25/04/2022

Plus de 13 millions de voix pour Le Pen

Près d'un tiers de citoyens et de citoyennes en possibilité de voter ont choisi la candidate du RN.

La banalisation du fascisme en France est actée et de quelle manière!

De ce nombre, on peut en retrancher quelques-uns qui sont des votes de rage contre Macron. "Macron, je t'emmerde" selon le terme lui-même utilisé par le Président contre les anti-vax il y a quelques mois. Ils viennent d'une gauche dépitée qui se venge bêtement comme un adolescent à qui maman a interdit une sortie nocturne.

Mais l'immense majorité des votes est bel et bien un choix conscient qui ne se soucie guère des conséquences catastrophiques pour la France, sa paix, sa justice, sa démocratie. Si Macron est le Président des riches et du modèle ultra-libéral ayant largement fait ses preuves de négligences et de prédations scandaleuses autant dans l'exploitation des ressources naturelles qu'auprès des populations les plus faibles d'un point de vue financier, Le Pen aurait certainement été la Présidente menant vers une dictature réelle et la guerre civile voir, plus inouï encore, la guerre avec les voisins immédiats comme l'Allemagne. On sait quand débute les insultes nationalistes et les arguments repoussoirs envers l'Autre. On ne sait jamais jusqu'où les nationalismes peuvent pousser les peuples sous l'influence de démagogues dangereux prêts à tout pour conserver le pouvoir. Vladimir Poutine c'est fait élire sur la base d'un "projet démocratique" qu'il promettait de quitter après son terme autorisé par la loi russe. Mais son projet démocratique était en réalité un contrat populiste ultra-nationaliste et religieux avec l'église orthodoxe en soutien d'une Russie tournée vers son passé tsariste, ses croyances, ses dogmes, et ses "traditions millénaires". On connaît la suite et les conséquences du côté de "l'ami Poutine". Avez-vous vraiment envie de ça, et pire encore parce que la France est largement multiculturelle bien plus que la Russie encore repliée sur elle-même par près d'un siècle de glaciation soviétique?

Malgré cela, Macron a suffisamment poussé le peuple français à bout de nerfs pour que Marine le Pen rafle 9 point de plus qu'en 2017 pour sa "légitimité" auprès des Françaises et des Français. Et avec elle, un nouveau personnage des plus sulfureux, Z pour ne jamais le nommer, c'est bâtit une réputation française grâce à son érudition mal placée, déformée, révisionniste. A eux deux, ils forment un sacré tandem de fouteurs de merde au pays de Voltaire et Rousseau.

Le gauche française se demande - parce que Mélenchon et les Insoumis-e-s sont en train de réussir leur pari, impossible il y a peu, d'unifier la gauche pour les prochaines législatives avec des gestes de plus en plus clair de ralliement venant des écologistes, des communistes, et même des socialistes connus comme Taubira ou Royal - comment faire pour vivre cinq ans de plus avec un Macron tout-puissant ne rencontrant aucune opposition parlementaire sérieuse. Cette Gauche a finalement compris que seule des législatives gagnantes pour elles permettront un rééquilibrage et surtout un reflux de l'extrême-droite. Surtout, elle a compris que Mélenchon et les Insoumis avaient bien des raisons de rompre avec le système qui ne fait que reproduire sans cesse des avantages aux plus riches et des emmerdements aux plus faibles sous le couvert d'une rhétorique néolibérale très bien huilée et super hypocrite.

