17/04/2020

La Cagne

Et si tu ne revenais

plus que dans mon rêve,

nue sur le rebord d'une falaise,

dévêtue de ta robe blanche

et de ton rouge carmin habillé

à tes lèvres qui s'épanchaient

dans un sanglot déchirant

à mon astre mort

d'une obsession atroce,

dévalant les courbes célestes

et ta peau imprimée à mes os

dressés à la verticale

comme des pieux plantés 

à travers mon corps déchiqueté.

 

J'écrivais alors sur ta voûte

un tango rose dévasté

dévastant la mer en deuil

d'un vaudou envoûtant.

Mes bleus récifs,

d'une plume noire, saignaient,

plantée là sur la grève

par ton vent solaire,

giflant et grillant

mon coeur arrêté

à sa station terminus.

 

Tu me faisais alors l'effet

d'une bombe érotique,

d'une fille orange et liquide

perfusée à son lit de cagne

dévalant cette montagne

de saillies pornographiques

jonchée des détritus jaunes

de ses nuits maudites

à l'envers de son sang

coulant au fond de mes veines;

 

Tu me faisais alors l'effet

de cette fille cachée aux confins

de mes tabous exotiques

habitant les recoins sombres

de mes neurones toxiques

à la recherche matinale

de leur bilan carbone,

mon visage brun,

sous ce masque à oxygène,

effleuré par ses courbes du mal

comme aspirées par ma bouche,

dessinant ce camélia violet

sur son sein de grenade

mêlant mon nom asphyxié

à ses souvenirs orientaux.

 

Je respirais encore l'amour

et je criais ton nom

parmi les vagues sonores.

 

R.I.P.

Christophe

 

20200415_2200211111111111111111.jpg

 

20200415_22002111111111.jpg

 

 

15/04/2020

Donald Trump, roi de la fake news

Donald Trump a suspendu la contribution des USA à l'OMS sous prétexte qu'il aurait été mal informé sur le virus et sur ce qui se passait en Chine.

Si ce n'était pas à pleurer à cause du désastre actuel, on pourrait mourir de rire sur l'infantilisme d'un tel président.

Donald Trump nous prend pour des demeurés et sa communication est réservée à son fan club d'électrices et d'électeurs. C'est le plus grand diffuseur au monde de désinformation et de fake news. Comment imaginer, après une telle démonstration de mauvaise foi et d'impossibilité de se remettre en question, l'Amérique en numéro un du leadership mondial?

Pour un citoyen normal qui réfléchit avec sa tête, c'est impensable de faire confiance à Donald Trump. Trop d'erreurs de jugement, trop de revirements, trop de vantardises, trop d'agressivité envers les autres, trop d'incapacité à analyser et à écouter.

Dans sa manière de faire, il pourrait même reporter toute faute commise envers sa propre épouse en affirmant par exemple, et avec un aplomb et un culot hors-norme que lui, Donald Trump, a toujours été irréprochable dans son couple et que c'est elle qui le trompait sans cesse et agressait sexuellement des mâles tellement sa libido était débridée...

Et des gens le croiraient et le suivraient encore jusqu'au bout...

Cette façon de maîtriser la fake news est fascinante mais elle porte un coup fatal à la recherche de la vérité. Elle transforme les citoyens et citoyennes en propres experts de la fake news portée au pinacle pour pouvoir soit se dédouaner de sa responsabilité soit de condamner exclusivement l'autre, le partenaire, la partenaire, avec la plus parfaite mauvaise foi possible. C'est ce qui se passe avec l'OMS.

Donald Trump savait parfaitement ce qui se passait en Chine grâce à ses services d'espionnage et de satellite ainsi que par les rapports de...l'OMS. Il savait que les gens tombaient dans la rue comme des mouches à Wuhan, que d'autres étaient enfermés chez eux par l'armée, et que des dizaines de milliers d'autres étaient aux services des urgences en train de mourir.

