre Jupiter.

Mai 18 sera-t-il

un drame romantique?

 

Tu peux rester tranquille.

Ton zèbre gardera le silence

aussi longtemps

que tu ne parleras pas

de nous

et de notre révolution romantique.

 

Une révolution romantique

qui garde le silence

est un silence

qui garde son secret sur les raisons

de sa révolution.

 

About the Rabies

L'amour m'a mordu.

Et j'ai attrapé la rage.

Je ne veux pas devenir sage.

Non!

Je ne veux pas m'assagir!

Je ne veux pas atterrir!

Je veux voler d'amour avec toi

et guérir de ma folie d'amour!

Guérir de mon manque d'amour,

de mon manque tout court,

de toutes tes absences,

de tous tes silences,

de notre amour d'urgence

qui ne sortira pas des urgences

et qui va mourir

comme si la médecine

ne pouvait rien faire

contre cette rage d'amour.

 

Je veux guérir

et te dire

encore et encore

que je t'aime.

 

Tu m'as mordu.

Et depuis j'ai la rage d'amour.

Je refuse que notre amour

retombe comme un soufflé

sortant du four

aussi plat, laid, et ridé

qu'une bite débandée

alors qu'il était majestueux

dans ta chatte brûlante;

aussi plat, laid, et ridé

qu'une bite qui ne bande plus

pour te donner ce plaisir

au palais des plaisirs.

 

J'ai le souffle court

comme si j'avais couru

un énorme marathon d'amour

avec toi dans ce lit du bordel.

J'ai franchi l'arrivée

avec toi sur mes talons;

mains dans la main

nous avons fait tous les hôtels;

de passage

dans les bouges

nous avons réinventé l'amour

à la belle étoile,

un long chemin

sous ce soleil de cagne

comme un mirage

dont je ne veux perdre la vue.

 

Mais toi, après cette maudite

ligne d'arrivée,

cette sortie du bordel,

cette putain de sortie,

ce casting des artistes

qui ont joué dans le film,

tu me dis que nous deux

c'était une course haletante,

un jeux d'acteur et d'actrice

très émouvants,

comme dans une vraie histoire

d'amour,

mais que

tout cela c'était du rêve,

de la fiction, de la science-passion,

mais que

cela doit s'arrêter maintenant

parce que nous,

nous deux, ce sera fini

après la distribution des lascars

et des grandes récompenses

pour notre chevauchée fantastique,

ce sera fini

comme une sortie de film

au cinéma,

et que notre destin nous attend ailleurs

dans la vraie vie.

 

L'amour m'a mordu.

Je ne sais comment

guérir de notre rage d'amour.

Je ne sais comment

oublier notre rêve.

Je ne sais comment

je vais finir le film

pour leur faire croire

que toi et moi

c'était vraiment de l'amour,

de la science-passion,

et pas juste une histoire de cul

entre une prostituée et son client.

 

Par une vraie pendaison,

peut-être,

ou en perdant la raison,

sans doute.

 

C'est une question

de science-passion.

C'est une question existentielle

parce que toi et moi

c'était l'essentiel de ma vie

et que sans mon essentiel

je risque de devenir

aussi fade,laid, ridé et raté

qu'une bite sortant

du four après l'amour.

 

La guerre est fini.

Je ne me battrai plus

pour te garder.

La guerre est fini.

Que restera-t-il

de notre rage d'amour?

Si ce n'est ce mal de coeur

qui n'en finira jamais

de faire souffrir

dans le feu de nos souvenirs.

 

02/04/2018

Peindre et partir

 

Un homme est entré

dans le studio anonyme.

Il y avait une poupée parlante

qui jouait la montre

comme une horloge atomique.

Il y avait cette bombe anatomique

mais sans l'explosion nucléaire

qui briserait sa famille.

Il y faisait un peu sombre,

un peu froid

dans ce feu brûlant

et un peu trop artificiel.

