02/03/2022

Devenir plus fort militairement

Devenir plus fort militairement et sortir du pacifisme.

Hier soir, les intervenant-e-s de l'émission "C'est dans l'air" se félicitaient du réarmement de l'Europe suite à l'agression russe en Ukraine.

Un monde qui retrouve l'Histoire après la fin de l'Histoire. Une Civilisation qui regarde en arrière avec le retour de la logique guerrière et du tragique de l'Histoire tant désiré par un certain président Macron...

"Ce qui m'effraie, disait Martin Luther King, ce n'est pas l'oppression des méchants mais l'indifférence des bons". Pour autant, MLK ne militait pas pour la guerre mais pour un combat par la non-violence.

Ce qui m'effraie aujourd'hui, ce n'est pas le dérèglement climatique. C'est notre incapacité crasse de répondre aux signaux d'alarme des scientifiques et notre façon d'accepter le conflit armé avec la Russie en sachant que c'est une impasse suicidaire et génocidaire pour toute l'Humanité.

Nous sommes rentrés dans une logique d'isolement total d'une grande puissance nucléaire, la Russie, l'Europe et l'Amérique créant de la surenchère au sujet des sanctions anti-russes qui touchent tous les secteurs des activités humaines, y compris les médias et la sacro-sainte liberté d'expression, pour abattre non seulement Vladimir Poutine mais aussi toute la Russie et son peuple. De plus, nous savons qu'avec une telle politique, le maître du Kremlin va accroître la destruction de l'Ukraine et chasser sur les routes de l'exil des millions de familles, femmes et enfants, et des personnes âgées qui ne reverront peut-être jamais leur patrie ni leur mari, père, frère, restés au pays pour défendre le pays martyr.

Nous avons échoué dans notre combat diplomatique pour éviter que le bras armé de Poutine frappe durement un pays voisin de l'Union Européenne. Et en quelques jours, nous avons considéré comme totalement inacceptable les thèmes que voulaient nous imposer Moscou pour préférer un non absolu à toutes les préoccupations russes, légitimes comme le refus de l'agrandissement de la force militaire de l'Otan et illégitimes comme le retour dans le giron russe de l'Ukraine. Nous pouvions nous-mêmes proposer un statut de neutralité à l'Ukraine pour correspondre aux attentes de Poutine. Nous avons préféré considérer l'Ukraine comme un pré-acquis de l'Occident alors que justement l'Histoire nous dit que l'Ukraine est, depuis si longtemps, mêlée par des liens de sang à l'Histoire russe, en bien comme en mal.

Ce n'est pas parce que Kiev aspirait à devenir européenne qu'il fallait en plus répondre à ses dirigeants actuels par une possibilité d'alliance avec l'Otan. Cela en était trop pour Poutine et les Russes qui ont toujours considéré l'Otan comme chose militaire de l'ennemi d'Amérique. L'Histoire récente de notre siècle et du siècle passé nous dit combien l'Otan est considérée comme une menace existentielle non seulement par les Russes mais par une quantité de peuples du monde entier, dont la Chine. Et rappelons-nous des mots du Général de Gaulle lui-même, pourtant très actif dans la lutte contre le nazisme et qui a agit depuis Londres, grand allié de l'Amérique, durant la 2ème guerre mondiale. Il écrit le 7 mars 1966 à Lindon B.Johnson:

"La France se propose de recouvrer sur son territoire l'entier exercice de sa souveraineté, actuellement entravé par la présence permanente d'éléments militaires alliés ou par l'utilisation qui est faite de son ciel, de cesser sa participation aux commandements intégrés et de ne plus mettre de forces à la disposition de l'OTAN."   https://www.lemonde.fr/international/article/2009/03/10/1...

 Le Général de Gaulle était-il l'ennemi et le traître du peuple français en proférant de tels mots? Clairement non. L'Alliance Atlantique peut aussi bien nous libérer d'une invasion ennemie à nos convictions démocratiques que nous plonger dans l'horreur de la guerre totale en poussant l'ennemi à commettre des erreur monumentales genre Vladimir Poutine en Ukraine.

Il faut se méfier du loup qui dort même chez nos propres amis. La manipulation est le fort des puissants qui savent séduire et montrer leurs avantages tout en dissimulant leurs vrais intérêts économiques et géostratégiques ainsi que leur désir de domination sur les consciences.

De Gaulle l'avait compris et ne voulait plus faire le jeu de la toute-puissance américaine. Et nous, que comprenons-nous de la guerre déclenchée par Poutine en Ukraine et de la réponse occidentale tout aussi brutale qui veut plonger le peuple russe dans la misère et l'isolement du monde?

Il est impossible d'imaginer que le réarmement du monde sauvera la planète, et nous avec, de la catastrophe climatique. Mettre toute ses énergies et des milliards dans la guerre, alors même que cet argent et ces énergies devraient être tournées entièrement vers l'innovation énergétique pour réduire nos pollutions atmosphériques, est totalement insensé et criminel de la part de notre Civilisation.

Hier soir, en regardant l'émission "C'est dans l'air" les héros et héroïnes étaient du côté de la logique militaire et la non-violence de Martin Luther King était bien loin du plateau de télévision.

Les six aspects de la non-violence de Martin Luhter King:

1) La résistance non-violente n'est pas destinée aux peureux ; c'est une véritable résistance.

2) La non-violence ne cherche pas à vaincre ni à humilier l'adversaire, mais à conquérir sa compréhension et son amitié.

3) C'est une méthode qui s'attaque aux forces du mal, et non aux personnes qui se trouvent être les instruments du mal.

