04/05/2018

Nous irons prendre notre bain glacé avec Bizet

Hors de scène,

sur la scène,

dans la Seine,

pour notre repas

et notre dernière Cène,

nous serons tous enfants

de Bizet,

enfants d'Opéra,

enfants de Bastille

entre Opéra et Bastille,

et que notre marche,

que nos rires et nos pleurs,

que nous tous

et nous toutes,

papillons anonymes

et fleurs de notre hymne

d'amour, de révolte,

de révolution,

nous rentrons dans l'Histoire

de ce Mai 2018.

 

Va, vis, et deviens

Vis intensément,

vis tragiquement,

vis comiquement

comme si tu jouais Carmen

à l'Opéra

et que tu devais mettre en jeu

ta vie, ton coeur, ton âme,

face à leur désert

d'indifférence et de cynisme,

de violence et de mépris.

 

Nous pouvons faire

de notre Pot-Au-Feu

un hymne à la Joie,

un hymne à l'Amour.

 

A nous toutes et tous

d'y amener

les ingrédients

et d'inventer la recette

pour enchanter la France

et ensemencer la planète

de nos lumières vivantes

dans nos yeux,

dans nos coeurs.

 

Nous tous enfants.

Nous sommes toutes et tous

des fakirs,

des filles et des garçons

de l'Amour.

 

A demain

pour notre marche révolution.

Deviens cette pute insoumise et armée

de ton seul courage et sans peur,

cette pute insoumise et armée

de ton imagination et de tes mots

face à leurs CRS

et leur façon affolante de vouloir

nous soumettre à leur violence,

de soumettre le peuple

et de le livrer

pieds et poings liés

au grand Capital

et ses milliardaires.

 

03/05/2018

L'amour, la révolution, enfants de bohème, 5 mai 2018

La non-violence c'est la résistance par les mots et les actes d'amour

Confonds pas la non-violence

avec une attitude de mouton.

La non-violence

c'est le plus grand acte de résistance

à un régime oppressif.

C'est l'acte le plus noble

pour résister aux fusils et aux matraques.

 

Si le gouvernement Macron

n'est pas convaincu de cela

qu'il relise ses classiques,

de Gandhi à Mandela,

de Jésus à Luther King,

de Bouddha à... nous tous

les insoumises et insoumis.

 

Le 5 Mai,

nous résistons à la violence

de ce monde ultra-libéral.

Ni plus ni moins.

Et nous n'avons pas peur

de sacrifier nos places

dans la société

et même nos vies,

pour respecter nos convictions

et nos actes d'amour.

 

Non-Violence

est notre mot d'ordre à toutes et à tous

 

 

PanCartes et PanCakes pour la Fête à Macron

5 MAI 2018

RÉVOLUTION POT-AU-FEU

DELICIOUS & WARM

CONCOMBRES

ABRICOTS

PÊCHES

CAROTTES

LIBRES

EN NON-MARCHÉ

N'oublie pas le rêve

Si tu es satisfait

de ta petite vie individuelle,

que tout roule pour toi

dans le bon sens,

dans le bon sens

au sens Macron du terme,

regarde-toi dans le miroir

pour voir si des fois

tu n'as pas l'air d'un tyranosaure

qui bouffe ses propres enfants,

qui bouffe tout l'air disponible,

qui malbouffe à longueur de jour

dans sa pensée nébuleuse,

dans son vampirisme fumeux

et qui te permet de vivre

bien au-dessus des moyens

du petit peuple

qui souffre et la ferme,

qui s'écrase en oubliant

de serrer le poing

et de dire à ce monde

qu'il se casse vraiment la gueule

et qu'il nous casse la gueule

au passage.

 

Connais-tu le type

qui se vante d'une bonne nouvelle

et dit à sa copine

qu'il a gagné aujourd'hui

70'000 euros en un seul jour

à la Bourse

après avoir agressé sa pauvre copine

de sa mauvaise nouvelle:

Elle a deux mois de retard

dans un versement 

de 150 euros mensuel

à ce brave capitaliste.

Deux mois de retard

et c'est en plus

la faute à la banque

qui a retourné

l'argent de l'ordre permanent

vers l'autre banque.

 

Du pur cynisme

de gros riche.

Mais ma soeur, oui c'est ma soeur,

ne passe pas

côté révolution

et trouve que son frangin est dingue.

Pourquoi?

Pourquoi tant de soumission

à cet ordre absurde,

à cette domination violente,

à cette humiliation permanente?

 

Je n'ai pas de réponse.

La peur, peut-être.

Ou alors l'oubli de soi

et du rêve romantique.