Malgré tout cela Donald Trump a continué à dire que la maladie était une grippette sans trop de gravité. Tout cela parce qu'il fallait continuer à garder une croissance économique et ne rien toucher au libre-échange des marchandises et des êtres humains. Quand il a voulu fermer les aéroports américains aux avions chinois et européens, c'était déjà bien trop tard. Le mal était fait.

Nous sommes tous restés dans une forme d'inconscience face à ce virus. Mais les premiers responsables, dont notamment Donald Trump, se sont ceux et celles qui savaient vraiment ce qui se passait en Chine et qui n'ont pas fait le nécessaire pour protéger les autres continents de l'arrivée massive du virus chez nous et sur toute la Terre.

On devait se préparer en s'équipant et en cherchant au plus vite les médicaments et le vaccin. On devait dire à la Chine de rester chez elle jusqu'à aujourd'hui et rouvrir les frontières que maintenant avec elle.

Sans doute, on aurait eu des cas relativement nombreux chez nous mais on aurait tellement mieux pu maîtriser cette pandémie (qui n'en aurait alors pas été une...) avec des outils de détection et une préparation sans faille. On réfléchit toujours mieux après...

Au lieu de ça, tout à foirer à cause principalement de l'économie qu'il fallait à tout prix maintenir.

Donald Trump n'a pas du tout été à la hauteur d'un leadership mondial. Malgré les rapports qui devaient être très nombreux sur son bureau. Malgré les alarmes lancées par les médecins et autres spécialiste en virologie, il a continué à faire comme si de rien n'était.

Aucune excuse pour ce président. C'est un menteur pathologique qui ne saura jamais parler avec un autre langage que celui de l'Economie First et qui du coup met toute la planète en péril avec sa façon de gouverner sans aucune conscience globale et sans la capacité d'analyse nécessaire à la bonne compréhension de cette pandémie.

Donald Trump nous met tous en danger. Il sera vraiment temps de le dégager en novembre.

 

14/04/2020

A chacun ses élucubrations et sa théorie du complot

Covid-19 dévaste tous les compartiments de notre humanité et de notre société.

Il n'agit pas seulement en tant qu'agent infectieux dangereux et mortel. Il agit sur la politique, voir la géopolitique, l'économie, l'équilibre social et psychiques des populations.

Devant l'absence de preuves et de vérités scientifiques, nos autorités sont impuissantes face aux théories du complot et aux citoyennes et citoyens qui s'auto-proclament nouveaux observateurs d'un monde hostile et tout-puissant qui nous tiendrait entre ses griffes criminelles.

Beaucoup dénoncent l'effet négatif des vaccins élaborés depuis Pasteur et imaginent même qu'il y a une volonté criminelle des pharma, des grandes multinationales, et des GAFA d'empoisonner la population terrestre pour diminuer le nombre d'habitants sur le globe allant jusqu'à comparer des gens comme Bill Gates et d'autres à Adolf Hitler devenu du coup presque un enfant de coeur à côté du machiavélisme de ces personnes perverses et à la volonté diabolique...

L'avantage de la liberté d'expression c'est que notre libre-arbitre n'est pas emprisonné dans des cellules de prison comme sous les dictatures. L'inconvénient, c'est qu'au lieu d'apporter de la lumière, certaines personnes obscurcissent encore la pensée de gens fragiles ou influençables. Ne plus croire naïvement sur parole toute action politique des gouvernants, toute interprétation religieuse des curés, imams et autres rabbin, ne pas faire une confiance aveugle à la science, et ne plus foncer stupidement sur un ordre de marche de l'armée qui nous envoie à la guerre, est une chose très positive. Cela prouve que nous pensons désormais par nous-mêmes et maîtrisons notre libre-arbitre face à toute forme de manipulation possible des pouvoirs. Mais, d'un autre côté, accorder toute sa confiance à n'importe quel gourou auto-proclamé en rapportant ses élucubrations plus ou moins mensongères ou plus ou moins fantasmagoriques à travers les réseaux sociaux et avec des vidéos anxiogènes qui n'apportent pas vraiment de sécurité aux gens, c'est aussi démolir un peu plus la société et la confiance entre nous et renoncer, du coup, tous et toutes, à tirer à la même corde pour s'en sortir d'une situation potentiellement mortelle pour notre Civilisation.

