26/04/2019

La Révolution du Muguet se fera-t-elle enfin...ou pas?

 

C'est à un 1er Mai insurrectionnel qu'il faut s'attendre après le discours d'un Président se voulant désormais homme parmi les hommes et non plus Jupiter descendu sur Terre tel Jésus pour sauver la patrie...

Emmanuel reste aveuglé par son dogmatisme ultra-libéral. Il n'y arrive décidément pas. Il devrait trahir ses amis milliardaires qui ont cru en lui et cela ne se fait pas et ne se fera pas...ou plutôt cela ne peut pas se faire. Emmanuel est un homme. Pas un surhomme. Il habite au milieu des ultra-riches, pas au milieu des ultra-pauvres. Essayez d'imaginer un ultra-pauvre, l'abbé Pierre par exemple, renié son milieu social et ses voeux de pauvreté pour devenir tout soudain l'ami des ultra-riches. Absolument impensable, hérétique, inadmissible. Il aurait été lynché sur le champ avec la même corde de premier de cordée qu'Emmanuel chez les riches...

Donc, si je déteste toujours la politique d'Emmanuel et ses rêves d'ultra-compétitivité, d'excellence brutale imposée par les dogmes rigides de l'ultra-libéralisme et ses combats de gladiateurs permanents qu'il impose, de fait, à nos sociétés modernes pour survivre et triompher devant César, je suis désormais moins réfractaire à sa personne qui s'est humanisé grâce à la crise des Gilets jaunes. Fini l'arrogance hautaine. Il sent instinctivement qu'il a fait fausse route. L'incendie de Notre-Dame y a sans doute contribué pour beaucoup...

Mais Emmanuel Macron ne peut pas changer de cap. Il est le fils choyé de l'ultra-capitalisme. Il est l'élu du beautiful people, de la start-up nation, celle qui voit naître des gadgets technologiques tous les jours, celle qui s'amuse dans tous les Hilton de la Terre, celle qui vit en milliardaires, ou au moins en millionnaires, et qui se rêve en artiste indémodable et en anarchiste...bravant les lois, les contournant grâces à des cabinets d'avocats cherchant ce qui n'est pas encore dans la loi pour détourner des fonds énormes, cherchant devant la justice les moyens de s'extraire à cette justice par des artifices telles les grosses multinationales sans territoire réel qui démultiplient les moyens pour échapper au fisc d'où qu'il provienne.

L'art d'être Français... Mais l'Art du grand Paris est-il l'art du laboureur, du petit retraité, de la femme vivant seule avec ses deux enfants, de l'ouvrière d'usine, du chauffeur de taxi, de l'aide-hospitalière, du marin-pêcheur, du chômeur, du SDF, du Gilet jaune qui gueule sa haine du pouvoir en place et risque désormais la GAV, la détention, s'expose vaillamment aux coups et aux blessures en tous genres pour exprimer son raz-le-bol et son envie de révolution...qui n'était exprimé, au départ, que par ce refus de cette surtaxe sur l'essence...?

La France s'est enflammée. Macron ne pourra pas éteindre l'incendie populaire qu'il a provoqué par son messianisme surdimensionné et incompatible avec le peuple qui ne peut et ne veut suivre une telle démesure. Imaginez-vous Notre-Dame des Misérables sauvée par des pompiers tenant des lance-incendies déversant du diesel sur les flammes depuis les fenêtres visionnaires du MEDEF et vous aurez compris que le Président Macron ne pourra pas éteindre les flammes révolutionnaires qui vont s'étendre en un foyer géant dans la rue le 1er Mai.

Aucun parti de l'opposition, de la gauche extrême à la droite extrême en passant par ce qu'il reste des Socialistes et des Républicains, n'a été convaincu par sa conférence. Aucun. C'est dire l'ampleur du désastre. Emmanuel Macron est seul et marche seul avec son mouvement. Il vit en ce moment même son drame personnel le plus intime. Son ambition démesurée s'est retournée contre lui. Même en revenant homme parmi les hommes, le peuple ne peut plus l'écouter ni le croire. Le peuple veut un vrai changement de cap, pas d'un cap maintenu, pas de mesurettes pêchées à la désespérée par un Président qui ramène des poissons-nains dont lui seul et ses apôtres voient l'énormité d'une pêche miraculeuse. Le grand Waouh est éteint par les Ahou, Ahou, Ahou des émeutiers en Gilets jaunes.

Emmanuel Macron a provoqué un grand incendie. Mais ce sont les grands gourous de l'ultra-libéralisme qui en sont les premiers responsables en l'ayant pris pour premier de cordée et lui, dans son désir messianique ultra-ambitieux de tout renverser, ivre de gloire et de réussite, soutenu par les start-uppers, de s'être laissé convaincre et porter par son cercle dans une stature présidentielle trop grande pour lui. 