Les Françaises et Français sont fatigué-e-s de descendre dans la rue pour rien. Le peuple d'en bas aspire à plus de reconnaissance, à plus de respect, à plus de considération. Les minorités ethniques, dont la très grande communauté musulmane de France, n'ont plus envie de faire les frais de la politique ultra-libérale insensée de Macron.  Les Françaises et Français de souche qui ont peur des personnes issues de l'immigration devraient plutôt chercher à comprendre que leurs malheurs viennent principalement d'une politique outrageante qui a placé le capitalisme mondialisé et l'actionnariat comme pierre angulaire de sa construction mentale et physique quitte à s'asseoir dessus tous les principes de justice et d'égalité les plus élémentaires gardiens d'une démocratie en bonne santé quand un équilibre relatif bourgeois existait en des temps que les moins de 40 ans n'ont jamais connu. Mais l'ultra-capitalisme, pensé et mûrement réfléchi, est une extrême-droite en soi et un fascisme qui ne dit pas son nom. Le dogme ultime de l'ultra-libéralisme est, rappelons-le, de ne garder que l'armée et la police comme structure d'Etat, soit une dictature au service de celles et ceux qui sont devenus les plus puissants dinosaures de la planète ayant su exploiter les forces humaines pour s'accaparer, par l'argent et la finance boursière, puis ensuite les forces de l'ordre, tous les pouvoirs et soumettre le peuple à leurs désirs monstrueux et mégalomaniaques. Les Gilets Jaunes et les Nuits Debout s'en souviennent encore. Les plaies et les cicatrices ne sont pas refermées que déjà la rue risque de soigner encore ses grosses blessures physiques et mentales si les législatives débouchent sur un vote en faveur du Président qui, soi dit en passant, est le Président de tous les Français et Françaises depuis cinq ans mais qui vient de le découvrir seulement hier soir lors de son élection à un nouveau mandat présidentiel. Aller chercher l'erreur dans le cerveau d'Emmanuel. Plus plan com fallacieux que ça, tu meurs.

Macron n'est pas Le Pen. Ce qui les distingue c'est clairement l'objectif. Lui s'appuie sur les puissances financières internationales pour faire r(c)ouler la France sur un modèle de plus en plus source d'inégalités effroyables pour les classes sociales les plus affaiblies. Elle s'appuie sur le peuple français de souche pour créer un climat nazillon-nationaliste afin de rétablir une sorte de dynastie royale et impériale où la religion catholique et les idéologues extrémistes y tiendront les premiers rôles de conscience du peuple.

C'est le dernier moment pour une révolution populaire par les urnes. L'Union populaire ce n'est pas le passé de la France qui ressurgit. C'est le seul futur audible et enviable pour une France démocratique et surtout viable et heureuse issue de la Révolution.

Tout le reste n'est que déconfiture paranoïaque et décomposition de nos sociétés.

 

24/04/2022

Mylène, Présidente

Elle, elle rêve,

elle rêve tout en révolution douce.

Le coeur de sa résolution politique

c'est l'érotisme héroïque.

 

Faut pas voter pour l'extrême-fascisme

mais voter pour l'extrême-romantique.

Faut pas voter pour l'extrême-libéralisme

mais voter pour l'extrême-poétique.

 

Mylène, Présidente

et tant pis pour l'abstention.

J'ai pas vocation

à donner ma voix

aux ennemis du peuple,

aux faiseurs de haine et de division.

Mylène, Présidente

et tant pis pour la vieille sorcière.

Mylène, Présidente

et tant pis pour le riche banquier.

 

C'est dimanche

et les urnes ne répondent pas

à mes colombes de la paix.

C'est dimanche

et les urnes s'ouvrent

entre deux démences,

l'une qui conduit dans le mur,

l'autre qui conduit dans le mur.

 

C'est dimanche.

Elle porte son armure.

Elle murmure, elle susurre

des mots doux à mon oreille.

 

Elle vit en Ukraine.

Elle vit en Russie.

Elle vit en France.

Et son coeur bat pour l'Amour.

 

23/04/2022

Pourquoi nier les évidences?

Tous les médias français officiels en appel encore une fois à faire barrage à l'extrême-droite ce dimanche.

Pour cela, ils demandent aux citoyennes et citoyens d'aller voter "Macron" en âme et conscience. Quelle drôle de façon courtoise de faire appel aux gens invisibilisés et de rien quand cela en devient absolument nécessaire pour éviter le fascisme!