Je pense qu'il serait sage de poser les bonnes questions aux personnes compétentes et constater les différents points de vue pour se rendre compte que rien n'est absolu en termes de combat face à Covid-19 et qu'il n'y a pas d'un côté les affreuses créatures au pouvoir qui défendent les dinosaures milliardaires plutôt que le peuple et les gentils gourous, de l'autre, qui disent la vérité et défendent le peuple contre les horribles manipulateurs de foules...

Pour ma part, je considère que les vaccins ont apporté une certaine  efficacité dans la sécurité pour la santé, et le développement de nos enfants bien que certains parmi eux, malheureusement, aient développé des réactions parfois négatives et potentiellement dangereuses pour leur santé en hypothéquant leur avenir. Ce qui est terrible effectivement pour les familles et pour eux. Le vaccin n'a jamais été une panacée et une arme absolue de défense contre la maladie. Il aide en principe à développer l'immunité des êtres humains face à telle ou telle maladie. Il est juste une arme efficace qui a fait ses preuves au cours des décennies avec beaucoup moins de mortalité enfantine sur la Terre. L'imposer autoritairement aux populations ne serait pas la solution à cause justement de ces réserves nommées ci-dessus et à l'opposition de certains groupes de la population. Mais, dans le cas du Covid-19 qui nous occupe, le conseiller chaudement aux populations une fois que le vaccin le mieux adapté sera sur le marché et aura fait ses preuves en phase test me semble tout de même la voie la plus sage et la plus appropriée pour lutter contre la pandémie sauf à espérer un miracle d'une disparition rapide de ce mystérieux Covid-19 qui nous rend parfois parano et adepte de la théorie du complot.

Quant à tracer et pucer les populations à travers le vaccin, il me semble qu'il y aurait suffisamment de scientifiques intègres et compétents sur cette Terre pour nous alerter d'une pareille dérive dictatoriale si cela était vraiment l'intention des grandes multinationales sur la planète.

Et dans ce cas, nulle doute que ces personnages tels Bill Gates ou d'autres seraient alors traînés devant les Tribunaux pour tentative de contrôler la population mondiale. Nous ne sommes pas en Chine ou en Russie avec le culte du secret et de l'intimidation. Les lanceurs d'alerte ont une certaine manoeuvre de liberté même si au final ils risquent aussi la prison, voir même l'assassinat par des multinationales ou un Etat, pour traîtrise à la nation.

J'ose espérer que les anticorps démocratiques restent plus fort que les miasmes de la corruption dans nos Etats occidentaux. Sinon, nous sommes définitivement perdus en tant que Civilisation d'avenir et nous finirons tous et toutes par disparaître corps et âmes.

Une fin terrifiante de l'Humanité ne fait pas partie de mes objectifs personnels. Bien au contraire.

Et vous, chères soeurs et chers frères?

 

 

Si les mâles de la FI cédaient la place à Manon Aubry

Si Emmanuel Macron trahit encore une fois la confiance que les Français et Françaises tentent de garder pour lui (ceux et celles qui ont et voteront peut-être encore pour lui) malgré tous ses égarements ultra-libéraux, qui donc pourrait se résoudre à imaginer Marie Le Pen et le RN au pouvoir?

Car oui, c'est bien à un nouveau duel entre la candidate d'extrême-droite et le Président que nous devrions retrouver au second tour de la Présidence vu l'état désastreux de cette gauche multi-sectaire qui se déchire et se tire des balles dans les pattes.

Les religieux ont leurs églises et leurs dogmes. La Gauche a ses chapelles, ses clochers, ses arrivistes, ses dominants et...ses soumis.

La Gauche devrait pourtant enfin se réunir pour réussir et créer enfin cette 6ème République tant attendue depuis des années par les militants et militantes, sympathisants et sympathisantes d'un autre monde possible.

