02/07/2010

Méli-mélo brésilien

 

La samba a tourné au vinaigre. Deux actions brésiliennes de classe sur tout un match, de la suffisance au sein de la défense, une expulsion ridicule mais justifiée, et une équipe néerlandaise qui a cru en ses chances après une entame de match et une trouée défensive catastrophique sur le premier but brésilien.

Il n'y a rien à dire. Les Pays-Bas méritent leur qualification en demi-finale. Un match très médiocre du Brésil qui a cru beaucoup trop vite à sa victoire. Le complexe de supériorité a vaincu les quintuple champion du monde.

Adieu le Brésil. La Hollande ne réalise pas de super match cette année. Mais elle se qualifie. Les artistes sont fatigués. Et ce sont les équipes les plus polyvalentes qui passent.

Les Oranges ont repris de la couleur et Toni Vasistas, notre supporter helvétique déçu, félicite les Bataves. Seront-ils enfin champion du monde? Le Brésil est passé à la trappe et le champagne est hollandais. Le Brésil osera-t-il rentrer à la maison après une telle prestation?

30/06/2010

Quand personne ne parle d'une énorme simulation...

 

Dernières minutes du match Espagne – Portugal. Un joueur espagnol se roule dans les 16 mètres et se tient le visage. L'arbitre siffle et expulse le joueur portugais qui le marquait.

Il n'y a strictement aucune faute. Nada! Le joueur portugais est même à un bon mètre du joueur espagnol quand celui-ci feint un coup de coude volontaire de son adversaire. Et l'arbitre marche. Au lieu d'expulser l'Espagnol pour énorme simulation de jeu, il expulse le Portugais! Mais comme le Portugal est déjà quasi éliminé à ce moment-là, personne ne dit rien. Dans les articles des principaux médias, rien non plus sur cette expulsion scandaleuse et cette simulation encore plus scandaleuse.

Quand il n'y a plus d'enjeu, tout le monde s'en fout. Mais j'écris ce soir que cet Espagnol ne mérite absolument pas de jouer le quart de final qui l'attend... et que l'arbitre, une fois de plus, a commis une énorme injustice. La même faute au début du match, et tous les journaux du monde parleraient de cette expulsion franchement insensée.

Mais pourquoi les arbitres sont-ils parfois si aveuglés et impressionnés par la mauvaise foi des joueurs et les joueurs aussi bas dans leur façon de vouloir éliminer un adversaire? Car franchement, cet Espagnol simulateur a gâché mon plaisir de voir l'armada espagnole en quart de final.

Méritée cette qualification? Oui. Mais rien que pour le geste, on dira que certains joueurs n'aiment pas le fair-play et l'honnêteté sur un terrain de football. C'est déplorable.

Dommage pour l'équipe d'Espagne. Savoir jouer, elle sait pourtant...

 

Ne pas abuser d'une fille

et lui raconter des bobards.

Ne pas abuser d'un arbitre

et lui jouer  la comédie du Docteur Connard...

 

C'est tout l'art de la Beauté et de la Chanson de Geste


28/06/2010

Le foot ne serait plus le foot!

Enlever l'irrationnel et l'erreur humaine au foot fera du foot un sport comme un autre. Le hockey sur glace possède la vidéo. Les arbitres savent tout, voient tout, annulent tout ou valident tout. Ils sont devenus des juges précis et infaillibles du jeu. Tout le monde est content. Les supporters y compris.

Pourtant il y a un hic. Le hockey sur glace ne sera jamais le sport mondial par excellence, le seul qui débouche sur des passions folles, des actes et des gestes irrationnels, des fêtes indomptables et spontanées surgissant partout à travers la planète.

Sepp Blatter, qui connait de graves ennuis avec Dieu, aimerait supprimer tous les actes d'ordre mystique sur les terrains. Quelle erreur! Quelle horreur! La massification du foot, la vision totalitaire de ce sport, si elle n'est pas compensé par le sel des visions spontanées et libres de tout diktat, débouchera alors sur un foot totalitaire, brutal, précis, implacable. Et si en plus, la vidéo envahit les terrains de foot, la dimension humaine des arbitres, qui rejoint celles des joueurs sur le terrain par ses fautes d'arbitrage, ses taches indélébiles, ses erreurs grossières, sera supprimée. Nous aurons alors des hommes-machines au service d'une justice virtuelle qui dira la Vérité.

Oui. Je suis pour des arbitres professionnelles, incorruptibles, amoureux de leur métier et de la beauté du foot. Non. Je ne suis pas pour un foot scientifique, sans âme, très calculé, infaillible, limité pour l'éternité à l'équation qui trouverait le dernier chiffre après la virgule du nombre Pi, TT.