Entre Sarkozy et Hollande, les deux autres larrons, Macron va être crucifié au centre tel Jésus abandonné et renié par ses apôtres. Le royaume de l'ultra-libéralisme est mort et enterré par le peuple en colère qui ne croit plus à cette église messianique du ruissellement où les milliardaires sont rois et les pauvres jetés sur le parvis hors de Notre-Dame de Paris...à travers la richesse insolente des trop riches qui ont su donner près d'un milliard en 24 heures...alors qu'ils ne pouvaient plus payer l'ISF pour rester compétitif et investir dans les entreprises. Quelle bande de pleurnicheurs hypocrites!

La révolution est en marche. Emmanuel se devra de démissionner pour éteindre l'incendie et sauver les murs de la Maison France ravagée de l'intérieur par une politique ultra-libérale qui s'est auto-enflammée en court-circuitant le peuple, celui qui souffre, celui qui trime, celui qui trinque sans jamais pouvoir s'exprimer sur son avenir. Le RIC n'a pas passé. C'était la seule illusion visible qui pouvait sauver provisoirement le Président...en attendant le référendum contre sa présidence...qui aurait eu lieu plus tard... Macron ne sauvera certainement pas son mandat présidentiel. Furieusement, son désir de réussir s'écrase sur la réalité d'un pays excédé par sa présidence. Il a raté son examen malgré sa prise de conscience. Mais il peut encore sauver la France d'un désastre total (le massacre du peuple) en remettant sa lettre de démission au peuple français. 

Ci-dessous, je remets ce clip d'une étrange beauté visuelle et vocale qui fait beaucoup penser à l'incendie de Notre-Dame et sa symbolique surnaturelle. A vous de juger en l'écoutant et le regardant jusqu'à la fin... qui est saisissante en se référant à l'actualité...

 

25/04/2019

Conférence d'amour

 

 

Comment quitter

une femme que tu aimes

en lui promettant de rester

près d'elle chaque jour,

chaque nuit

jusqu'à ta mort

alors que ton coeur

a été vaincu par la tête

pour raison d'âge,

cette obsolescence programmée

de nos vies?

 

Un jour,

tu devras avoir le courage

de lui dire

qu'il est l'heure

de se dire by by.

Une nuit,

il faudra qu'elle ait le courage

de te dire

qu'il est l'heure

de se dire by by.

 

Mais qui prononcera

en premier ces mots terribles,

ces mots douloureux,

ces mots impossibles?

Sera-ce elle ou toi?

Mais qui osera briser son propre coeur

en brisant celui de l'autre?

 

Pour le moment,

tu aimerais que le temps

prenne tout son temps

et que la vieillesse

ne te tombe pas dessus

d'un seul coup

avec son cortèges de rides

et ses rigoles de larmes amers.

 

Pour le moment,

tu joues encore à ce jeune amant

qui ne vieillit jamais,

ce jeune amant

fou d'ardeur et de passion,

fou de tendresse et de liberté,

fou de cette femme si libre,

cet idéal féminin

que tu imaginais dans ta vie

cet idéal féminin

arrivé trop tard au tournant

de tous tes rêves possibles.

 

Il est tard, bien trop tard

pour regagner le temps perdu

et s'inventer une nouvelle jeunesse

bien trop illusoire.

Il est tard, bien trop tard

de tirer des plans sur la comète

et même si elle t'aime

le voyage prendra fin

sans avoir jamais eu de fin

et tu resteras seul

sur ta banquette arrière 

à t'inventer la suite

de l'aventure

parmi tes vieilles cellules grises

qui s'illumineront de beauté

au moment où tu la verras

partir vers son futur

sans toi

mais avec la certitude

que la fin ne sera jamais une fin

et que votre amour survivra

au-delà de la séparation.

 

C'est comme cela

que devrait finir

toutes nos histoires d'amour.

Finir sans jamais finir.

Signés nos coeurs meurtris

d'un amour éternel.

Mais si peu de gens le savent.

Si peu sont capables d'aimer

de façon inconditionnelle

une femme, un homme,

le temps d'une grande histoire,

le temps de se dire

je t'aime

sans jamais trahir

sans jamais renoncer

sans jamais s'égarer

sans jamais mourir

le coeur desséché

le coeur épuisé

le coeur tari.

 

Une grande histoire d'amour

ne meurt jamais.

 

 

 

Des "bergers Lallement" sans muselière pour l'acte XXIV des Gilets jaunes!

 

Pour l'acte XXIV ce samedi 27 avril à Paris, le préfet a ordonné la présence de chiens policiers démuselés sur les lieux de la manif ainsi que davantage de flics à moto.

Il aurait, selon le Canard Enchaîné, appelé cette brigade de chiens policiers "Les Bergers Lallement". C'est d'un cynisme raffiné. On se souvient que les SS adoraient utiliser les bergers allemands contre les Juifs...