Il n'y a pas besoin d'un chef, d'un Churchill ou d'un De Gaule, pour paraphraser Manon Aubry. La France a besoin d'une vision populaire, d'une solidarité entre toutes les couches sociales de la population pour recréer une égalité réelle entre citoyennes et citoyens.

Au détour d'un échange avec ma frangine qui traitait Macron de narcissique pervers (ce qu'il est sans doute), elle a conclu en écrivant "politiciens = ego". Je lui ai répondu: " Oui, mais on pourrait imaginer aussi: politiciens = égaux. Ce serait d'ailleurs la seule façon pour la Civilisation d'éviter un effondrement sur elle-même."

Et oui. Si les politiciens se font élire pour les privilèges que la fonction octroie, alors c'est clairement mort. Et la preuve on l'a devant nous tous les jours et partout dans le monde.

Mais si les politiciens et politiciennes se font élire, avec la possibilité d'être révoqué-e-s, par le peuple pour suivre un programme vraiment populaire et progressiste, alors ça changerait la donne.

Pour cela, il faudait des élu-e-s égaux à leurs électeurs, leurs électrices, des décisions prises et assumées par eux et elles et en cas de mauvaises prises de décision, le peuple devrait pouvoir se prononcer sur une révocation du gouvernement au bout de 2 ans de pouvoir plutôt que d'attendre 5 ans. Une majorité des 2/3 défavorable au gouvernement en place étant cependant exigée permettant d'assurer une stabilité du pouvoir même si certaines décisions peuvent être considérées comme trop peu populaires par une grande partie de la population Dans le cas du gouvernement Macron, par exemple, il aurait probablement été balayé suite à la mobilisation des gilets jaunes...et de nouvelles élections auraient eu lieu.

Pour cela, il faut une autre République et des citoyennes et citoyens prêts à défendre l'égalité entre les êtres humains. Pour cela, il faut des femmes et des hommes compétents qui savent évoluer avec les tendances fortes qui se propagent dans la société.

Pour ma part, et si cette gauche exaspérante voulait bien cesser les batailles d'ego et son sectarisme abominable, je verrais bien Manon Aubry comme candidate d'une gauche enfin réunie.

On peut toujours rêver mais entre Marion Maréchal Le Pen, peut-être, (Marine ne se représentera probablement pas face à Macron et ce serait un bien pour la France) et Manon Aubry, il n'y a pas photo sur la candidate présidentielle qu'il nous faudrait pour changer la France. Mare des hommes incapables. Mare d'un deuxième tour présidentiel qui n'offre aucune alternative.

Manon Aubry a la foi. Et cette foi, c'est la foi du peuple.

Ecoutez ce que disait Manon Aubry l'année dernière à propos de nos anciens dans les maisons de retraités et du personnel de ces maisons.

https://www.facebook.com/watch/?v=3151417848257025

Une jolie chanson sur une certaine Manon pour terminer et garder l'espoir:

 

 

Peut-on laisser une dernière chance à Macron?

Le discours du Président français de hier soir était à la fois solennel et plein d'espoir quand à une possible révolution sociétale sous Covid-19.

S'il aura fallu qu'une terrible maladie mondiale frappe l'Humanité pour faire bouger les lignes, alors on pourra affirmer dans quelques siècles que mieux que les gilets jaunes, mieux que tous les mouvements révolutionnaires, le microscopique virus aura agi sur les consciences, transformé radicalement les rapports de force, chamboulé la donne, en un mot il aura été le déclencheur nécessaire à une révolution culturelle non seulement française mais planétaire.

On en est de loin pas encore là. De l'intention aux actes, du beau discours à la réalité, il y a un mur quasi infranchissable appelé ultra-libéralisme (la Bourse et la Finance étant ses armes principales de destruction massive du collectif au profit de l'individualisme) et situation réelle de la France et du monde.

