14/03/2019

Hasta la victoria siempre

 

Jamais te laisser

dominer et maltraiter

par des gens

qui te méprisent,

qui jamais ne te regardent

comme leur égal,

qui jamais ne te donnent

la parole quand tu as fais mal

selon leur code et leur morale.

 

Celles et ceux qui te privent,

celles et ceux qui t'ignorent

non pas le pouvoir sur toi.

Ils sont justes pas à la hauteur,

à la hauteur de ta propre situation.

Celles et ceux qui t'invectivent

en pensant détenir la vérité

sur les vérités de la vie

ne sont pas habilités

à te lire l'évangile

de l'amour et de la liberté.

 

C'est toi et toi seul

qui sait ce que tu dois faire

quand ils abusent de la situation

et qu'ils te laissent là

dans le coin

comme un enfant punit

sur les bancs d'école,

comme un adulte punit à vie

et interdit de publicité,

de reconnaissance,

pour retrouver ta dignité publique,

ton honneur et une place méritée

au sein de la société.

 

Chante enfin,

chante de tout ton soul.

Et fais la révolution

pour changer la donne

quand il y a mal donne.

 

Acte XVIII.

Nous sommes là

avec nos coeurs

et nos corps.

 

De cabane en cabane, je finirai en cabane

Commercy

n'a plus sa cabane.

Et à qui on dit

merci merci merci?

A Monsieur le Maire

qui n'aime pas commercer

avec les Gilets Jaunes

de son village

et qui préfère Castaner

à la Cabane des révolutionnaires.

 

Le France est en ordre.

Tout fout le camp.

La démocratie,

la justice,

et même le peuple.

Mais la France est en ordre

et aux ordres de son Messie.

 

T'en faits pas

toi le Gilet Jaune,

toi la Gilet Jaune.

Cela fait 40 ans

qu'ils détruisent

la cabane de tes rêves,

de tes idéaux,

les utopies

de ton être romantique.

 

Alors un smiley

qui se marre

vaut mieux que tu pleures

et qui leur ferait tant plaisir.

Enrage-les!

Reste debout,

grand et magnifique

dans la souffrance.

Car cela veut dire

qu'ils ne te détruiront jamais

et que tu sortiras vainqueur

de cette guerre.

Ils peuvent tout détruire.

Les camps de migrants,

les camps des gitans,

les camps des gens,

et remettre tout dans leur Ordre.

Sors des clous

et continue le combat.

 

Jamais ils ne seront

des femmes et des hommes

qui vivent en liberté.

Juste des robots et des violents

qui vivent dans une prison dorée

en imaginant qu'ils et qu'elles sont

l'acmé de l'Humanité

alors qu'ils et qu'elles sont

juste de macabres dominants

qui veulent soumettre

les femmes et les hommes,

la planète et même l'univers

à leur petite puissance infantile

et leur impuissance mercantile.

https://blogs.mediapart.fr/francois-bonnet/blog/130319/co...

20190313_14251111.jpg

20190313_142511.jpg

20190313_1425111.jpg

Trois artefacts détournés

du camion à ordures de la Ville de Neuchâtel, Suisse.

Pour vous les Gilets Jaunes.

 

12/03/2019

L'urgence c'est la convergence et non la défiance

Le riche pense

qu'il déteste l'anarchiste

parce qu'il a peur de sa liberté

et de son anticapitalisme.

Le pauvre pense

qu'il déteste son patron

parce qu'il ne supporte plus

l'exploitation mais qu'il ferait

bien pareil s'il prenait sa place.

 

Les identités ne sont jamais figés

dans un cadre définitif.

Celui qui te dit ça

te colle une étiquette

pour se rassurer

sur ses dogmes,

ses croyances,

ses illusions,

son conte de fée

qui l'arrange,

son image de la Vérité,

de l'Ordre, et du Bien.

 

Qui est la lesbienne

qui a le droit de s'afficher

devant un homophobe

sans risquer le mépris?

Quel est le transgenre

qui a le droit d'être regardé

comme un être humain

et non comme un animal étrange

qui n'aurait pas les mêmes droits,

la même valeur humaine?

 

Si l'amour est une maladie

alors je suis malade.

Si l'homosexualité est une maladie

alors je me contamine

pour défendre ses droits.

 

Nous sommes tous et toutes victimes

d'un manque d'amour

et d'un trop plein de haine

envers l'inconnu,

le menaçant, le différent.

Laisse-toi contaminer

pour comprendre ta maladie

et celle des autres.