A priori, cela semble logique et civique dans une perspective de garantie des libertés démocratiques et d'un barrage face au fascisme que représente Marine Le Pen, de toute évidence, bien qu'elle s'en défende bec et ongles.

Mais en réalité que signifie le vote "Macron" dans la tête de celles et ceux qui ne le voulait absolument plus comme président mais qui voteront pourtant pour lui afin d'éviter la catastrophe du RN sur la plus haute marche du pouvoir?

Si les fascismes sont de retour en Europe, y compris en Russie, c'est que le capitalisme a dérivé vers son ultime stade, l'ultralibéralisme, depuis plus de 40 ans. Sous ses aspects les plus déplorables, il a fracassé la paix civile et ouvert les démocraties aux inégalités les plus flagrantes et à la domination outrancières des oligarques, responsables des guerres et de la mort, partout dans le monde. Il a aussi provoqué la course à la consommation effrénée, les pollutions les plus irrémédiables pour notre espèce et toutes les espèces du monde animal et végétal tout en contaminant les sols un peu partout, dans les villes comme dans les champs, les forêts, les rivières, les lacs, les océans. Nous faisons toutes et tous partie prenante de ce monde-là et de ce choix monstrueux et irresponsable qui nous a conduit dans le mur aujourd'hui.

Sans sortir de l'ultralibéralisme, nous n'y arriverons tout simplement jamais. Il suffit de regarder les maquillages et les mensonges des grandes entreprises qui se targuent d'un label vert alors que bien trop souvent elles détournent des activités nocives en saintes activités non-polluantes et décarbonées. L'exemple des banques et des entreprises garantie label "vert" qui participent au méga-supermarchés arabes proposant des activités de détente avec neige artificiel et pingouins dans le désert, qui sont en plein développement grâce aux fonds des actionnaires, n'est sans doute que la pointe de l'iceberg d'un cynisme consommé. L'hypocrisie du marché règne en maître absolu quand il s'agit de faire de la communication marketing et pousser les gens, et donc prioritairement leur argent, dans une direction soi-disant morale, écologique, et responsable, qui ne l'est hélas pas du tout ou très peu en réalité.

Sans sortir de l'ultralibéralisme, le fascisme va poursuivre son oeuvre de sape et sans doute atteindre de nouvelles couches de la population appelées à plus souffrir à cause de l'inflation provoquée par la crise covid et la guerre de Poutine en Ukraine.  Quand le Président de la start-up nation ne s'adresse qu'aux plus riches et aux plus diplômés de la nation et qu'il demande, à travers des médias bourgeois affolés et au garde-à-vous, aux gens qu'ils a pourtant traité de "gens de rien" à voter pour lui pour faire barrage au fascisme, nous atteignons les sommets du cynisme et de la perversion, le summum du sado-masochisme électoral. Fais moi mal Johnny Johnny Johnny. Que tu es beau mon Président Start-Up. Je vote pour toi même si toi tu me traites comme une merde. Et reste bien au pouvoir pour donner encore plus aux riches en culpabilisant les pauvres de n'avoir pas su devenir riches en exploitant les "ressources humaines" ou en jouant cyniquement à la Bourse tandis que des salaires misérables sont parfois versés à celles et ceux qui font prospérer telle ou telle entreprise.

Est-ce que dimanche, vous voulez vraiment voter pour lui et vous couchez-signez pour cinq ans de plus avec l'ultra-libéral Emmanuel Macron?

Ni Le Pen, ni Macron, et personne n'aurait réussi à me faire la morale si j'étais né Français. Même pas le bon Edwy Pleinel et son journal en ligne, Médiapart.

 

22/04/2022

La défaite de Le Pen profitera à l'Union populaire

C'est dimanche qu'Emmanuel Macron pourra fêter, sans avoir vraiment dû combattre sur le terrain face à ses nombreux adversaires, le début de son second quinquennat.

Le résultat des urnes semblant désormais acquis, il est confortable de penser que Macron fera sa politique ultralibérale comme lors de son premier quinquennat.