4) La résistance non-violente implique la volonté de savoir accepter la souffrance sans esprit de représailles, de savoir recevoir les coups sans les rendre. Le non-violent ne cherchera pas à éviter la prison.

5) La non-violence refuse non seulement la violence extérieure, physique, mais aussi la violence intérieure.

6) la résistance non-violente se fonde sur la conviction que la loi qui régit l'univers est une loi de justice.

http://www.non-violence-mp.org/la%20nonviolence_fichiers/...

Nous avons l'impression aujourd'hui que ce texte a été écrit par un extra-terrestre et que l'Humanité est incapable de le comprendre et de s'en inspirer. La logique militaire et de répression a tout emporté sur sa route et désormais nous risquons vraiment un conflit mondial majeur pouvant nous entraîner vers la fin de nos humanités et de notre Humanité.

 

01/03/2022

Un état neutre n'est pas un état désarmé et soumis

Que cherche l'Union Européenne en refusant de négocier sur la base d'une neutralité souveraine de l'Ukraine?

Pourquoi ne pas croire à cette possibilité alors qu'un petit pays comme la Suisse s'est fort bien débrouillé quand l'Europe lui a imposé la neutralité pour condition de sa survie politique et territoriale? Soit sa liberté et son indépendance.

Je ne vois pas ce qui gêne l'Europe d'aller dans le sens d'une neutralité souveraine de l'Ukraine si ce n'est que l'Europe et l'Amérique voudraient imposer leur bras armé de l'Otan à proximité immédiate de la Russie.

Tout ce qui implique un nouvel ordre impérialiste mondial et une avancée militaire est de l'ordre de la violence potentielle même si cela se fait pacifiquement et sous prétexte de la liberté. L'Amérique ne se comporte pas toujours bien et son bras armé a coûté des guerres atroces et des morts par millions, sans doute, depuis la dernière guerre mondiale.

La Suisse neutre est une grande réussite d'un point de vue des libertés, de la démocratie, des droits humains, de la mixité interculturelle, de l'économie, de la culture, et de la paix.

Ne pas vouloir envisager une Ukraine neutre alors que Moscou a déclenché les orgues de Poutine c'est se rendre co-coupable de la destruction d'un grand pays en paix jusqu'ici. Ce n'est pas faire un cadeau à Poutine que d'exiger la neutralité provisoire ou définitive de l'Ukraine. C'est juste sauver un peuple de sa propre destruction par un impérialiste russe qui s'oppose à l'impérialisme américain.

Nos démocraties n'ont pas perdu la tête mais elles regardent trop leur beauté dans un miroir alors que le risque d'une destruction du monde se propage rapidement. Il faut réfléchir. Nixon et Kissinger, à ce que je sache, n'étaient pas non plus des enfants du paradis quand ils ont soutenu un salopard comme Augusto Pinochet au détriment de Salvador Allende.

 

L'escalade militaire et l'isolement russe

Peu à peu, la Russie sort du giron des nations fréquentables et rejoint la Corée du Nord sur le plan diplomatique, économique, et politique.

C'est dire le danger que le monde court aujourd'hui. Et l'Amérique de Joe Biden est soit inconsciente soit volontairement en retrait d'annonces affolantes pour ne pas angoisser davantage les populations occidentales.

Il n'y a pas si longtemps que ça, un président américain du nom de Donald Trump se demandait pourquoi on fabriquait des bombes atomiques si c'était pour ne jamais s'en servir. Cela venait à dire que la bombe atomique ne faisait pas peur puisque impuissante à causer d'énormes dégâts et des dangers de longue durée pour toute l'Humanité.

Un Vladimir Poutine acculé dont personne n'écoute ses exigences, poussé dans ses derniers retranchements, ayant déjà tout perdu de sa superbe à l'international, deviendra un homme extrêmement dangereux pour la survie même de l'Humanité. Actuellement, à cause de sa guerre d'Ukraine, il subit humiliation sur humiliation de la part des nations démocratiques du monde. Son pays est banni de partout sur le plan politique, économique, financier, sportif, de l'espace aérien et terrien, et même sur le plan culturel. Lui-même est frappé par les sanctions les plus durs en matière économique. Il ne reste qu'un très maigre espace diplomatique pour organiser des rencontres à très haut niveau et tenter encore un accord pour les derniers espoirs de paix avant une confrontation dont personne ne sait jusqu'où ira l'escalade militaire et la menace atomique.

La destruction de l'Ukraine ne doit pas être le but ni des Occidentaux ni de la Russie. Nous avons l'obligation morale de réussir la paix sinon nous aurons un désastre mondial d'une ampleur peut-être encore jamais atteint même supérieur aux deux premières guerres mondiales.

Est-ce cela que nous voulons quand nous pensons que les sanctions contre la Russie produiront leurs effets de dissuasion? Bien sûr que non. Pourtant Hitler a conquis le pouvoir et mené son peuple au désastre que l'on connaît parce que le peuple allemand a été absolument humilié entre la fin de la première guerre mondiale et le début de la seconde. C'est ainsi qu'Hitler a assis et assuré son pouvoir satanique sur le peuple allemand.

Un Vladimir Poutine en danger de tout perdre ne reculera pas. Il avancera ses forces militaires dans une guerre totale au mépris de la raison, des droits de l'Humanité à vouloir survivre et vivre en paix sur cette Terre.

Joe Biden devrait peut-être lire ce billet-blog et les autres consacrée à ce conflit. Je n'écris pas des fake-news ni des nouvelles rassurantes pour calmer les angoisses. J'écris simplement sur la base de mon sentiment profond et de la réalité actuelle du monde.