L'homme voulait se réchauffer

à cette fille électrique

qui faisait des trucs pornographique

pour des ombres chinoises,

des trucs qu'ils fallait taire

et garder secret

pour ne jamais peindre

le diable sur la muraille,

des trucs dont aucun homme

ne peint jamais en public

afin d'éviter les représailles

de ce monde

qui se voile la face.

 

Ce sont des petits trucs

sans importance,

des trucs de passe-passe,

disent-ils,

des trucs d'adultes

sans le consentement

de son épouse,

comme un lapin

sortant du chapeau

d'un magicien.

Pas vu. Pas pris

la main dans le sac,

les baisers sur la bouche,

le rouges à lèvres

déposé comme du sang

sur le machin dressé

entre les jambes,

puis effacés comme

un dessin d'enfant

sur le tableau magique

pour se donner consistance,

se donner bonne conscience,

s'offrir le beau rôle

de l'amoureux transi

devant son épouse.

Ce sont des trucs

sans conséquence,

disent-ils,

ce qui est de l'ordre du secret

n'existe pas,

ce qui est de l'ordre du non-dit

n'a jamais existé.

 

Je ne trompe pas ma femme

puisque je ne l'aime pas.

Mais qui est-ce

que tu n'aimes pas?

Ta femme ou la fille électrique?

Je ne trompe pas ma femme

puisque je ne lui fais pas l'amour.

Mais à qui tu ne fais pas l'amour?

A ta femme ou à la fille électrique?

 

L'homme baise.

C'est pas la même chose.

L'homme baise comme un chien.

Il baise et il se fait du bien.

L'homme baise

et cette poupée électrique

a surgi sur la banquise

comme un iceberg

qui n'entre pas en collision

avec son existence réelle.

 

C'est très bien.

L'homme ne vient pas

au marché du coeur.

Il va au marché du vice.

Il vient chercher la baise,

la braise de cette fille

qui l'électrise.

 

Un coup de foudre

mais sans l'amour.

Un coup de foudre

Et puis plus rien.

Pas de tonnerre.

Pas d'effet d'annonce.

Pas de présentation

devant la famille et les amis.

Cette fille électrique

n'existe pas.

Pas de tremblement de terre.

Pas de femme qui renonce

après avoir découvert

le pot-aux-roses.

Pas d'apocalypse conjugale.

Pas de maîtresse encombrante.

Pas d'histoire parallèle.

L'homme baise,

juste baise comme un chien

et s'en retourne chez lui

sans jamais laisser de trace.

 

L'homme ne trompe pas sa femme.

Il ne fait que peindre

sa vie en crado pornographique

sur la muraille de Chine.

L'homme ne trompe pas

sa petite amie.

Il ne fait que passer

dans une chambre pornographique

au lieu de consulter

un film pornographique sur Internet. 

L'homme est un acteur

de cinéma porno

et son credo

c'est je passe

mais je ne laisse jamais de trace.

 

L'homme a tourné son bad film

puis retourne au bureau

avant de rejoindre sa gentille épouse

plus tard.

 

Bonsoir mon amour.

Tout c'est bien passé pour toi

aujourd'hui?

Bof. Une journée compliquée.

Le boss était énervé

mais on ne savait pas pourquoi.

J'ai pensé à toi tout le jour

et je t'ai ramené des fleurs.

Oh, comme tu es gentil

mon amour!

Cela me fait tellement plaisir.

 

L'homme sourit.

L'homme aime sa compagne.

L'homme possède un nid douillet.

L'homme entretient sa jolie petite famille.

L'homme ne va pas

tout bousiller

pour un court-circuit électrique

et dire la vérité

sur sa vie

à sa charmante épouse

parce que le mensonge

est sa vérité

et que c'est bien ainsi.

 

Et tout est bien

dans le plus frivole des mondes

puisque rien

n'a jamais existé

qui a rompu les apparences

d'un grand amour

entre une femme et un homme

amoureux pour la vie

l'un de l'autre.

 

C'est ainsi qu'existent

les contes modernes de l'amour

entre une femme et un homme

de nos jours

et à notre connaissance.

 

01/04/2018

Eh Prof!