Hors Jean-Luc Mélenchon ne dort jamais, ou presque. Il continue de galvaniser ses troupes pour la bataille du troisième tour, celle des législatives, et il se voit déjà dans la peau du Premier Ministre qui imposera le programme de l'Union populaire à Macron.

Pour peu qu'on s'intéresse vraiment aux gens et que le combat mené se vit dans les tripes d'une France multipolaire appartenant à toutes ses communautés, nous pouvons affirmer que le combat de Jean-Luc Mélenchon et des Insoumis-e-s est le plus sincère et le plus républicain de tous les partis de France, celui qui peut vraiment changer la donne et mener la France vers un chemin meilleur, plus égalitaire et désirable, où la France a retrouvé ses idéaux essentiels.

Emmanuel Macron n'a pas préparé ses Marcheurs et Marcheuses à la bataille des législatives. Son arrogance l'empêche de voir la vague révolutionnaire qui déferle peu à peu sur la France avec des femmes et des hommes aux regards lumineux et déterminés, toutes et tous bien décidé-e-s à faire mordre la poussière au modèle ultra-libéral.

La deuxième défaite de Le Pen au second tour présidentiel profitera en plein à l'Union Populaire qui n'a rien perdu de son énergie et de sa vision du futur. Mélenchon, tel un phare dans la nuit, n'est pas décidé à abandonner et il est bien plus en forme psychiquement, voir physiquement, qu'en 2017 après sa défaite du premier tour. C'est un homme galvanisé par le résultat des urnes qui mène ses troupes au combat avec l'évidence d'un stratège qui croit en son projet pacificateur et révolutionnaire, projet préparé et mis en place par des dizaines de milliers de personnes prêtes à apporter leurs forces de propositions et qui ont mûri avec le leader de la France Insoumise durant ces douze dernières années.

Le monde rural, après la défaite actée de Marine Le Pen, va se rallier pour partie aux idéaux de l'Union populaire tandis que les abstentionnistes des quartiers populaires des grandes villes se rendront probablement davantage aux urnes pour tenter un renversement du gouvernement actuel à travers leurs suffrages.

En attendant, Emmanuel Macron est serein et attend dimanche sans se douter que les urnes lui donneront bientôt une surprise de taille plus que possible: une Assemblée Nationale majoritairement peuplée d'élu-e-s de l'Union populaire.

Un cohabitation Macron-Mélenchon avec avantage net au second pour mener une autre politique économique et sociale? Ce serait inédit et certainement la meilleure chose qui puisse arriver à la France en ces temps où l'horizon est menacé par des nationalismes fachos dangereux pour l'avenir de l'Humanité.

 

21/04/2022

Requiem pour Marioupol

 

A tous ces gens

prisonniers sous la terre,

encerclés par les envahisseurs,

qui ne demandaient qu'à vivre en paix,

qu'à aimer et à respirer

l'air de la liberté.

 

A tous ces gens,

ces femmes, ces hommes, ces enfants,

qui vont mourir de faim, de soif, et d'abandon,

ou sous les tirs et les bombes des assaillants,

refusant la soumission à leurs bourreaux,

rejetant les appels à la reddition

des orques assassins,

ces gens qui ne verront plus jamais

la lumière du jour

à cause de la dictature d'un seul homme.

 

A tous ces gens héroïques,

ces sons, ces musiques, ces valeurs,

venus d'outre-terre et d'outre-mer,

ces sons dramatiques d'humanité

envoyés en direction

de leur bunker de l'usine Azovstal,

leur piège fatal et terminal,

leur pierre tombale

 pour sauver la liberté

et la démocratie sur la Terre.

 

A eux la Paix de l'Amour.

A eux,

à elles,

pris-es dans ce labyrinthe de la honte,

qui s'en vont vers un autre monde,

comme les habitants d'un sous-marin gisant

sur les fonds d'un océan

et que personne ne viendra sauver

des griffes du tyran moscovite

fêtant très calmement sa victoire

après avoir détruit la vie de millions de personnes.