20/12/2018

C'est la vie qui va

C'est la vie qui va.

C'est la vie qui va pas

pas pas pas du tout.

 

Papa, tu nous as promis la révolution

dans ton bouquin,

ta ré ré ré révolution.

Faut être taré ré ré réellement taré

pour croire à tes areu areu

de milliardaire bienheureux. 

Nous, on ne veut pas:

plus d'injustice;

plus de mépris;

plus d'isolement;

plus de solitude;

plus de dettes;

plus de misère;

plus d'abandon;

plus de cynisme;

plus de salauds

qui nous enchaînent

à votre loi du fric

et votre domination outrageuse.

Nous, on veut juste 

renverser le match

et gagner à la fin.

 

C'est la vie qui va.

C'est la vie qui ne va pas

pas pas pas du tout.

 

Sans le sou,

Tapie il a dit

que les gens n'étaient plus heureux

comme dans le temps.

Mais Tapie il sait quoi

au juste de la pauvreté?

Sur notre front

c'est pas marqué trois bandes

et les millions d'Adidas,

vie à la Cour du Prince

et Une médiatique.

 

Nous,

nous sommes joyeux

à nos heures.

Nous,

nous sommes tristes

à nos heures.

Nous,

nous sommes tranquilles et amoureux

tout le temps

avec les gens simples et humains

qui se soulèvent en gilets jaunes.

 

Mais nous,

nous sommes radicaux et hargneux

avec les gros profiteurs

qui nous plongent dans ce monde

de chaos, de fou, de dingue,

de pognon de dingue

qui commande tout

jusqu'à qui couche avec qui

juste pour le pognon.

Les filles c'est pas du matos

pour DSK.

Les filles c'est pas des culs,

des bouches, des vagins, et des anus

qui travaillent comme des mécaniques

au service de bites et de robots porno.

Les filles, c'est notre espoir d'humanité

et de futur sur cette planète.

C'est la maternité et nos enfants.

C'est aussi la révolution et cette guerre

que nous vous faisons.

 

C'est la vie qui va.

C'est la vie qui ne va pas

pas pas pas du tout.

 

Et la révolution

c'est nous qui la menons

sans toi, Manu.

Parce que t'es con

et que t'as rien compris

à notre révolution populaire.

 

La la la Land.

ça ira mieux après.

 

19/12/2018

Francis Lalanne, un gilet jaune troubadour

C'est un type qui me ressemble un peu, voir beaucoup plus que ça.

C'est un chanteur, un enchanteur, un philosophe, un homme libre. Sa vie part dans toutes les directions et il est inclassable. Il est sur un rond-point, au centre de la conscience humaine. Il aime l'art gratuit, celui que l'on partage en donnant de son temps sans rien attendre en retour sauf, peut-être, un peu de reconnaissance plutôt que de la méchanceté gratuite (ceux et celles qui aiment nous jeter les pierres se reconnaîtront tous(es) seul(e)s. J'ai pas besoin de donner les pseudos de celles et ceux qui m'ont un peu voir beaucoup traîné dans la boue ici sur ce blog ou ailleurs.

Alors, s'il vous plaît, un tout petit peu de respect pour les hommes et les femmes libres qui donnent des pistes d'ouverture pour une réelle démocratie entre les femmes et les hommes. Nous sommes parfois violents avec les mots mais jamais contre les plus faibles. Nous sommes violents avec les mots contre les possédants et les arrogants, les gens qui se croient au-dessus des citoyens et des citoyennes du seul mérite qu'ils auraient mérité leurs avantages et le droit d'exploiter le peuple selon leurs lois et...leur détournement plus ou moins autorisé par la loi.

https://www.rtl.fr/culture/medias-people/gilets-jaunes-fr...

 

 

Vinci au bord du précipice

Les Gilets Jaunes réclament la renationalisation des autoroutes. 

En occupant les péages, le mouvement fait reculer de plus en plus le gouvernement français. Vinci, de façon fort maladroite et arrogante à chercher à se faire rembourser par l'Etat pour tous les automobilistes qui ont profité de passages gratuits grâce aux blocus ou, alors, de fliquer les profiteurs pour récupérer l'argent envolé.

Les Gaulois ne sont pas fous. Ils comprennent très bien, comme en Italie d'ailleurs, que ces grosses sociétés de péages donnent un pognon de dingue aux actionnaires principaux, donc eux-mêmes, et n'en gardent qu'un minimum pour les réinvestissements en vue des rénovations de ponts, de tunnels, et de revêtements du sol. Et qui paiera, à la fin (et peut-être après catastrophes horribles) la reconstruction de ponts neufs et de tunnels après la chute de ces sociétés qu'on peut dire mafieuses et racketeuses sans dire que cela soit exagéré? Et bien oui. C'est l'Etat qui paiera encore et qui dit Etat dit impôts et citoyens! Un authentique scandale de l'ultralibéralisme!

Alors Gilets Jaunes de France et de Navarre, et d'ailleurs aussi, sur vos pancartes jaunes, écrivez:

 

VINCI: VENI, VIDI, VIXI

 

VIXI étant l'anagramme de XVII et signifiant "J'ai vécu" et XVII faisant référence à la XVIIème Légion romaine massacrée à 100% par les tribus germaniques en l'An 9 dans les bois du Teutobourg, les sans-cultures comme les appelaient les Romains, les barbares, les gens qui n'étaient rien aux yeux de sa majesté les empereurs romains...

 

18/12/2018

De France Gall aux Gilets Jaunes, c'est la Gaule qui débranche!

Deux chansons à distance qui résonnent dans nos coeurs.

France Gall est décédée le 7 janvier 2018. En cette fin d'année, un Gilet Jaune donne un bébé au fameux titre datant de 1984 de la chanteuse.

On écoute les deux titres qui portent le même gilet jaune solidaire.

 

 

 

Quand les gilets bleus et noirs s'inspirent des gilets jaunes

Pour l'enfant élu Macron ce n'est déjà plus le purgatoire mais l'enfer qui lui est promis ainsi qu'à son Gouvernement.

Noël approche mais les Gilets Jaunes ne lâchent rien. Mieux, ils font monter la grogne au sein de la police qui promet quelques actions monumentales si leurs revendications ne sont pas satisfaites... Enchères et surenchères. Rien ne va plus pour celui qui se croyait le roi au sein de son palais paradisiaque et jupitérien.

Si la police emboîte la cadence des Gilets Jaunes, les ronds-points seront noirs et jaunes de monde en janvier. Et si cela mène à la chute du Gouvernement alors on pourra dire que c'est la première révolution mondiale qui se fait par une occupation des ronds-points routiers...

Qui aurait oser imaginer un tel scénario et une mise en scène aussi simple pour faire tomber un Gouvernement! Tout le monde aurait crié à l'utopie d'un fou. Et pourtant, c'est bien Macron qui est en train de devenir fou face à cette révolution jaune qui n'en finit pas de démontrer sa détermination et son courage.

Tout le monde n'aime pas encore la police mais gentiment elle remonte dans l'estime du peuple largué, jeté à la marge de cet ultra-libéralisme qui a fait tant de mal à la cohésion sociale.

https://www.20minutes.fr/societe/2397843-20181217-gilets-...