Le ballon possède TT en lui. Son chiffre est infini. Il peut s'apparenter au Graal ou à Dieu. Pour vous donner l'idée que je me faits du foot, voici ce que certains conseillent pour retenir les chiffres après la fameuse virgule:

La formule d'Euler


La plus belle à mon avis. Elle réunit les nombres les plus importants du monde mathématique avec une telle simplicité …

ou bien encore

 

Cela fait très foot...

 

Mieux encore: la poésie intervient pour retenir la science en mémoire...

 

 

Que j'aime à faire apprendre ce nombre utile aux sages !

3 1 4 1 5 9 2 6 5 3 5

Immortel Archimède, artiste ingénieur,

8 9 7 9

Qui de ton jugement peut priser la valeur ?

3 2 3 8 4 6 2 6

Pour moi, ton problème eut de pareils avantages.

4 3 3 8 3 2 7 9

Jadis, mystérieux, un problème bloquait

5 0 2 8 8

Tout l'admirable procédé, l'œuvre grandiose

4 1 9 7 1 6 9

Que Pythagore découvrit aux anciens Grecs.

3 9 9 3 7 5

0 quadrature ! Vieux tourment du philosophe

1 0 5 8 2 9

Insoluble rondeur, trop longtemps vous avez

9 7 4 9 4 4

Défié Pythagore et ses imitateurs.

5 9 2 3 0

Comment intégrer l'espace plan circulaire ?

7 8 1 6 4 0

Former un triangle auquel il équivaudra ?

6 2 8 6 2 0

Nouvelle invention : Archimède inscrira

8 9 9 8

Dedans un hexagone ; appréciera son aire

6 2 8 0 3 4

Fonction du rayon. Pas trop ne s'y tiendra :

8 2 5 3 4 2 1 1 7

Dédoublera chaque élément antérieur ;

0 6 7 9

Toujours de l'orbe calculée approchera ;

8 2 1 4 8 0

Définira limite ; enfin, l'arc, le limiteur

8 6 5 1 3 2 8

De cet inquiétant cercle, ennemi trop rebelle

2 3 0 6 6 4 7

Professeur, enseignez son problème avec zèle

0 9 3 8 4 4


Un mot de 10 lettres = code zéro

Le football est infini. Aux entraîneurs et aux joueurs de faire de la poésie sur le terrain pour que Jabulani ajoute le geste de Dieu à sa rondeur éternelle pour marquer des buts. Penser à Pythagore, athlète, mathématicien, poète, né des oracles de la Pythie, pour comprendre le foot et sa culture.

Merci à : trucsmaths.free.fr/Pi.htm

 

Pour terminer, voici l'histoire d'un footballeur qui a appris en trois épisode à trouver TT sur le gazon vert...

 

 

Après la main de Dieu, le hors-jeu de Dieu

Argentine-Mexique. Diego Maradona est une diva...et un sorcier. Comme joueur, il pouvait négocier avec Dieu. Comme entraîneur aussi. Il l'a prouvé ce soir. Son équipe est en difficulté. Les Mexicains obtiennent deux énormes occasions de marquer. L'Argentine est fébrile et peine à imposer son jeu.

Sur le banc, les coachs adjoints de la Star tentent de donner des conseils au Gourou. Celui-ci écoute...mais en fait, il sait déjà. Des ondes maléfiques envoyées sur le gardien mexicain... et hop, il relâche le ballon devant qui? Devant le Messi... qui s'empresse d'une pichenette de lancer le ballon dans la direction du goal. De nouvelles ondes maléfiques sont adressées au trio arbitral...Tevez est hors-jeu de 3 mètres au moins. Il reprend de la tête. L'Albiceleste vient de recevoir son coup de main de Dieu.

Et ça ne suffit pas au génie de Dieu... Quelques minutes plus tard, le Mexique reçoit une caisse de tequila sur la tête grâce au cactus géant de son défonceur de service qui ne s'appelle pas Alphonse Brown mais bien Osario qui a dû oublier son rosaire à l'Eglise des Evangélistes de Las Vegas. Maradona l'a vu et demande à Marie la Sainte-Vierge de punir le fornicateur. Higuain, qui n'est pas un iguane en Guyane mais un Big Number One roulant sur l'autoroute du meilleur buteur de ce Mondial, couche le ballon dans les filets mexicains. C'est du barracuda, et c'est bon.