Emmanuel Macron voulait déjà faire la Révolution en 2015 dans son livre pré-présidentiel. Il nous a montré de quoi il était capable avec la répression exercée sur les gilets jaunes, ses petites phrases assassines sur les "rien" qui sont dans les gares et les autres qui réussissent. Ces "rien" qui sont éboueurs, chauffeurs de taxis, de poids lourds, aides-infirmiers, infirmiers, ambulanciers, nettoyeurs, vendeurs, toutes professions se conjuguant bien plus souvent au féminin qu'au masculin et qui sauvent aujourd'hui des vies ou évitent la paralysie de tout un pays grâce à leur combat "en première ligne" contre le virus.

Ces "rien" qu'il nomme désormais à satiété et dont il faudrait reconnaître leur statut en leur donnant plus qu'un sucre durant la guerre faite à Covid-19 mais en leurs accordant enfin des salaires dignes bien au-delà d'un smic assez misérable ne permettant pas de vraies vacances et des week-end loin de son domicile pour se ressourcer comme ils disent chez les bobos.

De "rien", d' "invisible", ils sont devenus l'objet de toutes les attentions du Président. On le prend au mot. On verra bien dans la réalité comment les milliardaires réussiront encore une fois à faire de Macron un traître à ses propres discours. Parce que changer radicalement un pays ne plaira pas à ces gens-là. Parce qu'à vouloir faire du Kennedy ou du Marin Luther King, on connaît la fin tragique de l'histoire...

Si Emmanuel Macron fait et réussi cela avec l'aide de son peuple, alors il sera un grand, très grand Président français. S'il échoue dans cette révolution civilisationnelle qui implique aussi l'investissement massif des capitaux dans les énergies propres et renouvelables, alors il n'aura été qu'un beau parleur de supermarché faisant passé un programme pourri et corrompu pour le plus beau respirateur du monde.

Et en ce moment nous avons vraiment besoin d'un grand respirateur du monde qui redonnera sa nouvelle vie au poumon économique dans le respect des gens et de notre belle planète.

Les gilets jaunes vous observent de près, Monsieur le Président Emmanuel Macron. C'est un combat à la vie, à la mort, sur un lit d'hôpital, le combat d'un intubé qui aspire à une dernière chance de survie que vous menez contre vous-même et vos vieilles habitudes de banquier de chez Rothschild.

Hasta siempre Comandante Macron... (mériterez-vous dans l'Histoire cette petite phrase immortelle dont je vous affabule ou ne serait-ce qu'une moquerie supplémentaire que le peuple français vous adressera durant votre crucifixion lors des prochaines élections?

P.S. Ceci est une "Lettre secrète à Paris" Une fille superbe est en train de lire le manuel de survie dans la vidéo ci-dessous.

 

Et une seconde vidéo pour devenir populaire, Monsieur le Président

Populaire
Nathalie Cardone
Si je me fous de la culpabilité des autres.
C'est parce que je me suis toujours donné du temps.
Si je me sens pas nourrie d'un vent de coupable.
C'est parce que je préfère sourire à l'argent.
Hé, hé, je suis vent.
Hé, hé, je suis temps.
Je suis peau.
Je suis air.
Je suis Populaire
J'ai les racines qui traînent par terre.
Je suis Populaire
Ma vie je la regarde jamais de travers.
Oh! Populaire
Si mes ongles étaient souvent noirs, enfant.
C'est parce que j'cherchais mes réponse sous terre.
A force d'y trouver mon compte, ô Maman!
J'y ai souvent senti battre mon coeur.
Je suis Populaire
J'ai les racines qui traînent par terre.
Je suis Populaire
Ma vie je la regarde jamais de travers.
Oh! Populaire
Si je me fous d'envier ce que je n'aurai jamais
C'est parce que je sais très bien qu'au fond.
Sans jamais parler de renoncer
Mon seul nom est une révolution.
Je suis Populaire
J'ai les racines qui traînent par terre.
Je suis Populaire
Ma vie je la dirige jamais de travers.
Oh! Populaire
 
Populaire, Populaire...
 
Je suis Populaire
J'ai les racines qui traînent par terre.
Je suis Populaire
Ma vie je la regarde jamais de travers.
Oh! Populaire