J'aimerais te prouver

par une équation métaphysique

que toi plus moi

ça fera toujours deux

et que notre corps astral

ne peut disparaître dans un trou noir

emporté loin de notre lumière,

avalé par cette anti-galaxie glaciale

qu'est notre système planétaire

axé sur le Capital

au lieu d'être branché

à vie sur l'amour capital,

l'amour capitale de nos coeurs,

l'amour capitale de l'Arc-de-Triomphe,

l'amour fondateur de l'Humanité.

 

Imagine

que je ne suis pas déjà vieux

mais juste ce jeune revenant

qui a toute sa jeunesse devant lui.

Imagine

que je ne serai jamais atteint

d'une vieillesse grabataire

et d'un mal incurable

mais que je suis incurable

en ce qui concerne l'amour en général

et notre mal d'amour en particulier

et que donc je vais te prouver

que je suis intouchable,

et que donc je suis touché

définitivement par ta grâce

et que donc je refuse

de ce dont on m'accuse

avec preuves formelles et indélébiles

à leur clef de compréhension,

la pauvreté,

l'indignité d'une vie marginale,

l'impossibilité de t'aimer,

que je serais donc un affreux past data,

un passé révolu à vie,

une jeunesse perdue

dont je n'aurais plus jamais accès

ni la clef des songes

pour oser t'aimer

au grand jour.

 

Pour te prouver

que je suis tellement plus jeune

que tellement de jeunes,

je vais partir dans l'espace

à la vitesse de la lumière

et quand je reviendrai su Terre,

tu auras quinze ans de plus

et tu n'auras cessé

de penser à moi

durant tout ce temps.

 

Alors tu auras 45 ans

et moi j'en aurai toujours 59

et quelques poussières en plus.

Alors tu auras une belle situation

et tu n'auras plus besoin

d'un homme bien dans la société satisfait

de sa bonne situation financière

et pouvant t'assurer

une belle famille

et que faire un enfant avec lui

est un bon plan sur ta comète.

 

Tu auras alors besoin

de mon amour de revenant.

Tu auras besoin de continuer

notre histoire d'amants

avant mon départ pour l'espace.

Tu auras besoin

de retrouver

nos moments intimes

qui ont fait naître nos étoiles

en dessinant l'univers

sur notre plage imaginaire.

Tu auras besoin

de te souvenir

de tous ces moments

dans ton petit studio

où nous imaginions former

bientôt un vrai couple

hors de ce bordel,

de tous ces hommes

qui venaient te visiter

pour recevoir

quelques poussières d'étoiles

de ton corps libre et disponible

pour leurs fantasmes

et fantaisies sexuelles. 

 

Tu auras besoin

de ce pataphysicien

qui te parlait d'amour

et si peu d'argent et de sexe,

qui te faisait rêver

sans te voler ton rêve,

et qui te permettait

de t'échapper quelques instants

de ton rôle de putain

disponible à toute heure

du jour et de la nuit

pour des baisons de X

qui ne possédaient pas la lumière

dans ton grand collisionneur de testicules.

 

Rappelle-toi.

Tant qu'il y avait notre amour

il y avait de l'espoir.

Aussi horrible que la vie

puisse paraître

à notre époque

il y avait toujours un domaine

où nous deux 

nous rencontrions le succès.

Et ce domaine c'était celui de l'amour.

 

Alors ne laisse pas échapper

ce dont nous étions capables

ensemble.

Alors ne laisse pas perdre

le pouvoir de l'amour

entre toi et moi.

 

La métaphysique de nos corps

en souffrirait horriblement.

Et je ne pourrais plus être heureux.

Et tu ne pourrais plus

me savoir heureux en ce monde.

 

Alors, je partirais faire

ce long voyage dans le cosmos

et je reviendrais

quand tu aurais 45 ans

et moi 59 ans

comme dans un film de science-fiction.

 

Et nous pourrions enfin

nous aimer sans la crainte

de l'échec de notre amour.

Et nous pourrions nous dire

"Oui"

et commencer notre histoire

au grand jour.