Et ça ne suffit toujours pas au génie de Dieu... Il faut un vrai but. Un but d'Argentin pour ne pas donner d'excuses aux Mexicains. C'est Tevez qui surgit et marque un des goals les plus faramineux de ce tournoi.

Mais Dieu est soudain frappé de compassion devant sa propre cruauté. Le Mexique ne mérite pas d'avaler son steak haché de travers en quittant ce Mondial sans avoir marqué devant l'Argentine. Maradona sort du banc, demande à ses joueurs de relâcher l'étreinte. Et hop! Javier Hernandez, le futur canonnier de Manchester United, place une mine qui fait exploser la défense des Argentins.

Dieu est généreux avec les petits. Il ne l'a dit à personne...Surtout pas aux journalistes...sauf à ce blog. Car entre grands enfants, on ne garde pas de secrets l'un pour l'autre.

Diego, devant toi et ton équipe se dresse l'Allemagne. Un os pour nous, les marrants qui avons envie qu'un entraîneur aussi bouffon que toi remporte la Coupe au nez et à la barbe de tous ces entraîneurs très sérieux. Car devant cette équipe germanique, il faudra faire bosser tes garçons autrement. L'Allemagne de cette année c'est à la fois ...l'Allemagne et le Brésil. A l'Argentine de cette année d'être à la fois... l'Argentine et l'Italie. Mais Napoli, tu connais bien le sujet... Je te fais confiance.

 

Bien à toi. Pacha.

 

P-S. Et comme tu es sorcier, je t'offre la sorcière pour cette nuit...en sacrifice pour ton prochain match à toi et ton équipe à réussir contre l'allemagne.

 

27/06/2010

End Glitch des Anglais face à l'Allemagne

Match de foot très engagé entre des Britanniques troués fatalement en défense par des Allemands volontaires et décidés.

On ne peut s'empêcher de penser aux grossières défaillances des lignes arrières anglaises, coupables sur 3 des 4 buts allemands. On ne peut pas oublier non plus les deux transversales et le but parfaitement valable pour les Anglais annulé par le trio arbitral.

L'Allemagne est l'équipe qui n'a jamais bogué durant cette partie. On ne peut pas en dire de même pour les Anglais. Défaillances électriques ou électroniques dans leurs placements; téléportations à droite et à gauche pour ouvrir le rideau à un allemand tirant droit au but; jambes beaucoup trop courtes pour s'opposer à un démarrage faramineux d'Özil le goupil, les Anglais ont foiré par moments leur beau jeu. Et cela ne pardonne jamais devant l'Allemagne qui a su mettre à profit les erreurs de son adversaire du jour. Oui. L'Angle terre n'a pas trouvé les bons angles et a oublié sa mise à terre en se faisant foudroyée par une équipe allemande qui devient la favorite numéro 1 logique du tournoi. L'Angleterre en ressort cramée, carbonisée nette par un 4 à 1 mérité des Allemands. Malgré ses très belles combinaisons de match, les boys de l'île britannique ont été naïfs, négligents, et coupable dans leur organisation approximative. Deux buts incroyables réussis des Allemands sur de très grosses bêtises de placement. Et si la latte a propulsé Jabulani dans le but teuton pour ensuite le remettre sur la ligne et dans les bras du gardien de la Mannschaft, c'est qu'il était très fâché avec les Anglais pour leur manque de professionnalisme. On ne la fait pas à Jabulani. Rusée comme elle est, elle a même jeté de la poudre aux yeux au trio arbitral pour signifier aux Anglais qu'ils devaient arrêter leurs gamineries de préau d'école sur le terrain du Mondial et se concentrer pour la 2ème mi-temps. Las, Jabulani s'est écrasé sur la latte après un superbe coup-franc de Lampard à qui l'arbitre avait annulé un but valable à la 38ème minutes. Séraphin Lampion du match, spécialiste en assurances tout-bois, Lampard récolte le pompon de la malchance sur son dernier coup franc: tir sur une forêt de jambes allemandes, mauvais contrôle d'un défenseur, contre-attaque super rapide des germaniques. 2ème goal de Thomas Müller! Simple, efficace, décisif, définitif!

Lothard Mattheus n'est plus dans la Mannschaft. Mais l'Angleterre vient d'être abattue et balayée définitivement par un ouragan germanique. C'était Noël chez les Anglais et les cadeaux se paient cash. Happy Chrismas! Mister Capello. Votre nouvelle coupe de cheveux vous va si bien.

Les Anglais rejoignent les Français dans le bac à sable pour jouer avec les poupées du mois de juillet avant de reprendre le championnat. Espérons que les pelouses seront copieusement et amoureusement arrosées par ces guerriers un peu trop indisciplinés.