En tous les cas, les pouvoirs parisiens et macroniens veulent mettre au pas et détruire définitivement les marches du samedi des Gilets jaunes en créant un climat de terreur autour des manifestants et manifestantes afin qu'ils et qu'elles abandonnent la lutte.

Ils l'avaient annoncé devant les médias. Les Gilets jaunes qui manifestent encore dans la rue sont, pour eux et le Président Macron, des personnes perdues pour la République. Des gens qui n'étaient déjà rien au départ, ils sont devenus maintenant des gens perdus pour la République. Cela voudrait-il dire, pour le pouvoir, qu'on peut les embastiller, voir les tuer, comme des terroristes?

Monsieur Macron, un journaliste osera-t-il vous poser la question ce soir lors de votre intervention télévisée? Luc Ferry le Sinistre aurait-il désormais une quelconque influence sur vos décisions?

Des chiens sans muselière et des motos en surnombre? Ce préfet est un rigolo adepte de Mad Max qui ne rigole pas du tout avec les Jaunes. On se croirait déjà dans un temps post-apocalyptique. Il est vrai que la guerre a été déclenchée, aux origines, pour une sombre affaire de diesel...

 

24/04/2019

Tunnel

 

Si l'humanité formait

une seule et grande famille

combien de solidarité et d'amour

partagerions-nous?

 

C'est dans les marges,

parmi les misérables,

les plus exclus et exclues

que je retrouve mon chemin,

celui d'une grande famille

née de la même origine,

de la même source divine,

de la même étincelle de vie.

 

Je ne sais pas être un salaud

à l'état pur.

Je ne sais plus dominer.

Je ne sais plus rabaisser.

Je ne sais plus exercer

de pouvoir sur une personne.

Je sais juste faire preuve

d'un peu d'humanité

envers mes soeurs et mes frères.

 

Je ne suis pas castré pour autant.

Je garde ma virilité.

Je suis un vrai homme

pour celle qui m'aime

et qui m'emporte dans ses rêves

d'amour éternel.

Je ne suis pas soumis pour autant.

Je garde mon sens de la révolte juste,

de l'essence du coeur qui brûle

quand l'injustice est trop grande

et que les mensonges sont si grossiers

qu'il faut leur pisser dessus.

 

Je déteste la violence

et les violents.

Mais je comprends la haine

quand elle se nourrit du poids

de la vérité et de l'injustice.

Je déteste devoir assister

sur le champ de bataille

aux blessures des uns et des autres.

Je déteste que mes soeurs et mes frères

se jettent des choses à la tête,

et se noient dans l'insulte

en s'exclamant d'un doigt d'honneur.

 

Mais quand il ne reste

que cette misère verbale et gestuelle

face à la misère sociale,

au mépris, et la violence bête et méchante

des bourgeois,

je joue de la provoc

pour que mon coeur

puisse exprimer son dégoût

des inégalités et des exclusions.

 

Voilà pourquoi

je suis de la famille jaune,

de cette grande famille jaune

qui se voudrait unie

mais qui n'arrive pas

à trouver le lien

si ce n'est dans cette marche lente

et ses valkyries protégeant

les cortèges face aux hordes de CRS

prêtent à obéir aux ordres.

 

Et si les ordres

viennent un jour

à être des ordres mortels

alors,

que Dieu nous rende justice

à nous les misérables humains

regagnant notre honneur et notre dignité

semaine après semaine,

mois après mois,

année après année.

 

Dans 50 ans,

dans 100 ans,

qui parlera de nous,

les Misérables

de l'An 2019?

 

Cloches maudites

 

Qu'est-ce qui cloche

dans ce monde?

Un départ de feu,

des mégots de cigarettes

négligemment jetés,

malgré l'interdiction de fumer,

sur le toit d'une bâtisse vieille

de 9 siècles

et symbole de toute une ville?

 

Un clergé qui autorise

des fils électriques dénudés et interdits

dans les combles

pour faire sonner 6 cloches électriques?

Ô Satan maître des Ténèbres,

15 avril 2019,

6 cloches,

1 + 5 = 6.

4ème mois de l'année

+ 2 + 0 + 1 + 9 = 16.

Le Diable a raté son coup

6616

à moins que l'Antéchrist

soit facétieux

et qu'il s'amuse

ou alors que les numérologues

ne soient que de tristes gourous

de bas-étage.

 

6616.

Tu extrais le 1 de la marque.

Il te reste alors le 1 gagnant,

l'Origine,

effaçant l'antéchrist brûlé

et redonnant vies et âmes

aux femmes et aux hommes

revenus d'entre les morts.

 

Bad trip d'un rêveur

ou Paris Paradis réenchantés?

 

A toi de réenchanter Paris

et ta vie.

C'est comme cela

que nous sauverons la liberté

et la démocratie.