Tu verras que tomber malade d'amour

est une maladie gaie et heureuse,

radieuse et ensoleillée

même s'il t'en coûte la vie

devant un bourreau

qui n'a rien compris à l'amour.

 

L'Anarchie c'est de la métaphysique révolutionnaire

 

Pour vaincre le système

il faut inventer une machine

dit Vincent Cespedes.

 

Comment détraquer

les rouages d'un système détraqué?

Comment répondre

aux coups de matraques,

de LBT et de grenades lacrymogènes?

 

Tu hurles à la résistance

sans jamais trouver la solution

mais si à chaque coup porté

tu deviens plus libre,

plus audacieux,

plus inventif,

et plus encore

que tu renonces à la haine

qui ronge ton coeur

et bouffe ton cerveau,

que, par ailleurs,

tu renonces à te battre

pour prendre le pouvoir

mais que tu te bats

pour donner le pouvoir

à la démocratie,

au peuple, à la liberté,

au goût du partage des savoir,

des compétences, des salaires,

des richesses acquises et transmises,

ce goût anarchique

d'une métaphysique

sans transcendance,

sans dieu ni maître,

sans dominants ni dominés,

sans pyramide

avec sa caste pharaonique

au sommet qui s'octroie

avantages et privilèges

et sa base réprouvée

promise aux enfers

d'une vie lamentable,

laborieuse, exploitée,

soumise à l'outrage

et la dépendance,

à l'exploitation et au viol

qui ne dit jamais son nom

malgré le droit de vote

bien dérisoire en ce cas-là

puisque voter pour

ta propre mise en exploitation

c'est comme voter

pour le tueur qui aura ta peau.

Une pure fiction sado-maso.

 

Ne pleure plus Jeannette.

On sortira ton ami Pierre

qui est à la prison

et face aux barons

et aux Macron

il y a des femmes et des hommes

qui lutteront à tes côtés.

Ne pleure plus Jeannette.

Viens te battre avec nous

et invente cette sex-machine

qui casse le système,

cette sex-machine

qui danse dans la nuit

avec Zo D'axa et Zola

en chantant

liberté pour mon frère,

liberté pour ma soeur,

liberté pour ma mère,

liberté pour mon père,

liberté pour les êtres humains.

https://www.facebook.com/groups/402368866973652/

https://www.youtube.com/watch?v=wzRBAnJyE-c&feature=s...

 

 

Juvin, Ruffin, et les Confins de la France

 

Marielou in France

 

Où sont tes limites,

limites d'accueil,

limites de sympathie,

limites physiques,

limites psychologiques?

 

Je suis dans la galactique

observateur obsessionnel

du principe anthropique.

Si la Terre n'était pas aux confins

de la Voie Lactée

tu ne pourrais pas l'observer.

C'est une vérité absolue.

Si le Soleil n'était pas

à mi-chemin de la Galaxie

et entre deux de ses bras

en spirale

tu n'existerais pas

dans ce monde infernal

et moi non plus.

C'est une vérité absolue.

Si je n'étais pas né marginal

à la marge de cette société

et à mi-chemin de Ma Mère

entre deux de ses bras

de sa scène nuptiale

je n'existerais pas

pour l'amour

et toi non plus.

C'est une vérité absolue.

 

Nous nous battons inutilement

sur des histoires de confins,

de carte, et de territoire.

Nous nous battons 

comme un idiot bat

son père et sa mère.

 

Mais connais-tu la fin,

la fin de l'humanité,

la fin de l'existence,

la fin de la Conscience,

si nous vivions loin

des bras de notre Terre?

 

J'aime le Gilet Jaune

qui se bat pour son pays.

J'aime le Migrant

qui se bat pour sa survie.

Ne me demande pas

le pourquoi du comment

et de choisir entre les deux.

On ne choisit pas ses deux parents

entre deux de ses enfants,

ni deux de ses enfants

entre ses deux parents

sinon il y a déchirement,

rupture, et déflagration.

On ne choisit pas

entre la frontière et l'infini.

On fait avec l'Univers

et l'amour de l'Universel,

avec la Terre

et ses gens.

Nous faisons corps.

Nous faisons coeurs.

Nous faisons nation.

Et maintenant la France

est cette nation

tout en fleur et en baston

qui veut en finir avec Jupiter

et remettre le Soleil

au centre de nos vies.

 

Evite l'Apocalypse

a dit mon gourou.

Evite l'Apocalypse

a dit mon loulou.

Evite l'Apocalypse.

C'est minuit moins une

m'a dit Marielou in France.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/juvin-defend-des-conver...